background preloader

Colloque "apprendre avec le numérique" - Académie de Rennes

Colloque "apprendre avec le numérique" - Académie de Rennes

https://www.canal-u.tv/video/academie_de_rennes/colloque_apprendre_avec_le_numerique.14563

Related:  Processus d’apprentissage à l'ère numériqueApprendre à apprendre NeurosciencesNumérique et changements pédagogiquesLe débat sur le numérique à l'école#FFnumOT

Transcription numérique : conférence de Britt-Mari Barth La révolution cognitive et la révolution numérique – quelles interactions ? Quels rôles pour l’enseignant ? Britt-Mari Barth Professeur émérite de sciences de l’éducation Institut Catholique de Paris Conférence livrée le 20 mars 2014 dans le cadre du REFER, Rendez-vous des Écoles Francophones en Réseau, sous la forme d’un souper pédagogique presque parfait. Introduction Il y a aujourd’hui une grande pression sur l’école et les enseignants. Enseigner et apprendre avec des dispositifs numériques ! Un foisonnement...Tout le web foisonne en effet d'analyses, d'expériences, de questionnements. De grandes écoles privées se créent, les start-up se multiplient et les mots du numérique qui fleurissent, souvent imcompris par les non initiés, Mooc, Design, Open Data, THD, Codage, Ubérisation, Hackaton, Blockchain... indiquent les enjeux, les modes aussi et la fébrilité de tous les secteurs. Qu'en est-il de l'enseignement dans une société en pleine mutation technologique ?

Le fossé entre l’école d’aujourd’hui et un monde en constante transformation La Fédération des établissements d’enseignement privés du Québec (FEEP) a été secouée par les résultats d’un sondage effectué auprès des élèves de son réseau, au point de revoir de fond en comble les pratiques scolaires. Depuis, elle a mis sur pied un chantier nommé « L’école de demain », qui cherche à repenser et à personnaliser l’école, tant publique que privée, à l’aune des expériences réalisées à l’étranger et des possibilités offertes par les nouvelles technologies. En 10 ans, la motivation des élèves pour leurs études a chuté drastiquement. La FEEP a été confrontée à cette réalité en recevant les résultats du dernier « Portrait des réalités vécues par les élèves du secondaire », qui a questionné, en 2010, des élèves fréquentant les établissements de son réseau à travers tout le Québec. De plus, ce sondage a révélé que les élèves des écoles privées se montraient désormais beaucoup plus critiques à l’égard de leur établissement scolaire.

Compte rendu de la table ronde « Les nouveaux modes d’écriture à l’heure du numérique  Mardi 22 septembre 2015, le Labo de l’édition a réuni les créateurs de Draftquest, d’Infinite RPG et de Textaz autour d’une table ronde, interrogeant les nouveaux modes d’écriture qui émergent à l’heure du numérique. Si la prolifération des autoédités sur le web révèle un terreau fertile pour les auteurs en herbe, il semble aujourd’hui d’autant plus difficile de s’y retrouver lorsqu’on souhaite se lancer dans l’écriture de ses premiers textes. Par où commencer ? Quels outils numériques pour guider les écrivains amateurs ? A l’heure des médias sociaux, l’acte d’écrire au sens large tend de plus en plus à l’interactivité. L’acte créateur devrait-il alors rester solitaire ? Ce que le numérique fait à l'apprendre et à l'enseigner- Usages du numérique éducatif Élèves et enseignants doivent désormais se former au et par le numérique. Qu’est-ce que cela recouvre ? Bruno Devauchelle, chercheur en sciences de l’éducation et directeur du département IME1 à l’université de Poitiers, a éclairé différents aspects de cette question au cours d’une journée de formation des formateurs au numérique2, passant en revue : les différentes manières d’apprendre, ce qui est appris avec le numérique, ce que le numérique modifie dans le pilotage pédagogique, dans l’ancrage des apprentissages, ce qui change dans l’enseignement, les freins à prendre en compte, les nouvelles compétences à développer.

Bruno Devauchelle : Passer du cours à l'activité avec le numérique ? " Si le numérique ne transforme pas la pédagogie, il nous invite à la repenser en offrant des potentialités inaccessibles jusqu'alors". Oui mais entre cet objectif et la réalité du cours il y a tout le poids des modes et celui encore plus lourd de la tradition. Bruno Devauchelle invite à réfléchir à ce que c'est qu'apprendre et apprendre avec le numérique. Le cours remis en question par le numérique ?

Quel enseignement à l’ère numérique Lorsqu’on s’interroge sur l’apprentissage des étudiants à l’université il est fréquent d’y associer des réflexions sur la motivation de ces derniers et sur les conditions qui favorisent leur engagement dans les tâches d’apprentissage. Dans un contexte en pleine mutation où apparaissent des outils technologiques de plus en plus accessibles, il nous semble nécessaire de nous interroger sur leurs usages pédagogiques et sur les éventuelles craintes qu’ils soulèvent. En effet, il est de plus en plus fréquent de voir se multiplier des activités sur des ordinateurs portables pendant les cours. Les réseaux sociaux ont également pris une large place dans les comportements de nos jeunes. Face à ces étudiants hyper-connectés, on ne sait plus trop comment s’y prendre pour enseigner.

Les fondements de la littératie numérique Introduction De nos jours, on dit souvent que les jeunes sont « les enfants du numérique » en raison de leur apparente facilité à utiliser tous les outils technologies. On le comprend aisément : les jeunes Canadiens vivent dans un monde interactif, une culture numérique « sur demande » où ils ont accès aux médias à toute heure et en tout lieu, à volonté. La messagerie instantanée, le partage de photos, les messages texte, les réseaux sociaux, la vidéo en continu et l’Internet sans fil – dans tous ces secteurs d’activité, les jeunes ont pris les commandes et créer une nouvelle façon de « vivre » et de naviguer sur le Net. Il faut donc se poser la question suivante : mais qu’est-ce , au juste, que la littératie numérique ?

Révolution cognitive et numérique- Usages du numérique éducatif Une étude de l’OCDE parue le 14 septembre 2015 sur les compétences numériques des élèves fait un bilan plutôt positif des compétences développées dans le système français, mais souligne que les performances scolaires ne sont améliorées que lorsque l’intégration du numérique en classe s’accompagne d’une évolution des pratiques pédagogiques. Ce constat nous incite à résumer la conférence de Britt-Mari Barth1 donnée en avril 2014 sur la révolution cognitive et son lien avec la révolution numérique. L’origine de sa recherche part de l’expérience du terrain et de la réflexion sur les processus enseigner/apprendre (sciences cognitives). L’approche pédagogique qu’elle propose met en avant la co-construction des savoirs, la motivation pour les apprentissages et le rôle de médiation de l’enseignant.

La technologie au service de la pédagogie En partant du postulat de Marcel Lebrun, selon lequel «les technologies peuvent contribuer au développement pédagogique mais que cela nécessite des dispositifs centrés sur l’apprentissage des étudiants», Jacques Dubois chargé du développement techno-pédagogique du réseau des GRETA de Bourgogne et ancien enseignant en informatique, dans son blog Prodageo, se demande quels sont les préalables nécessaires à l’introduction de l’usage des technologies dans les formations et se pose la question quant à la signification de « dispositif centre sur l’apprentissage des étudiants ». Dans un article intitulé Des technologies pour la pédagogie, le spécialiste en éducation présente les conditions à favoriser pour introduire les technologies dans l’apprentissage, puis il explique ce que l’on entend par un apprentissage centré sur l’apprenant et de quel manière peut-on le mettre en place. Pour aller plus loin :

Les TICE seules peuvent-elles changer la pédagogie ? De toutes les expériences d'intégration profonde des TICE dans l'enseignement, celle du département des Landes est la plus ancienne et la plus exemplaire. Depuis 2001 le conseil général prête aux collégiens et professeurs des ordinateurs portables avec un accompagnement technique sur le terrain. Douze ans plus tard le bilan dressé par un rapport de l'Inspection générale est nuancé. Oui cette politique volontariste a changé quelques pratiques pédagogiques dans quelques disciplines et a le soutien des élèves et de leurs parents. Non elle n'a pas suffi à faire évoluer massivement les pratiques pédagogiques et a faire progresser le niveau des élèves.

Éducation aux médias et à l'information - L'éducation aux médias et à l'information et les nouveaux programmes (cycle 4) L'éducation aux médias et à l'information de la 5ème à la 3ème Dans les programmes du cycle des approfondissements (cycle 4), l'éducation aux médias et à l'information se retrouve à plusieurs endroits dans les spécificités du cycle et dans les contributions essentielles à l'acquisition des cinq domaines de formation du socle commun. Volet 1 : les spécificités du cycle des apprentissages fondamentaux (cycle 4) "(...) Dans une société marquée par l'abondance des informations, les élèves apprennent à devenir des usagers des médias et d'Internet conscients de leurs droits et devoirs et maitrisant leur identité numérique, à identifier et évaluer, en faisant preuve d'esprit critique, les sources d'information à travers la connaissance plus approfondie d'un univers médiatique et documentaire en constante évolution.

Les quatre piliers de l’apprentissage - Stanislas Dehaene L’enfant est doté d’intuitions profondes en matière de repérage sensoriel du nombre. Avant tout apprentissage formel de la numération, il évalue et anticipe les quantités. Apprendre à compter puis à calculer équivaudrait à tout simplement tirer parti de ces circuits préexistants, et, grâce à leur plasticité, à les recycler. L’apprentissage formel de l’arithmétique se « greffe » sur le « sens du nombre » présent chez l’enfant, et sollicite la même zone cérébrale.

Related: