background preloader

Observatoire de la qualité de l'air intérieur

Observatoire de la qualité de l'air intérieur
Air et confort dans les bâtiments performants en énergie L'OQAI met en place un dispositif unique en France, qui vise à collecter des données sur la qualité d'air intérieur, les consommations énergétiques et le confort dans les bâtiments neufs ou nouvellement réhabilités. Lire la suite Campagne nationale dans les immeubles de bureaux A ce jour en France, il existe peu d’informations sur la qualité de l’air dans les immeubles de bureaux et le confort perçu par les personnes qui y travaillent. Or les études menées dans les autres pays montrent qu’en termes de pollution, des spécificités propres à ces environnements intérieurs pourraient exister.

http://www.oqai.fr/obsairint.aspx

Related:  les changements positifs

POC 21, une colonie d’éco-inventeurs - Environnement Du 15 août au 20 septembre, le château de Millemont (Yvelines) se transforme en start-up géante baptisée POC21. Un évènement organisé par Ouishare et OpenState qui rassemble douze équipes et une centaine personnes autour de la conception de solutions open source pour la transition énergétique. "Ici, on vit avec des génies, glisse Mathieu, accoudés sur une planche de bois, le menton posé sur ses mains calleuses.

odeurs seuils Le seuil de perception olfactive peut varier couramment d'un facteur 10 à 100 entre des personnes différentes ou pour une même personne en fonction de nombreux facteurs (humidité relative, température, présence, d'autres composés dans l'air, fatigue). Malgré ce fait, des normes existent pour essayer de limiter cette gêne pour le plus de facteurs possibles. Car les nuissances olfactivs représentent le deuxième motif de plainte après le bruit. Un récapitulatif non exhaustif de la législation et de la réglementation des odeurs est énoncé ci-dessous : La norme Afnor X-43-101 définit les bonnes pratiques de la mesure de l'odeur d'un effluent gazeux, la détermination du facteur de dilution. La norme Afnor X-43-103 définit les bonnes pratiques de la mesure de l'odeur d'une atmosphère gazeuse.

Un site pour explorer les liens d'intérêts entre labos et professionnels de santé Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Paul Benkimoun Un peu plus de lumière est apportée sur les liens d’intérêts entres les industriels de la santé et les professionnels du secteur. Le site Transparence.gouv.fr a été officiellement lancé, jeudi 26 juin, par Marisol Touraine, ministre des affaires sociales et de la santé. Il héberge la base de données publiques dans laquelle chacun pourra chercher les conventions (activités de recherche, essais cliniques…) passées entre industriels et des acteurs de la santé, et les avantages (cadeaux, repas, voyages) d’une valeur supérieure à 10 euros consentis sans contrepartie. Air et atmosphère, un bien précieux pour le climat, la santé L’Air, ce bien si précieux ::. Dossiers environnement Pourquoi l’Air ? Peut être tout simplement parce que, parmi tous les éléments que la Nature nous offre pour vivre quotidiennement, c’est le seul que nous utilisions sans y réfléchir.

Guide des alternatives éthiques, écologiques, faciles et économiques OUI il existe des alternatives au capitalisme. Il y en a PLEIN!!! Le système les ignore parce qu'elles nuisent aux bénéfices des multinationales, mais elles pullulent. Le problème est qu'il est difficile d'accéder aux bonnes informations. Voici un guide qui, je l'espère, vous sera utile. Qualité d’air : les bases, le CO2 et les odeurs Par Roger CADIERGUES – Consultant et Ancien directeur général du COSTIC La qualité d'air intérieur ou QAI deviendra certainement un critère de performance environnemental. Aussi, pour bien comprendre les bases et les liens avec la ventilation, distinguer les différents types de polluants, cette chronique s'attache à dresser un cadre technique et réglementaire de référence. Le dossier QUALITE D'AIR INTERIEUR est traité en deux parties.

Plantes dépolluantes : un point final sur leur efficacité Le 14/11/12 par Vincent.F Les résultats d’une expérience menée par une société de conseil en développement durable viennent ébrécher l’aura commerciale des plantes dites « dépolluantes ». En 2004, l’ADEME mène une expérience avec le programme PHYTAIR, afin d’étudier la phytoépuration de l’air par les plantes en pot. L’étude révèle que les végétaux sélectionnés possèdent des capacités d’épuration, mais reste à vérifier leur efficacité à purifier l’air intérieur pollué par les COV (composés organiques volatils), tels que le toluène (présent dans les produits détergents, le plastique, les encres) le benzène (présent dans les solvants), le trichloéthylène (présent dans les peintures et solvants), et bien d’autres. Entre temps, les plantes dépolluantes sont devenues un phénomène de mode, peut être un peu retombé aujourd’hui mais elles ont gagné leur place dans le paradigme de la vie saine et écologique. Inddigo met ses bureaux à l’épreuve et constate les résultats :

La pollution de l'air extérieur classée comme cancérigène par l'OMS SANTÉ - Le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC), une agence spécialisée de l'Organisation mondiale de la santé, a annoncé jeudi qu'il classait la pollution de l'air extérieur comme cancérigène. "Les experts ont conclu (...) qu'il existe des preuves suffisantes pour dire que l'exposition à la pollution de l'air extérieur provoque le cancer du poumon. Ils ont également noté une association positive avec un risque accru de cancer de la vessie", a précisé le CIRC dans un communiqué. Telles sont les conclusions auxquelles sont parvenus les experts, réunis pendant plusieurs jours à Lyon pour analyser des études portant sur des milliers d'hommes et de femmes suivies pendant plusieurs décennies, a précisé le docteur Dana Loomis, lors d'une conférence de presse à Genève.

Related:  Environnement