background preloader

Wikipédia : « 80% des enseignants ne sont pas outillés pour rechercher des savoirs sur internet »

Wikipédia : « 80% des enseignants ne sont pas outillés pour rechercher des savoirs sur internet »
Depuis sa fondation en 2001, Wikipédia s’est imposée comme une référence pour les élèves du secondaire et les étudiants. Mais sa fiabilité est régulièrement pointée du doigt. Entretien avec Bruno Devauchelle, spécialiste des nouvelles technologies de l’information. Le site Wikipédia est devenu une source incontournable d’informations pour de nombreux élèves. Wikipédia est un objet vivant et c’est ce qui pose problème. Bruno Devauchelle Docteur en sciences de l’éducation, Bruno Devauchelle est professeur associé en ingénierie des médias à l’université de Poitiers, chargé de mission TICE à l’université catholique de Lyon et auteur de Comment le numérique transforme les lieux de savoirs (éditions FYP, janvier 2012). Les enseignants et les élèves sont-ils bien formés aux nouveaux outils numériques et à la méthodologie de recherche sur internet ? 80% des enseignants ne sont pas bien outillés pour rechercher des savoirs attestés sur internet et ils n’en sont pas conscients. Charles Centofanti Related:  arguments contre wikipédia

Comment Wikipédia a tué les encyclopédies papier L'une après l'autre, les encyclopédies papier jettent l'éponge. Après Britannica en mars dernier, et Larousse qui était déjà passé au tout numérique sur ce créneau, Universalis a annoncé mardi 13 novembre qu'il arrêtait la diffusion de son édition physique. Près de 240 ans après l'achèvement du dernier volume du Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers de Diderot et D'Alembert, la France ne disposera bientôt plus d'aucun ouvrage papier collectif tentant de rassembler le savoir universel. L'éditeur français ne rend pas pour autant complètement les armes dans l'univers de l'imprimé. Hervé Rouanet, directeur général d'Universalis, explique les raisons du tournant stratégique pris par son entreprise : Arrivée des CD-ROMs La décision prise par Universalis d'arrêter son édition imprimée est en réalité l'aboutissement d'un long processus engagé depuis une vingtaine d'années. La contre-attaque des Anciens face au Moderne

Les étudiants et Wikipedia : à propos de l’étude de Head et Eisenberg 5 avril 2010 Comment les étudiants (américains) utilisent-ils Wikipedia ? Une étude très intéressante vient d’être publiée dans la revue First Monday de mars 2010 : « How today’s college students use Wikipedia for course–related research »[] Avant d’en présenter les résultats, deux mots sur la méthodologie. Trois leçons, que nous détaillerons par la suite, ressortent de l’étude. Les principaux résultats Le premier ne surprendra personne : une très forte majorité d’étudiants utilise Wikipedia dans le cadre des travaux universitaires, notamment pour faire les « argument papers », « devoirs d’une dizaine de pages commandés aux étudiants en milieu de semestre, et qui nécessitent un important travail de recherche »[] . Le deuxième résultat est plus intéressant, car il établit assez finement la diversité des raisons qui poussent les étudiants à cette utilisation massive de Wikipedia. Une grande diversité de motivations Source: HEAD, A., EISENBERG, M. (à suivre) Imprimer ce billet

Wikipédia, fiable… ou pas ? Wikipédia fiable ou pas ? C’est la question que posait PCInpact dans un sondage du 5 août dernier et… ouf ! on est rassuré : 68 % trouve Wikipédia "Fiable oui, mais je reste assez vigilant malgré tout" et encore 12% environ ne s’en servent pas pour du sérieux ou s’en méfient ou ne le trouvent pas fiable du tout. Je suis donc rassurée, oui et non. Déjà cela veut dire que 68% jugent donc l’encyclopédie en ligne fiable même s’ils demeurent critiques. Je fais partie de ceux qui sont assez méfiants vis-à-vis de Wikipedia. Attention, je ne rejette pas un tel projet. Wikipédia, le règne de l’auto-contrôle L’idée de départ est très belle bien que totalement utopique : chacun détient une partie du savoir alors pourquoi ne pas en faire profiter la terre entière en le partageant en ligne. Ce que je reproche à ce système, c’est l’absence de contrôle d’experts. Wikipedia est une source formidable d’information à une condition : ne jamais croire ce qui est écrit. Like this: J'aime chargement…

Wikipédia veut améliorer le contrôle des contenus, actualité Tech & Net : Le Point Wikipédia, le nouveau manuel scolaire mondial Recevez nos newsletters : Lancée en 2001, l’encyclopédie en ligne est devenue l’outil incontournable pour se documenter. Les trois quart des étudiants américains l’utilisent pour faire leurs devoirs. Adieu Britannica et autres dictionnaires. Désormais, les trois quarts des jeunes américains se servent de Wikipédia durant leurs études selon une enquête du Pew Research Center. L’encyclopédie communautaire et gratuite lancée en 2001 par Jimmy Wales est devenue la référence. Les plus studieux débutent par Wikipédia, avant de poursuivre leurs recherches. D’autres professeurs se montrent plus sceptiques. L’hégémonie de Wikipédia reflète aussi la migration massive des jeunes vers le savoir numérique. Pour le ministre de l’éducation des États-Unis, Arne Duncan, les manuels scolaires sont «obsolètes» et le passage au digital nécessaire. En France, une mission sur les manuels scolaires aété confiée en octobre 2011 par Luc Chatel ,alors ministre de l’Éducation nationale.

Les étudiants et Wikipedia (suite) 7 avril 2010 Comment Wikipedia s’intègre dans le processus de recherche documentaire L’importance des fonctions de « recherche documentaire », évoquée dans le précédent billet, est soulignée par le second ensemble de données de l’étude de Head et Eisenberg, sur les moments d’utilisation de Wikipedia au cours d’un processus de recherche. Commencer la recherche par Wikipedia… Comme le montre le schéma ci-dessous, les étudiants américains ont massivement (à 70 %) recours à Wikipedia au début de leurs recherches : 40 % commencent même directement leurs recherches par l’encyclopédie et 30 % la consultent très vite. Mais l’étude américaine nous en dit un peu plus et montre une fonction sous-estimée de Wikipedia, qu’ils définissent par l’expression de « presearch tool », que l’on peut traduire par « outil de pré-recherche »[] . … pour l’approfondir avec d’autres ressources - en premier lieu et de façon massive (à 97 %) : leurs cours ; prégnance de la légitimité enseignante, loin d’avoir disparu… ;

Wikipedia: une encyclopédie fiable? Lancée en 2001, l’encyclopédie en ligne Wikipedia compte aujourd’hui plus de huit millions d’articles écrits en plus de 250 langues. Qui aurait cru que ce projet fondé sur la participation de volontaires prendrait une telle ampleur en quelques années seulement? N’importe qui peut contribuer à Wikipedia en créant une nouvelle définition ou en modifiant un texte existant. Il faut cependant respecter certains principes de base, entre autres la neutralité de point de vue et la publication d’information vérifiable. Au fil du temps, la Fondation Wikipedia, l’organisme sans but lucratif qui gère le projet, a développé certains mécanismes afin de protéger la crédibilité et l’intégrité de l’information. Ainsi, l’encyclopédie compte quelques centaines d’administrateurs qui disposent de certains privilèges, dont celui de bloquer les vandales. D’autres initiatives sont venues de l’extérieur de l’organisation. Wikipedia contre Britannica Un exemple? Illustration: Nikola Smolenski

Wikipedia et la pédagogie (2) Si l’on admet la nécessité pour le lecteur d’adopter une attitude critique à l’égard des contenus de Wikipedia (et à l’égard de toutes les sources par ailleurs), il convient de reconnaître que l’acte de contribuer repose aussi sur une “action critique participante” visant à rendre l’encyclopédie “perfectible par itérations successives”. [Klein 2005: Wikipédia et la légitimité de la construction collective du savoir sur internet]. Là où Arnaud Klein parle de «posture journalistique», les spécialistes de l’info-documentation évoquent maîtrise de l’information ou compétences informationnelles («information literacy»). “En perpétuelle évolution et co-construction, la valeur de l’article ne s’acquiert, à l’œil du lecteur, qu’après une démarche personnelle, critique et réflexive de mobilisation de traces de construction.” Autrement dit, des positions divergentes au départ trouveraient-elles sur le terrain de la participation à Wikipedia un lieu de réconciliation ? Imprimer ce billet

Dans les trous noirs de Wikipédia « Envoyé spécial » descend dans les entrailles de Wikipédia. Qui donc écrit dans la tentaculaire encyclopédie participative, source désormais quasi hégémonique du savoir mondial ? Et surtout, qui y manie la gomme et les ciseaux, et selon quels critères ? En France, ils sont plusieurs « patrouilleurs », qui consacrent du temps à y traquer les liens douteux, par exemple vers les sites pédophiles. Nous faisons aussi la connaissance d’un des « gendarmes » (administrateurs) de Wikipédia, Pierre-Carl Langlais (blogueur sur Rue89). Un de ses derniers coups de gomme en date : dans la page de Manuel Valls, il a supprimé une citation du ministre à Radio Judaïca à Strasbourg : « Par ma femme, je suis lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël. » « Totalement anecdotique », assure Langlais. « Quelqu’un comme Valls qui a une grande envergure, qui a fait des choses, prendre une citation sur une radio qui en plus n’est pas très connue, ça n’apporte pas grand-chose à l’article. »

Controverse à la sauce wikipédia Leur projet, suggéré et encadré par leur professeur, l’écrivain Pierre Assouline, consistait à introduire des erreurs dans des articles existants sur la version française de Wikipedia, et de voir combien de temps il faudrait avant que ces erreurs ne soient corrigées. « Notre conclusion, explique Béatrice Roman-Amat dans une entrevue audio diffusée par Le Monde, c’est que c’est un outil parmi d’autres, et qu’il ne faut pas du tout que ça supplante tous les autres outils d’accès à la connaissance. Mais qu’il est tout à fait possible de faire un usage intelligent de wikipedia. » Paroles modérées. Mais qui ne suffisent pas aux yeux de plusieurs « wikipédiens »: moins de 12 heures après sa mise en ligne, l’article de Libération consacré à cette recherche avait déjà suscité 122 commentaires, certains très virulents. « Que les étudiants en science po fassent une étude sur les médias classiques, juste comme ça pour voir. Mais d’autres gens des médias y ont pensé avant lui.

Related: