background preloader

Corps-Esprit : Notre potentiel

Nous redécouvrons ces dernières années le pouvoir de l’esprit. Les conseils de méditation pleuvent. Les approches médicales qui considèrent le pouvoir des croyances font florès. La quête de la bonne santé explique en partie ce succès. Mais cette évolution nous emmène bien au-delà. © Caitlin Worthington La relation corps-esprit… Voilà une superbe question. C’est précisément le chemin qu’empruntent des médecins comme Thierry Janssen, des chercheurs comme Richard Davidson, des thérapeutes comme Michel Odoul : le corps n’est plus une donnée de base dont nous sommes le jouet victimaire. Le divorce consommé La question des rapports entre corps et esprit occupe les philosophes depuis l’Antiquité. Redécouverte de l’unité corps-esprit © David Ho C’est dans la douleur que nos sociétés redécouvrent le lien entre corps et esprit. Ce système nerveux autonome a deux modes, un mode sympathique, de mise sous tension, pour la fuite ou le combat – dépendant plutôt de l’hémisphère droit. Evolution Related:  une idée du cerveau [brouillon]détendre, intégrer et OUVRIR le corps - Exercices intuitifs

Être Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. On peut analyser l'être par différentes méthodes (en suivant des distinctions classiques, cf. Parménide, Aristote, Thomas d'Aquin, Pascal, Descartes, Kant, etc). Une analyse du mot (einai, esse, sein, to be, essere, etc.) permet de distinguer deux sens fondamentaux : être tel ou tel, ou être d'une manière absolue.Le concept peut aussi s'analyser à partir des catégories linguistiques sous lesquelles il se présente. Ces dernières distinctions, en plus d'être des analyses linguistiques, déterminent également pour une bonne part les sens essentiels de l'analyse métaphysique. Philosophie[modifier | modifier le code] Généralités[modifier | modifier le code] Pour les philosophes depuis l'antiquité la question du sens de l'être est à la fois la plus évidente, car la première, et en même temps la plus compliquée, cela car manquant de référentiels, les philosophes ne savent à quoi la rattacher de plus général afin de pouvoir complètement la cerner.

Une histoire de transformation extraordinaire! Corps humain Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Terminologie[modifier | modifier le code] La biologie est la science de la vie. Elle étudie tout ce qui concerne les êtres vivants et se subdivise en plusieurs disciplines selon l’aspect envisagé. Anatomie : étudie la structure et la forme des êtres vivants.Histologie : étudie la structure des tissus et cellules qui constituent les êtres vivants. Les êtres vivants[modifier | modifier le code] Propriétés des êtres vivants[modifier | modifier le code] À défaut de pouvoir définir clairement la vie, on a tenté de relever chez les êtres vivants quelques propriétés que n’ont pas les êtres inertes. Organisation[modifier | modifier le code] Les être vivants sont des ensembles structurés. Transformations constantes[modifier | modifier le code] Transformation des substances absorbéesMouvements cellulaires dans un même organismeMouvement de l’organisme entier Croissance et reproduction[modifier | modifier le code] Irritabilité[modifier | modifier le code] a.

nombreuses postures Âme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. r Les termes originaux (hébreux : nèphèsh [נפׁש] ; grec : psukhê [ψυχή]) employés dans la Bible montrent qu’une « âme » est une personne, un animal, ou la vie dont jouit une personne ou un animal. Nèphèsh vient vraisemblablement d’une racine qui signifie « respirer ». Dans un sens littéral, nèphèsh pourrait être rendu par « un respirant »[1]. Le terme français provient du mot latin anima, qui a donné « animé », « animation », « animal ». La notion d’âme joue un grand rôle dans la croyance religieuse. Le concept d’âme, tacitement associé à celui d’immortalité, reste, selon les modernes, imputé à Platon. Approche linguistique[modifier | modifier le code] Morphologie[modifier | modifier le code] La langue cléricale médiévale emprunte au latin, dès le VIIIe siècle de l'ère courante, le nom féminin « anima ». Sémantique[modifier | modifier le code] L'usage commun contemporain oppose les termes « âme » et « esprit ». Aristote (né vers 384 av.

Les bienfaits de la Danse Libre La danse libre, une pratique (r)évolutionnairepour le corps-esprit Une réponse aux maux créés par la civilisation moderne ? Les maux dont souffrent beaucoup d'entre nous pourraient bien venir du fait qu'à l'époque actuelle nous vivons insuffisamment dans et par notre corps. Les progrès technologiques nous ont prétendument libérés de tout effort physique mais, contrairement à ce à quoi l'on pouvait s'attendre, cette pseudo-libération affecte le bon fonctionnement de notre corps et de notre psychisme. On marche peu, on se sert peu de son corps et le reste du temps on est bien souvent avachi dans un canapé devant la télévision ou assis devant un écran d'ordinateur. Contrairement à d'autres formes de danse ( classique, modern'danse, hip hop, etc.) la danse libre ne requiert pas de compétences spéciales sur le plan physique. La marche… base de la danse libre... La marche naturelle constitue la base de la pratique de danse libre. Observation, visualisation ou imagination... Corps-Esprit-Émotion

Esprit Représentation des facultés de l'esprit humain. Origine[modifier | modifier le code] Le mot esprit vient du latin « spiritus » (dérivé de spirare = souffler) qui signifie souffle, vent. Il a aussi notamment donné les mots inspirer (lat. inspirare) et expirer (lat. expirare). Esprit, ou spiritus, est aussi la traduction du grec pneuma et de l'hébreu ruach[2]. Le mot esprit pouvait se donner à tout ce qui est fort subtil et très actif, on le retrouve donc dans des expressions de l'ancienne chimie comme esprit de vin (alcool) ou esprit de sel (acide chlorhydrique). L'esprit peut aussi renvoyer au principe de la vie ou à l'âme individuelle. « Les Esprits ou âmes raisonnables » sont « des images de la Divinité, ou de l'Auteur même de la nature ; ce qui fait que les Esprits sont capables d'entrer dans une manière de Société avec Dieu ... »[3]. Dans le langage philosophique contemporain « Esprit » peut être opposé à différentes notions : L'Esprit dans les religions[modifier | modifier le code]

La Danse Libre pour développer le corps-esprit Une pratique basée sur l'exercice du mouvement naturel qui rétablit la libre circulation de l'énergie dans le corps, développe le sens de l'écoute et vise le laisser être indispensable à l'émergence d'une sagesse intuitive du corps. En reprogrammant les mémoires inconscientes responsables de blocages psychoénergétiques par le jeu avec de nouveaux schémas de mouvements, elle donne accès aux ressources créatrices de chacun. Vous avez dit danse libre ? Au premier abord, l'alliance de ces deux mots paraît pour le moins étonnante. Le qualificatif libre mérite alors explication. L'origine de la danse libre Tout a commencé à la fin du XIXe siècle sur une plage californienne avec une petite fille, nommée Isadora Duncan, dansant avec ivresse devant les vagues du Pacifique. Parmi eux on trouve François Malkovsky (1889-1982). Comment j'ai rencontré la danse libre Mes premiers pas Pour tout dire, je suis tombée de haut. Qu'est-ce qu'il fallait faire ?

Problème corps-esprit Y a-t-il un esprit dans la machine ? Le problème corps-esprit pose la question des relations entre le corps humain, le cerveau en particulier, et l'esprit. Bien que ce problème existe quasiment depuis l'origine de la philosophie (cf. La question de l'interaction entre le corps et l'esprit est l'une des principales questions auxquelles se sont confrontés les philosophes de l'esprit, depuis Descartes. Dualisme[modifier | modifier le code] Thalès est parfois tenu pour un physicaliste intégralement moniste[réf. nécessaire], mais l'opposition entre matière et esprit n'existe pas dans cette pensée. Au cours du 8e concile de l'Église à Constantinople en 869 (Constantinople IV), il a été décrété la suppression de l'esprit dans le 11e canon, l'âme comportant désormais une partie spirituelle. Dans le cas du dualisme, le problème classique est celui des relations entre ces deux mondes : la typologie du dualisme montre les différentes manières de répondre à ce problème.

abrégé de Clés essentielles : Idéalisme (philosophie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ce schéma très général se décompose en autant d'espèces d'idéalisme qu'il y a de manière de relativiser la réalité au bénéfice d'un quelconque monde conceptualisé ou de la conceptualisation elle-même : Ce tableau des principaux types d'idéalisme appelle deux observations : Ne s'appliquant pas au même objet et pour cause, les postulats de ces idéalismes peuvent être plus ou moins contradictoires. Il apparaît difficile par exemple de poser la pensée comme seule réalité fiable et d'avancer en même temps l'hypothèse d'une réalité plus transcendantale. Pour Platon, la réalité ne se divise pas en deux espaces, mais il n'existe qu'une réalité de type intelligible (improprement appelée « monde intelligible ») dont le monde dit visible participe et tient sa réalité. Dans le monde visible il faut distinguer ce qui est de l'ordre : Dans le monde intelligible on distinguera : Matérialisme Portail de la philosophie

Related: