background preloader

Facebook, Twitter et Google, l’UFC-Que Choisir attaque les réseaux sociaux

Facebook, Twitter et Google, l’UFC-Que Choisir attaque les réseaux sociaux

Facebook sait si vous êtes gay, Google que vous êtes enceinte. Et ta soeur ? Facebook sait probablement si vous êtes gay, ou célibataire (quand bien même vous ne l’ayez pas expressément précisé sur votre profil), et peut-être même si vous êtes infidèle, ou bien cocu(e). Google, de son côté, sait probablement si vous êtes enceinte, ménopausée, diabétique ou anorexique, si vous avez un cancer, ou allez bientôt être opéré… entre autres. Le soi-disant « Bug de Facebook » a défrayé la chronique le temps… d’une soirée (cf les conclusions de la CNIL, qui confirment l’excellente synthèse du Monde.fr). Il en était aussi question ce dimanche sur Médias le magazine, qui m’avait invité suite à mon billet sur le « paradoxe de la vie privée » auquel nous sommes tous confrontés sur Internet. @manhack ça vous choque pas d’associer gays et sida comme ça ? Si c’est gratuit, c’est que vous êtes le produit Explication du tweet : le profil de vos amis, sur Facebook, permet a priori de savoir si vous êtes gay, quand bien même vous ne vous y êtes pas affiché en tant que tel.

睦勝 Geek - [LEGISLATION] Directive Européenne sur les Cookies Depuis quelques temps, vous avez pu apercevoir sur vos divers sites web préférés un bandeau vous signalant l'utilisation des cookies et vous demandant, de manière plus ou moins tacite, votre consentement pour en déposer sur votre navigateur. Il s'agit en fait d'une obligation légale émise par la Commission Européenne sous la directive 2002/58/EC mise à jour par la directive 2009/136/EC et entrée en vigueur le 25 Mai 2011. L'article 5(3) de cette directive stipule (page 20) que : Les États membres garantissent que le stockage d’informations, ou l’obtention de l’accès à des informations déjà stockées, dans l’équipement terminal d’un abonné ou d’un utilisateur n’est permis qu’à condition que l’abonné ou l’utilisateur ait donné son accord, après avoir reçu, dans le respect de la directive 95/46/CE, une information claire et complète, entre autres sur les finalités du traitement. Consentement, d'accord. Mais avant de faire le tour de l'Europe, qu'est-ce qu'un cookie ?

Facebook: la mémoire cachée L'appétit vorace de Facebook pour les données personnelles n'est un secret pour personne. Régulièrement, son estomac numérique gargouille auprès de ses membres pour réclamer son dû. «Donnez-moi votre numéro de mobile, que je puisse renvoyer votre mot de passe en cas d'oubli !» Les découvertes du jeune Max Schrems sont effarantes. «Statut : effacé» «Je ne cherche aucun gain financier ou personnel. Dégainant sa directive 95/46/CE qui garantit un tel droit à tout citoyen européen, Max Schrems écrit à Facebook pour réclamer l'accès à l'ensemble des données le concernant, via un formulaire très bien caché sur le site du réseau. - Facebook connaît bien sûr la liste d'amis liée à un profil, mais conserve également le nom de tous les prétendants refusés. - Même son de cloche du côté des «événements». - Les messages sont sans doute l'aspect le plus scandaleux du dossier. - Même subterfuge pour les statuts, les pokes... et les tags de photos : ils sont indélébiles sur les serveurs.

Soyons honnêtes, la quantité d'informations que Google rassemble à notre sujet est effrayante Avez-vous déjà songé aux renseignements auxquels Google ne pouvait pas avoir accès ? Soyez rassuré, cela ne vous prendra que quelques secondes : il y en a très peu. Google imagine sans cesse de nouveaux moyens de s'immiscer dans presque chaque aspect de notre vie. Le groupe possède le plus important moteur de recherche, la plus grande plateforme vidéo (YouTube), le plus puissant navigateur (Chrome), l'opérateur de messagerie le plus utilisé (Gmail) et le premier système d'exploitation mobile (Android) au monde. Tout cela signifie que Google n'ignore rien de ce qui nous concerne – qu'il s'agisse des recherches que nous faisons, des publicités qui nous intéressent, de ce que nous écrivons ou regardons et des applications que nous apprécions. Les projets de Google – tels que les Google Glass ou les voitures automates – ne sont rien d'autre que la prochaine étape dans sa quête du savoir total. Google possèdera bientôt des satellites qui surveilleront tout presque en temps réel

10 Social Media Blunders That Cost a Millennial a Job — or Worse | Money.com When you’re drowning in due dates, debt consolidation can sound like a godsend. Your credit cards, line of credit and other loans get consolidated into a lump sum you can tackle at a lower interest rate and with a minimum payment that’s manageable. But if you aren’t savvy when combining your debts, you could be worse off. According to a 2014 Gallup survey, the average American credit card holder has 3.7 credit cards; TransUnion 2015 research found the average borrower carries $5,142 of credit card debt. “Somebody who considers [consolidation] is in over their head, reaching their limits on their credit cards and they’re experiencing financial hardship,” Kathryn Bossler, a financial counselor at Green Path Debt Solutions, says. “It’s a tool and it’s not step one because nothing has changed,” agrees Carol Lewis, a certified financial planner who specializes in helping consumers get out of debt. Tread carefully, the experts say, or you could end up in more financial trouble.

Protection des données personnelles et TIC au cœur des enjeux de société et de la mondialisation : les mécanismes d’un contrôle distribué 1La question de la protection de la vie privée se trouve au cœur des enjeux et des débats sociopolitiques contemporains. Les pratiques de collecte, de conservation et d’exploitation d’informations relatives à des individus font partie des modes d’administration des populations (Desrosières, 2000 ; Foucault, 2004) et des caractéristiques des « sociétés de contrôle » (Deleuze, 2003). De plus, la mondialisation des modes de production et de diffusion de l’information, associée à l’internationalisation croissante des marchés, a favorisé une forte concurrence entre les industriels des supports et des communications (Bouquillion et Combès, 2007). A l’ère de la « globalisation de la surveillance » (Mattelart, 2005), tant policière que marketing, les technologies de l’information et de la communication (TIC) ont contribué à généraliser, dans les secteurs privé et public, les pratiques de prélèvement et d’utilisation des données privées et des traces liées aux individus. 1.2. 1.3. 1.4. 2.1.

Facebook a testé sa capacité de manipulation mentale des foules Facebook a provoqué de vives réactions en révélant dans une revue scientifique qu'il avait mené en 2012 une expérience de manipulation mentale auprès de 683 003 utilisateurs du réseau social. Pendant une semaine, Facebook a augmenté ou diminué le nombre des messages à connotation positive ou négative lus par ses membres dans leur fil d'actualité, et analysé l'effet que ces modifications provoquaient. Le site de Mark Zuckerberg voulait vérifier une théorie selon laquelle il existe une forme de viralité des émotions, et que le fait de voir des gens heureux nous rend heureux, même si on ne leur parle pas directement. Ou inversement, que de voir des gens tristes ou en colère rend triste ou en colère. "Lorsque les expressions positives ont été réduites, les gens ont produit moins de messages positifs et davantage de messages négatifs ; quand les expressions négatives ont été réduites, le schéma opposé s'est produit. Un pouvoir de manipulation politique

Google est-il un projet politique Emission enregistrée en public au Forum France Culture « L'année vue par... le numérique », dans l'amphithéâtre Émile Boutmy de Sciences Po à Paris, samedi 4 octobre à 10h. En bonus, réécoutez sur cette page l'échange avec le public. « Voici à quoi pourrait ressembler une matinée ordinaire d’ici quelques dizaines d’années. Vous n’êtes plus réveillé par un réveille-matin mais par l’odeur du café…Votre appartement est un orchestre électronique et c’est vous qui tenez la baguette. De simples mouvements du poignet…vous permettent de contrôler la température, l’humidité, la musique d’ambiance et l’éclairage… En vous déplaçant dans la cuisine, vous vous cognez très fort l’orteil contre le coin d’un placard – aïe ! Extrait d’À nous d’écrire l’avenir, livre publié l’an dernier par deux des principaux dirigeants de Google : Eric Schmidt et Jared Cohen (Denoël). « Google est-il un projet politique ? Dominique Boullier, Laurent Alexandre, Dominique Cardon et Hervé GardetteAL© Radio France Bonus :

Google a décidé d'épier nos paiements par carte bancaire En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... Accueil RaphaëlGRABLY Journaliste Inscrivez-vous gratuitement à laNewsletter Actualités Google vient d’annoncer aux annonceurs qu’ils pourront désormais savoir si les utilisateurs exposés à leurs publicités passent à l’achat. Pour choyer ses annonceurs - et accessoirement regagner leur confiance, Google va collecter un peu plus de données personnelles. 140.000 transactions par minute Selon la Réserve fédérale des États-Unis, il y a eu 103,3 milliards de transactions par carte de paiement aux USA en 2016. Un fonctionnement très opaque Bien entendu, l’annonce est accompagnée de promesses rassurantes. Source : Inside AdWords Raphaël GRABLY

Le CNNum s’est prononcé contre l’instauration d’un droit de propriété privée sur les données personnelles Le Conseil National du Numérique a publié la semaine dernière un rapport la neutralité des plateformes, proposant une série de mesures pour « réunir les conditions d’un environnement numérique ouvert et soutenable« . Ces travaux ont fait l’objet d’un certain nombre de critiques, en raison du caractère parfois flou du concept de « neutralité des plateformes », mais le rapport n’en contient pas moins des aspects intéressants. Le texte du CNNum contient notamment un passage consacré au statut juridique des données personnelles, qui n’a pas vraiment fait l’objet jusqu’à présent de commentaires , alors qu’il revêt à mon sens une grande importance. C’est ce cinquième et dernier point qui va ici retenir notre attention. Exclure l’hypothèse de la propriété : en principe, l’information n’est pas propriétaire, mais les moyens pour sa production et son enrichissement peuvent l’être. La montée en puissance d’une conception patrimoniale des données personnelles WordPress: J'aime chargement…

Facebook sait où vous passez votre lune de miel (MàJ) Mise à jour : Facebook nous a contacté pour nous préciser que l'étude n'est pas basée sur la géolocalisation des connexions, comme nous l'avions compris à tort par une erreur de traduction de notre part, mais sur les "check-ins", c'est-à-dire les modifications de statut opérées pour signaler une position géographique. C'est donc en croisant deux événements proches déclarés par les membres, un mariage puis un "check-in", que Facebook devine où la lune de miel a été passée. Facebook a publié jeudi soir des statistiques compilées par son "équipe des données", qui établissent un classement des destinations favorites de lune de miel pour les jeunes couples mariés. Par ailleurs, Facebook a établi un graphique de la distance moyenne entre le pays d'origine des membres nouvellement mariés, et la destination de leur lune de miel. Mais l'étude a beaucoup moins d'intérêt pour ses résultats que pour ce que révèle la démarche.

PRISM : la NSA a accès aux données de tous les géants du web La polémique qui frappe actuellement l'opérateur Verizon et la NSA au sujet d'un programme d'échange de relevés téléphoniques n'est que la partie émergée d'un scandale beaucoup plus vaste. Si les révélations du Guardian ont révélé jeudi que des millions d'Américains sont sous surveillance, celles du Washington Post pourraient bien concerner toute l'Amérique... et des centaines de millions d'utilisateurs étrangers. Le quotidien américain a obtenu des informations classées top secret et qui pourraient bien, additionnées avec les autres affaires en cours, avoir raison de l'administration Obama. Il existe en effet un programme, baptisé PRISM, qui permet aux autorités américaines, via la NSA, d'accéder sans restriction à toutes les informations hébergées et traitées par tous les géants du web. Sont concernés par PRISM : Microsoft, Google, Yahoo, Facebook, PalTalk, YouTube (filiale de Google), Skype (filiale de Microsoft), AOL et Apple. Se pose désormais plusieurs questions.

Heureusement que parfois ils sont la pour défendre les consommateurs et utilisateurs . by damond_droit Mar 31

Related: