background preloader

Cerveau

Cerveau
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour l’article homophone, voir Servo. Le cerveau est le principal organe du système nerveux des humains et des animaux. Au sens strict, le cerveau est l'ensemble des structures nerveuses dérivant du prosencéphale (diencéphale et télencéphale). Dans le langage courant, ce terme peut désigner soit l'encéphale dans son ensemble, soit le télencéphale ou le cortex cérébral. Malgré de grandes avancées en neurosciences, le fonctionnement du cerveau est encore mal connu. Anatomie[modifier | modifier le code] Schéma d'organisation fondamental d'un bilatérien. L'origine du cerveau remonte à l'apparition des bilatériens, une des principales subdivisions du règne animal notamment caractérisée par une symétrie bilatérale des organismes, il y a environ 550-560 millions d'années[2]. Invertébrés[modifier | modifier le code] Vertébrés[modifier | modifier le code] Comparaison des cerveaux de différentes espèces Régions du cerveau[modifier | modifier le code]

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cerveau

Related:  une idée du cerveau [brouillon]CerveauSystème Nerveux - ArticlesIrrationnel

Émotion Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une taxonomie non-définitive des émotions existe. Certaines catégorisations incluent : Lobe temporal Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Animation tridimensionnelle du cerveau humain montrant le lobe temporal gauche en rouge à l'intérieur d'un crâne rendu transparent. L'hémisphère cérébral droit n'est pas montré afin de mieux mettre en valeur le gauche Télencéphale Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Vue tridimensionnelle du télencéphale (en rouge) Le télencéphale désigne, en neuroanatomie des vertébrés, ce qu'on appelle couramment le cerveau.

« Chemtrails » : La théorie climato-complotiste qui séduit les militants écolos C’est une théorie en vogue dans les milieux écolos-conspirationnistes : certaines trainées de condensation que vous voyez dans le sillage des avions ne seraient pas de la vapeur d’eau mais… des produits chimiques volontairement répandus ! Au départ, ce ne sont que quelques hurluberlus persuadés que des armes climatiques sont testées ou que Monsanto a lancé un programme secret pour imposer ses semences aux agriculteurs. Mais aussi parano soit-elle, la théorie des « chemtrails » a trouvé un écho dans des formations de gauche plus classiques et s’est même invitée plusieurs fois au Parlement européen. Terreau de cette comploïte aiguë : les inquiétudes des écologistes de voir se développer la géo-ingénierie, une science encore à ses prémices mais bel-et-bien réelle. Tête dans les nuages

Cognition Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La cognition est souvent étendue au-delà du seul cadre de la cognition humaine pour inclure tous les processus « intelligents » y compris chez les animaux non-humains ou mis en œuvre au sein de systèmes artificiels, comme les ordinateurs. Les sciences cognitives rassemblent l'ensemble des domaines scientifiques consacrés à l'étude de la cognition notamment, les neurosciences, la psychologie, l'intelligence artificielle, les mathématiques appliquées à la modélisation des fonctions mentales, l'anthropologie, ou la philosophie de l'esprit. Cette recherche transdisciplinaire est souvent fédérée par des hypothèses relatives à la nature de la cognition, conçue comme simulation, comme manipulation formelle de symboles ou encore comme une propriété émergeant des systèmes complexes.

Cortex cérébral Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La région colorée en violet foncé est le cortex cérébral. Le cortex cérébral (ou écorce cérébrale[1]), d'origine prosencéphalique, désigne la substance grise périphérique des hémisphères cérébraux. Il se compose de trois couches (pour l'archi- et le paléo-cortex) à six couches (pour le néocortex) renfermant différentes classes de neurones, d'interneurones et de cellules gliales.

Encéphale Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Divisions de l'encéphale représentées sur un cerveau de requin et un cerveau humain Divisions de l'encéphale[modifier | modifier le code] famaossaconsulting La rumeur du 9-3 s’étend au Mans – 22 janvier 2014 La rumeur du 9-3 – qui avait touché entre autres, Châlons-en-Champagne, Poitiers, Limoges – continue à se répandre. Découvrez mes réponses complètes aux interrogations des journalistes du Maine Libre: ici Le cerveau peut se soigner tout seul Lors de l’émission Science Publique du 12 octobre 2012, que j’ai animée sur France Culture, il est arrivé ce qui se produit parfois lors d’une émission de radio. L’un des invités, Denis Le Bihan, directeur de Neurospin, a relaté des expériences qui ont été menées par différents laboratoires et dont les résultats ont été publiés dans des revues scientifiques. Et sa description s’est révélée tout bonnement sidérante. Elle est arrivée à un moment de l’émission où étaient évoquées les limites des thérapies actuelles.

Cortex préfrontal Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le cortex préfrontal est la partie antérieure du cortex du lobe frontal du cerveau, située en avant des régions prémotrices. Comparaison des carte architectoniques des cortex préfrontaux humain (en haut) et simien (Macaque, en bas) Définition[modifier | modifier le code] Système nerveux central Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. ① L'encéphale② Le système nerveux central (SNC)③ La moelle spinale Le système nerveux central (ou névraxe) est constitué de l'encéphale et de la moelle spinale. Il est enfermé dans le crâne et dans le canal vertébral de la colonne vertébrale, et se compose de tissu nerveux (neurones), glial et vasculaire. Il est entouré par les méninges. Anatomie[modifier | modifier le code]

Anosognosie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’anosognosie est un trouble neuropsychologique qui fait qu'un patient atteint d'une maladie ou d'un handicap ne semble pas avoir conscience de sa condition. À l'inverse du déni, qui est un mécanisme de défense psychologique « normal », cette méconnaissance par l’individu de sa maladie est pathologique et peut refléter une atteinte de certaines aires cérébrales. Elle est présente particulièrement dans certains types d'accidents vasculaires cérébraux, dans le syndrome de Korsakoff ou durant l'évolution de certaines maladies neurodégénératives. Elle peut notamment causer l'ignorance de certaines conditions graves comme une cécité ou une paralysie.

Related: