background preloader

La traite négrière rochelaise au XVIIIe siècle

Plus nombreux sur un navire négrier que sur les navires marchands, l’équipage dont les marins sont plus là par défaut que par choix, n’est pas toujours de qualité. Dans son journal, Claude-Vincent Polony avoue à son capitaine qu’à bord de La Reine de Podor, certains marins lui causent bien du souci : « soyez sans inquiétude à l’égard de nos captifs. Je le regrette, nos Blancs me donnent plus de peine à contenir ». La promiscuité - les plus gros négriers comptaient plus de 100 marins -, les risques, la durée du voyage, le climat, l’eau croupie et la mauvaise nourriture sont le lot quotidien d’un équipage qui n’hésite pas à déserter aux rares escales ou à l’arrivée aux Antilles. Les armateurs rochelais ont été accusés de retenir la solde des déserteurs, ou celle des marins qui ont fait naufrage, au détriment des familles, ce contre quoi le député rochelais à l’Assemblée nationale, Samuel de Missy s’est battu.

http://exposvirtuelles.charente-maritime.fr/fr/expositions/la-traite-negriere-rochelaise-au-xviiie-siecle

Related:  Les Grandes explorationsC1/ Bourgeoisies marchandes, négoces internationaux et traite néTraite négrièreBourgeoisie, négoces et traites au XVIIIème

La traite des Noirs en 30 questions par Eric Saugera Introduction ? Le trafic " connu sous le nom de traite des Noirs ", selon une formule en vogue sous la Restauration, a profondément marqué l’histoire et la mémoire des hommes. Du milieu du XVe siècle à la fin du XIXe siècle, des millions d’êtres humains ont été arrachés au continent africain et conduits vers des terres étrangères et lointaines - qui les rendirent esclaves. C’est aux XVIe et XVIIe siècles que les puissances maritimes européennes récemment installées en Amérique mirent en place la Grande Déportation par l’Atlantique et c’est au siècle suivant qu’elles la portèrent à son apogée. L'esclavagisme américain, un marché lucratif et cruel Société L'esclavagisme américain, un marché lucratif et cruel Le mercredi 16 novembre 2016 Même si la traite transatlantique d'esclaves a été prohibée aux États-Unis en 1808, un système d'esclavagisme interne y a survécu pendant plusieurs décennies. L'historienne Marise Bachand explique à Jacques Beauchamp les rouages de ce marché aux esclaves, aboli en 1865. Elle raconte le déroulement de la vente des Noirs, qui donnait lieu à des séparations de famille.

L'histoire de la traite négrière en France - Ça m'intéresse Marché aux esclaves de Zanzibar, deuxième tiers XIXe. © Bojan Brecelj/Corbis via Wikimedia Commons Aujourd’hui, c’est la Journée commémorative de l’abolition de l’esclavage en France métropolitaine. L’occasion pour la France métropolitaine d’honorer le souvenir des esclaves et de commémorer l’abolition de l’esclavage. L’occasion aussi de revenir sur la traite négrière et 250 ans (1642-1848) d’iniquités et de profits colossaux. Nous vous racontons point par point comment ça s’est passé. Mémorial de l’abolition de l’esclavage – Nantes L’esclavage et les traites négrières L’esclavage existe depuis au moins 6 000 ans et a été pratiqué par de nombreuses sociétés, sur tous les continents. Dans l’esclavage à des fins domestiques, l’esclave est utilisé comme serviteur ou comme concubine, dans l’esclavage « commercial » il devient une force de production créant des richesses pour autrui. Ces deux formes d’esclavage peuvent être pratiquées simultanément au sein d’une même société. La traite négrière est l’enlèvement et le commerce des Noirs d’Afrique, suivie de leur déportation vers des destinations où ces hommes, femmes et enfants sont réduits en esclavage.

Liste de films sur l'esclavage et la ségrégation raciale aux Etats-Unis Depuis l'accession d'Obama à la présidence des Etats-Unis, le cinéma américain a tendance à se réapproprier l'histoire de l'esclavage et de la ségrégation raciale. Voici une liste des films qui évoquent ces périodes. Certains réalisateurs non américains ont également traité ce sujet, comme Bertrand Tavernier (Dans la brume électrique), Lars von Trier (Manderlay), Fassbinder (Whity), ou encore Werner Herzog (Cobra Verde sur le commerce d'esclaves). #ESCLAVAGE Cent soixante-dix ans après l'abolition de - Franceinfo Il est 14 heures. Faisons un point sur l'actualité : •#ESCLAVAGE "Il y avait deux présidents aujourd'hui." François Hollande a présidé avec son successeur les commémorations de l'abolition de l'esclavage. #PRESIDENTIELLE

La traite négrière à La Rochelle : un passé encore lourd à porter Alors que François Hollande doit inaugurer le Mémorial ACTe, le 10 mai, en Guadeloupe, que reste-t-il du passé négrier dans l'Hexagone ? Direction La Rochelle, port majeur du commerce triangulaire au 18e siècle. Entre avancées et discordes, la ville tente de regarder son passé en face. Laura Philippon (envoyée spéciale à La Rochelle) • Publié le 5 mai 2015 à 17h20, mis à jour le 8 mai 2015 à 16h16 Des cordages qui claquent contre les mâts, des embruns qui fouettent le visage.

Cartes animées sur les Empires coloniaux européens du XVIe au XVIIIe siècles. Espagne et Portugal - Histoire à la carte Accueil Histoire à la carte > Histoire de la guerre froide et de la confrontation entre les deux blocs Est Ouest 1947-1991 L'empire portugais (XVIème - XVIIème siècles) Au début du XVIème siècle, grâce à la supériorité acquise dans le domaine de la navigation, le Portugal a construit l’empire commercial et maritime le plus étendu que le monde ait jamais connu puisqu’il allait depuis l’Amérique du Sud, jusqu’à l’extrême Orient en passant par les côtes de l’Afrique et celles de l’Inde. L'expansion portugaise dans l'océan Indien L'esclavage, dernier tabou du cinéma français - Le Parisien A quand un « 12 Years a Slave » français ? Décrivant crûment la réalité de l'esclavage dans les plantations américaines du XIX e siècle, ce film, réalisé par le Britannique Steve McQueen (et sacré meilleur film, aux Baftas), a bouleversé plus d'un million de spectateurs en trois semaines de ce côté-ci de l'Atlantique. Un succès qui jette une lumière froide sur l'impasse quasi totale du cinéma français sur le sujet.

Esclavage : le commerce triangulaire - Vidéo Au départ, des Européens viennent en Afrique. Dans leurs bateaux, ils transportent des armes, des tissus, des bijoux, de l'alcool. Sur place, ils échangent ces marchandises contre des hommes. Parfois, ils vont directement les capturer dans leurs villages, en pleine nuit. Cartes animées sur l’histoire du christianisme des origines, sous l’empire romain, jusqu’à la fin du Moyen Âge - Histoire à la carte Voyages de Jacques Cartier Au mois d’avril 1534 Jacques Cartier quitte Saint Malo plein Ouest. Il est chargé par le roi de France François Ier de trouver une route maritime qui permette de gagner la Chine par le Nord et de découvrir des Iles ou des pays « riches en or ». Formation de la Nouvelle-France Les premiers établissements français au début du XVIIème siècle sont situés dans la vallée su Saint-Laurent et en Acadie.

L'histoire de Saartjie Baartman Pour les articles homonymes, voir Vénus. Portrait de Saartjie à côté d'une goura. Vue de la sépulture. Saartjie Baartman, de son vrai nom Sawtche, surnommée la « Vénus hottentote », serait née aux abords de la Gamtoos River (Cap-Oriental) aux alentours de 1789[1] dans l'actuelle Afrique du Sud au sein du peuple Khoïkhoï (Khoïsan), le plus ancien de la région sud de l'Afrique. Elle meurt à Paris le .

La traite négrière rochelaise au XVIIIe siècle Plus nombreux sur un navire négrier que sur les navires marchands, l’équipage dont les marins sont plus là par défaut que par choix, n’est pas toujours de qualité. Dans son journal, Claude-Vincent Polony avoue à son capitaine qu’à bord de La Reine de Podor, certains marins lui causent bien du souci : « soyez sans inquiétude à l’égard de nos captifs. Je le regrette, nos Blancs me donnent plus de peine à contenir ». La promiscuité - les plus gros négriers comptaient plus de 100 marins -, les risques, la durée du voyage, le climat, l’eau croupie et la mauvaise nourriture sont le lot quotidien d’un équipage qui n’hésite pas à déserter aux rares escales ou à l’arrivée aux Antilles. Les armateurs rochelais ont été accusés de retenir la solde des déserteurs, ou celle des marins qui ont fait naufrage, au détriment des familles, ce contre quoi le député rochelais à l’Assemblée nationale, Samuel de Missy s’est battu.

Related: