background preloader

Les TICE seules peuvent-elles changer la pédagogie ?

Les TICE seules peuvent-elles changer la pédagogie ?
De toutes les expériences d'intégration profonde des TICE dans l'enseignement, celle du département des Landes est la plus ancienne et la plus exemplaire. Depuis 2001 le conseil général prête aux collégiens et professeurs des ordinateurs portables avec un accompagnement technique sur le terrain. Douze ans plus tard le bilan dressé par un rapport de l'Inspection générale est nuancé. Oui cette politique volontariste a changé quelques pratiques pédagogiques dans quelques disciplines et a le soutien des élèves et de leurs parents. Non elle n'a pas suffi à faire évoluer massivement les pratiques pédagogiques et a faire progresser le niveau des élèves. Il ne suffit pas de mettre à portée de main du matériel pour que l'Ecole change. Une expérience exemplaire C'est que les Landes est un cas exceptionnel d'engagement constant et profond d'une collectivité territoriale pour l'intégration des TIC dans l'enseignement. Quels résultats ? Mais sa lecture attentive donne une image moins flatteuse.

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2013/04/24042013Article635023867872398317.aspx

Related:  Modèles pédagogiquesNumérique et changements pédagogiquesFaiblesses

Principes Théoriques des Arbres de Connaissances® - Informations sur les arbres de connaissances Le concept des " Arbres de Connaissances " a été élaboré en novembre et décembre 1991. Les principes sous-jacents à cette élaboration sont à la fois mathématiques, philosophiques et sociologiques. Il n’y a aucune raison de penser que l’une de ces trois dimensions a été plus importante que les deux autres. Chaque évolution dans l’une a permis ou suscité des avancées dans les autres. Face au développement de plus en plus sophistiqué des techniques d’analyse de données, notre démarche met en avant la nécessité d’une technique de synthèse de données pour faire émerger de la connaissance, du sens, d’un ensemble d’informations complexes. Cette démarche, qui vise à instrumentaliser la maîtrise de la complexité, nécessite l’implication de l’utilisateur (théorie moderne de l’observateur).

8 concepts pour une pédagogie ouverte et hybride Au travers de mes nombreuses lectures sur la pensée et l’apprentissage à l’heure du numérique, 8 concepts semblent revenir : Cognition : avec les avancées de l’imagerie cérébrale, impossible aujourd’hui de ne pas tenir compte des processus mentaux qui se rapportent à la fonction de connaissance, de mémorisation, du langage, du raisonnement et de l’apprentissage dans la construction de dispositif pédagogiques. Communication : l’acte d’apprendre reste un acte social et d’échange. La relation avec l’enseignant et ses pairs sont au coeur du processus d’apprentissage. Collaboration : à l’heure de l’intelligence collective, il s’agit d’insister sur la co-construction dans l’horizontalité des relations humaines. Compétences : il s’agit de veiller à donner du sens aux connaissances pour les mettre en pratique au travers de capacités et d’attitudes qui permettront de construire des compétences transférables dans d’autres contextes, hors des murs de l’école.

Introduction : Des techno-imaginaires aux normes sociales - Anthropologie des usages du numérique Avant de commencer, vous pouvez vous positionner grâce à ce questionnaire Comme l’illustre la video de Norman, nous pouvons faire le constat que les TIC (Technologies de l’Information et de la Communication) se sont imposées comme normes sociales très valorisées, et ce sous l’impulsion de techno-imaginaires forts partagés dans la société. Si l’on considère l’exemple ci-dessus, en effet, le smartphone apparait comme un vecteur important de lien social, y compris avec « les puissants » … La personne qui n’en possède pas n’a, elle, même pas la possibilité de communiquer par voix avec son téléphone, et se coupe donc du groupe. Nous verrons dans ce cours comment, de ces techno-imaginaires prégnants dans la société (partie 1), par certains processus de socialisation (partie 2), nous parvenons à la constitution de normes régissant notre quotidien (partie 3). Suivant

La pédagogie de la Coopération En 2006, Isabelle Peloux, professeure des écoles, fonde une école différente, au coeur du centre agroécologique des Amanins, dans la Drôme. Elle y développe une pédagogie fondée sur un apprentissage actif, sur la coopération entre les élèves ainsi que sur un enseignement d'éducation à la paix avec soi-même et avec les autres. Elle expose son expérience de terrain, complétée d'exemples concrets. Isabelle Peloux G. Les 10 innovations pédagogiques qui feront (peut-être) 2015 (crédits AFP) L’université britannique online The Open University a publié il y a quelques semaines son rapport annuel sur les pédagogies innovantes. En recoupant les pratiques, les technologies, les recherches les plus en pointe dans le milieu de l’éducation, les auteurs du rapport proposent une liste de 10 innovations pédagogiques appelées à se développer à court ou moyen terme. Certaines de ces innovations sont très théoriques, issues de la recherche, d’autres sont encore confidentielles en France, la plupart concernent l’université ou le secondaire mais pourraient bien un jour irriguer la pratique de tous les enseignants... Les MOOCs, les cours massifs en ligne donné par la plupart des universités (certains sont suivis par plusieurs dizaines de milliers de personnes) vont voir leur versant social et coopératif se développer largement. Cette innovation est déjà bien installée, notamment en France, dans le supérieur et dans le secondaire.

L’école et le numérique: les fausses évidences du rapport PISA Le volet numérique de PISA 2012, tout juste publié par l’OCDE, assène un coup de massue à la cyberbéatitude. Introduire l’ordinateur à l’école n’emporte pas de meilleurs résultats scolaires, et ne réduit en rien les inégalités socio-culturelles face à la réussite dans les études. En un tournemain statistique, l’enseignement classique fondé sur le rôle-pivot des enseignants, valorisant les apprentissages de base et réhabilitant l’usage de la mémorisation, connaît ainsi une magnifique embellie. Faut-il lire les résultats de ce rapport à travers le prisme de la querelle entre les Anciens, forcément technophobes, et les Modernes, forcément technophiles ? Ce rapport signe-t-il le glas des utopies numériques ?

Le modèle SAMR Constituté de quatre niveaux, le modèle de Ruben Puentedura est très intéressant. * Image tirée de Pinterest du compte de Sébastien Stasse. Si les 2 premiers niveaux sont ceux les plus évidents à « atteindre » en classe quand on s’approprie une technologie, les deux niveaux « supérieurs » sont très intéressants à considérer puisqu’ils constituent une transformation de la tâche pédagogique. En effet, l’atteinte de ces niveaux demande une ouverture au changement de pratique. Si nous observons les capacités des nouvelles technologies qui sont centrées de façon générale sur la mobilité et l’interaction, les pratiques pédagogiques en classe qui intégreront ces caractéristiques et fonctionalités seront très participatives et différentes. En fait, l’objectif du modèle est d’amener les élèves à créer du contenu et apprendre dans un environnement technologique riche, tout en appliquant leurs compétences de critique constructive.

Les TICE, qu’est-ce que ça change ? L'éducation 2.0 ou le rêve d'un nouvel humanisme ! Pendant longtemps, la modernisation numérique de l'enseignement supérieur s'est réduite à multiplier les vagues d'équipement en outils informatiques. Constatant aujourd'hui que ces outils n'influencent ni les pratiques ni les résultats, il semble désormais évident que c'est à une refondation de la pédagogie que l'éducation doit se confronter. Pour les techno-pédagogues, une seule ambition doit animer la refondation de l'enseignement : donner aux futurs citoyens les compétences nécessaires pour comprendre, analyser et agir sur leur environnement.

5 bonnes raisons de croire que l’immobilisme continue sa marche vers l’avant Rendons à l’auteur ce qui lui appartient, l’aphorisme exact d’Edgar Faure est : « L’immobilisme est en marche, et rien ne pourra l’arrêter ». Mais j’aurais pu aussi bien intituler ce billet « 5 bonnes raisons de fuir l’école à toutes jambes quand on est prof » ou encore, car j’ai hésité, c’eût été plus court « 5 raisons de penser que c’était mieux avant ». Vous savez bien, vous qui me lisez, que ce n’était pas mieux avant, non, que c’était juste différent, que l’école de Jules Ferry correspondait à son temps, comme celle qui lui a succédé et a changé correspondait au sien.

Tout ce qu'il faut savoir sur les fablabs Les fablabs (FABrication LABoratory) sont des ateliers de fabrication d'objets à partir d'outils numériques qui pourraient bien être l'équivalent moderne des cercles de fermières ; selon la définition de Wikipedia, ce sont les coopératives du futur. En fait, ce sont des espaces où l'on met des machines-outils et des matériels informatiques et électroniques à la disposition des participants ; les bidouilleurs du numérique s'en serviront pour fabriquer rapidement des objets à partir d'un concept créé à l'ordinateur. Les fablabs sont des espaces collaboratifs, lancés le plus souvent par des "institutions-mères" universités, musées, fondations, centres de sciences, ou par des groupes d'individus qui se sont parfois rencontrés dans des espaces virtuels, sur les médias sociaux, qui décident de se retrouver pour vrai et de mettre en commun leurs idées pour fabriquer des objets réels. FabLabs Tour d'horizon est un document essentiel à qui veut comprendre le phénomène des fablabs. Liens

[Interview] Jean-François CECI évoque pour Educadis son expertise en pédagogie numérique dans l’Éducation nationale Jean-François Ceci est chargé de mission pédagogie numérique à l'Université de Pau et des Pays de l'Adour. Jean-François a répondu aux questions d’Educadis sur ses conceptions et ses applications des nouvelles formes de pédagogies numériques dans l’enseignement. Depuis la rentrée 2014, les TICE et la pédagogie dans le numérique ont connu un regain d’intérêt médiatique tout à fait inédit, avec l’annonce d’un « Grand plan numérique pour l’école de la République », expérimenté dans six cents établissements à la rentrée 2015. Que pensez-vous du contenu de ce plan, révélé progressivement ces derniers mois ?

Décidément le numérique n’est pas fait pour la pédagogie Le programme Fatih en Turquie ( et cet article promotionnel sur les avantages du tableau interactif : font revenir à la surface une question essentielle : y a-t-il un lien entre pédagogie et numérique ? Faut-il vraiment qu’il y ait un lien ? Alors que depuis des années on se pose la question de « transformer la pédagogie avec le numérique », on s’aperçoit que ce n’est pas vraiment le cas et que c’est plutôt l’inverse, à savoir que c’est parce que l’on change de pédagogie que le numérique peut avoir un autre sens que celui, dominant, que nous observons.

8 concepts pour une pédagogie ouverte et hybride Au travers de mes nombreuses lectures sur la pensée et l’apprentissage à l’heure du numérique, 8 concepts semblent revenir : Cognition : avec les avancées de l’imagerie cérébrale, impossible aujourd’hui de ne pas tenir compte des processus mentaux qui se rapportent à la fonction de connaissance, de mémorisation, du langage, du raisonnement et de l’apprentissage dans la construction de dispositif pédagogiques. Communication : l’acte d’apprendre reste un acte social et d’échange. La relation avec l’enseignant et ses pairs sont au coeur du processus d’apprentissage.

Numérique et innovation pédagogique : Conférence de consensus des ESPE franciliennes Entre initiative individuelle et politique publique le champ de l’innovation à l’école semble relever d’un procédé qui échappe à toute tentative de modélisation. La conférence de consensus des ESPE franciliennes qui s’est tenue le 12 février, interroge la promesse d’innovation portée par le numérique à une ère où le savoir est disponible mais non forcément accessible et où l’inégalité d’accès au questionnement interpelle profondément les modèles éducatifs. Chercheurs et praticiens y ont apporté leur éclairage et ont été soumis à la question du jury et du public. Anne-Marie Chartier : les innovations techniques porteuses de changement

Site intéressant qui permet de rendre compte que les TIC si bien intégrer peuvent faire avancer les choses et permettre des apprentissages adéquats de la part des étudiants. Toutefois, afin de faire avancer les choses et de faire évoluer la pédagogie afin que les étudiants puissent acquérir des compétences comme celles qu'énonce Bloom, il faut que la pédagogie et les enseignants veulent changer... by anneclaudebrochu Jan 30

Related: