background preloader

Le petit Kit pour protéger tes données sur Internet - Geek Junior -

Protéger ta vie numérique, c’est déjà de pas laisser toutes tes données dans les mains des géants du web et de la publicité. Justement, des outils te permettent de limiter tes traces numériques. Pourquoi il ne faut pas laisser (trop) de traces numériques ? Les données que tu laisses sur la toile ont une valeur. C’est en effet la vente et l’exploitation de bases de données qui est au cœur même de l’économie du web aujourd’hui. Ces données peuvent être ce que tu publies sur un réseau social, les sites que tu visites sur ton navigateur, ce que tu télécharges etc. Le problème est qu’une partie de ces données peut être diffusable pendant des années et revendues à des sociétés. Heureusement, des solutions gratuites existent qui respectent ta vie privée. Le petit kit des outils pour protéger tes données Voici une liste de solutions pour t’accompagner tout au long de ta vie numérique. Toutes ces solutions ne sont pas parfaites et ne te garantissent pas un anonymat absolu sur Internet.

https://www.geekjunior.fr/kit-proteger-donnes-internet-11758/

Related:  dataLes traces numériquesRessources pour l'exercice du métier de prof-docPrendre conscience des traces laissées sur InternetMaîtrise de l'identité numérique et de la vie privée: ressources

Data brokers : du marketing à la surveillance de masse S’il est de notoriété publique que Google, Facebook et les autres géants du net utilisent les données des internautes à des fins commerciales, une catégorie d’entreprises plus discrètes - mais au rayon d’action beaucoup plus large - se révèle encore plus vorace en données. Des entreprises comme Acxiom et Epsilon aux États-Unis, ou encore Experian au Royaume-Uni, génèrent des milliards de dollars en vendant nos données à d’autres entreprises, mais aussi à des partis politiques et à des États. Fin 2013, le sénateur Jay Rockefeller, à la tête de la commission « commerce » du Sénat américain, déclarait que « la NSA porte moins atteinte à la vie privée des gens que ces groupes de data brokers. » Six mois seulement après les révélations d’Edward Snowden sur la surveillance généralisée exercée par la NSA à travers son programme PRISM, la déclaration avait de quoi surprendre. Le marché des convictions politiques Les data brokers sont friands de toutes sortes de données.

Le droit à l'oubli, qu'est-ce que c'est ? Il n’existe pas de définition officielle de ce qu’est exactement le droit à l’oubli. La notion peut recouvrir différentes réalités concourant toutes à un même objectif : celui pour un individu de pouvoir décider qu’une information relative à son passé sorte de la sphère publique. Quand on parle classiquement du droit à l’oubli, on évoque en fait plus précisément le droit à l’oubli numérique. Il ne s’agit bien sûr pas d’altérer la mémoire des hommes, ni même de modifier des archives ou de réécrire l’histoire : il s’agit d’empêcher une information ancienne de bénéficier de la publicité d’une information fraiche.

Décodex : comment utiliser la recherche d’images inversée ? Voici quelques outils pour vous aider à vérifier les images et vidéos qui circulent en ligne. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Les Décodeurs « Regardez ! » A chaque événement d’actualité, de nombreuses images et vidéos circulent sur les réseaux sociaux. Mais si elles peuvent apporter leur lot d’information, mieux vaut les manier avec prudence. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, les images ne sont pas des preuves en soi. UR, le navigateur web pour reprendre le contrôle sur ta vie privée en ligne - Geek Junior - UR est un navigateur web qui protège ta vie privée en ligne. Disponible sur PC (Mac et Windows), c’est une alternative intéressante à Google Chrome et Firefox. Et en plus c’est une solution française ! On avait découvert UR il y a un an déjà. Depuis, le navigateur web, développé par la start-up française AdaptiveBee, a continué à s’améliorer et s’est attaché à te proposer une solution complète pour pouvoir naviguer en ligne sans laisser de traces.

Nothing To Hide (rien à cacher) : Film documentaire sur la vie privée et les données personnelles Nothing To Hide (Rien à cacher), c’est le nom d’un film documentaire sur la surveillance, la vie privée et les données personnelles, réalisé par Marc Meillassoux et Mihaela Gladovic qui questionne sur les enregistrements automatiques des données individuelles (voir la bande annonce à la fin de cet article). Projeté pour la première fois à Paris, le mardi 27 mars 2017 à l’amphithéâtre Binet de l’Université Paris Descartes, le long métrage Nothing To Hide a reçu un accueil très favorable de la part d’une assistance de plus de 300 personnes, une projection suivi d’un débat avec un enseignant-chercheur de l’UFR de Mathématiques-Informatique de Paris Descartes, un Professeur en Sciences de l’Education et en présence du coréalisateur Marc Meillassoux. Le documentaire Nothing To Hide est une production qui a bénéficié d’un financement participatif grand public sur la plate-forme Kickstarter en 2016.

Traces numériques Cet article à été initialement diffusé dans le numéro de mai du journal Epicure (version collège en page 15 et version lycée en page 17) Commander en ligne, renseigner un formulaire, publier des photos, partager son opinion sur un film, effectuer une recherche : toute activité sur le web crée des traces. Les informations ainsi collectées sont conservées et analysées. Mais par qui, dans quel but et que deviennent-elles ? Web 2.0 : un générateur de traces

Le droit à l'oubli sur internet en passe de devenir une réalité Vidéos de soirées trop arrosées, photos embarrassantes, rien ne s'efface spontanément sur internet. Cela peut avoir de graves conséquences dans la vraie vie. Malek Mokrani a été la cible d'un harceleur sur le web, qui lui a forgé une réputation d'escroc. Résultat: tous ses projets professionnels ont échoué. Rendre les liens inaccessibles ou peu visibles Fact-checking : notre kit de survie en 5 gestes qui sauvent (partenariat avec le CFJ) A jours trois du premier tour de l’élection présidentielle, Méta-Media et France Télévisions lance une batterie d’initiatives pour lutter contre la désinformation. Il n’aura fallu que quelques mois au petit monde de l’info pour adopter une novlangue désormais incontournable : pas un jour ne passe sans que l’on ne parle de fake news, de post-vérité, de hoax, de bulles de filtre, ou même de debunking… Si cette taxinomie a l’inconvénient de composer avec des contours flous, elle n’en reste pas moins révélatrice des dangers auxquels s’exposent aujourd’hui nos démocraties en ligne. En pleine année électorale, la France et l’Allemagne sont sans surprise les nouvelles cibles des propagateurs de fake news. D’autant que chez nous, l’élection présidentielle sera suivie de près par les échéances législatives... Comme c’est le cas tout au long de l’année, le service public réaffirme sa mission clé : fournir une information vérifiée.

3ème : les médias sociaux et leurs limites - prof' doc' Nom de la séquence : Les médias sociaux et leurs limites Identification Contexte (contraintes) : En classe de Troisième, une heure en classe entière.

Related: