background preloader

Humanités numériques

Humanités numériques
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Exemple de recherche en humanités numériques : répertoire d'archives[1] sous forme d'analyse de réseau. Elles se caractérisent par des méthodes et des pratiques liées à l'utilisation des outils numériques, en ligne et hors ligne, ainsi que par la volonté de prendre en compte les nouveaux contenus numériques, au même titre que des objets d'étude plus traditionnels. Les humanités numériques s'enracinent souvent d'une façon explicite dans un mouvement en faveur de la diffusion, du partage et de la valorisation du savoir. Définition[modifier | modifier le code] Manifeste des Digital Humanities - FR Les humanités numériques peuvent être définies comme l'application du « savoir-faire des technologies de l'information [et de l'informatique] aux questions de sciences humaines et sociales »[3]. « 1. Il arrive que les humanités numériques soient assimilées à l'« humanisme numérique » que propose Milad Doueihi dans Pour un humanisme numérique (2011).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Humanit%C3%A9s_num%C3%A9riques

Related:  WikipediaHumanités numériquesDigital HumanitiesAux armes

Wikimedia Commons Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Commons. Le nom « Wikimedia Commons » provient de Wikimedia Foundation et de commons (en anglais, terrains communaux au sens propre, biens communs au sens figuré), signifiant ainsi le partage de contenus entre différentes versions linguistiques de projets de différentes natures. Cette base de données multimédia centralise des médias libres, tels que photographies, dessins, schémas, musiques, textes écrits et parlés, animations et vidéos qui ont une utilité pour au moins un des projets de Wikimedia. Histoire[modifier | modifier le code]

La nébuleuse 1 espace de coworking, c’est bien. 1 000 espaces c’est mieux ! Mutinerie est membre du réseau Copass. Copass permet aux coworkers de travailler depuis des centaines d’espaces dans le monde avec un seul abonnement. Vous aurez la liberté de travailler partout et la puissance d’une communauté et d’un réseau mondial d’entrepreneurs et indépendants, que vous soyez seul ou en groupe. Mutinerie aime ! 12 – Pour une histoire de l'informatique dans l'enseignement français Émilien PÉLISSET L'informatique est dans une situation paradoxale : née voici près d'un demi-siècle, elle reste néanmoins une « technologie nouvelle » ; son évolution rapide multiplie les techniques de plus en plus sophistiquées mais l'abondant discours qu'elle suscite reste pauvre, imprécis. Le catalogue des néologismes en « tique » s'allonge jusqu'au ridicule. L'expression de ceux qui pratiquent et savent est submergée par le raz de marée des propos de ceux qui causent sans savoir mais qui font le spectacle et s'évadent audacieusement du réel pour donner dans le futurisme ; et ils restent sans vergogne alors que leurs prophéties se révèlent farfelues.

Constellation Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Vue d'artiste de la constellation de la Grande Ourse, l'une des constellations les plus connues de l'hémisphère nord. Une constellation est un ensemble d'étoiles dont les projections sur la voûte céleste sont suffisamment proches pour qu'une civilisation les relie par des lignes imaginaires pour créer une forme quelconque. Une constellation est généralement plus complexe qu'un astérisme, qui peut représenter une partie d'une constellation ou appartenir à plusieurs constellations[1],[2],[3],[4]. Utilisées au cours de l'histoire pour le repérage céleste et terrestre ainsi que comme représentations mythologiques, les constellations paraissent être regroupées dans le ciel nocturne mais elles sont ordinairement très dispersées dans l'espace tridimensionnel[note 1]. Histoire[modifier | modifier le code]

Qui Without Model est un club d’innovateurs, d’affranchis, de super héros du modèle économique qui se regroupent pour diffuser un message positif et construire l’économie de demain. Les FORWARDERS conçoivent, exécutent et diffusent des approches économiques innovantes dans tous les champs économiques (biens / services / internet / physique) et dans tous types d’entreprises (start-ups, PME et grands groupes) et ce quel que soit l’objet de cette innovation (profit, non-for-profit). Les FORWARDERS se rassemblent pour apporter une contribution utile à l’économie et à la société : réfléchir et agir hors contrainte, être un agent de l’anti-conformisme. Mais qui sont ces forwarders ? Without model est une association indépendante de toute autre organisation. Without Model a été co-fondée en 2012 par Louis-David Benyayer, Cédric Ménier, Emmanuel Thouan et Raphaël Maucuer.

11 – Retour sur 40 ans de relations entre sciences humaines et informatique 1Je me suis fixé le but ambitieux de proposer un point de vue sur quarante ans d’histoire, sous la forme d’une synthèse, plutôt que de vous présenter des faits les uns à la suite des autres. J’ai essayé d’extraire de mon expérience quelques principes généraux. 2Je commencerai en témoignant du fait que nous vivons de façon irréversible un âge numérique. J’expliquerai cela en présentant les trois périodes successives qui ont marqué le développement des relations entre sciences humaines et informatique, ainsi que les principes qui les ont portées.

Almageste Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’Almageste (arabisation du grec ancien Μεγίστη / mégistè signifiant la plus grande ou la très grande) est une œuvre de Claude Ptolémée datant du IIe siècle. Elle constitue la somme des connaissances les plus avancées de l'Antiquité en mathématiques et en astronomie. Le titre original était Μαθηματική σύνταξις (Mathématikế sýntaxis), Composition mathématique. L’ESS voudrait « changer d’échelle ». Pourquoi ? Comment ? C’est une idée très présente au sein de la galaxie de l’économie sociale et solidaire : changer d’échelle. J’ai été amené à en dire deux mots au cours d’une table ronde organisée récemment à Lille. Extraits et résumé. Changer d’échelle, cela veut dire grandir en quantité et/ou en qualité, se développer en tant qu’ESS, parce qu’on pense qu’on a des missions qui nous attendent, qu’on a un potentiel d’innovation, des modèles économiques qui peuvent marcher, qu’on n’est pas assez connus et valorisés, et que la société se porterait mieux avec une ESS plus présente. Or c’est le genre de propos que peuvent tenir tout aussi bien les entreprises privées à but lucratif obsédées par la croissance. La croissance classique, c’est aussi changer d’échelle !

15 – Faire des humanités numériques 1Pour esquisser une introduction aux humanités numériques, il faudrait fournir des éléments d’histoire, un aperçu de la théorie, ainsi qu’une illustration de la pratique : programme ambitieux, qui demanderait un livre. Mon exposé ne prendra pas la forme d’un catalogue d’exemples ; il ne proposera pas non plus un tableau irénique des humanités numériques triomphantes, telles qu’un conférencier pourrait les donner à voir pour implanter une chaire ou un centre de recherche dans une université nord-américaine. Je présenterai quelques repères et un témoignage personnel, qui, parce qu’il est français, soulève des questions particulières. Mon propos consiste pour l’essentiel à commenter le titre « Faire des humanités numériques », qui peut s’entendre de plusieurs manières : je vous laisse deviner lesquelles. 2L’expression « humanités numériques », calque désormais courant de l’anglais digital humanities, garde peut-être encore quelque chose d’étrange à nos oreilles.

3 – Introduction aux humanités numériques – Aurélien Berra Les métamorphoses numériques du Livre II Faire des humanités numériques Par Aurélien Berra L’expression "humanités numériques", calque de l’anglais digital humanities, garde peut-être encore quelque chose d’étrange en français. Pour nous, le terme "humanités" – qu’il s’agisse de "faire ses humanités" ou de l’héritage de la Renaissance – est un signifiant si désuet qu’il est redevenu libre. 2 – Les humanités numériques en un tour d'horizon – Antoine Blanchard Le 3 avril 2012 je prononçais la conférence inaugurale des Journées d’étude de l’Institut des Humanités Digitales de Bordeaux. Invité au nom de Deuxième labo et du C@fé des sciences, j’ai choisi de faire un tour d’horizon des humanités numériques et leur rapport à l’outil. Voici le texte et les diapositives de mon intervention (quant à la vidéo, elle est visible sur le site de la WebTV Montaigne).

Related: