background preloader

Prestadd

Prestadd
Audiens, un partenaire solide des secteurs culturels Les préoccupations environnementales des acteurs de l’univers de la culture étant encore relativement jeunes, à quelques exceptions près, Audiens a mis à disposition de ses entreprises adhérentes un Club dédié à ces thématiques fin 2007. Les problématiques environnementales sont nombreuses ; les solutions sont souvent complexes et se situent sur des chemins non-balisés. Dans le domaine du développement durable, peut-être encore même plus qu’ailleurs, si on ne partage pas, on n’avance pas. Accélérer le transfert des savoirs, favoriser la mutualisation des expériences et des pratiques, approfondir les connaissances, favoriser la transversalité : telles sont les missions que se donne le Club du développement durable d’Audiens.

http://www.prestadd.fr/

Related:  economie sociale et solidaire

Remue-méninges et pense-bête en ligne Le remue-méninge (ou brainstorming en anglais) est un exercice qui consiste à rassembler le plus grand nombre d'idées ou de suggestions dans un temps limité, avec le plus faible degré de contrôle possible. C'est un exercice de créativité, facilitant la recherche d'alternatives ou d'initiatives originales, hors des sentiers battus. Le meilleur équipement pour pratiquer le remue-méninge est sans aucun doute composé d'un mur au fond uni et de papiers adhésifs repositionnables, de manière à organiser les suggestions après la phase de production spontanée. Il est possible de pratiquer le remue-méninge en ligne, sans installation sur machine, grâce à des applications prévues à cet effet. Globalement, ces applications proposent toutes le même service de base : sur une page vierge, les utilisateurs autorisés déposent des notes qui ressemblent plus ou moins aux célèbres penses-bêtes autocollants jaunes que nous utilisons régulièrement. Ces notes peuvent ensuite être réorganisées sur la page.

Créativité Pour renforcer la culture en tant que facteur de développement durable, l'UNESCO met en place de nombreuses activités en faveur des créateurs et des artistes, tant au niveau national que régional et global. Axées sur la coopération Sud-Sud et Nord-Sud-Sud, ces activités privilégient la collaboration entre acteurs publics et privés autour d'activités d'échange, de formation, de conseil et de développement des capacités, qui s'adressent tout particulièrement aux jeunes, notamment des pays en développement. Elles sont conçues en synergie avec les initiatives développées dans le cadre des Conventions internationales dans le domaine de la culture. Le Fonds international pour la promotion de la culture, le programme des Bourses Aschberg, le réseau des Villes créatives, la promotion de l'éducation artistique et le programme des Bourses UNESCO/Fondation Culture et Diversité sont au coeur de cet engagement.

Le modèle économique associatif Le modèle associatif n’échappe pas à la rationalisation des charges et à la diversification des revenus, d’autant plus que la tendance est à la réduction des financements public. Un article de Julien Fournier du 19/04/2012 pour le Nouvel économiste. Les financements publics perçus par les associations ne cessent de diminuer. Coalition pour la diversité culturelle - L’avenir dépend de l’implication citoyenne Le concept de développement durable s’enrichira peut-être bientôt d’un nouveau pilier, celui de la culture. C’est du moins le souhait d’organisations culturelles, comme la Coalition pour la diversité culturelle, qui cherchent à faire entrer la culture dans le développement durable. «Nous voulons que la culture devienne le quatrième pilier du développement durable, explique Charles Vallerand, directeur général de la Coalition pour la diversité culturelle. À l’instar des trois autres piliers, soit l’économie, le social et l’environnement, la culture est transversale. Elle a un rôle à jouer dans tous les aspects de la vie et nous pensons que le développement durable doit en tenir compte. »

Lemnarama Lemnarama, s'entraider sur facebook devient simple et amusant 3 à 15 fois par semaine, nous nous posons des questions pour lesquelles des recherches sur Google sont moins pertinentes que les conseils d’amis qui nous connaissent. Les réseaux sociaux pourraient devenir alors des outils très puissants s’ils n’étaient pas si bruyants. Les 500 millions d’utilisateurs de Facebook publient en effet plus de 70 millions de statuts chaque jours et il en va de même sur Twitter : la tendance s’accélère avec le développement de l’internet mobile. A l’état brut, il devient alors impossible de suivre toutes ces conversations dans leur intégralité : comment alors faciliter l’entraide entre personnes qui se connaissent et sont à même de s’apporter quelques coups de pouce…ces petits gestes «gratuits» qui changent la vie ? Derrière ces pratiques de social gaming, nous souhaitons installer une monnaie complémentaire virtuelle, dédiée à l’échange amical.

Synthèse des 4 Forums Ouverts Culture, société et développement durable Gouvernance, partenariat, aménagement culturel du territoire 27 juillet 2012 Ce rapport constitue un compte rendu des 4 Forums Culture et développement durable qui se sont tenus de novembre 2011 à janvier 2012 à Poitiers, Guichen, Feyzin et Paris. Il rappelle le contexte et l’intention portés par chaque partenaires de cette démarche. Il comprend également les textes de l’équipe de recherche chargée d’accompagner et d’observer ces rencontres. Cette équipe était composée de Philippe Teillet, Christophe Moreau, Marie-Christine Bordeaux, Vincent Guillon et accompagnée par l’équipe de l’Observatoire des politiques culturelles.

Médiarévolution : quelques conseils pour augmenter la visibilité de votre association sur internet Starting block est une association d’étudiants et de jeunes professionnels qui organise deux fois par an un WEF : un Week End de Formation. L’idée de ce WEF est de réunir des étudiants sur deux jours pour stimuler une réflexion sur l’engagement citoyen, la solidarité et les actions que les membres des associations mènent. Avec les rencontres que cela génère évidement. Il y a deux ans, dans le cadre de mon travail d’animation sur la plateforme de blogs Solidaires du monde, j’ai rencontré Jérôme Martin, animateur au sein d’une association d’éducation au développement.

Mettre la culture au coeur des politiques de développement durable La " Déclaration de Hangzhou " adoptée à Hangzhou, République populaire de Chine, le 17 mai 2013 annonce la prochaine ère de développement humain. Appelant une nouvelle approche en matière de développement durable, la " Déclaration plaide pour placer la culture au coeur des politiques publiques. La Déclaration appelle les gouvernements, la société civile et le secteur privé à exploiter la puissance de la culture face aux enjeux de développement les plus urgents de la planète, tels que la durabilité environnementale, la pauvreté et l'inclusion sociale. " La culture est précisément ce qui permet la durabilité - comme source de force, de valeurs et de cohésion sociale, d'estime de soi et de participation. La culture est notre force la plus puissante pour la créativité et le renouvellement. ", a déclaré la Directrice générale, Irina Bokova.

Accueil Curieux Le pro bono signifie en latin «pour le bien public». Depuis les années 1970, des professionnels du monde entier partagent leurs compétences en stratégie, finance, marketing, communication, ressources humaines, web ou encore droit pour aider gratuitement les associations qui n'ont pas les moyens d'accéder à ces services. Depuis sa création en 2011, l'association Pro Bono Lab développe le pro bono en mobilisant des individus pour aider des associations en Ile-de-France et en Rhône-Alpes sous la forme de mécénat ou de bénévolat de compétences. Pourquoi aider les associations ?

Related: