background preloader

Impacts des TICe

Impacts des TICe
Related:  Numérique et changements pédagogiquesMes Webmedia

Pédagogie et révolution numérique Le numérique va-t-il révolutionner l’École ? Pas de "tsunami numérique" pour la Revue internationale d'éducation de Sèvres, mais la découverte des usages des TIC dans une dizaine de pays développés ou pas. En utilisant son incroyable réseau de correspondants, la Revue nous emmène en Corée du sud, en Éthiopie, aux États-Unis, en Australie , aux Pays-Bas comme en Argentine, pour ne citer que ces pays, assurant ainsi une vision de tous les continents. Elle dresse ainsi le portrait d'une extraordinaire diversité des usages et des pédagogies mobilisées avec le numérique. Si le numérique a pris tellement d'importance, partout, dans les systèmes éducatifs c'est que la pression sociale est très forte, remarquent justement Bernard Cornu et Jean-Pierre Véran qui coordonnent ce numéro 67 de la Revue internationale d'éducation de Sèvres. Des approches variées du numérique Ce qui se dégage d'abord des articles sur les différents pays c'est l'extraordinaire variété des situations. Un doute général

J'enseigne moins, ils apprennent mieux ... I teach less, they learn better Des lecteurs de ce Blog m’ont demandé de présenter un dispositif concret où je mets en action les cinq facettes de mon modèle d’apprentissage ou encore l’intégration des compétences dans l’enseignement … Voici une présentation de l’un de mes cours, un dispositif hybride dans lequel je mets en pratique ces idées (une version antérieure de cette présentation a été publiée dans notre journal « Résonances » de janvier 2011). Je l’ai écrite sous la forme d’une interview … que je me fais à moi-même … une opération de réflexivité ! La rédaction : Marcel Lebrun, on vous connaît comme conseiller « technopédagogique » à l’IPM, moins comme enseignant. Marcel Lebrun : Et bien oui, outre mon travail à l’IPM, je donne des cours de technologies pour la formation, l’enseignement et l’apprentissage, des cours finalement assez éloignés de la préoccupation instrumentaliste. R : Et vos publics ? Objectifs et méthodes ML : Non et oui ! R : Vous dites que vous n’enseignez que peu, inquiétant non ? Informations

Landes : Les TICE seules peuvent-elles changer la pédagogie ? De toutes les expériences d'intégration profonde des TICE dans l'enseignement, celle du département des Landes est la plus ancienne et la plus exemplaire. Depuis 2001 le conseil général prête aux collégiens et professeurs des ordinateurs portables avec un accompagnement technique sur le terrain. Douze ans plus tard le bilan dressé par un rapport de l'Inspection générale est nuancé. Oui cette politique volontariste a changé quelques pratiques pédagogiques dans quelques disciplines et a le soutien des élèves et de leurs parents. Non elle n'a pas suffi à faire évoluer massivement les pratiques pédagogiques et a faire progresser le niveau des élèves. Le rapport des inspecteurs généraux Jean-Louis Durpaire, Didier Jouault, Annie Lhérété et Michel Pérez a beau parler de "réussite" à propos de l'expérience des Landes il dresse un tableau qui, pour incomplet qu'il soit, signe aussi les limites de l'action volontariste d'une collectivité locale. Une expérience exemplaire Quels résultats ?

5 facettes pour construire un dispositif hybride : du concret ! Après une introduction à la notion de dispositif hybride pour enseigner et apprendre, nous donnons quelques conseils concrets (point 5) « pour enseigner et pour favoriser l’apprentissage en ligne » basés sur les 5 facettes de « notre » modèle pragmatique d’apprentissage (Lebrun, 2005). J’illustre ce modèle dans un autre billet « J’enseigne moins, ils apprennent mieux« . 1. Un dispositif hybride, qu’est-ce que c’est ? Le mot « dispositif » est fréquemment utilisé dans la littérature et ce dans différents domaines : appareillage sophistiqué, stratégie militaire, campagne de presse … Nous entendons par dispositif un ensemble cohérent constitué de ressources, de stratégies, de méthodes et d’acteurs interagissant dans un contexte donné pour atteindre un but. 2. Nous sommes ainsi très proche d’une définition de l’enseignement donnée par Brown et Atkins (1988) : L’enseignement peut être regardé comme la mise à disposition de l’étudiant d’occasions où il puisse apprendre. 3. 4. 5. Références

35enseignants.pdf Que pensent nos étudiants de l’usage des TIC dans l’enseignement universitaire ? Il aura fallu beaucoup de détermination de la part des sondeurs pour mener à terme cette enquête. La distribution des quelque 25 000 questionnaires, soigneusement planifiée au printemps 2005, a tout d’abord été annulée en raison du déclenchement d’une grève étudiante. Le report de l’étude à l’automne 2005 a ensuite coïncidé avec une seconde grève, cette fois orchestrée par les professeurs. Cette contrainte a incité les responsables de l’enquête à modifier la méthodologie initialement prévue pour la collecte des réponses en misant sur la possibilité de répondre aux questions en ligne. Cette décision s’est avérée bénéfique puisque 74 % des répondants (7 555) ont opté pour ce mode de consultation. Le sondage visait à mieux connaître l’impact de l’utilisation des TIC sur l’apprentissage des étudiants à l’université. Le profil des répondants Le profil des répondants se détaille de la façon suivante : a) Les technologies les plus utilisées par les étudiants Graphique Q5 – traitement de texte

8 concepts pour une pédagogie ouverte et hybride | Jeff T@vernier Au travers de mes nombreuses lectures sur la pensée et l’apprentissage à l’heure du numérique, 8 concepts semblent revenir : Cognition : avec les avancées de l’imagerie cérébrale, impossible aujourd’hui de ne pas tenir compte des processus mentaux qui se rapportent à la fonction de connaissance, de mémorisation, du langage, du raisonnement et de l’apprentissage dans la construction de dispositif pédagogiques. Communication : l’acte d’apprendre reste un acte social et d’échange. Collaboration : à l’heure de l’intelligence collective, il s’agit d’insister sur la co-construction dans l’horizontalité des relations humaines. Compétences : il s’agit de veiller à donner du sens aux connaissances pour les mettre en pratique au travers de capacités et d’attitudes qui permettront de construire des compétences transférables dans d’autres contextes, hors des murs de l’école. Il s’agit donc de créer des dispositifs pédagogiques qui répondent à ces grands enjeux. Crédit photo : mbeo WordPress:

Revue sticef.org Marcel LEBRUN (UCL, Louvain-la-Neuve, Belgique) 1. Introduction Cela fait une trentaine d’années, depuis les débuts de l’EAO (Enseignement Assisté par Ordinateur) dans les années 80 jusqu’à nos jours, que les rapports entre les technologies et les pédagogies font couler beaucoup d’encre. Les potentiels des technologies éducatives, des logiciels d’apprentissage aux plateformes d’eLearning en passant par le cédérom interactif, ont vite fait croire qu’une couche technologique rajoutée aux formes d’enseignement habituel allait produire l’amalgame salutaire au renouvellement d’une école en quête de résonance avec une société elle-même en quête de savoir-faire, de compétences ... Les causes les plus probables de ces résultats peu probants et peu décisifs, en termes de stratégie institutionnelle, par exemple, sont selon nous : Figure 1. 2. 2.1. Nous souhaitons également mettre en évidence ici un dernier point qui apparaît en filigrane dans ce document. 2.2. Figure 2. 2.3. Figure 3. 2.4. 3. 3.1.

Serge Tisseron : La pédagogie de projet et le numérique, où en est la France ? - Numérique et pédagogie de projet : osons innover ! Ainsi, n‘utiliser que du papier, du crayon, que du livre entraîne forcément un certain type de relation à soi-même, aux autres, aux savoirs et aux apprentissages et d’un autre côté, utiliser parallèlement ou exclusivement les outils numériques en entraînent une autre relation type. Il faut souligner cependant qu’aujourd’hui, ces deux cultures sont en train de se métisser très fortement puisque les repères traditionnels de la culture du livre, qui sont traditionnellement axés sur la temporalité et la chronologie, se retrouvent désormais dans la culture des écrans. Preuve en est la fameuse timeline de Facebook que nous connaissons tous : avant, les informations que nous mettions sur Facebook se répartissaient sans ordre précis, à tel point qu’il était difficile de s’y retrouver ; aujourd’hui, elles s’ordonnent selon une ligne temporelle, c’est-à-dire selon quelque chose qui reste l’un des fondements de la culture du livre, à savoir la chronologie. La relation au savoir

Related: