background preloader

NEURO

Facebook Twitter

La neurofibromatose de type 2 : Renseignements pour les patients et leur famille. Extrait de la brochure Neurofibromatosis Type 2: Information for Patients & Families Mia MacCollin, M.D., Catherine Bove, R.N. Med. & M. Priscilla Short, M.D. Harvard Medical School, Massachusetts General Hospital, Neurofibromatosis Clinic, Boston, MA, U.S.A. (Note de l'ANFQ: Le présent document est extrait de la brochure Neurofibromatosis Type 2: Information for Patients & Families publiée par la National Neurofibromatosis Foundation Inc. La neurofibromatose est un désordre génétique qui cause des tumeurs au système nerveux. La neurofibromatose de type 2 (aussi appelée neurofibromatose bilatérale acoustique ou neurofibromatose centrale ou encore, en formule abrégée, NF2, NFII ou NBA) affecte environ une personne sur 40 000, sans égard au sexe ou à la race.

Bien que les tumeurs du huitième nerf crânien soient les plus courantes, les personnes atteintes de la NF2 peuvent aussi développer des tumeurs sur d'autres nerfs. Le cours habituel de la NF2 varie d'une personne à l'autre. Q. R. Q. Neuro-chirurgie.org - Tumeurs. 1. Introduction Il s'agit ici de tumeurs qui peuvent émaner des vertèbres dorsales, des méninges, des racines nerveuses ou de la moelle épinière proprement dite. On peut distinguer les quatre catégories suivantes : Les tumeurs émanant des vertèbres ou se développant dans les vertèbres. Elles peuvent par exemple être des métastases de tumeurs malignes situées ailleurs dans le corps, et elles peuvent donner lieu à un coincement ou un garrottage de la moelle épinière parce qu'elles se développent tout autour comme un manchon (voir Figure) ou prolifèrent même dans la moelle épinière.

Figure ci-dessus : Anatomie de la vertèbre et de la moelle épinière. Figure M est un agrandissement de la zone centrale, qui contient surtout des cellules nerveuses en plus de cellules gliales ; on y voit une cellule gliale, dans ce cas-ci un astrocyte (cellule en étoile) avec ses prolongements qui entourent un vaisseau capillaire. Figure ci-dessus: Représentation schématique de tumeurs de la moelle épinière. Société de Neuroendocrinologie - 27 - La vie fœtale conditionne-t-elle le reste de notre existence ? Stephen G Matthews Département de Physiologie, Faculté de Médecine Université de Toronto, Canada Résumé Des modifications de l'environnement fœtal ont des répercussions durant la vie entière à la fois sur les fonctions endocrines et le comportement de l'individu.

Un stress maternel, via l'activation de l'axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien (axe HHS ou corticotrope) et la production de glucocorticoïdes, peut provoquer une augmentation des niveaux d'anxiété et de la réactivité au stress chez la descendance. Qui plus est, chez l'animal, ces effets peuvent se transmettre à la génération suivante. Retour aux origines… L'expérience précoce (ou périnatale) influence le fonctionnement endocrinien et le comportement d'un individu sa vie durant mais aussi ceux de sa descendance.

Mais pourquoi avons-nous cette capacité de " programmer " en quelque sorte notre descendance ? Le stress maternel Quel est le signal maternel de programmation fœtale ? Glucocorticoïdes et accouchement prématuré. Infection du système nerveux | Fédération Française de Neurologie. Qu’est-ce qu’une infection du système nerveux ? Il existe de nombreuses sortes d’infections du système nerveux en fonction du germe et du type d’atteinte. Parmi les plus fréquentes : le zona, les méningites, la maladie de Lyme, les abcès du cerveau, les complications neurologiques des immunodépressions, la tuberculose du système nerveux, la neurosyphilis, l’infection par le VIH, etc. Les infections les plus graves sont heureusement moins fréquentes. Ce sont entre autres les encéphalites, dont fait partie la rage, le tétanos, les encéphalopathies spongiformes comme la maladie de Creutzfeldt-Jakob qui est toujours mortelle.

Les pathologies infectieuses d’importation liées aux voyages ne sont pas rares comme le neuropaludisme ou d’autres parasitoses dont le diagnostic demande une bonne connaissance des épidémiologies régionales et des expressions variées de maladies inhabituelles sous nos climats. Comment se manifeste une infection du système nerveux ? Comment fait-on le diagnostic ? Synd canalaires.

Le syndrome du tunnel tarsien - Clinique de la main, chirurgie de la main à l'épaule. Dr Patrick Houvet / I.F.C.M Qu’est ce que le syndrome du canal tarsien? Le syndrome du tunnel tarsien est un syndrome canalaire caractérisé par la compression du nerf tibial postérieur et/ou de ses branches terminales distales par le ligament annulaire interne, à la cheville.

Le paquet vasculo-nerveux tibial postérieur formé du nerf et de l’artère en arrière, donne dans la région rétro-malléolaire le nerf calcanéen interne dirigé vers la grande tubérosité du calcaneeum et assure la sensibilité plantaire du talon. Puis le nerf se divise à l’entrée dans la portion sous-malléolaire du tunnel tarsien en pédicules médial et latéral . Ces deux pédicules plantaires latéral et médial vont s’engager sous la plante, croisés à cet endroit par l’abducteur du gros orteil et son arcade fibreuse. Cette arcade aponévrotique de l’abducteur de l’hallux représente la clef de la libération chirurgicale du tunnel tarsien. Quels sont les signes cliniques de ce syndrome canalaire? Quel est le pronostic ?