background preloader

Colloque "apprendre avec le numérique" - Académie de Rennes

Colloque "apprendre avec le numérique" - Académie de Rennes

https://www.canal-u.tv/video/academie_de_rennes/colloque_apprendre_avec_le_numerique.14563

Related:  Neuro-éducationProcessus d’apprentissage à l'ère numériqueNumérique et changements pédagogiques

[Dossier] Sciences cognitives et apprentissage – 3/5 - le blog de Solerni – plateforme de MOOCs Dans les premières parties de ce dossier, nous avons vu qu’en moyenne, le cerveau humain possède dès la naissance un capital de cent milliards de neurones qui restera relativement constant tout au long de sa vie. En revanche, la véritable variable, c’est la connectivité entre les neurones qui évolue au gré des situations: en fonction des expériences et sollicitations, les connexions entre neurones seront tantôt mises en place et tantôt recyclées pour d’autres usages. Les sciences cognitives définissent ainsi l’apprentissage dans sa forme élémentaire comme la réaction cérébrale d’un individu à un stimulus : une information est perçue, traitée puis intégrée par le biais de modifications structurelles des réseaux neuronaux : c’est la plasticité cérébrale ou synaptique. Rôle du cerveau dans l’apprentissage : plasticité synaptique

Transcription numérique : conférence de Britt-Mari Barth La révolution cognitive et la révolution numérique – quelles interactions ? Quels rôles pour l’enseignant ? Britt-Mari Barth Professeur émérite de sciences de l’éducation Institut Catholique de Paris Conférence livrée le 20 mars 2014 dans le cadre du REFER, Rendez-vous des Écoles Francophones en Réseau, sous la forme d’un souper pédagogique presque parfait. Introduction Il y a aujourd’hui une grande pression sur l’école et les enseignants. Enseigner c'est ajuster- Usages du numérique éducatif Le numérique est une écriture, avec laquelle chacun doit se familiariser. C’est aussi potentiellement un "instrument culturel supérieur", dit Dominique Bucheton1. Comment mettre à jour ses méthodes pour développer la pensée de l’élève et réussir le pari de la démocratisation de l’école ? Comment la formation peut-elle accompagner l’évolution des pratiques enseignantes ? Une intéressante conférence s’est tenue le 13 octobre à Canopé 86 en introduction d’une journée de formation, visant à montrer et nommer les gestes effectués par l’enseignant(e) pour piloter la classe, créer une atmosphère, tisser les apprentissages entre eux, étayer, dans un ajustement permanent.

Neurosciences, neuromythes et sciences de l'éducation Tweeter Éric Tardif et Pierre-André Doudin Prismes - Revue pédagogique HEPL, n° 12, pp 11-14, 05.2010 Télécharger l'article Ce que le numérique fait à l'apprendre et à l'enseigner- Usages du numérique éducatif Élèves et enseignants doivent désormais se former au et par le numérique. Qu’est-ce que cela recouvre ? Bruno Devauchelle, chercheur en sciences de l’éducation et directeur du département IME1 à l’université de Poitiers, a éclairé différents aspects de cette question au cours d’une journée de formation des formateurs au numérique2, passant en revue : les différentes manières d’apprendre, ce qui est appris avec le numérique, ce que le numérique modifie dans le pilotage pédagogique, dans l’ancrage des apprentissages, ce qui change dans l’enseignement, les freins à prendre en compte, les nouvelles compétences à développer.

10 propositions pour le numérique à l’école De nombreuses personnes s’accordent à dire qu’il faut enseigner le code à l’école (j’en ai déjà parlé ici), mais certains vont jusqu’à prétendre qu’il faudrait enseigner le PHP dès l’école primaire : Le pire est que l’incongruité d’une telle proposition ne choque pas plus de gens que ça (ou pas assez pour que plus jamais personne ne dise un truc pareil), et qu’il ne vient pas à l’esprit de ceux qui l’affirment qu’on ne saurait coder sans savoir un minimum d’orthographe qui plus est dans une langue qui n’est pas la nôtre ni sans un minimum de bagage informatique. Mais il y a pire. On voit bien que ce souci de déterminer ce qui doit être transmis à l’école ne s’accompagne d’aucune réflexion sur les valeurs à transmettre, d’aucune signification autre qu’économique. Je crois comprendre qu’on veut des générations de codeurs parce qu’on trouve sexy l’image du hackeur ou du développeur et que si en plus celui-ci a un côté californien fortuné, ça n’en est que meilleur pour la France et nos égos.

Grande journée académique sur les neurosciences et l'École Le lycée Saint-Exupéry de Saint-Raphaël a accueilli le 9 mars 2017 près de 150 personnels de l'académie de Nice (enseignant(e)s, conseillères techniques sociales et des assistantes sociales, chefs d'établissement, conseillers d'orientation-psychologue, inspecteurs, le réseau Canopé...) mais aussi des partenaires de l'École pour une journée académique sur le programme européen NEuroscol. Rythmée par de nombreuses conférences, la journée avait pour thème : « Le cerveau au cœur de l'Éducation » avec des témoignages de spécialistes belges et français des Neurosciences à l'École, de représentants de l'académie de Nice et de ceux qui vivent au quotidien ce programme innovant notamment des enseignants et des élèves sur l'apport des neurosciences dans l'éducation et des avancées du programme pilote NEuroscol. Une conférence sur « L'apport des neurosciences à l'Education » par Pierre Moorkens

Révolution cognitive et numérique- Usages du numérique éducatif Une étude de l’OCDE parue le 14 septembre 2015 sur les compétences numériques des élèves fait un bilan plutôt positif des compétences développées dans le système français, mais souligne que les performances scolaires ne sont améliorées que lorsque l’intégration du numérique en classe s’accompagne d’une évolution des pratiques pédagogiques. Ce constat nous incite à résumer la conférence de Britt-Mari Barth1 donnée en avril 2014 sur la révolution cognitive et son lien avec la révolution numérique. L’origine de sa recherche part de l’expérience du terrain et de la réflexion sur les processus enseigner/apprendre (sciences cognitives). L’approche pédagogique qu’elle propose met en avant la co-construction des savoirs, la motivation pour les apprentissages et le rôle de médiation de l’enseignant.

Plus-value pédagogique de la mise en oeuvre des démarches de e-education L'utilisation d'un parcours pédagogique scénarisé permet de mettre l'élève dans des situations favorables plus difficiles à réaliser en classe. L'élève qui dépose une production peut recevoir un (ou plusieurs) feed-back(s) de son professeur et corriger sa production numérique pour obtenir un résultat final satisfaisant sans avoir à reprendre tout son travail. C'est un moyen précieux de montrer que les difficultés et les erreurs sont des étapes normales des processus d'apprentissage sur lesquelles on peut travailler pour améliorer sa maîtrise d'une tâche scolaire donnée. Les erreurs peuvent n'être vues que par le professeur et pas par les camarades, ce qui peut ponctuellement beaucoup aider les élèves en difficulté.

Neurosciences et éducation – Varia (49/Septembre 2018) Les neurosciences et les sciences de l’éducation sont deux disciplines bien distinctes. Cependant, il est courant aujourd’hui de parler de « neuroscience éducative » ou de « neuroéducation ». Que recouvre ce néo concept ? La discipline « neurosciences » est elle-même interdisciplinaire, elle regroupe les sciences biologiques, médicales, psychologiques, chimiques, informatiques dont le sujet d’étude commun est le système nerveux, allant de ses composantes moléculaire et cellulaire, jusqu’à celles des différents aspects de la conscience, des comportements et de la cognition, donc de l’apprentissage. Le terme « neuroscience éducative » est un néologisme utilisé aujourd'hui par les communautés universitaires internationales qui associent les chercheurs en neurosciences et les chercheurs en éducation.

Les quatre piliers de l’apprentissage - Stanislas Dehaene L’enfant est doté d’intuitions profondes en matière de repérage sensoriel du nombre. Avant tout apprentissage formel de la numération, il évalue et anticipe les quantités. Apprendre à compter puis à calculer équivaudrait à tout simplement tirer parti de ces circuits préexistants, et, grâce à leur plasticité, à les recycler. L’apprentissage formel de l’arithmétique se « greffe » sur le « sens du nombre » présent chez l’enfant, et sollicite la même zone cérébrale. Bruno Devauchelle : Il y a-t-il une pédagogie du numérique ? Au coeur de différentes études critiques publiées ces dernières années se trouve l'aphorisme suivant : "le numérique en éducation ne vaut que par la pédagogie qui invite à l'utiliser !" Après avoir souvent entendu dans les propos volontaristes de responsables politiques ou autres promoteurs des équipements numériques que le numérique allait transformer la pédagogie et qu'on verrait probablement une pédagogie numérique émerger, on ne peut que s'interroger. Appelée de ses voeux sous cette formulation, cette approche certes séduisante reste très éloignée de la réalité quotidienne.

Cerveau et apprentissage — Enseigner avec le numérique La Fondation La main à la pâte publie en ligne le site satellite Cerveau et apprentissage dont l'objectif est d’éclairer les pratiques éducatives et d’inspirer les professionnels de l’éducation en ce qui concerne les fonctions cognitives. Cet espace web est conçu dans un esprit de partage de connaissances visant à rapprocher le monde de l’enseignement et le monde de la recherche. Il s'agit notamment, pour reprendre la présentation du site, de favoriser des échanges afin de développer une compréhension plus profonde et utile des mécanismes impliqués dans l’apprentissage, et de relier des contenus scientifiques théoriques (ce que les enseignants doivent savoir sur les fonctions du cerveau de l’enfant, sur son développement cognitif, sur l’apprentissage sans ou avec difficultés) à des activités à faire en classe. Le site met à disposition des acteurs de l’éducation trois types d’outils :

Related: