background preloader

Quels impacts ont les technologies sur l’enseignement, l’apprentissage et le développement de compétences au primaire et au secondaire Home

Quels impacts ont les technologies sur l’enseignement, l’apprentissage et le développement de compétences au primaire et au secondaire Home
Related:  Numérique et changements pédagogiquesBest of sites ressourcesTravail 3/signets

Changer de paradigme en éducation Photo : Les TED Talks sont des sources inépuisables d’idées, particulièrement dans le domaine de l’éducation. C’est ainsi que j’ai fait la connaissance virtuelle de Will Richardson, un auteur et blogueur reconnu dans le monde de l’éducation américain. Il part d’un postulat que plusieurs d’entre nous partagent, alors qu’il affirme que le monde de l’éducation est actuellement à la croisée des chemins et en pleine mutation. Le clivage Nous partons d’un monde de rareté (pour ne pas dire de pauvreté), en terme de ressources didactiques et pédagogiques, pour évoluer au milieu d’un monde d’abondance (pour ne pas dire de surabondance). Les habitudes pédagogiques des enseignants et les attentes de leurs élèves sont asynchrones. Le paradigme perdu Le mode de l’éducation occident en est un qui lutte pour sa survie de son modèle. L’information est ubiquiste. Nous devons être des agents de changement.

Stimuler la fibre entrepreneuriale dès l'adolescence | Camille B. Vincent | Actualité économique Lundi matin 9h, le troisième et dernier camp de l'été s'est amorcé pour 13 adolescents. Ils ont fait la visite de l'entreprise de Québec Surmesur, spécialisée en vêtements pour hommes, avec son président fondateur, Vincent Thériault. Mardi matin, c'était au tour de François Drouin, cofondateur de l'entreprise de biotechnologie Feldan (également de Québec), de faire son pitch à nos entrepreneurs en herbe. Ce sera la même chose jusqu'à vendredi, journée qui marquera la fin du camp. En plus de ces visites matinales, des rencontres avec des dirigeants d'entreprises et l'élaboration d'un projet entrepreneurial collectif sont au menu. Mais aux yeux de Ghislain Nadeau, lui-même entrepreneur, même l'activité physique est propice à une analogie entrepreneuriale. «C'est pour enseigner le travail d'équipe. Un projet bien à eux Mardi après-midi, le groupe s'est divisé en départements (vente et développement des affaires, comptabilité, etc.) pour mieux répartir le travail. M.

Comment gagner du temps en enseignant avec la technologie (tout en résolvant les problèmes courants!) « La technologie, c’est bien quand ça fonctionne. » Voilà ce que beaucoup d’enseignants pensent! Découvrez aujourd’hui des pistes de solutions aux problèmes souvent vécus en classe, notamment la lenteur des appareils. Actuellement, nous sommes plutôt dans une réalité où, quelques fois, le réseau nous laisse tomber, les élèves oublient leurs mots de passe et les ordinateurs tombent en morceaux. D’un autre côté, la technologie permet aussi de sauver beaucoup de temps en classe. Terry Heick, directeur du site TeachThought et ancien enseignant d’anglais aux États-Unis, a publié le 20 février dernier un bon article sur le sujet. Son texte How to save time teaching with technology regroupe 13 problèmes courants vécus à l’école en lien avec la technologie, et 46 solutions possibles. Voici l’un des problèmes qu’il identifie et différentes solutions qu’il propose. Problème : des ordinateurs trop lents Solutions possibles : 1) Autoriser (et favoriser!) 2) Utiliser une tablette 3) Ajouter de la mémoire

La profession enseignante vue par... | Marie-Anne Dayé | ZONE Profession: enseignant Publié le 11 octobre 2014 à 05h00 | Mis à jour le 11 octobre 2014 à 05h00 Yves Bolduc, ministre de l'Éducation Photothèque Le Soleil, Erick Labbé Marie-Anne Dayé Collaboration spéciale Le Soleil (Québec) Yves Bolduc, ministre de l'Éducation: «Les enseignants sont très importants, ils sont la pierre angulaire de notre système d'éducation. «Ce que j'ai vu dans les écoles généralement, c'est que les gens se plaisent beaucoup à faire de l'enseignement. Gaston Rioux, président de la Fédération des comités de parents Photothèque Le Soleil, Yan Doublet Gaston Rioux, président de la Fédération des comités de parents «À la maison, nous, les parents, on encourage nos jeunes et, de leur côté, les enseignants ont un rôle primordial d'apprentissage. Josée Scalabrini, présidente de la FSE-CSQ La Presse, Robert Skinner Josée Scalabrini, présidente de la FSE-CSQ «Premièrement, les enseignants ont besoin de valorisation. Photothèque Le Soleil «Les enseignants ont un rôle pivot. L'éducation depuis 50 ans

Landes : Les TICE seules peuvent-elles changer la pédagogie ? De toutes les expériences d'intégration profonde des TICE dans l'enseignement, celle du département des Landes est la plus ancienne et la plus exemplaire. Depuis 2001 le conseil général prête aux collégiens et professeurs des ordinateurs portables avec un accompagnement technique sur le terrain. Douze ans plus tard le bilan dressé par un rapport de l'Inspection générale est nuancé. Oui cette politique volontariste a changé quelques pratiques pédagogiques dans quelques disciplines et a le soutien des élèves et de leurs parents. Non elle n'a pas suffi à faire évoluer massivement les pratiques pédagogiques et a faire progresser le niveau des élèves. Il ne suffit pas de mettre à portée de main du matériel pour que l'Ecole change. Une expérience exemplaire C'est que les Landes est un cas exceptionnel d'engagement constant et profond d'une collectivité territoriale pour l'intégration des TIC dans l'enseignement. Quels résultats ? Mais sa lecture attentive donne une image moins flatteuse.

Les TICE ne changent pas la pédagogie, elles invitent seulement à la questionner. On a trop souvent associé par lien de causalité les TICE et la pédagogie. Ainsi, il y aurait de nouvelles pédagogies avec les TICE. C’est devenu un allant de soi, presqu’un lieu commun en tout cas une évidence pour nombre de personnes, en particulier celles qui ne connaissent l’acte d’enseigner et d’apprendre qu’à partir de leur expérience d’enfance et de jeunesse. C’est aussi une évidence pour nombre de zélateurs, marchands, promoteurs des TIC, que celles-ci vont améliorer la pédagogie, la changer etc… En fait cette illusion d’optique vient du fait que les TIC sont d’abord un intrus dans une situation d’enseignement qui s’en est longtemps passée (quelques centaines d’années) Parce qu’elles dérangent, elles seraient vecteur de changement, de nouveauté, voire d’amélioration. L’allant de soi parle de nouvelles pédagogie sans aller beaucoup plus loin, une enseignante expérimentant la tablette numérique dans sa classe récemment appelait cette nouvelle pédagogie de ses voeux.

Une rentrée sous le signe de l'austérité En entrevue à La Presse Canadienne dimanche après-midi, la présidente de la FCSQ, Josée Bouchard, a déclaré que son organisation est «anxieuse» de découvrir les impacts des compressions, lesquelles avaient été dénoncées dès l'adoption du plus récent budget. Mme Bouchard a précisé que l'angoisse est alimentée par une statistique préoccupante: 36 commissions scolaires présentent actuellement des déficits. Elle craint que ce bilan ne s'alourdisse lorsque d'autres commissions adopteront leur budget. Josée Bouchard a lancé que, dans ce contexte, «le gouvernement provincial ne peut vraiment pas continuer de prétendre que l'éducation est une priorité pour lui et qu'il n'y aura pas d'impact dans les classes». Elle a indiqué que plusieurs conseils des commissaires ont déjà été obligés de prendre des «décisions déchirantes». Dans d'autres cas, ils n'ont eu d'autre choix que de suspendre les achats de livres pour les bibliothèques des écoles ou encore d'interrompre des activités parascolaires.

Après les TBI, la fin des tablettes, le retour de la craie et des claviers Une question traverse la pensée de nombre de décideurs qui agissent dans le monde éducatif : et si opter pour des tablettes était une erreur ? Cette question émerge progressivement dans le champ scolaire. Il en est de même pour les TBI. Ainsi nombre de responsables TICE ou d’établissement nous rapportent le fait que les TBI sont notoirement sous utilisés en regard de leurs possibilités et que finalement c’est la fonction vidéo projection qui est simplement utilisée. En fait nombre de collectivités et responsables ont, au cours des dernières années déployés de grandes quantités de matériels et ils commencent (ou continuent pour certains) à vouloir en connaître les usages réels. Il nous faut être lucide. Quand on observe des enseignants engagés dans l’évolution de leurs pratiques avec le numérique on ne peut qu’être séduit et imaginer que ces pratiques soient partagées. Le cadre posé, il nous faut revenir à ces deux objets symboliques de ces moments actuels : les TBI et les tablettes.

Décrochage scolaire: ces courageux raccrocheurs | ANNE GAIGNAIRE | Société Le Québec se bat pour réduire son taux de décrochage scolaire de 16,2 %*. Mais on parle peu des « raccrocheurs », ces milliers de jeunes qui, plusieurs années plus tard, reprennent le chemin de l'école. Plus mûrs, lassés des petits boulots, ils comprennent mieux l'intérêt de faire des études. Si certains redécrochent, d'autres poursuivent leurs études et réussissent à avoir un métier. *Chiffre du MELS pour 2010-2011 Finir le secondaire. Fini de faire de la discipline. Leur nombre est difficile à chiffrer. «La différence avec une classe dans un établissement secondaire normal, c'est qu'ici, on est tous là par choix et on veut y arriver. C'est que ces jeunes, pour une bonne part, ont connu le marché du travail depuis qu'ils ont quitté l'école et ont vu la réalité de près. Raccrocher, une décision difficile Mais revenir à l'école n'est pas une décision facile. Rien que de se réinscrire à l'école peut être une épreuve. «Les raccrocheurs sont souvent des gens blessés par le système scolaire.

8 concepts pour une pédagogie ouverte et hybride | Jeff T@vernier Au travers de mes nombreuses lectures sur la pensée et l’apprentissage à l’heure du numérique, 8 concepts semblent revenir : Cognition : avec les avancées de l’imagerie cérébrale, impossible aujourd’hui de ne pas tenir compte des processus mentaux qui se rapportent à la fonction de connaissance, de mémorisation, du langage, du raisonnement et de l’apprentissage dans la construction de dispositif pédagogiques. Communication : l’acte d’apprendre reste un acte social et d’échange. La relation avec l’enseignant et ses pairs sont au coeur du processus d’apprentissage. Collaboration : à l’heure de l’intelligence collective, il s’agit d’insister sur la co-construction dans l’horizontalité des relations humaines. Compétences : il s’agit de veiller à donner du sens aux connaissances pour les mettre en pratique au travers de capacités et d’attitudes qui permettront de construire des compétences transférables dans d’autres contextes, hors des murs de l’école. Crédit photo : mbeo WordPress:

Technique, pédagogie, opposition ou complémentarité… compatibilité Le titre d’un ouvrage paru récemment a attiré mon attention : « Enseigner différemment avec les TICE » (P.Bihouée, A. Colliaux, Eyrolles Editions d’Organisation), car pour une fois la question pédagogique précédait la question technique. J’avais d’ailleurs fait la remarque inverse à propos des ouvrages publiés par Projetice en particulier celui consacré aux ENT qui partait dans l’autre sens. En fait en ayant parcouru ces deux ouvrages, force est de constater qu’ils creusent la même veine : l’entrée technique précède l’entrée pédagogique. En entrant plus avant dans ces supports on peut analyser les choses de manière plus fine et essayer d’en extraire plusieurs hypothèses. Ces trois phrases débutent chacune d’elles un chapitre différent. En fait cette approche est celle qui est la plus visible et aussi la plus satisfaisante, à court terme. Est-ce que l’école peut résoudre ce problème ? A suivre et à débattre

Retour en classe: un casse-tête pour bien des familles démunies La cofondatrice et directrice générale de cet organisme de bienfaisance, Sylvie Rochette, soutient qu'à Montréal, il y a «quatre familles sur dix qui vivent sous le seuil de la pauvreté» et, à son avis, au sein de la plupart des foyers démunis, le simple fait de devoir éponger les diverses factures associées au retour en classe représente un véritable cauchemar. Mme Rochette évalue que désormais, pour un seul enfant, le montant total à débourser peut facilement osciller entre 700 et 900 $, et ce, même si bien des responsables d'école font des pieds et des mains pour être «plus raisonnables» par rapport au nombre d'items réclamés et «pour mettre moins l'accent sur les marques». Elle précise que leurs efforts sont malheureusement annihilés par les coûts galopants des effets scolaires.

Related:  Intégration des TIC