background preloader

Les émotions, une réaction – du corps au mental : Les enseignements d’Eckhart Tolle

Les émotions, une réaction – du corps au mental : Les enseignements d’Eckhart Tolle
Qu’en est-il des émotions ? Je me laisse plus souvent prendre par mes émotions que par mon mental. Dans le sens selon lequel j’emploie le terme, le mental ne fait pas seulement référence à la pensée. Il comprend également vos émotions ainsi que tous les schèmes réactifs inconscients mettant en rapport pensées et émotions. Les émotions naissent au point de rencontre du corps et du mental. Une émotion est la réaction de votre corps à votre mental, ou encore le reflet de votre mental dans le corps. Plus vous vous identifiez à vos pensées, à vos goûts, à vos jugements et à vos interprétations, c’est-à-dire moins vous êtes présent en tant que conscience qui observe, plus grande sera la charge émotionnelle. Si vous avez de la difficulté à ressentir vos émotions, commencez par centrer votre attention sur le champ énergétique de votre corps. Non pas la vérité ultime de votre essence, mais la vérité relative de votre état d’esprit à ce moment-là. Oui. Oui, je sais ce que vous allez me demander. Related:  Articles

“Il faut oublier pour avancer” Simon-Daniel Kipman, Psychiatre et Psychanalyste Le passé pèse lourd. Bien trop lourd même d’après le psychiatre et psychanalyste Simon-Daniel Kipman. Alors que la société valorise la mémoire, collective et individuelle, lui réhabilite l’oubli. Dans son dernier livre, « L’Oubli et ses vertus », il explique pourquoi désencombrer notre mémoire libère notre pensée. Vous dites que l’oubli est une fonction essentielle de l’image de soi. Une femme qui passerait son temps devant la glace à rechercher la beauté de ses 20 ans se trouverait moche toute sa vie. Au fond, de quoi a-t-on envie de s’alléger ? Notre société nous pousse à accumuler de toutes les manières imaginables. Qu’oublie-t-on principalement ? Cela ne dépend pas de nous. Selon vous, l’oubli est toujours involontaire. Non, l’oubli est inconscient et involontaire. S’alléger d’un drame demande du temps… Oui. Mais le refoulement n’est-il pas un faux oubli, une infection souterraine qui pourra ressortir un jour autrement, par exemple sous forme d’une somatisation pathologique ?

Le pouvoir est dans le lâcher prise : Les enseignements d’Eckhart Tolle Il n’est pas nécessaire que vous acceptiez une situation indésirable ou désagréable. Il n’est pas nécessaire non plus vous vous racontiez des histoires en vous disant qu’il n’y a rien de mal à être pris dans la boue. Au contraire, vous reconnaissez alors totalement que vous voulez en sortir. Puis, vous ramenez votre attention sur le moment présent sans mentalement l’étiqueter d’une façon ou d’une autre. En somme, vous ne portez aucun jugement sur le présent. Voici ce que j’appelle une action positive. Le fait de ne pas lâcher prise endurcit la forme psychologique, la carapace de l’ego, et crée un fort sens de dissociation. Ce n’est pas seulement votre forme physique qui s’endurcit, mais également votre corps physique, qui devient dur et rigide en raison de la résistance. Le massage et certaines formes de physiothérapie peuvent certes aider à restituer cette circulation.

Comment je me suis débarrassé de moi-même (changement) Patrick Estrade : Quand je dis que je me suis débarrassé de moi-même, je veux dire que je me suis débarrassé de ce mauvais alter ego qui, si souvent, nous accompagne au cours de notre vie, au point de parfois vouloir prendre toute la place, et qui nous pousse à agir contre nous-mêmes, contre nos intérêts, contre nos sentiments, contre notre nature profonde. Personnellement, je ne suis pas devenu un autre au sens propre du terme ; je ne pense pas qu’on puisse changer à ce point-là et ce ne serait de toute manière pas souhaitable. Tout n’est pas bon à jeter. Celui dont je me suis débarrassé était sans dout un homme aimable et respectable dans le fond, un homme avec des qualités, intelligent, sensible aussi. Mais certaines choses de la vie m’étaient restées incompréhensibles ou inaccessibles, soit qu’on m’ait mal renseigné, soit que je n’en ai pas saisi les leçons. Les deux, probablement… Comment peut-on en arriver à vouloir se débarrasser de soi-même ? Comment voyez-vous ce changement ?

La lecture émotionnelle au service du bien-être Sylvaine Pascual – Publié dans Comprendre les émotions La lecture émotionnelle est la première des compétences émotionnelles, dans l’ordre chronologique de leur application. Elle consiste à analyser les réactions émotionnelles au travers de l’ensemble de leurs mode d’expression : l’impact comportemental, cognitif, physique. Cette lecture amène à reconnaître celui des trois états de défense aux émotions qui s’exprime, car il est porteur d’enseignements précieux sur les besoins à combler, véritable origine de l’émotion… Et c’est là tout l’art de la lecture émotionnelle: il n’est pas difficile d’identifier, disons, la colère, surtout quand elle se traduit par des beuglements agressifs ou la tristesse. Développer cette lecture émotionnelle est le premier pas vers une meilleure compréhension de ses émotions, et une gestion sereine de ses réels déclencheurs. La lecture émotionnelle permet de passer à un schéma plus productif en termes de bien-être : Voir aussi Nos émotions nous parlent de nous

Accueillir la crise du milieu de vie Elle surgit sans qu’on l’invite, quelque part entre 45 et 55 ans, lorsque nous prenons conscience de n’avoir « qu’une seule vie à vivre et que la fin de cette unique vie approche inéluctablement », explique la psychanalyste Danielle Quinodoz. « Ça m’est tombé dessus, témoigne Nadia, 44 ans. Les enfants grandissaient et je récupérais du temps pour moi. Notre couple battait un peu de l’aile, mais nous étions en train de remonter la pente. C’est alors que j’ai fait une rencontre. À partir de ce moment-là, les fondations sur lesquelles j’avais construit mon existence m’ont semblé obsolètes, inadaptées à mes envies profondes. J’ai été prise d’un sentiment d’urgence : il fallait que je vive “ma” vie avant qu’il ne soit trop tard.» Inaugurée par la constatation des premiers signes du vieillissement, « la crise éclate le plus souvent à la faveur d’un facteur déclenchant qui signe un tournant : l’entrée des enfants dans l’adolescence, une période de chômage, un deuil... S'observer comme un autre

Lâcher prise et évolution Le lâcher prise est en fait notre prise de conscience de l'instant présent, afin que tout en nous et autour de de nous, dans notre environnement, soit fluide, léger, pur et en harmonie avec notre Je Suis, au plus profond de nous. Pourquoi lâcher prise ? C'est cette prise de conscience en l'instant présent, qui va nous aider à avancer sur le chemin de notre évolution. Car, ce processus que nous vivons actuellement, à chaque instant se trouvera facilité par notre propension à lâcher prise. Bien évidemment, notre mental, notre ego, souhaite conserver coûte que coûte son pouvoir sur nous. Bien sûr il y a toujours de bonnes raisons, que nous fourni à loisir notre mental, pour ne pas lâcher prise. Influence de notre mental sur notre système énergétique Bien évidemment, les mécanismes utilisés par notre mental pour garder le pouvoir sur nous, n'ont pas pour objectif notre évolution, mais bien "garder le pouvoir". Importance du lâcher prise Freins servant le mental et empêchant le lâcher prise

7 habitudes de personnes à l’intelligence émotionnelle élevée ✔. Elles se concentrent sur le positif Sans pour autant ignorer les côtés négatifs de l’existence, les personnes émotionnellement intelligentes ne passent pas trop de temps à dépenser du temps et de l’énergie sur les problèmes. ✔. Les gens à l’intelligence émotionnelle élevée ne passent pas beaucoup de temps à écouter les gens qui se plaignent qu’ils ont finalement tendance à éviter. ✔. Même si leur ouverture d’esprit et leur nature aimable peuvent les faire apparaître comme des proies faciles, les personnes émotionnellement intelligentes sont capables de se fixer des limites et de s’affirmer en cas de besoin. ✔. Les personnes avec une intelligence émotionnelle élevée sont trop occupées à penser aux possibilités de l’avenir pour se focaliser sur les choses qui n’ont pas fonctionné dans le passé. ✔. ✔. Les personnes émotionnellement intelligentes sont capables de passer à autre chose lorsque les choses ne fonctionnent pas comme prévu. ✔.

21/05/13 Le calme intérieur pour une bonne santé De quoi avons-nous besoin pour rester en bonne santé, avec un équilibre mental et physique positif ? Dans « On peut se dire au revoir plusieurs fois », David Servan-Schreiber nous explique que développer le calme intérieur lui aurait probablement évité une rechute de son cancer. © localjapantimes Combien de fois ai-je entendu mes amis me dire : « Fais attention à toi... » Ils savaient que je courais le monde, que j’enchaînais les conférences, les interviews, les projets. Ils pensaient avec inquiétude que je me surmenais. Je les rassurais en disant : « Oui, tu as raison, je vais lever le pied. » Mais je ne le faisais pas. J’ai souvent déclaré que je pratiquais tout ce que je recommande dans Anticancer . Ce grand dérèglement de mes rythmes biologiques a culminé l’année précédant ma rechute. Avec le recul, je pense que j’étais animé par une envie très humaine d’oublier ma condition, de me sentir « normal », de mener ma vie « comme tout le monde ». A posteriori , l’erreur me saute aux yeux.

Conquérir la liberté d'être soi-même F. La fausse liberté Il n'est pas possible d'aborder la question de la recherche de liberté sans discuter quelques propositions qu'on considère parfois comme des solutions pour obtenir le même genre de sérénité. 1- L'acceptation inconditionnelle Il existe des mouvements de croissance personnelle qui offrent l'acceptation et l'amour inconditionnels. L'acceptation inconditionnelle est une attitude préconisée par le psychologue Carl Rogers, pour faciliter chez le client, une ouverture à sa vie intérieure et, à la longue, une plus grande acceptation de son expérience. Cette attitude n'est pas ni naturelle ni saine dans une relation inter-personnelle ordinaire. Préconiser un mode de relation basé sur l'acceptation inconditionnelle, c'est oublier que celle-ci n'est possible que dans la mesure où ce que vit ou fait l'autre n'a pas réellement d'effet sur notre existence. 2- L'absence de risque 3- L'autarcie Une autre optique fort à la mode consiste à choisir de s'auto-suffire.

22/10/07 manque de sommeil nuit au contrôle cérébral des émotions négatives Sans sommeil, les centres des émotions du cerveau sur-réagissent aux expériences négatives, montre une nouvelle recherche publiée dans le revue Current Biology. La raison de cette réponse émotionnelle amplifiée est une désactivation du lobe préfrontal, une région qui intervient habituellement dans le contrôle des émotions. "Le sommeil semble restaurer les circuits des émotions et préparer ainsi aux défis du lendemain et aux interactions sociales", commente Matthew Walker de l'Université de Californie à Berkeley, coauteur de l'étude. "Cette étude montre les dangers de ne pas bien dormir. Le manque de sommeil "fracture" les mécanismes cérébraux qui régulent des aspects clés de la santé mentale. La privation de sommeil endommage également une variété de fonctions de l'organisme, incluant le système immunitaire et le métabolisme, ainsi que des processus du cerveau tels que l'apprentissage et la mémoire. Les participants devaient rester éveillés environ 35 heures. Voyez également:

Prendre sa vie en main Sommaire Lorsque nous enquêtons pour nos articles, il nous arrive de lancer des appels à témoins sur notre site www.psychologies.com. Celui-ci était formulé comme suit : « Vous aviez le sentiment de subir votre existence. Carla : « Je suis le troupeau, docilement. » Bruno : « J’avais tout pour être heureux. Caroline : « Je ne veux pas vivre avec des regrets »…Des propos comme ceux-là, le psychanalyste Jacques Arènes, auteur, avec Nathalie Sarthou-Lajus, de La Défaite de la volonté (Seuil, 2005) en entend souvent. « L’autre jour, raconte-t-il, un jeune homme m’a dit : “C’est comme si j’étais à Roland-Garros, mais dans les gradins.” » Beaucoup de jeunes adultes ont ainsi le sentiment d’être en dehors de leur existence, de n’avoir aucune prise sur leur destinée. Pourquoi certains sont-ils incapables de saisir leur existence à bras-le-corps, tandis que d’autres rayonnent de détermination et de liberté ? Préférer le risque au confort Transformer les épreuves

Êtes-vous hémisphère gauche ou hémisphère droit? Vos dernières recherches seront affichées ici. A première vue, la question est très étrange, mais nos deux hémisphères cérébraux ont effectivement un mode de fonctionnement différent. Or, la plupart des gens ont une préférence innée pour l’un de ces deux styles de réflexion. Utilisez-vous surtout votre hémisphère gauche ou votre hémisphère droit? Faites le test suivant : dans quelle direction la femme tourne-t-elle? Si vous la voyez tourner dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, vous utilisez plutôt l’hémisphère gauche. Ce n’est pas une illusion d’optique : faites le test avec plusieurs de vos collègues et vous remarquerez que la femme tourne vers la gauche pour certains et vers la droite pour d’autres. Plus incroyable encore, vous pouvez la faire changer de direction en fonction de la tâche que vous exécutez. Plus d'infoFaites le test , Développement personnel

Related: