background preloader

Usages et effets d'internet [brouillon]

Facebook Twitter

Splendeur et décadence du web. Cette semaine, en flânant dans ma maison de la presse, je suis tombé sur le magazine Books qui titrait « Peut-on échapper au web » une grande photo de Mark Zuckerberg[1] en couverture.

Splendeur et décadence du web

Quelque chose m’a donné envie de l’acheter. D’autant plus que, quelques jours plus tôt, j’avais été voir Her, le magnifique film de Spike Jonze où le héros, tout droit sorti d’un futur parfaitement crédible, tombe amoureux de son OS (operating system). Et que quelques semaines auparavant, j’avais parcouru le dossier de nos confrères d’Uzbek et Rica sur Internet et quelques articles à propos de Google et du transhumanisme ici et ici. J’en avais été particulièrement marqué. C’est un fait, le web déferle dans notre actualité (et le revoici, sur le web, dans cette chronique). La prolifération des écrans et leur portabilité toujours facilitée (tablettes, Smartphones) ont bouleversé nos quotidiens.

Oui, le web nous ouvre la possibilité de décentraliser le pouvoir, l’économie, de vivre en réseau. Les 6 typologies d'internautes. Lorsque l'on parle de participation sur Internet, on a tendance à ressortir deux données : La règle des 90 / 9 / 1% (90% d'internautes spectateurs, 9% qui réagissent sur des contenus et 1% qui produisent des contenus.

Les 6 typologies d'internautes

Les réseaux sociaux ont partiellement remis en cause cette règle car il convient de différencier les 90 et les 9% plus fortement puisque nous constatons des comportements différents.Les différents niveaux de participation : vous avez certainement déjà vu l'échelle de participation des médias sociaux de Forrester Research (voir visuel ci-dessous), qui était l'un des enseignements majeurs du livre Groundswell de Charlène Li et Josh Bernoff, il y a quelques années. Une autre présentation est le tableau de la participation que je trouve plus parlant (Les 4 niveaux de participation sur Internet). Les typologies selon TNS Sofres Toutefois, il convient de voir les usages d'Internet plus largement que la simple participation pour prendre en compte tous les internautes. Les Français et leurs usages d'Internet. Je vous avais l'année dernière parlé de l'étude de TNS Sofrès par rapport aux Français et aux nouveaux usages numériques : Les 6 typologies d'internautes.

Les Français et leurs usages d'Internet

Cette année, je garde le même principe mais garde la même source. Pour cette année, TNS Sofres a réalisé cette étude en partenariat avec l'INRIA (l'INRIA est l'Institut National de Recherche en Informatique et Automatique) et a donc pour objet de parler de tous les innovations et des impacts dans notre sociétés et au sein des entreprises). En 2010 : 57% d'internautes "2.0"... C'était le principal enseignement que je retenais du développement des usages participatifs, sociaux et communautaires parmi les internautes Français.

Donc seulement un peu plus d'1 internaute sur 2 déclarait avoir un usage participatif d'Internet. Aujourd'hui, l'étude se propose de garder un principe de 6 profils mais d'utiliser une allégorie avec le voyage pour rendre plus concret les différences entre ces 6 profils. Finglive. Nous lançons cette année à la Fing le projet « la Musette de l’actif[1] », dans un moment où le sujet des transformations du travail (par le numérique, entre autres) est devenu plus que sensible.

finglive

La société de l’emploi évolue, avec son lot de tensions et d’incertitudes : économie mondialisée, chômage longue durée, croissance faible, robotisation, uberisation, économie collaborative, discontinuité des parcours, individualisation des relations professionnelles, protection sociale inégalement répartie… Dans ce contexte macro-économique et politique incertain (où des futurs très différents pourraient être possibles), nous avons souhaité à travers ce projet de “recherche-action”, recentrer le débat sur l’individu et la manière dont son rapport à l’activité, au travail et à l‘emploi, évolue.La société numérique bouscule les rapports de force, les institutions, les organisations, Elle en appelle à inventer de nouvelles articulations entre l’individu et le collectif.

Technologies existentialistes ?

Sociologie des réseaux. Addiction numérique. Impacts sociaux. Usages. Internet du futur. Influences du web et d'Internet sur la société. Web. Joël de Rosnay - Pronetariat.pdf. BONUS : dossiers associés ==> /!\ Attention !!! au Scientisme. SURVEILLANCE par Internet. /!\ TECHNOlogies et ProspectiveS...


  1. econologie Mar 25 2014
    dossier très brouillon et non actualisé... Gros travail d'investigation d'actu à réaliser : avis aux volontaires, ou inspirés