background preloader

Comment faire face aux comportements difficiles

Comment faire face aux comportements difficiles
Table des matières Introduction On rencontre dans tous les groupes des personnes dont le comportement désagréable complique la vie des autres. Nous en avons tous fait l'expérience. Et lorsque vient le temps de travailler au sein d'une organisation, cette loi de la vie se vérifie invariablement. Nous avons tous assisté à des réunions ou à des activités dont le déroulement a été perturbé ou retardé par le comportement d'une personne difficile. Comment reconnaître une personne réellement difficile? Quelque chose a-t-il déclenché ce comportement? Si vous répondez oui à une de ces questions, il y a des chances que vous n'ayez pas affaire à une personne foncièrement difficile, même si présentement son comportement est insupportable. Comment faire face Faire face, c'est « réagir efficacement en présence de quelque difficulté » nous dit le Petit Robert; c'est affronter d'égal à égal un interlocuteur. Pour apprendre plus facilement à faire face aux personnes difficiles, M. Les agressifs-hostiles Related:  S2 - Science de l'éducation

Deux modèles psychologiques pour expliquer la tendance à l'anxiété excessive Deux modèles explicatifs du trouble d'anxiété généralisée (TAG) sont soutenus par les recherches, exposent les auteurs d'une étude québécoise présentée au congrès de la Société Québécoise pour la Recherche en Psychologie en 2011: le modèle de l’intolérance à l’incertitude et le modèle de la régulation émotionnelle dysfonctionnelle. Il est composé de 4 variables cognitives et comportementales : L'intolérance à l’incertitude Les croyances erronées sur l’inquiétude (sur-estimation de son utilité…) L'évitement cognitif La perception inefficace des problèmes Le modèle de la régulation émotionnelle dysfonctionnelle est composé de 4 variables émotionnelles : L'expérience émotionnelle de forte intensité La faible compréhension de ses émotions La réactivité négative à son expérience émotionnelle L'utilisation de stratégies inadaptées de gestion de ses émotions Les résultats indiquent que l'anxiété généralisée semble mieux expliquée au moyen de ces deux modèles plutôt que d'un seul. (1) Martin D.

Les compétences psychosociales- Pédagogie - DSDEN du 79 L’enseignement Moral et Civique comprend quatre dimensions. La dimension sensible vise à mieux connaître et identifier ses sentiments et émotions, à les mettre en mots et à les discuter, et à mieux comprendre ceux d’autrui. Les deux premiers objectifs de formation de "La sensibilité : soi et les autres" sont : 1. Identifier et exprimer en les régulant ses émotions et ses sentiments. 2. L’OMS a défini la santé comme l’état de complet bien-être physique, mental et social. L’OMS précise les dix compétences psychosociales nécessaires au maintien de la santé (présentées par couples) : Vous trouverez des ressources pédagogiques sur le site proposées par l’Instance Régionale d’Education et de Promotion de la santé (IREPS) Pays de la Loire.

Distorsions cognitives des joueurs de jeux de hasard et d’argent hors ligne et mixtes | DSS Les régressions linéaires ont permis d’identifier les variables qui avaient le plus de poids sur les conduites problématiques de jeu selon l’ICJE. La première série de régressions a été réalisée en considérant l’échantillon total (tableau 3), puis on a différencié dans une autre analyse les joueurs mixtes et les joueurs hors ligne. Le tableau 3 permet de constater, lorsque les variables genre, âge, nombre d’enfants, état civil, dépression, anxiété, distorsions cognitives et confiance sont ajustées, que les variables ayant le poids significatif le plus important sur l’ICJE sont la confiance en sa capacité d’arrêter de jouer (plus le score à l’ICJE est haut, moins les joueurs ont confiance en leur capacité d’arrêter), les distorsions cognitives (notamment l’incapacité perçue d’arrêter de jouer). Nous notons une tendance en ce qui concerne le genre. En ce qui concerne les joueurs hors ligne, le modèle explique 43,1 % de la variance. Discussion Au niveau des joueurs Au niveau du jeu Références

Comment donner un bon feedback? Une croyance populaire est que les commentaires positifs constituent de meilleurs feedbacks que les commentaires négatifs, souligne la journaliste Alina Tugend, auteure du livre Better by Mistake, dans un article du New York Times intitulé You’ve Been Doing a Fantastic Job. Just One Thing … ("Tu as fait un travail formidable. Juste une chose …"). Ainsi, si l'on doit signaler quelque chose qui n'est pas correct, une règle serait de commencer par un compliment, puis de parler du problème et de terminer par un point positif. Mais donner un bon feedback est plus complexe que cela, comme le montre les études et les points de vue d'experts que rapporte la journaliste. D'abord, les feedbacks négatifs ne déplaisent pas toujours. Des étudiants dans une classe de débutants en langue française et dans une classe de littérature française avancée ont complété un questionnaire sur ce qu'ils souhaitaient d'un instructeur. Certaines entreprises ont développé leur propre approche pour le feedback.

Accompagner en vrai pro Ni nounou, ni gourou, le coach est un conseiller pragmatique et orienté solutions. Le métier est en pleine expansion mais il est peu encadré. Fédérations et certifications attestent aujourd’hui du sérieux et de l’expérience des professionnels affiliés. Coachs santé, de remise en forme, sportifs, préparant les figures politiques, orientés relations de couple, spécialisés dans l’emploi ou en management… Ils poussent comme des champignons dans toute la Grande Région. Pour s’y retrouver dans ce paysage foisonnant, il faut d’abord bien réfléchir aux objectifs que l’on poursuit. L’art du questionnement Transformation holistique, mindfulness, yoga, rebirth, les nouvelles méthodes proposées se multiplient dans le sillage de l’explosion du développement personnel, sans toutefois qu’on en cerne bien les contours. Pour nos deux experts, le fil rouge de l’action doit être l’autonomie afin que la personne aidée ait tous les outils en main après quelques séances, entre 8 et 12 en moyenne.

Les thérapies cognitivo-comportementales Psychologie scientifique par Jacques Van Rillaer - SPS n° 308, avril 2014 Ceci est la version intégrale d’un article paru dans le SPS n° 308. « Dans une large mesure, la personne apparaît comme l’artisan de sa propre destinée. Elle est souvent capable de modifier les variables qui l’affectent. »B.F. Skinner [1] Les psychothérapies sont des pratiques psychologiques destinées à traiter des troubles mentaux et des troubles somatiques générés ou maintenus par des comportements. Les psychothérapeutes de tout bord ont obtenu des améliorations et des guérisons, à côté d’échecs et d’effets de détérioration. Certaines maladies, comme des infections graves, ne guérissent pas spontanément et ne sont guère influencées par la suggestion. Il en va de même pour les problèmes psychologiques sérieux : dépression sévère, trouble panique avec agoraphobie, obsessions et compulsions envahissantes, addiction bien établie, etc. Deux définitions des « thérapies cognitivo-comportementales » Les objectifs essentiels

Test d'auto-évaluation du trouble de la personnalité paranoïaque - qui dévie notablement de ce qui attendu dans la culture de l'individu, - qui est rigide et envahit des situations personnelles et sociales très diverses, - qui est présent au plus tard à l'adolescence ou au début de l'âge adulte - et qui est la source d'une souffrance ou d'une altération du fonctionnement. Le diagnostic de trouble de la personnalité est difficile à poser car plusieurs aspects sont à considérer. Il est encore plus difficile de s'auto-diagnostiquer notamment parce que les modes de fonctionnement caractéristiques ne sont, bien souvent, pas reconnus par la personne ou encore ne sont pas reconnus comme étant problématiques. Une autre difficulté pour l'auto-diagnostic peut, à l'inverse, être une tendance à se reconnaître trop facilement dans les critères et à surestimer l'importance de traits de personnalité qui ne sont pas durables ou envahissants, ou ne causent pas de souffrance ou d'altération du fonctionnement significatives. Voyez également:

Petit cahier d’exercices pour identifier les blessures du cœur Thèmes associés à cet outil Compétences psychosocialesExpression de soi Sur l'outil Description Matériel : Petit cahier d'execices pour identifier les blessures du coeurAuteur : Colette PortelanceEditions Jouvence, 2013Collection "Petit Cahier", n° 37 - 64 pages Concept : La douleur physique est généralement plus acceptable socialement que la douleur psychique. Conseils d'utilisation Voir l'onglet "Pistes d'utilisation" Ce Petit cahier d'exercices est complété par le "Petit cahier d'excercices pour soulager les blessures du coeur", du même auteur. Bon à savoir Pour commander : site de Jouvence éditions Où trouver l'outil Chez l'éditeur : Dans les centres de prêt : L'avis de PIPSa Support d'animation / expression Thème : expression de soi, compétences psychosociales Support : cahier d’activités Les "Petits cahiers d’exercices" invitent le lecteur à la mise en pratique concrète, ludique et interactive d’un travail avec soi. Comment l’utiliser Public Adultes Rôle de l’animateur Temps d’appropriation Rapide.

Le dialogue intérieur : principal outil de gestion de soi Psychologie scientifique par Jacques Van Rillaer - SPS n° 307, janvier 2014 « L’homme est ainsi fait, qu’à force de lui dire qu’il est un sot, il le croit ; et, à force de se le dire à soi-même, on se le fait croire. Car l’homme fait lui seul une conversation intérieure, qu’il importe de bien régler. » Pascal [1] Depuis l’Antiquité, des yogis, Bouddha, des prêtres, des théologiens et des philosophes ont beaucoup réfléchi aux possibilités d’agir sur les pensées, les émotions et des processus corporels. Nos comportements dépendent toujours de plusieurs facteurs, notamment l’état corporel, le contexte environnemental, des processus cognitifs et affectifs, l’expérience antérieure de conséquences de réactions. Nous nous limitons ici à une variable essentielle, la dimension cognitive et, plus précisément, le dialogue intérieur. Le dialogue intérieur peut nous jouer de mauvais tours et même nous mener à la folie. « Celui-ci veut accrocher un tableau. Des auto-instructions salvatrices Références

Deux clés pour devenir plus heureux et le rester Avec ses collègues, il a développé un modèle de ce qui permet de maintenir les niveaux de bonheur apportés par des changements bénéfiques. Ce modèle comprend deux éléments principaux: la nécessité de continuer à vivre de nouvelles expériences positives qui changent la vie et la nécessité de continuer à apprécier ce que l'on a déjà et ne pas vouloir avoir plus trop vite. Sheldon et Sonja Lyubomirsky de l'Université de Californie (à Riverside) ont interrogé 481 personnes sur leur bonheur. Six semaines plus tard, les participants identifiaient un changement positif récent dans leur vie qui les avaient rendus plus heureux. Après 6 autres semaines, les psychologues évaluaient si ce bonheur accru avait duré. La majorité des participants s'étaient habitués au changement qui avait fait leur bonheur, explique Sheldon. Ce modèle, estime Sheldon, suggère comment il peut être possible de s'entraîner à demeurer à son meilleur niveau de bonheur possible. Voyez également:

Dynamisez votre groupe Thèmes associés à cet outil Techniques d'animationVivre en groupe Sur l'outil Description Matériel : Dynamisez votre groupe 67 jeux pour instaurer la confianceAuteur : David EARL-PLATTS Editeur : Le Souffle d'OrCollection : FindhornNb de pages : 175Extrait Concept : Ce livre pratique vous propose des exercices et des jeux pour développer des contacts humains authentiques, une communication vraie, de la coopération et de l’unité dans un groupe. Cette approche est constituée de jeux, principalement corporels, d'exercices de psychosynthèse, de visualisation et autres activités créatives apparentées : jeux d'ouverture, de confiance, de noms, d'action, créatifs, de contact, de connaissance de soi, d'harmonisation aux autres, etc. Objectifs Voir l'onglet "Pistes d'utilisation" Bon à savoir Commande sur le site de l'éditeur. Sommaire Où trouver l'outil Chez l'éditeur : L'avis de PIPSa Support d'animation / expression Thème : techniques d'animation, vivre en groupeSupport : livre Comment l'utiliser ? Public

Comment utiliser la confrontation bienveillante en coaching ? La démarche en confrontation bienveillante consiste à permettre à son client d'affronter lui-même la situation qu’il vit, de prendre conscience des incohérences et de modifier ainsi sa manière de réagir. Éclairages avec Mouhcine Ayouche, coach professionnel certifié par l’International Coach Federation, fondateur associé de BMH coach. Éco-Conseil : La confrontation est l’une des techniques d’intervention dont dispose le coach. Pourriez-vous nous parler de cet outil ? Quelles sont les règles à respecter pour bien utiliser cette technique en coaching ? Quelle utilisation dans l’accompagnement professionnel ? Existe-t-il des limites à l’utilisation de cette technique ?

Depression saisonnière : augmentez la mélatonine Dès l'automne, la baisse de lumière diminue la sécretion de mélatonine dans notre corps, essentielle pour un bon sommeil. Notre expert, le Dr Dupont, nous explique le rôle de cette hormone fabriquée par notre glande pinéale, et comment la booster pendant la saison fraîche. La glande pinéale, une des glandes endocrines principales, joue un rôle essentiel dans les rythmes biologiques, le moral, la prévention du cancer. Son hormone principale, la mélatonine, favorise le sommeil, synchronise toutes nos fonctions physiologiques et nos rythmes biologiques. De récentes études ont montré que cette hormone est aussi synthétisée dans les végétaux, comme par exemple le millepertuis. Comme la synthèse de mélatonine dans la glande pinéale et sa sécrétion sont liées à la lumière, plus la lumière décroit quand vient l’automne et plus nous sommes sujets à la déprime saisonnière par manque de mélatonine. Cette hormone assure de multiples fonctions : La mélatonine agit en effet sur les ovaires.

Cartes de sentiments et de besoins : la Communication Bienveillante Thèmes associés à cet outil Compétences psychosocialesExpression de soi Sur l'outil Description Matériel : 52 cartes de sentiments43 cartes de besoinsfiche explicative Concept : Les cartes des sentiments et des besoins proposent de faire le lien entre un ressenti (cartes sentiments) et un besoin, satisfait ou non (cartes besoins). Ce jeu favorise le développement du vocabulaire de l’intelligence émotionnelle. Objectifs Voir l'onglet "Pistes d'utilisation" Bon à savoir Commande sur le site www.humanmatters.eu ou via l'adresse mail secretariat@cnvbelgique.be Où trouver l'outil Chez l'éditeur : Dans les centres de prêt : Informations sur le prix : 1 à 11 pièces : 25 EUR - à partir de 12 pièces : 18 EUR L'avis de PIPSa Support d'animation / expression Thème : expression de soiSupport : jeu de cartes Les cartes des sentiments et des besoins fournissent un support pour s’exercer à la Communication Bienveillante (autre nom pour la Communication non violente). Principe du jeu :1. Public Enfants 6-10 ans

Related: