background preloader

Communauté des acteurs de l'économie sociale et solidaire - Tessolidaire - ESS

Communauté des acteurs de l'économie sociale et solidaire - Tessolidaire - ESS
Actualités Agenda Presse-librairie Lettres d'information Forums Offres d'emploi Concours Alerte juridique Système d'échange Petites annonces Mon compte Mon mot de passe Espace recruteur Accueil Bienvenue sur le site des acteurs de l'économie sociale et solidaire ! Articles de presse >> 1351 articles en ligne.

http://www.tessolidaire.com/

Related:  Chapitre 4 : L'économie sociale et solidaireeco terminal stmgECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

IDES : Institut de Développement de l'Economie Sociale Société anonyme, l'IDES ou Institut de Développement de l'Economie Sociale, a été créé en 1983 par les institutionnels de l'économie sociale désireux d'aider financièrement d'autres entreprises du secteur. Conçu pour apporter des capitaux propres, l'IDES rassemble les acteurs majeurs du secteur, grandes banques coopératives et mutuelles, qui y investissent une partie de leurs réserves. Depuis 1990, l'IDES est une filiale d'ESFIN S.A., holding dédiée au financement de l'économie sociale et constituée par les mutuelles, la Confédération Générale des SCOP, le Crédit Coopératif. Constitué au départ au capital de 50 millions de francs (7 500 000 €), l'IDES a atteint 97 millions de francs (14 707 824 €) en 1987, puis 29 296 000 € en 2002. L'IDES est intervenu en fonds propres dans 296 entreprises (coopératives, UES et leurs filiales) depuis sa création pour un montant de 38 800 000 €.

La politique économique et monétaire de l'UE L'Union économique et monétaire de l'Union européenne a été lancée par le Traité de Maastricht en 1992. Elle repose sur deux volets : la création d'une monnaie unique, l'euro, et la coordination des politiques économiques et budgétaires des Etats membres. Depuis le 1er janvier 2015, 19 Etats ont adopté la monnaie unique et font donc partie de la zone euro. Finance éthique: le grand ménage a commencé Septembre 2015. Alors que la tricherie de Volkswagen sur les tests antipollution éclate au grand jour, le constructeur automobile figure en tête de l'indice Dow Jones Sustainability, chargé d'évaluer les qualités environnementales et sociétales des multinationales. L'anecdote, qui prête à sourire ( jaune), révèle les trous noirs d'un secteur financier qui communique largement sur ses valeurs, tout en ayant pour ligne d'horizon la rentabilité et le profit. Une conception éthique de la finance qui porte un nom: l'investissement socialement responsable (ISR). Depuis la crise de 2008, la formule fait fureur chez les investisseurs institutionnels, en particulier les assureurs. En France, les encours des placements étiquetés ISR ont triplé depuis 2010, passant de 68 milliards d'euros au début de la décennie à 223 milliards en 2014, selon Novethic.

Economie L’industrie Avec une croissance moyenne de sa valeur ajoutée de 9,7 % par an de 1995 à 2005, l’industrie réunionnaise (hors agro-alimentaire) est plus dynamique qu’en métropole, du fait notamment de l’accélération du secteur du BTP, mais sa part dans l’économie y est nettement inférieure. Les entreprises industrielles emploient au total près de 9 700 salariés dans des structures majoritairement de type PMI. La place de l’industrie agroalimentaire dans le tissu industriel réunionnais demeure prépondérante avec 42 % du chiffre d’affaires total. Le poids de la branche agroalimentaire résulte historiquement de la conjugaison d’un potentiel agricole important, basé notamment sur la filière canne-sucre-rhum, et de la faiblesse relative de l’industrie manufacturière. L’évolution relativement récente de la distribution moderne a fortement contribué à l’essor de cette filière agro-industrielle locale en rendant ses produits accessibles à un plus grand nombre de consommateurs.

Le Retour du Jeudi Ecouter le contenu de la page : Le Groupe SOS vous intéresse ? Vous souhaitez en savoir plus sur l'entrepreneuriat social, la consommation responsable, la lutte contre les exclusions, la solidarité internationale, le développement durable, les finances solidaires, le développement des associations et des entreprises sociales... ? Venez échanger avec nous de façon conviviale et informelle lors des soirées « le Retour du Jeudi ». L'occasion de refaire le monde autour d'un verre avec les équipes et les amis du Groupe SOS. Pour être informé des prochaines dates, inscrivez-vous ! Les français plebiscitent les coopératives 82% des Français se sentent proches des valeurs coopératives et 91% ont une bonne image des entreprises coopératives. Ce sont les résultats d’un sondage IFOP commandité par Coop FR, en avril 2016, afin de mieux connaître ce que pensent les Français des coopératives. Les enseignements sont riches et multiples. Ce sondage s’inscrit dans une dynamique initiée par le mouvement coopératif visant à mieux faire appréhender aux candidats aux élections présidentielles et législatives les enjeux, contraintes et défis des entreprises coopératives pour les prochaines années. Les avis sont très favorables aux coopératives, bien que leur fonctionnement soit encore trop méconnu. Dans un contexte économique difficile, les entreprises coopératives ont continué de développer leurs emplois et leur sociétariat.

La BCE poursuit ses mesures de soutien massif à l’économie Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Marie Charrel Une fois n’est pas coutume, la surprise n’est pas venue des annonces de Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne (BCE). Alors que l’institution se réunissait mercredi 15 avril, à Francfort, une jeune femme a sauté sur la table devant M. Draghi, en pleine conférence de presse. Tout en lançant des confettis au visage de l’Italien, elle a hurlé : « Arrêtez la dictature de la BCE !

La France et les États-Unis champions de l'économie collaborative Plus de 270 plateformes d'économie collaboratives opèrent dans l'Hexagone, qui représente à lui seul 23% du marché mondial dans ce domaine. Lorsque l'on parle d'économie collaborative, on pense aux mastodontes américains comme Airbnb. Mais la France aussi arrive à se démarquer! À l'exemple de Blablacar ou du site Leboncoin, plus de 270 plateformes collaboratives se développent dans l'Hexagone. Parmi elles, les trois quarts sont françaises.

Les 50 plus grosses entreprises de la Réunion La liste des principales entreprises de la Réunion. Selon l’Insee, les dix entreprises qui emploient le plus de salariés à la Réunion (hors groupes) sont dans l’ordre : GTOI (bâtiment), la société d’exploitation des magasins Score (supermarchés), la société d’exploitation des Jumbo Score (hypermarchés), EDF, France Télécom, Air Austral, la caisse régionale du Crédit Agricole, la société de gestion de la clinique de Sainte-Clotilde (santé), la Banque de la Réunion et la SIDR (gestion de parcs locatifs). Chacune de ces entreprises emploie plus de 400 salariés. MISE A JOUR 2015 : Les principales entreprises de la Réunion

Boîte à outils Un grand nombre d’acteurs (acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS) et de l’éducation populaire, enseignants, structures d’information et d’orientation, acteurs de l’accompagnement vers l’emploi…) ont développé des outils de sensibilisation des jeunes à l’ESS. Comment améliorer la visibilité de ces initiatives et en augmenter l’impact ? Comment mieux faire connaître et partager les outils de sensibilisation existants ainsi que leur auteur ? Y-a-t-il nécessité de créer collectivement de nouveaux outils en réponse aux attentes des jeunes ? C’est pour répondre à ces enjeux que le programme Jeun’ESS, en partenariat avec le CNCRES et l’ESPER, lance la boite à outils de sensibilisation des jeunes à l’ESS.

Related:  ESS : Economie Sociale et SolidaireSocial entrepreneurshipemploiESSRéappropriation Citoyenne