background preloader

Notre système économique est incompatible avec qui NOUS sommes

Notre système économique est incompatible avec qui NOUS sommes
source : Hier soir dans le cadre du colloque sur l’évolution de la Conscience, j’assistais à ma deuxième rencontre avec Erwin Laszlo, fondateur du Club de Budapest qui était en dialogue avec Andrew Cohen. Suite à une incroyable déclaration appelée sentiment de l’Akasha “comment savoir si ma conscience évolue“, Erwin Laszlo nous a réuni par les mots, par la force de leur sens, par la vérité qu’ils transportaient. Un réveil, un éveil, une prise de conscience collective s’il en était besoin, que nous ne sommes qu’un, voici les premières lignes : I am part of the world. The world is not outside of me, and I am not outside of the world. Je suis partie intégrante du monde. Je suis partie intégrante de la nature et la nature fait partie de moi. Je suis partie intégrante de la société et la société fait partie de moi. Related:  Société, finance et nouvelle économie

Un risque de corruption plane sur le recyclage des déchets en Europe Bruxelles ambitionne de porter le taux de recyclage des déchets à 50% d'ici 2020. Mais la complexité de la chaîne de gestion des déchets au sein de l’UE rend le secteur vulnérable à la corruption, selon de nombreux experts. Les systèmes de traitement des déchets sont gérés par une myriade d’entreprises et d’organisations. Qui fait quoi, comment, et quand, et pour combien d’argent? Nombre d’acteurs du secteur se posent ces questions, que ce soit du secteur public ou privé. La Commission européenne doit rendre une évaluation sur la législation européenne en matière de gestion des déchets en mai prochain. L’idée est qu’une meilleure transparence améliorera le fonctionnement d’un « modèle économique circulaire », dans lequel les entreprises chargées du traitement, ainsi que les municipalités ont la possibilité de baisser les coûts à la fois pour les consommateurs, mais aussi le coût environnemental. Un secteur sujet à la corruption Les fonds perdus

Activité socioéconomique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Activité. L'activité socioéconomique concourt à la réalisation ou à la transformation d'un produit, d'une prestation ou d'un service. Dans les domaines de l'analyse du travail, de l'ergonomie, de l'Ingénierie de la formation et des Ressources humaines, le terme « activité » est également utilisé dans un sens plus précis : il désigne alors un ensemble distinct d'actions identifiées, organisé selon un processus logique, observable en tant que tel. Il peut désigner aussi une ou plusieurs tâches exécutées par un ou plusieurs employés à l'intérieur d'un processus. Plus prosaïquement, l'activité constitue alors, dans cette perspective, une réponse à la question : « Que fait concrètement ce salarié dans cet emploi ?

TAOA | There Are Other Alternatives Silsilla et Homéostasie source : facebook.com/INTERNETSILSILLA « Dans un organisme sain, toutes les cellules, tous les organes, tous les systèmes (respiratoire, digestif, neurocérébral…) communiquent constamment entre eux. Cette communication permanente se fait, à un niveau chimique, par l'intermédiaire des molécules messagères qui circulent dans le sang. Les grands systèmes de médecine traditionnelle, que sont la médecine traditionnelle chinoise, la médecine ayurvédique indienne, la médecine yunani greco arabe, la médecine des hakim (médecins derviches) - qui ont fait leurs preuves d’efficacité depuis des milliers d’années - sont basés sur la connaissance de ces lignes énergétiques et de leur rôle essentiel pour la santé. Du point de vue de la "médecine énergétique", les troubles de la santé sont liés à des ruptures de connexion dans le système des lignes énergétiques, ce qui empêche le processus naturel d'auto guérison de se manifester pleinement.

Développement durable: ne rien jeter, ça change tout Elle a déjà son institut, créé en 2013 par le député (EELV) des Bouches-du-Rhône François-Michel Lambert. On l'a vue à Davos, portée par la fondation Ellen MacArthur. Elle connaîtra ses premières assises, organisées le 17 juin 2014 par l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie). Pas de doute, l'économie circulaire est le concept du moment en matière de développement durable. Un concept qui a le mérite de la simplicité : au lieu de prélever toujours plus de ressources pour fabriquer des produits qu'on finit par jeter, il serait plus malin - et rentable - de réinjecter dans la chaîne de production ce qui est aujourd'hui considéré comme des déchets. "C'est une rupture avec le modèle de développement actuel, linéaire, qui encourage l'hyperconsommation et le gaspillage, résume François-Michel Lambert. Se chauffer avec des copeaux de bois Quelques pionniers émergent déjà. Beaucoup d'articles de grande consommation sont concernés par cette nouvelle approche.

L’infantilisation des adultes, la puérilisation des enfants, la destruction des rapports de générations | Bernard Stiegler « L’infantilisation des adultes, la puérilisation des enfants, la destruction des rapports de générations, tout cela revient à réfléchir au pouvoir immense du marketing sur une société devenue un troupeau de consommateurs. Permettez-moi un détour… Le capitalisme a muté au début du vingtième siècle, avec le fordisme. Nous sommes alors sortis de l’époque productiviste du capitalisme, celle de la révolution industrielle de la fin du XIXe siècle et début du XXe siécle qui a transformé nos vies – des chemins de fer à l’électricité alimentant l’usine et les nouvelles concentrations urbaines. Ce capitalisme a transformé les ouvriers, les artisans, les paysans en prolétaires. Conférence Isègoria management : Bernard Stiegler parle du "vivre ensemble" et des dérives sociétales. Qu’est-ce qu’un consommateur ? De fait, après Henri Ford, la grande industrie a systématisé sa logique commerciale et capitalistique, comme sa recherche de profits maximisés.

L’arbitrage international, une pratique scandaleuse méconnue 22 mars 2014 Article en PDF : De quoi s’agit t-il exactement, le terme même d’arbitrage n’étant guère évocateur en dehors du domaine sportif ? Il s’agit d’un cadre juridique spécifique qui permet aux entreprises multinationales d’attaquer via des traités sur l’investissement un pays qui aurait pris ou qui souhaiterait prendre des mesures sociales ou environnementales pour protéger sa population. Les multinationales peuvent, elles, estimer que cela va porter préjudice à leurs bénéfices et réclamer devant des tribunaux d’arbitrage des indemnisations considérables. Cet article se propose de lever le voile sur les ravages causés par l’industrie juridique de l’arbitrage. En effet, si il est compréhensible d’avoir des instances chargées de régler des litiges, la critique de l’arbitrage doit se porter sur le système d’arbitrage en tant que tel. Une explosion du nombre de cas Une très lucrative industrie "Les avocats d’arbitrage ne se contentent pas de chasser les ambulances. Du renfort de la menace

Déclaration universelle des droits de l’animal Déclaration universelle des droits de l’animal La Fondation Droit Animal, éthique et sciences 15 octobre 1978 source : Considérant que la Vie est une, tous les êtres vivants ayant une origine commune et s’étant différenciés au cours de l’évolution des espèces, Considérant que tout être vivant possède des droits naturels et que tout animal doté d’un système nerveux possède des droits particuliers, Considérant que le mépris, voire la simple méconnaissance de ces droits naturels provoquent de graves atteintes à la Nature et conduisent l’homme à commettre des crimes envers les animaux, Considérant que la coexistence des espèces dans le monde implique la reconnaissance par l’espèce humaine du droit à l’existence des autres espèces animales, Considérant que le respect des animaux par l’homme est inséparable du respect des hommes entre eux, Article premier Article 2 Toute vie animale a droit au respect. Article 3 Article 4

une alternative et une opportunité : l’économie circulaire Il y a de l’or dans nos poubelles… et ce n’est pas une métaphore ! D’après les études menées par le groupe de travail sur les ressources rares, jeter à la poubelle un téléphone mobile de moyenne gamme revient à se débarrasser des 10mg et 0,38$ d’or qu’il renferme dans les connecteurs de ses composants électroniques. Cela ne semble pas beaucoup, mais il faut multiplier ces chiffres par le nombre de terminaux arrivant chaque année en fin de vie. Ainsi la production annuelle des nouveaux PC’s, téléphones mobiles, tablettes et autres produits électroniques de grande consommation mobilise chaque année 320 tonnes d’or et 7500 d’argent, ce qui représente pour l’or environ 8% de la demande mondiale. des « gisements urbains » riches et concentrés placer le recyclage au cœur de la stratégie du Groupe La question du recyclage n’est bien sûr pas nouvelle. des filières à structurer « Nous essayons de nous placer dans une perspective globale, explique Gilles Dretsch.

La métamorphose du travail A l’occasion de la sortie du 5e forum thématique du Digital Society Forum consacré aux transformations du travail à l’heure du numérique (la première édition était consacrée aux nouvelles relations, la seconde à la famille connectée, la troisième aux nouvelles formes d’apprentissage et la quatrième au migrant connecté). Ce forum réalisé en partenariat avec la Fing (et notamment son média, InternetActu.net), Psychologies Magazine et Orange, nous donne l’opportunité de republier la contribution d’Amandine Brugière, coresponsable du programme Digiwork de la Fing, qui dresse un bilan très synthétique des enseignements du groupe de travail. En attendant Lift with Fing, qui du 21 au 23 octobre 2014, sera consacré à ce thème… Qu’est-ce qui ne va plus avec le travail ? Qu’est-ce qui, depuis si longtemps, ne va “plus” avec le travail ? Alors même que les pays de l’OCDE n’ont jamais bénéficié de populations aussi instruites et formées qu’aujourd’hui [4] ? Qu’est-ce que le travail ?

Et si on ouvrait des magasins où tout est gratuit ? Eviter le gaspillage et les déchets en redonnant une seconde vie à des objets encore en bon état, telle est l’idée qui a pris corps au Magasin pour rien, à Mulhouse, en Alsace. « Ali Baba et les quarante voleurs », de Jacques Becker, avec Fernandel, 1954 Dans cette caverne d’Ali Baba, n’importe quel citoyen, pauvre ou riche, peut prendre trois articles de son choix et repartir… sans rien payer ! La gratuité, une idée neuve en Europe, mise en pratique dans ce lieu unique en France. L’idée C’est en visitant le quartier alternatif allemand de Fribourg que Roger Winterhalter, ancien maire écolo de Lutterbach (Haut-Rhin), a découvert ce concept de Magasin pour rien, « Umsonstladen », dans la langue de Goethe : « L’idée de faire profiter des objets que l’on stocke dans nos caves ou greniers ceux qui en ont besoin, plutôt que de jeter, me semblait vraiment pertinente dans notre société de surconsommation. Iman, en service civique, et Mireille, dans le Magasin pour rien à Mulhouse (Simone Sonntag)

le Kybalion source : jean-paul.barriere.mairie.pagespro-orange.fr/Babaji/kybal12.htm "Ce qui est en Haut est comme ce qui est en Bas ; ce qui est en Bas est comme ce qui est en Haut." Le deuxième Grand Principe Hermétique implique cette vérité qu'il existe une harmonie, un rapport, une correspondance entre les différents plans de Manifestation de la Vie et de l'Etre. Pour la commodité de la pensée et de l'étude, la Philosophie hermétique considère que l'Univers peut être divisé en trois grandes classes de phénomènes connues comme les Trois Grands Plans ; ils s'appellent : 1. 2. 3. Ces divisions sont plus ou moins artificielles on arbitraires car la vérité est que chacune de ces trois divisions n'est qu'un degré supérieur de la grande échelle de la Vie, le degré le plus bas étant évidemment la Matière et le plus haut, l'Esprit. En un mot, les Trois Grands Plans peuvent être considérés comme trois grands groupes de degrés dans les Manifestations de la Vie. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7.

Economie circulaire : 240 milliards de dollars d’économie pour les entreprises européennes Crédits photo : Shutterstock 48 % des Français pratiqueraient régulièrement la consommation collaborative et 80 % d'entre eux la pratiqueraient ou compteraient la pratiquer. Sécuriser l’approvisionnement en ressources naturelles critiques La croissance de la population va conduire à une augmentation de la demande en ressources naturelles. Pourtant nous commençons à entrevoir l’épuisement de ressources naturelles et d’énergies fossiles. Par exemple, pour sécuriser et diversifier son approvisionnement en terres rares, le chimiste Solvay a développé un procédé technique lui permettant de recycler les six terres rares contenues dans les ampoules à économie d’énergie. Anticipant une pénurie des métaux avant la fin du siècle, la société de transport maritime Maersk documente pour ses nouveaux porte-conteneurs les matériaux utilisés dans le navire, dont les 60.000 tonnes de métal, leur localisation ainsi que la procédure de démantèlement et de recyclage. A propos de l'auteur Réduire les coûts

Related: