background preloader

Les enseignants face au numérique : qui mène la danse ?

Lorsqu'un enseignant demande à Marcel Lebrun, professeur à la Faculté des Sciences de l'éducation de l'UCL de Louvain si les ordinateurs vont un jour remplacer les professeurs, il répond, provocateur : « il y a de grandes chances que oui si vous me posez une question pareille ! ». Et suggère ainsi que ne pas se servir du potentiel des TICE revient à mettre en péril le métier d'enseignant si on laisse aux outils le soin de mener la danse de l'éducation. Bien que de nombreuses craintes tiraillent les enseignants, il est capital qu'ils s'emparent de ces outils. Faute de données et de recherches, il est aujourd'hui difficile de diagnostiquer l’usage réservé par les professeurs aux TICE. Si l'on trouve bien quelques pourcentages dans les rapports parlementaires, ceux-ci sont peu éclairants. Une question de formation ? Or, il reste beaucoup à faire pour améliorer la formation des enseignants au numérique. Encourager les initiatives Les sources de cet article

http://digital-society-forum.orange.com/fr/les-forums/100-les_enseignants_face_au_numerique__qui_mene_la_danse_

Related:  Processus d’apprentissage à l'ère numériqueLa formation des enseignants aux TICENumérique & formationNumérique éducatif

Écran, papier : vous lisez sur quoi ? Depuis 5 000 ans, l’homme a considérablement reformaté son cerveau (certains diraient « hacké »…) afin de s’adonner à une activité loin d’être naturelle : la lecture. En utilisant la partie de notre cerveau dédiée à la reconnaissance des visages et des objets, nous avons pu nous entraîner à reconnaître les mots au prix de grands efforts de concentration. Mais cette pratique a beaucoup évolué au cours des siècles. Elle fut tout d’abord réservée à une élite qui lisait à voix haute afin de déchiffrer des écritures ne comportant aucun espace entre les mots. Forum Tice-Education: Index forum Index Forum Principal Bienvenue sur le Forum de l'éducation numérique. Le numérique à l’école : enjeux et pistes d’action (3) Ce billet fait partie d’une série de cinq visant à proposer, par la déconstruction de quatre enjeux liés au numérique à l’école, une réflexion sur les politiques d’intégration des technologies pour une refondation numérique de l’école. Former et accompagner les enseignantsActuellement, la formation initiale des enseignants ainsi que formation continue sont peu adaptées avec les besoins du terrain et ne prennent pas en compte les caractéristiques nouvelles des élèves qui fréquentent l’école. L’intégration et l’usage des technologies à des fins pédagogiques sont, à quelques exceptions près, peu présentes dans la formation des futurs enseignants du fondamental et du secondaire. Dans ce contexte, il s’avère d’autant plus crucial de porter une réflexion profonde sur la nature même du métier d’enseignant ainsi que ce qu’il devra être dans les prochaines années afin d’orienter les politiques de formation et d’accompagnement.

Newsletter #53 du 11 juillet 2016 : Apprendre au 21ème siècle Flash-back de quelques années : qui se souvient des vidéodisques interactifs ? Des DVI ? Des Stylos optiques ? Qui grave encore des DVDs ? Comment notre cerveau se débrouille-t-il avec les TICE ? Apprendre une information via le web, est-ce la même chose que de l’apprendre dans un livre ou de la bouche d’une personne ? Pas vraiment, si on en croit les différentes études menées sur les processus d’apprentissage et les nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication pour l'Enseignement. Depuis l’utilisation massive de la recherche d’information par les moteurs de recherche jusqu’à la lecture sur écran, notre environnement numérique chamboule notre cerveau. Cela commence par l’écriture qui depuis des millénaires s’effectuait sur des supports physiques ; les mouvements de la main guidant le stylo participent fortement à l’apprentissage ; avec la frappe sur un clavier qui remplace peu à peu la feuille de papier et le crayon, notre mémoire perd un atout précieux. Même chose pour la lecture sur écran qui demande à nos neurones beaucoup plus d’efforts pour rester concentré.

Perle de tiers : Les TICE, concurrentes ou alliées de l'enseignant ? La généralisation de l'usage des TICE dans les classes et l'extension de la formation à distance se heurtent à de nombreux obstacles qui ne sont pas essentiellement matériels, mais touchent au délicat équilibre à l'oeuvre dans la relation pédagogique. En elles-mêmes, les TICE ne sont pourtant porteuses ni d'amélioration, ni de dégradation de cette relation. Mais certaines conditions sont requises, dans l'environnement d'apprentissage et surtout au niveau de la modification du rôle qu'accepte d'opérer l'enseignant, pour que les TICE donnent le meilleur d'elles-mêmes. Voyons ce que nous apprennent sur le sujet différentes observations et analyses réalisées par les acteurs éducatifs.

Apprendre et réussir avec le numérique – colloque Reims 2015 Un colloque sur le numérique s’est tenu à Reims en avril 2015, organisé par le GIP Formation continue de l’académie de Reims, l’ESPE et l’université de reims Champagne-Ardennes, intitulé « Apprendre et réussir avec le numérique : quelles transformations du métier d’enseignant, de formateur ? » . Trois interventions ont été proposées sur la journée. « Quelles interactions entre pédagogie et numérique ? En quoi une approche numérique de la pédagogie permet-elle les progrès de tous et dans quelles conditions ? Classe inversée Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La classe inversée (ou « renversée », en anglais : « flipped classroom »[1]) est une approche pédagogique qui inverse la nature des activités d'apprentissage en classe et à la maison[2], ce qui amène une modification des rôles traditionnels d'apprentissage[3]. Autrement dit, les élèves doivent impérativement étudier leurs cours chez eux, pour que les activités en classe deviennent plus concrètes pour eux.

Comment le numérique modifie notre cerveau lecteur. « I miss my pre-internet brain » (Mon cerveau d’avant Internet me manque) : avec cette phrase inscrite sur fond rose, l’artiste Douglas Coupland montre à quel point le web a changé notre façon de chercher des informations, de les comprendre et de les mémoriser. De toute l’histoire de l’humanité, nous n’avons jamais eu autant d’informations disponibles à la lecture qu’aujourd’hui. Pour faire face à ce raz-de-marée, notre cerveau serait en train de changer, d’évoluer et de créer une nouvelle forme de lecture adaptée au milieu numérique. Si la lecture profonde sur écran nous demande davantage de travail cognitif, de nombreuses études ont montré qu’un lecteur lambda se révèle beaucoup moins attentif quand il lit des informations sur Internet. Seuls 28% des mots présents sur une page web seraient déchiffrés, tandis que la vitesse de lecture (près de 500 mots à la minute) serait paradoxalement plus rapide que la moyenne alors qu’elle devrait être justement plus lente. Profusion d’informations

Ce forum permet d’échanger sur le sujet des TICE en mettant en avant la mise en place terrain. On peut ainsi y trouver des discussions sur le cerveau face aux TICE mais aussi bien sur la place du maitre d’école face aux TICE. by vallet_groupeg_sceduc Feb 25

Related: