background preloader

Il modifie Wikipédia pour ne pas être accusé de plagiat par sa prof

Il modifie Wikipédia pour ne pas être accusé de plagiat par sa prof

Éduquons à l’esprit critique, pas au mépris du travail des autres Un professeur se vante d’avoir trompé ses élèves en leur fournissant de mauvaises informations sur internet… reprises ensuite par ces derniers. Je ne voulais pas réagir (d’autant que certains l’ont très bien fait) mais plusieurs amis m’ont demandé ce que j’en pensais : voici donc un court billet sur la question. Le sujet me touche d’autant plus que je suis issu de ce milieu de profs, que j’estime beaucoup pour sa curiosité, ses connaissances, son ouverture, son désintéressement. Je suis donc chagriné de constater un tel comportement, bien loin des valeurs de ce milieu. Non, cela ne m’amuse pas. *Des profs obligés de prouver qu’ils sont plus compétents que leurs propres élèves ? La première réaction est d’être extrêmement surpris qu’un prof soit obligé de faire appel à de tels guet-appens… Soit les élèves repompent des sites de manière évidente et point n’est besoin de leur tendre des pièges. On peut également être surpris de la fixité des exercices proposés par certains professeurs.

Projets pédagogiques sur Wikipédia : trois erreurs classiques à éviter | Du côté du Québec Je donne ma conférence sur l’utilisation de mon blogue en classe. Image: @ColloqueTICE, sur Twitter (source) La semaine dernière, j’ai eu la chance de participer une deuxième fois au Colloque sur les TIC en éducation qui s’est tenu à Montréal. Pour une seconde fois, j’y ai présenté un atelier sur l’utilisation de Wikipédia en classe. En particulier, une participante m’a demandé quels conseils je pourrais donner à une personne qui serait intéressée à se lancer dans un projet pédagogique réalisé sur Wikipédia avec ses élèves. 1. Tout le monde utilise Wikipédia (ou presque). Faisons une comparaison simple. Dans Wikipédia, c’est pareil. 2. Wikipédia est une encyclopédie publiée sous licence libre (CC BY-SA 3.0, pour être précis). Supposons que le langage un peu technique de ce dernier paragraphe soit difficile d’accès pour les non-initiés; voici une reformulation simplifiée: copier du texte d’une source vers Wikipédia, c’est mal. 3. Avoir de l’ambition est une chose louable dans la vie.

Je suis prof et je ne veux pas pourrir Je reviens à mon tour sur l’article d’un professeur de lettres qui a fait le buzz cette semaine : “Comment j’ai pourri le web”, pour lequel on trouve sur ce topic de Marie-Anne Paveau un certain nombre, déjà, de réponses. J’avais pensé écrire ma réaction sur mon blog drmlj mais j’ai trouvé plus intéressant de faire cela ici, comme pour donner une dimension vraiment professionnelle à ma tentative de réponse. ces fleurs sont des digitales, bien sûr On aurait aimé que “l’expérience pédagogique” (sic !) Je ne me reconnais pas dans cette figure de professeur. Mais revenons à ce qui justifie la présence de ce billet ici, dans ce carnet qui cherche à examiner ce que le numérique apporte de profitable à mes élèves. Màj à 19h17 : lu cet article sur le blog aux bords des mondes : ici :-) Imprimer ce billet Mots clefs : Lecture, numérique Posté dans : Actualités / News

Wikipédia : 8 documents pratiques pour apprendre à utiliser et contribuer L’association Wikimédia France qui soutient et promeut les projets de libre partage de la connaissance : Wikipédia (encyclopédie), Wiktionnaire (dictionnaire libre en langue française), Wikiquote (répertoire de citations)… propose en libre téléchargement une série de dépliants et brochures pour apprendre à utiliser et à contribuer à ces différents projets pour les partager et/ou les imprimer. Ils sont diffusés sous licence Creative Commons CC-BY-SA. Comprendre, utiliser et contribuer à Wikipédia et projets connexes Pour les animateurs multimédia en EPN, les enseignants et les internautes mobinautes, ces différents dossiers didactiques permettent de mieux comprendre comment fonctionnent un Wiki, Wikipédia et ses projets connexes mais aussi d’apporter sa pierre en contribuant directement aux ressources et aux contenus de ces portails de la connaissance. Liste des brochures et dépliants didactiques et pratiques mis à disposition par Wikimédia France Dépliant sur Wikipédia (2 pages, pdf)

Retour sur « ‘j’ai pourri le web » Voici un compte rendu de l’expérience, discutable, sur j’ai pourri le web. Ce qui suit va avoir un peu l’aspect d’un collage. C’est exactement ce que c’est. Je me suis servi dans un premier temps d’un billet posté sur mon carnet de note tumblr ainsi que du scoop.it d’une collègue l’affaire du pourrissseur du web. cette affaire est très intéressante car elle pose, au delà de tous les arguments développés la question suivante : …qu’est-ce qu’apprennent les élèves aujourd’hui et quels sont les savoirs que l’école doit faire apprendre aux élèves aujourd’hui ? Dans ce billet j’essaye d’organiser les différents arguments en un tout cohérent qui représente ce que je pense. La première partie tourne autour des critiques générales apportées à cette expérience. Les critiques générales Dans cette partie, comme dans le reste de ce travail, il ne s’agit pas d’être exhausitif, mais de mettre en avant les arguments qui me semblent intéressants à mon avis. La rupture du contrat de confiance Les enjeux

Séances sur la fiabilité de l’information, Wikipedia & les sites Canulars La séance a été menée l’an dernier en atelier avec des Terminales STG pour la préparation à la partie « étude » de l’épreuve pratique de spécialité en Terminale (son évaluation à l’oral porte entre autres sur les notions de pertinence et fiabilité de l’information) et en classe entière avec des élèves de Première STG dans le cadre de leurs cours de communication (mais elle pourrait s’adapter pour d’autres publics à mon avis, même collège), et quelques liens qui peuvent aider. Je ne pense pas qu’il faille rejeter le travail sur les sites ou les pages « bidon » et autres canulars, ça se révèle assez efficace sur le moment, ça a le mérite de faire réagir les élèves, de les faire se poser des questions (« quand même, c’est un peu gros, non ? c’est vrai ?!! pas possible !!! Exemple de séance Le moyen choisi pour faire passer cette idée, a été d’amener les élèves, à partir d’une prise de notes sur des sites présélectionnés, à réfléchir sur les objectifs des auteurs. Le choix des sites

De l’art d’(ab)user du WEB ? Les professionnels de l’information (dont les enseignants-documentalistes) savent combien sont importants l’apprentissage d’une bonne maîtrise de l’information et l’acquisition d’un bon esprit critique. Ils traquent et vouent aux gémonies tout adepte du plagiat et du « copier-coller » stupide. Lorsqu’on enseigne « la recherche d’information », l’évaluation de l’information est un passage incontournable au cours duquel de petits exercices permettre de “piéger” les élèves/étudiants en les faisant travailler sur des sites ou des pages « peu fiables ». Un enseignant de Lettres est allé plus loin dans la démonstration de l’usage irréfléchi et paresseux du Web. Chaque enseignant-documentaliste rêve de bénéficier d’un temps enfin reconnu pour « enseigner » la culture informationnelle, qui ne peut se suffire d’un saupoudrage dans les enseignements disciplinaires, malgré la dextérité de certains, comme évoqué ci-dessus. Imprimer ce billet Posté dans : En débat, Vue sur les TICE

séance pedagogique UN EXEMPLE D’APPRENTISSAGE SUR LES SAVOIRS INFO-DOCUMENTAIRES : présentation par Alain Luciani « Ce n’est pas une information juste, c’est juste une information » Jean-Luc Godard Le recours fréquent à Internet et l’utilisation quasi systématique de Google confrontent quotidiennement les élèves aux problèmes liés à la recherche d’information : forme et nature des documents, évaluation et validation des sources. Le web dérivant vers un véritable maquis informationnel, analyser les problématiques info-documentaires issues du numérique devient une priorité pédagogique afin d’aguerrir les élèves face aux pratiques de la société de l’information. L’acquisition des savoirs info-documentaire est un vaste chantier. Fiche descriptive de la séance Conducteur séquentiel Evaluation des acquis Conclusion et sitographie D’autres pistes concernant les apprentissages info-documentaires sont à parcourir : les moteurs de recherche, l’indexation numérique avec les tags.

Pour en finir avec le pourrisseur du web Un canular pertinent ? Pourquoi la talentueuse galéjade d’un dénommé Loys n’en finit-elle pas de faire couler de l’encre ? Cette farce n’est-elle donc pas réussie ? « Des élèves de lycée recopient leurs devoirs ? Le plagiat, la copie éhontée sont donc des problèmes réels qu’on ne peut ignorer. Mais alors, si cet article est bien écrit, est même brillant et pose de vrais problèmes, que ne sommes-nous satisfaits ? Foin du numérique Retournons au bon vieux temps où l’ordinateur n’existait pas. Des enseignants passéistes C’est précisément cela que je trouve détestable. Et j’aurais tant voulu que notre contempteur des usages numériques nous dise, tel Umberto Eco, qu’il faut apprendre à « exercer son sens critique face à internet », « ne pas tout accepter pour argent comptant » (N’espérez pas vous débarrasser du livre). Tapage médiatique L’accueil réservé à de tels personnages fait donc frémir.

Related: