background preloader

Www.crfna.be/Portals/0/fonctions exécutives.pdf

Www.crfna.be/Portals/0/fonctions exécutives.pdf

http://www.crfna.be/Portals/0/fonctions%20ex%C3%A9cutives.pdf

Related:  Fonctions exécutivesaphasieNeuroashpoudaLe cerveau

Les fonctions exécutives, 3 compétences clés. Après la plasticité cérébrale, nous abordons aujourd’hui un autre grand pilier de la formation de l’intelligence : le développement des fonctions exécutives. Les fonctions exécutives sont essentielles, ce sont les compétences cognitives qui nous permettent d’agir de façon organisée pour atteindre nos objectifs. Les experts en relèvent trois principales : la mémoire de travail, le contrôle inhibiteur et la flexibilité cognitive. Ces fonctions exécutives sont fondamentales. Bénéfices de la rééducation d’une paralysie faciale périphérique $OUT =str_replace(" )", ")", $OUT); Rev Med Suisse 2011;7:1908-1913 Résumé La Neuropsychologie La neuropsychologie Le neuropsychologue en réadaptation intervient sur les aspects cognitifs (fonctions supérieures telles que les mémoires, la concentration, le raisonnement) mais aussi sur les aspects comportementaux. En effet, une lésion cérébrale altère des processus cognitifs et en même temps se répercutent sur l’estime de soi, l’humeur, les rôles sociaux, l’équilibre familial, les projets d’avenir, … Une personne ayant des troubles cognitifs peut rencontrer des difficultés d’une ou plusieurs mémoire(s), d’attention, d’organisation, de flexibilité, de prise d’initiatives, d’irritabilité, ... Elle peut exprimer des émotions inappropriées dans certaines situations de vie ou encore elle ne parvient pas à contrôler ses émotions voire les interprète inexactement chez les autres. Evaluation : c'est une première étape indispensable qui utilise les investigations suivantes:

L’intelligence émotionnelle L’intelligence émotionnelle des enseignants et la réussite scolaire Michel CLAEYS BOUUAERT Psychothérapeute, auteur, formateur Il est désormais largement reconnu que l’éducation ne comporte pas que des apprentissages intellectuels, culturels ou techniques. Encore faut-il parvenir à faire une place à ce qu’il est convenu d’appeler l’éducation émotionnelle, et qui comporte une palette variée d’apprentissages liés à la connaissance de soi, au développement de compétences personnelles, relationnelles, communicationnelles et sociales. La plupart des enseignants ne sont ni formés, ni motivés pour cette dimension du travail éducatif. On peut les comprendre, et souhaiter que des personnes spécialement formées puissent intégrer le système de l’enseignement. Cependant, il est désormais incontestable également que tout apprentissage, et donc toute réussite scolaire, dépend essentiellement de facteurs étroitement liés à l’émotionnel.

Sciences biologiques - Parutions Comment le cerveau se réorganise-t-il pendant une période de surdité profonde ? Comment s’adapte-t-il de nouveau à l’audition ? Quels mécanismes cérébraux régissent la récupération de la parole chez les personnes sourdes portant un implant cochléaire ? Telles sont les questions sur lesquelles se sont penchés des chercheurs du Centre de recherche cerveau et cognition (CerCo, CNRS/Université Toulouse III – Paul Sabatier), en engageant une étude d’imagerie cérébrale chez des patients sourds implantés cochléaires. Fruits d’une étroite collaboration avec le service ORL de l'hôpital Purpan à Toulouse, ces travaux publiés le 6 mai 2011 dans Human brain mapping révèlent comment les régions du cerveau impliquées dans l’audition ou la vision se réorganisent au fur et à mesure de la récupération.

FicheTroubles des fonctions exécutives Qu'est-ce que les troubles des fonctions exécutives ? Les fonctions exécutives sont des habilités du cerveau permettant l’adaptation à des situations nouvelles, « non-routinières ». Les fonctions exécutives regroupent ainsi les composantes suivantes : - l’élaboration de stratégies, - la planification des tâches à accomplir (anticipation et réalisation logique), - le maintien de l’attention et la surveillance de l’avancement des tâches jusqu’à la réalisation du plan, - la flexibilité mentale (adaptation aux imprévus, correction des erreurs, passage d’une tâche à l’autre) - le contrôle de l’inhibition (capacité à résister aux informations non pertinentes, et aux comportements inadaptés ou automatiques). Ces fonctions cérébrales interagissent et collaborent avec les autres fonctions supérieures, à des fins d’adaptation et de raisonnement dans tout type de situation. Les troubles dysexécutifs sont identifiés en l’absence de retard mental global.

Langage : mieux détecter l’aphasie à la suite d’un AVC à l’hôpital Bicêtre (AP-HP) À l’hôpital Bicêtre (AP-HP), la création d’une nouvelle échelle de langage, baptisée LAST (LAnguage Screening Test), permet dorénavant d’identifier, en seulement deux minutes et de façon fiable, les troubles phasiques causés par un accident vasculaire cérébral (AVC) en phase aiguë. L’objectif atteint est de détecter au plus tôt ces troubles du langage, en phase d’urgence où chaque minute compte, pour mieux les prendre en charge. L’aphasie désigne la perte partielle ou totale de la faculté de s’exprimer et de comprendre le langage écrit ou parlé, à la suite d’une lésion cérébrale.

7 familles Jeu de familles pour le renforcement des stratégies de communication rsam logopédie, Matériel, Orthophonie 7 familles, adulte, aphasie, cartes, communication, jeu, neurologie, stratégies Principe C’est un jeu de familles utilisant des photos détourées, créé au départ pour des personnes aphasiques adultes. Les quatre piliers de l’apprentissage - Stanislas Dehaene L’enfant est doté d’intuitions profondes en matière de repérage sensoriel du nombre. Avant tout apprentissage formel de la numération, il évalue et anticipe les quantités. Apprendre à compter puis à calculer équivaudrait à tout simplement tirer parti de ces circuits préexistants, et, grâce à leur plasticité, à les recycler. L’apprentissage formel de l’arithmétique se « greffe » sur le « sens du nombre » présent chez l’enfant, et sollicite la même zone cérébrale. Le maître-mot, alors, est la plasticité cérébrale. Car c’est précisément ce qui nous permet d’apprendre.

Related:  langue