background preloader

Neurosciences - Psychologie

Neurosciences - Psychologie
Related:  une idée du cerveau [brouillon]Neuro

Neurone miroir Les neurones miroirs sont une catégorie de neurones du cerveau qui présentent une activité aussi bien lorsqu'un individu (humain ou animal) exécute une action que lorsqu'il observe un autre individu (en particulier de son espèce) exécuter la même action, ou même lorsqu'il imagine une telle action, d'où le terme miroir. Ils sont connus pour être à l'origine du bâillement[1]. Il existe également des neurones échos. Les neurones miroirs sont considérés comme une découverte majeure en neurosciences. Si, pour certains chercheurs[3], ils constituent un élément central de la cognition sociale (depuis le langage jusqu'à l'art, en passant par les émotions et la compréhension d'autrui), pour d'autres[4], ces conclusions restent très hypothétiques quant au rôle de ces neurones dans ces processus psychologiques. Découverte[modifier | modifier le code] Propriétés fonctionnelles des neurones miroirs[modifier | modifier le code] Rôle des neurones miroirs[modifier | modifier le code]

HAS - TDAH - Consultation publique La Haute Autorité de Santé (HAS) va prochainement lancer une Consultation Publique relative au thème de recommandation de bonne pratique " Conduite à tenir en médecine de premier recours, devant un enfant ou un adolescent susceptible d’avoir un trouble déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité". L’objectif de cette Consultation Publique est de recueillir l’avis collectif de tout organisme, association et institution se sentant partie prenante dans un contexte de repérage d’un enfant ou d’un adolescent susceptible d’avoir un trouble déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité. Les questions principales abordées dans ces recommandations sont les suivantes : Comment améliorer le repérage d’un trouble déficit de l’attention/hyperactivité par le médecin de premier recours ? Quelle évaluation peut être conduite dans le cadre du repérage, par le médecin de premier recours ? Quel accompagnement peut être proposé à l’enfant et à sa famille ?

The Learning Brain: Lessons for Education In his widely quoted 1997 article “Education and Neuroscience: A Bridge Too Far?” John Bruer argued that, despite substantial progress in brain research, trying to use its discoveries to shape education policy is both uninformative and misleading. Two new books by prominent scientists, The Learning Brain and A Young Mind in a Growing Brain, take on the formidable challenge of beginning to build this bridge by linking advances in our understanding of the biology of brain maturation to phenomena in other domains, namely education and psychological development. The Learning Brain is written by neuroscientist Uta Frith, Ph.D., and Sarah-Jayne Blakemore, Ph.D., a rising star in the field of developmental neuropsychology. Specific topics addressed in The Learning Brain include mathematics, reading, social development, adolescence, memory, and optimization of learning. The most investigated aspect of the importance of timing has been in language acquisition. Can education make better brains?

1 Les news Planète Une nouvelle mygale, aussi grosse qu'un visage, découverte au Sri Lanka Une nouvelle variété de mygale géante dont la taille approche celle d’un visage humain a été découverte au Sri Lanka par des scientifiques. Elle a... Vous aimez nos contenus ? Recevez gratuitement la meilleure news et vidéo du jour, et profitez des conseils de Consogazette pour améliorer votre pouvoir d'achat Les derniers rhinocéros du parc Limpopo du Mozambique tués par leurs propres gardes Des braconniers, aidés par des garde-chasses, ont abattu les derniers rhinocéros qui vivaient dans la partie mozambicaine du parc transfrontalier du Grand Limpopo. Mauritia, un "micro-continent" caché à des milliers de mètres sous l'Océan indien Selon une étude publiée dimanche, un "micro-continent" préhistorique baptisé Mauritia se cache à plusieurs milliers de mètres sous l'Océan... Une bactérie inconnue découverte dans un lac caché sous l'Antarctique Une compagnie minière compte détruire 1,6 million d'hectares de forêts en Indonésie

Perception, conscience et intelligence existent avant la naissance ! Le 19 avril dernier, une équipe de recherche franco-danoise, dirigée par Sid Kouider, du Laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistique (ENS Paris, CNRS) publiait dans la prestigieuse revue « Science », un article qui a eu un grand retentissement au sein de la communauté scientifique internationale. Cette étude, intitulée « Découverte d’un marqueur neuronal de la perception consciente chez le nouveau-né » (LSCP), a, pour la première fois, établi de manière rigoureuse l’existence chez le nourrisson d’une réponse cérébrale à des stimuli extérieurs, identique à celle des adultes. Les chercheurs sont parvenus à cette surprenante conclusion en analysant l’activité cérébrale de bébés de 5 à 15 mois. Au cours de ces expérimentations, ils ont pu montrer que l’enchaînement des événements neurologiques entraînés par la vision, même très brève, d’un visage, s’effectue de manière identique chez ces nourrissons et chez les adultes.

Version gratuite Le livre est en vente (6,92€) exclusivement sur Amazon. Il existe en version Kindle au prix de 2,68€ Si vous hésitez, vous pouvez lire ci-dessous une version gratuite. Pendant ou après votre lecture, n’hésitez pas à venir réagir ou échanger sur le forum TDAH. Tous droits de traduction, d’adaptation et de reproduction réservés pour tous pays. © 2013, Dominique Dupagne. 2 rue de Phalsbourg, 75017 Paris Avant-Propos Ce livre est court. Qu’est-ce qu’un zappeur ? Ce caractère est très répandu, et comme tous les caractères, il ne possède pas de frontières nettes. Des médecins et des industriels du médicament assimilent ce caractère à une maladie : le Trouble du Déficit de l’Attention avec ou sans Hyperactivité (TDA/H). Le caractère du zappeur lui vient du fond des âges préhistoriques. Heureusement, une nouvelle ère s’ouvre devant eux : un monde en pleine accélération valorise de nouveau leurs qualités. Étant personnellement un zappeur, je me réjouis de notre retour en grâce. Souvenez-vous :

Hardwired for Math From What Counts: How Every Brain Is Hardwired for Math by Brain Butterworth. © 1999 by Brian Butterworth. Reprinted by permission of the Free Press, a division of Simon & Schuster, Inc. To many readers (not to mention a legion of long-suffering math phobics) nothing may appear less likely than a hardwired, innate capability for mathematics. These propositions are Prof. What Counts, published by The Free Press in August, draws upon a range of information from anthropology, psychology, neurophysiology, linguistics, psychometrics, and other fields to make the case for a “Number Module”—specialized circuits of the brain that categorize the world in terms of “numerosities,” the number of things in a collection. Following are selected excerpts from What Counts: How Every Brain Is Hard-wired for Math. I shall argue that the human genome—the full set of genes that make us what we are—contains instructions for building specialized circuits of the brain, which I call the Number Module [above].

2 Le système solaire en 3D Cerveau Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour l’article homophone, voir Servo. Le cerveau est le principal organe du système nerveux des humains et des animaux. Au sens strict, le cerveau est l'ensemble des structures nerveuses dérivant du prosencéphale (diencéphale et télencéphale). Malgré de grandes avancées en neurosciences, le fonctionnement du cerveau est encore mal connu. Anatomie[modifier | modifier le code] Schéma d'organisation fondamental d'un bilatérien. L'origine du cerveau remonte à l'apparition des bilatériens, une des principales subdivisions du règne animal notamment caractérisée par une symétrie bilatérale des organismes, il y a environ 550-560 millions d'années[2]. Invertébrés[modifier | modifier le code] La composition du cerveau des invertébrés est très différente de celle des vertébrés, à tel point qu'il est difficile de comparer les deux structures à moins de se baser sur la génétique. Vertébrés[modifier | modifier le code]

Migraine et algies de la face Objectifs pédagogiques Nationaux Diagnostiquer une migraine, une algie de la face. Connaissances requises Connaître l'intrication fréquente de migraines et de céphalées de tension. Objectifs pratiques Chez un patient migraineux réel ou simulé : conduire l'interrogatoire et réunir les arguments du diagnostic de migraine (avec ou sans aura) ;identifier les facteurs favorisants éventuels ;énoncer la hiérarchisation de prescription pour les médicaments de la crise ;expliquer les règles de prise d'un médicament au cours de la crise ;discuter la mise en route d'un traitement de fond ;rédiger l'ordonnance (traitement de crise et, le cas échéant, traitement de fond) ;donner à une jeune migraineuse les conseils de nature à réduire les facteurs de risque vasculaire associés (tabac, contraception hormonale, surcharge pondérale). I. II. La migraine est due à une hyperexcitabilité neuronale d'origine génétique et environnementale. III. A. Tableau 13.1 - Critères de la migraine selon l'IHS. B. 1. 2. C.

Related: