background preloader

Le cerveau peut se soigner tout seul

Le cerveau peut se soigner tout seul
Lors de l’émission Science Publique du 12 octobre 2012, que j’ai animée sur France Culture, il est arrivé ce qui se produit parfois lors d’une émission de radio. L’un des invités, Denis Le Bihan, directeur de Neurospin, a relaté des expériences qui ont été menées par différents laboratoires et dont les résultats ont été publiés dans des revues scientifiques. Et sa description s’est révélée tout bonnement sidérante. Elle est arrivée à un moment de l’émission où étaient évoquées les limites des thérapies actuelles. Qu’elles soient chimiques, avec les médicaments, ou électriques, avec les électrodes implantées à l’intérieur du cerveau, pour soigner, par exemple, la maladie de Parkinson. La douleur disparaît “Mais le cerveau peut aussi se soigner lui-même”, a alors lancé Denis Le Bihan. Biofeedback Cela s’appelle le biofeedback par IRM. Dépression, Parkinson… Résultats également positifs sur la maladie de Parkinson. Un divan en forme de miroir La fatalité des bugs Comme un pli anormal

http://blog.slate.fr/globule-et-telescope/2012/10/12/le-cerveau-peut-se-soigner-tout-seul/

Related:  une idée du cerveau [brouillon]CerveauCerveau

Anosognosie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’anosognosie est un trouble neuropsychologique qui fait qu'un patient atteint d'une maladie ou d'un handicap ne semble pas avoir conscience de sa condition. À l'inverse du déni, qui est un mécanisme de défense psychologique « normal », cette méconnaissance par l’individu de sa maladie est pathologique et peut refléter une atteinte de certaines aires cérébrales. Des ondes cérébrales inconnues détectées dans le cerveau Même en état de coma très profond, une activité cérébrale minimale peut subsister. Cette activité provient de l'hippocampe (en rouge ci-dessus), qui produit des ondes cérébrales appelées "complexes Nu". Crédits : Life Science Databases(LSDB) Des ondes cérébrales inconnues jusqu’à aujourd’hui ont été détectées dans le cerveau d’un patient plongé dans un coma très profond. Une découverte qui montre que, même en coma très profond, une activité cérébrale minimale peut subsister dans le cerveau. Même en état de coma très profond, le cerveau continue néanmoins d’être actif.

Une nouvelle molécule pour guérir les AVC et doubler la neurogenèse ? L’une des pistes pour pallier à diverses pathologies cérébrales, telles que les maladies d’Alzheimer et de Parkinson ou, entre autres, les accidents vasculaires cérébraux, est d’agir au niveau d’une neurotrophine peptidique (naturellement synthétisée dans le cerveau) appelée BDNF et de ses récepteurs cellulaires, dont les rôles métaboliques multiples sont très largement bénéfiques et nécessaires pour le fonctionnement du cerveau, puisque le « Brain Derived Neurotrophic Factor » induit la neurogenèse ou naissance de nouveaux neurones ainsi qu’une meilleure connectivité en agissant sur leur plasticité. Augmenter les niveaux de BDNF revient à améliorer la mémoire, la pensée abstraite, les fonctions exécutives, et l’ensemble des caractéristiques cognitives, et cela sans aucun danger connu. Depuis 2007, un prototypage moléculaire a ainsi été breveté. Ces résultats sont obtenus chez la souris, et sont probablement reproductibles chez l’humain. Permalink : Voir aussi :

Contraception : les plantes peuvent-elles remplacer la pilule ? Pérou / / Amérique du sud (créé le 8.02.2013 / Mis à jour le 17.03.2014) – Une petite fleur originaire de la cordillère des Andes offrira peut-être une alternative naturelle aux hormones synthétiques contenues dans les pilules. La « Manayupa » permet de maîtriser la fécondité et peut également servir de pilule du lendemain. La tisane aux mille vertus Connecté à vie : notre cerveau, le meilleur des réseaux (2/3) - Thema - Museum Copyright CNRS Photothèque/Université de Strasbourg - GRIGIS Antoine, mise en évidence par IRM (imagerie par résonance magnétique) de faisceaux de substance blanche dans un cerveau humain. Au même titre que le cerveau embryonnaire se débarasse d'un surplus de neurones « non cablés », le cerveau sélectionne les synapses les plus actives et donc les plus indispensables à son activité. Une quantité excessive de synapses peut en effet nuire à la qualité de la transmission de l'information car celles qui ne sont pas porteuses de sens produisent un bruit de fond parasite et gaspillent de l'énergie. Les synapses inutiles, reépérables par leur faible activité, sont sélectivement éliminées de façon à permettre aux neurones d'établir de nouveaux contacts. A l'inverse, les synapses activées de façon régulière sont consolidées.

Le pouvoir de l'effet d'amorçage Inscrivez le site à votre lecteur RSS pour ne manquer aucun article ! Flux RSS. Pour savoir ce qu’est un flux RSS, Cliquez ici. Devenir le maître de ses rêves, c’est possible Ces résultats encourageants pourraient ouvrir la porte à des applications thérapeutiques. Vous vous êtes toujours demandé s’il était réellement possible de contrôler les évènements qui se produisent dans vos rêves ? Il semblerait que oui. C’est du moins ce qu’affirment les auteurs d’une étude dirigée par Ursula Voss de l’université Goethe de Francfort (Allemagne), publiée le 11 mai dans la revue Nature Neurosciences.

cholesterol et Alzheimer Médecine Le cholestérol joue un rôle dans le développement de la maladie d'Alzheimer Quand on parle du cholestérol, on pense en priorité à celui qui bouche nos artères lorsqu'il est en excès. Ce cholestérol n'arrive jamais dans le cerveau, alors que le cerveau est l'organe qui, de loin, contient proportionnellement le plus de cholestérol. N'allez surtout pas consommer l'Aloe Vera avant d'avoir lu ça ! Un peu d’histoire Aloe Vera Barbadensis Miller Connue depuis l’antiquité en Égypte la Grèce antique et la Mésopotamie, l’homme a toujours utilisé l’aloès pour ses bienfaits multiples que ce soit en usage interne ou externe. En cosmétique l’Aloe Vera est utilisée depuis plus de 5000 ans par les guérisseurs contre le vieillissement de la peau, dans le traitement des brûlures, ainsi qu’en utilisation interne pour stimuler le métabolisme. C’est quoi l’Aloe Vera ?

La pensée en arborescence … Voici un dessin que je n’ai pas pu insérer dans le livre que j’ai publié. C’est une tentative pour expliquer ce qu’est la pensée en arborescence (ou pensée analogique) par rapport à la pensée linéaire (ou séquentielle). Nous sommes en général formés depuis la plus petite enfance à réfléchir en établissant des listes déroulantes comme le présente la colonne de gauche.

Related: