background preloader

Développement durable

Développement durable
La France se fixe un nouveau cap pour le développement durable 6 février 2015 Dans la perspective de l’accueil de la Conférence Paris Climat 2015 et pour poursuivre l’élan positif engagé par le projet de loi de transition énergétique pour la croissance verte, le Gouvernement a adopté en Conseil des ministres, le 4 février dernier, une nouvelle stratégie nationale de développement durable : la stratégie nationale de transition écologique vers un développement durable 2015-2020. Cette stratégie fixe les priorités que se donne la France, à horizon 2020, pour transformer notre modèle en une société plus sobre, source d’opportunités nouvelles. Cette stratégie s’adresse à tous car pour réussir la transition écologique de notre pays il est indispensable d’agir de concert.

http://www.developpement-durable.gouv.fr/-Developpement-durable-.html

Related:  Ressources naturellesChapitre 10 : Le développement durableC6 Développement durableeco terminal stmgEDUCATION AU DÉVELOPPEMENT DURABLE

Eau et pollution La pollution peut compromettre la qualité de l’eau potable, s’accumuler dans les êtres vivants et par voie de conséquence, nous intoxiquer lorsque nous les consommons. Elle peut aussi perturber complètement les écosystèmes aquatiques et les empêcher de nous rendre gratuitement de multiples services (lieux touristiques, lieux de détente et de loisirs, épurateurs d’eau, réservoir de biodiversité). Au fil du temps, les pollutions dites classiques (d’origine domestique, industrielle et agricole) ont été bien cernées et en partie jugulées. Malgré les efforts accomplis, la poursuite de la réduction de leurs rejets reste d’actualité pour l’atteinte du bon état des eaux.

"Notre avenir à tous" (rapport Brundtland) « Nous n’avons qu’une seule et unique biosphère pour nous faire vivre. Et pourtant chaque communauté, chaque pays poursuit son petit bonhomme de chemin, soucieux de survivre et de prospérer, sans tenir compte des éventuelles conséquences de ses actes sur autrui. D’aucuns consomment les ressources de la planète à un rythme qui entame l’héritage des générations à venir.

Selon la Banque mondiale, la pauvreté dans le monde devrait passer pour la première fois sous la barre des 10 % Des obstacles importants demeurent pour atteindre l’objectif de mettre fin à la pauvreté d’ici 2030 WASHINGTON, 4 octobre 2015 – Selon les prévisions de la Banque mondiale publiées aujourd’hui, le nombre de personnes dans le monde vivant dans l’extrême pauvreté devrait passer sous la barre des 10 % en 2015, prouvant ainsi à nouveau que la lutte contre la pauvreté menée depuis 25 ans rapproche la communauté internationale de son objectif historique visant à mettre fin à la pauvreté d’ici 2030. Les prévisions de la Banque mondiale reposent sur un nouveau seuil international de pauvreté, fixé à 1,90 dollar par jour, qui intègre de nouvelles données sur les écarts du coût de la vie d’un pays à l’autre (les taux de change en parité de pouvoir d’achat — ou PPA). Ce nouveau seuil préserve le pouvoir d’achat réel du seuil précédent (1,25 dollar par jour aux prix de 2005) dans les pays les plus pauvres du monde. La pauvreté concerne surtout les pays d’Afrique subsaharienne et d’Asie du Sud

Objectifs de développement Dans toutes les régions du monde, des voix s’élèvent pour demander un leadership et des mesures à l’échelle internationale pour lutter contre la pauvreté, l’inégalité et le changement climatique. En septembre 2015, les dirigeants du monde se sont réunis au Siège des Nations Unies à New York pour adopter un nouveau programme en matière de développement durable. Ce nouvel agenda pour 2030 comprend 17 nouveaux objectifs de développement durable (ODD), ou objectifs mondiaux, qui guideront la politique et le financement du développement pour les 15 prochaines années, en commençant par un engagement historique pour éradiquer la pauvreté.

Les avertis - Le Soleil se met en grève Ne plus utiliser sa voiture, on y prend goût ! On surestime souvent les inconvénients des déplacements en vélo ou en transport collectif, tandis qu’on n’imagine pas toujours les effets positifs d’un trajet évité en voiture : moins de stress, entretien physique, économies, lecture pendant le trajet, et…. moins d’énergie fossile consommée ! Essayez, vous serez sans doute surpris. Chaque fois que c’est compatible avec vos contraintes, faites le choix de la marche, du vélo (électrique au besoin) et des transports en commun avant celui de la voiture. Une maison tournée vers le soleil C’est l’un des principes de l’architecture bioclimatique : des baies vitrées vers le sud, afin de laisser pénétrer le rayonnement solaire dans la maison et des murs aveugles vers le nord, pour éviter les déperditions de chaleur.

FAQ - effet sur la santé des polluants de l'eau Quelles sont les risques provoqués par les polluants de l'eau? Une gamme très large de produits chimiques sont considérés comme des polluants de l'eau, cela va des simples ions inorganiques aux molécules organiques complexes. Il existe différents groupes de polluants et chaque groupe à sa façon propre de pénétrer dans l'environnement et présente des risques spécifiques. Chaque groupe à des polluants majeurs qui sont connus de tout le monde du fait de leurs effets sur la santé. Les polluants organiques Les composés organiques sont des composés à base de carbone, ils sont souvent constitués de longues chaines d'atomes.

L'économie bleue : "potentiellement, on pourrait doubler" PAPEETE, le 14 juin 2016- La Polynésie française est probablement le territoire au monde qui a le plus gros potentiel de développement dans ce qu'on appelle l'économie bleue. Mais un état des lieux montre que nous sommes très loin de l'utiliser pleinement. Ce jeudi 14 juin, une conférence organisée par les économistes et statisticiens du Cerom ambitionnait de faire le point sur l'économie bleue en Polynésie française. Devant un parterre de chefs d'entreprises et décideurs, les spécialistes de l'IEOM, l'ISPF, la DRMM, l'IRD et les entrepreneurs d'Archipelagoes et du projet d'énergie thermique des mers ont dressé le tableau de notre économie maritime et de son potentiel de développement. C'est Fabien Breuilh, directeur de l'ISPF, qui a donné la première présentation en donnant les grands chiffres. Le premier, le plus connu, est la taille de notre zone économique exclusive : 5 millions de km², soit presque la moitié de la ZEE de la France, qui la place au deuxième rang mondial.

Depuis le 13 août, la Terre a dépassé les capacités de ses ressources naturelles En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... Replay Emissions Observatoire des inégalités Les hauts revenus du show-biz et du sport en France et dans le monde 20 avril 2016 Les revenus annuels du show-biz et du sport représentent pour certains près de 1 140 années de Smic en France, 15 000 années aux Etats-Unis. Lire la suite Malgré de réels progrès, la tuberculose continue à frapper les plus pauvres 19 février 2016 La tuberculose a fortement reculé en vingt-cinq ans dans le monde.

La COP21 dans l'École : un nouveau site pour accompagner l'éducation au développement durable Simulations de négociations, débats sur les enjeux du changement climatique, réalisation d'une vidéo sur les attentes et la mobilisation des français, etc. : voici quelques exemples de projets réalisés avec des élèves valorisés dans le nouveau site La COP21 dans l'École.La 21e Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP21), qui se déroulera du 30 novembre au 11 décembre 2015 à Paris, est l'occasion de renforcer l'éducation au développement durable. Il est essentiel que les élèves comprennent les enjeux du développement durable afin qu'ils puissent décider et agir ensuite en tant que citoyens responsables. Comprendre les enjeux du réchauffement de la planète Le réchauffement climatique et ses conséquences sont traités dans deux rubriques. « La COP 21 » présente cet événement mondial, en explique les enjeux et liste les questions restées en suspens. « Sciences et climat » développe notamment l'évolution climatique, les répercussions sur la biodiversité et l'océan.

Related: