background preloader

Hémisphère gauche - Hémisphère droit

Hémisphère gauche - Hémisphère droit
Chacun de nous utilise une partie de son cerveau plus que l’autre. Rien de grave, sinon qu’en ignorant notre « préférence », nous nous privons d’informations cruciales sur nous-même. Test et conseils pour tout savoir sur notre hémisphère dominant. Anne-Laure Gannac A découvrir L’hémisphère gauche Il gère le temps, le langage, le calcul, la pensée analytique, les savoir-faire, les procédures. L’heure de gloire du cerveau gauche Que les choses soient claires : nous n’avons pas deux cerveaux, mais un seul, constitué de deux hémisphères, qui communiquent entre eux en permanence et nous sont tous deux indispensables. Pourtant, de même que nous utilisons une main plus facilement que l’autre, nous nous servons plus spontanément de l’un ou l’autre de ces hémisphères. L’hémisphère gauche vivait son heure de gloire. La difficile percée du cerveau droit L’hémisphère droit Il gère l’espace, l’intelligence globale, l’intuition, le sens artistique. Test : Etes-vous cerveau gauche ou cerveau droit ? mai 2008

http://www.psychologies.com/Moi/Se-connaitre/Personnalite/Articles-et-Dossiers/Etes-vous-plutot-cerveau-gauche-ou-cerveau-droit

Related:  Cerveau | Hémisphère gauche / droit [brouillon]Gestion mentale

Le cerveau a-t-il un sexe ? En savoir plus Pas trop déçus ? Vous ne pourrez plus dire "je ne suis qu'une femme" devant un plan ou "je ne suis qu'un homme" devant une femme en attente de paroles. Oh oui nous sommes différents, mais notre cerveau n'en témoigne pas. Attention aux dérives dangereuses La seule différence sexuelle observable dans notre cerveau est notre sexe génétique. La mémoire et son optimisation - Psychologie cognitive expérimentale - Stanislas Dehaene - Collège de France - 17 février 2015 09:30 Le sommeil n’est que l’un des facteurs qui affectent notre mémoire. Celle-ci peut être définie comme l’ensemble des systèmes de projection des informations dans l’avenir. Comme le soulignent Schmidt et Bjork (1992), « l’objectif de l’apprentissage, dans la vie réelle, doit être de maximiser les performances futures et le transfert à des situations nouvelles. […] Les enseignants croient souvent que les facteurs qui maximisent la performance et la vitesse d’apprentissage pendant l’entrainement permettent d’atteindre ces deux objectifs. Or, toute une série d’expériences indique que cette hypothèse est souvent fausse. » En d’autres termes, enseignants et élèves se trompent parfois radicalement sur les conditions qui optimisent la mémoire. Dès 1885, Ebbinghaus émet l’hypothèse que l’oubli suit une loi exponentielle en fonction du temps.

Où est passé la puissance de la “pensée visuelle” Par Hubert Guillaud le 23/11/10 | 5 commentaires | 4,951 lectures | Impression Dans le dernier numéro de Wired, l’éditorialiste Clive Thompson évoque la puissance de la pensée visuelle, c’est-à-dire celle qui s’exprime par le dessin plutôt que par les mots. Pour cela, il convoque le dernier livre de Dan Roam (blog), auteur du Retour de la serviette (The Back of the Napkin, évoquant la serviette en papier sur laquelle on griffonne souvent un petit schéma éclairant pendant un repas d’affaires), dans lequel ce dernier montre que notre culture repose trop fortement sur les mots.

Pense-t-on en mots ou en images ? - Achille Weinberg On a souvent affirmé que c’est le langage qui fait la pensée. Et si cette idée était tout simplement fausse ? De nombreuses expériences invitent à penser qu’une grande partie de notre monde mental passe par les images plutôt que par les mots. Que se passe-t-il dans la tête d’un sourd-muet en train de se masturber ? Voilà la curieuse question que le vénérable George Steiner pose dans son essai Les Livres que je n’ai pas écrits (2008). Cette question semble revêtir pour lui une importance capitale. « Il serait extrêmement difficile d’obtenir sur ce point des informations fiables. La plasticité cérébrale contre les stéréotypes de genre Force est de constater que malgré l'avancée des connaissances en neurosciences, les préjugés sur les différences cérébrales entre les hommes et femmes sont toujours bien vivaces. On ne cesse d'entendre dire que les femmes seraient naturellement multi-tâches et attentives aux autres, tandis que les hommes seraient nés bons en maths et compétitifs. Ces discours laissent croire que nos aptitudes, nos émotions, nos valeurs sont câblées dans des structures mentales immuables. Or les progrès des recherches montrent le contraire : le cerveau fabrique sans cesse des nouveaux circuits de neurones en fonction de l'apprentissage et de l'expérience vécue (Vidal, 2009).

Efficacité personnelle - L'Express L'Entreprise Trop de stéréotypes et de freins mentaux nuisent au développement de la carrière des femmes. Cette situation n'a rien d'une fatalité: voici dix attitudes positives pour oser et réussir. Un site américain a établi un classement des métiers les plus générateurs de stress dans le monde. Les militaires, les pompiers et les pilotes d'avion forment le trio de tête.

La pensée visuelle : informer, influencer et inspirer via des dessins Toujours dans le registre de la pensée visuelle et avant un prochain article sur la fameuse méthode GTD, voici une présentation qui m’a marqué : 1 – Parce que j’ai eu l’occasion de la parcourir au moment ou j’effectuais la chronique de The Back of the Napkin (Convaincre en deux coups de crayon) 2 – Parce que bien que présentant une approche différente de celle de Dan Roam, cette présentation a le mérite d’aborder le sujet avec beaucoup de simplicité. Au menu ici, 1 nouvel outil proposé et 6 étapes alternatives pour arriver à représenter visuellement ses idées : 1 nouvel outil proposé : les 4M Un peu à l’instar des outils que Dan Roam présente dans son livre (6 façons de Voir et de Montrer, outil SQVID,..), David Armano propose ici en complément les 4M :

L'hémisphère droit Il a une perception globale des choses L’hémisphère droit est spécialisé dans la perception holistique des relations, des modèles, des configurations et des structures complexes. Il considère toujours les choses d’un point de vu général, global, il a peu le souci du détail, mais son appréhension de la totalité est instantanée, même à partir d’un fragment. C’est lui par exemple qui permet de reconnaître quelqu’un à partir du détail d’une photo, des quelques traits d’une caricature ou encore qui permet de fredonner un air à partir de l’écoute des premières notes de musique. Il reconnaît le tout à partir d’un fragment La reconnaissance des visages est une faculté propre à l’hémisphère droit.

Related: