background preloader

Émotion

Émotion
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une taxonomie non-définitive des émotions existe. Certaines catégorisations incluent : Il faut distinguer, entre l'émotion et les résultats d'émotions, principalement les expressions et les comportements émotionnels. Chaque individu agit (réagit) généralement d'une manière déterminée par son état émotionnel, sa réponse se situant généralement dans l'un des axes combattre - fuir - subir (pleurs, voire rire). Définition générale[modifier | modifier le code] Huit types d'émotions tirées d'un manga, incluant (de gauche à droite) : neutralité, euphorie, joie, tristesse, férocité, déception, gêne et perplexité. L'un des premiers traités sur les émotions est dû au philosophe René Descartes. Une émotion est une réaction psychologique et physique à une situation. Difficulté de définition[modifier | modifier le code] Émotions, perspective évolutionniste[modifier | modifier le code] Les émotions seraient un héritage de nos ancêtres.

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89motion

Related:  Émotionsune idée du cerveau [brouillon]Wikipediacommunication non violentepaulinevitet

4 émotions de base identifiées par des chercheurs Il est généralement considéré, suite aux travaux du psychologue américain Paul Ekman, qu'il y a 6 émotions de base universelles dont les expressions faciales sont facilement reconnues à travers toutes les cultures. Une nouvelle étude, publiée dans la revue Current Biology, suggère qu'il n'y aurait plutôt que 4 émotions de base. Les 6 émotions fondamentales identifiées par Ekman sont la joie, la tristesse, la peur, la colère, la surprise et le dégoût. Rachael Jack de l'Université Glasgow et ses collègues ont étudié la dynamique temporelle des différents muscles faciaux impliqués dans l'expression des émotions. Une caméra a capté des images 3D des visages de personnes entraînées à activer de façon indépendante les 42 muscles individuels du visage. A partir de ces "unités d'actions", un programme informatique générait des expressions faciales spécifiques ou au hasard.

Cognition Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La cognition est souvent étendue au-delà du seul cadre de la cognition humaine pour inclure tous les processus « intelligents » y compris chez les animaux non-humains ou mis en œuvre au sein de systèmes artificiels, comme les ordinateurs. Les sciences cognitives rassemblent l'ensemble des domaines scientifiques consacrés à l'étude de la cognition notamment, les neurosciences, la psychologie, l'intelligence artificielle, les mathématiques appliquées à la modélisation des fonctions mentales, l'anthropologie, ou la philosophie de l'esprit. Cette recherche transdisciplinaire est souvent fédérée par des hypothèses relatives à la nature de la cognition, conçue comme simulation, comme manipulation formelle de symboles ou encore comme une propriété émergeant des systèmes complexes. Cognition froide contre cognition chaude[modifier | modifier le code]

Wikimedia Commons Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Commons. Le nom « Wikimedia Commons » provient de Wikimedia Foundation et de commons (en anglais, terrains communaux au sens propre, biens communs au sens figuré), signifiant ainsi le partage de contenus entre différentes versions linguistiques de projets de différentes natures. Emotions ?... vous avez dit : émotions ?... En parcourant le web, je suis il y a peu tombée sur cette « fleur » des émotions (présentée en anglais sur Wikipédia). Elle m’a immédiatement fait penser et réfléchir aux spécificités des surdoués… A l’origine de cette fleur : Robert Plutchik , psychologue de l’université de Floride.

À quoi servent les émotions ? A. Pourquoi avons-nous des émotions ? Essentiellement, toutes nos réactions émotives sont là pour nous aider à nous adapter à chaque situation de notre vie. Elles servent à nous permettre de tirer le plus de satisfaction possible de chaque moment et d'éviter les obstacles et les dangers qui se trouvent sur notre chemin. C'est un peu comme un système de guidage très sophistiqué qui nous amène à notre principale destination: la satisfaction de nos besoins. On s'émerveille parfois devant le système de sonar dont se servent les dauphins pour se guider.

Lorsque l'on ressent une émotion forte, le corps réagit de différentes façons. Si l'on est amoureux par exemple, on éprouve fréquemment une sensation de chaleur et un sentiment de bien-être. La peur, quant à elle, déclenche plutôt une sensibilité importante au niveau du ventre et de la poitrine. Le cerveau peut se soigner tout seul Lors de l’émission Science Publique du 12 octobre 2012, que j’ai animée sur France Culture, il est arrivé ce qui se produit parfois lors d’une émission de radio. L’un des invités, Denis Le Bihan, directeur de Neurospin, a relaté des expériences qui ont été menées par différents laboratoires et dont les résultats ont été publiés dans des revues scientifiques. Et sa description s’est révélée tout bonnement sidérante. Elle est arrivée à un moment de l’émission où étaient évoquées les limites des thérapies actuelles. Qu’elles soient chimiques, avec les médicaments, ou électriques, avec les électrodes implantées à l’intérieur du cerveau, pour soigner, par exemple, la maladie de Parkinson.

Constellation Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Vue d'artiste de la constellation de la Grande Ourse, l'une des constellations les plus connues de l'hémisphère nord. Une constellation est un ensemble d'étoiles dont les projections sur la voûte céleste sont suffisamment proches pour qu'une civilisation les relie par des lignes imaginaires pour créer une forme quelconque. Une constellation est généralement plus complexe qu'un astérisme, qui peut représenter une partie d'une constellation ou appartenir à plusieurs constellations[1],[2],[3],[4].

Les émotions, alliées du bien-être au travail Nous avons beau les prendre pour des ennemies incapacitantes, des perturbateurs de la pensée rationnelle, des marques d’une faiblesse déraisonnable et indigne d’un professionnel, les émotions sont excellentes conseillères à ceux qui savent leur prêter une oreille accueillante et attentive. Partons à la rencontre les émotions, pour mieux comprendre leur rôle et leur utilité au travail. Ces émotions qui nous submergent et nous empêchent parfois de réfléchir sereinement ou d’agir, nous aimerions souvent les voir disparaître et nous retrouver d’une sérénité ataraxique face aux aléas de nos vies professionnelles. Nous nous imaginons alors maîtres de nous en toutes circonstances, placides et efficaces, résolvant avec une efficacité et une confiance imperturbable les petits tracas, les impondérables et les épreuves. Seulement dans la vraie vie, les choses sont bien différentes et en réalité, nous devrions être heureux de tous ces débordements émotionnels pour trois raisons: Aller plus loin

Vers une définition de l'émotion Une émotion fait intervenir de nombreuses régions cérébrales, notamment parce qu'elle est constituée de diverses composantes. © Cerveau & Psycho / Shutterstock Dans ce numéro L'essentiel - L'émotion correspondrait à un processus rapide, focalisé sur un événement, qui déclenche une réponse émotionnelle formée de plusieurs composantes. - Pour certains chercheurs, des systèmes cérébraux spécialisés seraient impliqués dans chaque émotion primaire, telles la peur et la joie.

Le Dalaï-lama crée un "Atlas des émotions" Il a fait de la recherche d'un état d'esprit plus serein le but d'une vie. A 80 ans, le Dalaï-lama s'est lancé un nouveau défi, celui de créer une cartographie interactive et précise des émotions. Présenté le 6 mai dernier, cet atlas a pour objectif de guider les internautes dans les méandres de leurs sentiments afin d'apprendre à ne plus se laisser dominer par eux. "Quand nous avons voulu découvrir le Nouveau Monde, nous avons eu besoin d'une carte. Faisons aujourd'hui une carte des émotion pour parvenir à un état de conscience apaisé", a expliqué le Dalaï-lama au New York Times.

Anosognosie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’anosognosie est un trouble neuropsychologique qui fait qu'un patient atteint d'une maladie ou d'un handicap ne semble pas avoir conscience de sa condition. À l'inverse du déni, qui est un mécanisme de défense psychologique « normal », cette méconnaissance par l’individu de sa maladie est pathologique et peut refléter une atteinte de certaines aires cérébrales. Elle est présente particulièrement dans certains types d'accidents vasculaires cérébraux, dans le syndrome de Korsakoff ou durant l'évolution de certaines maladies neurodégénératives. Elle peut notamment causer l'ignorance de certaines conditions graves comme une cécité ou une paralysie. Bien que ce trouble ait été décrit dès 1914 par le neurobiologiste Joseph Babinski[1], sa cause reste encore mal comprise[2].

Bonjour, je recherche des informations sur un sujet détude. La question est la suivante pourquoi faut t'il prendre en considération les émotions des professionnels sur les enfants merci by maximeetsoline Jan 25

Related:  Recherches