background preloader

Comment retrouver le sens du collectif au travail

Comment retrouver le sens du collectif au travail
Ils sont encore loin de constituer un mouvement de masse. Habités par une volonté de faire bouger les lignes par trop rigides des organisations, combattants de l'ombre, les francs-tireurs du management débarquent dans les entreprises avec des méthodes inédites. Teintée d'humanisme, leur profession de foi se résume aux dimensions de solidarité et de sens du travail. Ils misent plus sur le collectif que sur l'individu. Ce qu'ils revendiquent dans leurs interventions ? Conjuguer bien-être et efficacité en se posant comme antidote à la gangrène de la souffrance au travail. « L'innovation ne peut venir du coeur du système. Partir de ce qui va bien Qu'elles s'appellent « Appreciative Inquiry », « Sociocratie », ou encore « Forum ouvert » et « World Café », les nouvelles pratiques collaboratives fluidifient l'organisation sans tambours ni trompettes. Partager l'énergie autour de la réussite Bienvenue à la communauté d'intérêts Un même esprit anime la démarche de « Sociocratie ».

Présentation L’accès à la formation professionnelle a été ouverte aux travailleurs indépendants par l’Accord du 3 Juillet 1991, et la loi n° 91-1405 du 31 Décembre 1991, ainsi que du décret d’application n° 93-281 du 3 mars 1993 qui ont institué une contribution égale à 0,25% (0,34% dans le cas d’un conjoint collaborateur déclaré) du plafond annuel de la Sécurité Sociale, afin qu’ils puissent avoir accès aux mêmes avantages que les autres actifs (L 6331 -alinéas 48 à 54- et R 6332-75 du code du travail, L 6331-48 modifié par la loi de finance n° 2012-958 du 16 août 2012-article 38). L’AGEFICE, organisme patronal, regroupe au sein de son Conseil d’Administration, la Confédération Générale des Petites et Moyennes Entreprises (CGPME), le Mouvement des Entreprises de France (Medef), les Chambres de Commerce et d’Industrie (CCI France) et l’Union Professionnelle Artisanale (UPA), existe depuis novembre 1993. Ces missions sont de cinq ordres : Les missions de ces Points d’Accueil sont :

Des réseaux apprenants permettent de combiner leadership d’influence et hiérarchique Pour entreprendre des changements complexes, les réseaux apprenants constitueraient un moyen privilégié afin de favoriser l’engagement des salariés et de donner au manager une nouvelle posture basée sur l’influence. Pour faire des managers les acteurs du changement en partant de la réalité opérationnelle, susciter l’engagement des équipes et créer une dynamique d’adaptation permanente primordiale dans un monde où l’avantage concurrentiel ne saurait être permanent, la mise en œuvre des principes de l’intelligence collective est dorénavant préconisée. Les réseaux apprenants dont le but est de regrouper un grand nombre d’acteurs opérationnels dans la stratégie, l’innovation et les sauts de performance afin de confronter leurs visions afin de faire face à un changement, constituent la démarche à entreprendre et marquent le besoin d’une rupture culturelle au sein des organisations professionnelles, de coopération. 3% du collectif et une nouvelle posture dirigeante en KPI du succès

Formation professionnelle: la mise en place d'entretiens professionnels obligatoires L’article L6315-1 du code du travail modifié prévoit les nouvelles conditions de mise en place de ces entretiens obligatoires. Le nouvel entretien intervient tous les 2 ans et à l’issue de certaines absences ou congés. Un bilan est dressé tous les 6 ans. La mise en place d’entretiens professionnels réguliers 1) Un entretien tous les 2 ans L’article L6315-1 du code du travail modifié prévoit que lors de son embauche, le salarié doit désormais être informé qu’il bénéficiera tous les 2 ans d’un entretien professionnel avec son employeur consacré à ses perspectives d'évolution professionnelle, notamment en termes de qualifications et d'emploi. L’article précise que cet entretien ne porte pas sur l'évaluation du travail du salarié. 2) Un entretien après certains congés et absences L’entretien professionnel doit être proposé de façon systématique à l’issue d’un(e) : - congé d’adoption, congé parental à temps partiel, congé sabbatique ; - mandat syndical. Bilan du parcours professionnel tous les 6 ans

KOUDETAT | Le meilleur programme d'éducation à l'entrepreneuriat Efficacité formation : la charte des engagements réciproques|Le blog de la Formation professionnelle et continue Une formation n’est pas un « produit », un « objet » qui se suffit à lui-même. C’est une solution, dont les effets résultent d’une alchimie délicate, parce qu’elle s’insère dans un système complexe. Pour maximiser l’impact, il me semble intéressant d’explorer la piste d’une charte, qui permettrait à chaque partie prenante d’identifier quelle doit être sa contribution à l’atteinte des objectifs visés. Interactions entre parties prenantes On peut représenter ainsi les interactions entre les parties prenantes: Commanditaire (s) : celui qui porte la demande initiale. Chef de projet (CdP) : celui qui qualifie la demande, élabore le cahier des charges, valide le dispositif et pilote l’action de sa conception à son évaluation. Concepteur (s) : celui- ou ceux- qui conçoivent les différents modules, présentiels ou distanciels, qui composent l’action. Animateur (s) : celui ou ceux qui animent les modules présentiels ou à distance. Manager (s) : Participant (s) : Charte des engagements réciproques

HomeWizard, une nouvelle solution domotique pour la maison Les solutions domotiques ont la côte, voici donc un nouveau venu, HomeWizard qui a lancé en décembre dernier une box domotique unique, de par son protocole ouvert, permettant de commander des appareils électriques de marques différentes. HomeWizard est une solution domotique simple à installer, vous permettant de contrôler, sans fil, vos appareils électriques à partir de votre smartphone, tablette, ou PC, en utilisant tout simplement l’application gratuite de HomeWizard, disponible pour iOS et Android. Le système est compatible avec de nombreux produits et marques, tels que les commutateurs sans fil de Coco et HomeEasy, les volets de Somfy (RTS), les caméras IP de ELRO et Foscam, Moniteur d’énergie Wattcher ou encore les stations météorologiques de TFA. HomeWizard dispose d’un module WiFi et peut se connecter sans fil avec de nombreuses marques sur différentes fréquences (433 MHz et 868 MHz) comme Di -­O, Intertechno, ELRO, Foscam, Chacon, ou Somfy RTS.

Co-responsabilité ? Une typologie des politiques de formation des entreprises Après avoir fait un détour par l’Approche par les capacités appliquée au champ de la formation Continue, je vous propose maintenant de nous arrêter sur ce que peuvent être les conditions d’une coresponsabilité employeur-salarié effective, puis sur les types de politiques de formation au sein des entreprises et leur influence sur l’aspiration à se former pour leurs salariés. Les conditions d’une coresponsabilité employeur-salarié effective L’approche par les capacités nous montre qu’il est important de se poser la question de des possibilités réelles offertes au salarié. Surtout lorsque porte de plus en plus sur ce dernier la responsabilité de réfléchir à la construction de son parcours professionnel, sa formation… Les raisons qui peuvent pousser un salarié à plus ou moins se former ne peuvent pas être uniquement examinées sous l’angle d’une appétence plus ou moins grande se former. Il est nécessaire de prendre en compte la politique menée en matière de formation. M.

La renaissance des objets On estime que le nombre d'objets en réseau devrait passer en 2020 à 80 millions, sur un marché estimé à 5 milliards de dollars dès 2015. Nous assistons à la prédiction de Mark Weiser, du Xerox Parc, qui imaginait dès 1988 la disparition des ordinateurs dans les objets du quotidien. Les fictions autour des objets en réseau enflamment les esprits sous le terme d'« Internet des objets ». Désormais, tout ce qui est connectable sera connecté. Dans notre pays spécialiste des services aux entreprises, les succès de Withings ou de Parrot et les propositions de Sen.se avec Mother illustrent les changements sur les manières de concevoir, produire et vendre les « choses ». On ne peut cependant nier que ce secteur engendre parfois des risques pour la vie privée et renforce le sentiment d'aliénation et de la délégation à des objets de choses que l'on sait faire par instinct.

Interview de Franck Le Vallois, Responsable Formation & Développement du Groupe BOBST ACTU PME La formation continue dans une entreprise telle que le Group Bobst peut-elle être assimilée à un investissement au sens où elle retentit positivement sur vos résultats ? Franck Le Vallois La sempiternelle question du rapport entre formation et résultats est à la fois légitime et hasardeuse. Légitime parce que la formation, au sens où on l’entend habituellement, représente un coût et que l’on s’interroge instinctivement sur les bénéfices en retour. Hasardeuse pour deux raisons : d’une part, parce qu’il faudrait s’entendre sur ces concepts de « formation » et de « résultats » ; d’autre part, parce qu’il y a trop de paramètres qui entrent en jeu, dont certains non mesurables. Chez nous, la transmission de nos valeurs et de notre savoir-faire, le développement des compétences et l’amélioration permanente, font partie de nos « gènes ». ACTU PME Du 29 au 31 août, se tiendra à Neuchâtel, l’Université d’été 2011 de la FRERF. Franck Le Vallois Je vais me répéter !

Internet des objets : l’avènement des "smart companies" Smart industries, smart cities La connexion des objets à Internet, associée à la miniaturisation, à la diminution des coûts de production et au déploiement des outils d’analyse, confère aux objets jusqu’alors "muets" leur "intelligence". Cette tendance, qui s’imposera naturellement et progressivement pour certains, mais sera vécue comme une révolution par d’autres, est déjà une réalité. De nouveaux services, un nouvel écosystème et de nouveaux acteurs Les entreprises de tous secteurs développent frénétiquement de nouveaux produits et services "intelligents" capables de transmettre des données. Conformément aux évolutions du monde 2.0, c’est tout un écosystème d’acteurs qui se met progressivement en ordre de marche pour définir et assembler les différentes briques. Entreprises, réinventez-vous maintenant Soyons toutefois réaliste. LES AUTEURS Sébastien Ropartz, Associé Conseil Technology Advisory chez Deloitte Bruno Delavelle, Directeur Conseil Technology Advisory chez Deloitte

Related: