background preloader

TRAITÉ DE PARIS + PROCLAMATION ROYALE

Facebook Twitter

Alain Beaulieu et le traité de Paris de 1763 : les Autochtones. Ma terre ne vous appartient pas par droit ou par conquête. Par Graydon Nicholas La Proclamation royale de 1763 n’a fait que confirmer l’existence des droits autochtones ou du titre foncier ancestral.

Ma terre ne vous appartient pas par droit ou par conquête

Elle était toujours là. Il importe d’affirmer que la Proclamation royale de 1763 s’applique aux provinces Maritimes parce qu’elle reconnaît trois choses : Un territoire propre aux Amérindiens : Si des terres devaient être cédées, elles devaient l’être de bon gré, et les gens appartenant à la nation pouvaient déterminer s’ils allaient ou non les céder. Le statut de nation : Ce statut est reconnu par l’emploi des termes « nations et tribus qui sont en relation avec nous ». Un pouvoi Pour en lire plus Un pouvoir de tutelle : À titre de fiduciaire, la Couronne était obligée d’administrer les affaires des Amérindiens avec diligence. . - Robert M.

. © Robert M. Objectifs d'apprentissage. Alliance Autochtone du Québec. Site de l’aménagement linguistique au Canada (SALIC) – Institut des langues officielles et du bilinguisme (ILOB) Afin de réglementer le cadre administratif des territoires nouvellement acquis en Amérique du Nord, le parlement de Westminster adopta, le 7 octobre 1763, la Proclamation royale de Georges III.

Site de l’aménagement linguistique au Canada (SALIC) – Institut des langues officielles et du bilinguisme (ILOB)

Comme toutes les lois anglaises, la proclamation royale fut adoptée et promulguée en anglais, la version française n'ayant aucune valeur juridique. Il ne s'agit que d'un texte traduit à l'intention des francophones. Proclamation royale de 1763. Le roi George III promulgue la Proclamation royale de 1763 pour jeter les bases d’une administration gouvernementale dans les territoires nord-américains officiellement cédés par la France à la Grande-Bretagne par le Traité de Paris (1763) à l’issue de la guerre de Sept Ans.

Proclamation royale de 1763

Proclamation royale (carte) Le roi George III promulgue la Proclamation royale de 1763 pour jeter les bases d’une administration gouvernementale dans les territoires nord-américains officiellement cédés par la France à la Grande-Bretagne par le Traité de Paris (1763) à l’issue de la guerre de Sept Ans. Cette proclamation établit le cadre constitutionnel qui régit la négociation de traités avec les populations autochtones de vastes régions du Canada, et est mentionnée à l’article 25 de la Loi constitutionnelle de 1982. C’est pourquoi elle a été appelée la « grande charte autochtone » ou la « charte des droits des Autochtones ». Dispositions clés. 250e anniversaire de la Proclamation royale de 1763. Proclamation royale (1763) Terme(s) anglais : Royal Proclamation Définition.

Proclamation royale (1763)

Proclamation royale de 1763. By the KING, First, The Government of Quebec, bounded on the Labrador Coast by the River St John, and from thence by a Line drawn from the Head of that River through the Lake St.

Proclamation royale de 1763

John to the South End of the Lake Nipissim ; from whence the said Line, crossing the River St. Lawrence and the Lake Champlain in 45 Degrees of North Latitude, passes along the High Lands which divide the Rivers that empty themselves into the said River St. Lawrence, from those which fall into the Sea ; and also along the North Coast of the Baye des Chaleurs, and the Coast of the Gulph of St.

Lawrence to Cape Rosieres, and from thence crossing the Mouth of the River St. Secondly, The Government of East Florida, bounded to the Westward, by the Gulph of Mexico and the Apalachicola River; to the Northward, by a Line drawn from that Part of the said River where the Chatahouchee and Flint Rivers meet, to the Source of St. We have also, with the Advice of Our Privy Council, thought fit to annex the Islands of St.

4e conférence : Le Traité de Paris - La Fondation Lionel-Groulx. Date : 23 février 2012 à 19 h 30 Conférencier : Denis Vaugeois, historien émérite.

4e conférence : Le Traité de Paris - La Fondation Lionel-Groulx

Le traité de Paris > Commission des champs de bataille nationaux. Le 10 février 1763, le traité de Paris met fin à la guerre de Sept Ans.

Le traité de Paris > Commission des champs de bataille nationaux

Signé notamment par les représentants des couronnes britanniques et françaises, celui-ci comporte 27 articles, dont quelques-uns portent spécifiquement sur les territoires d'Amérique du Nord. Le plus important pour la Nouvelle-France et ses habitants est sans doute l'article 4. D'abord, celui-ci établit officiellement le transfert de souveraineté sur « le Canada avec toutes ses Dependances ». Seules les îles Saint-Pierre et Miquelon ainsi qu'une partie de la côte de Terre-Neuve – pour la pêche – demeurent sous domination française. En contrepartie, la Grande-Bretagne permet aux habitants de la colonie de vendre leurs biens et de quitter le pays pour l'endroit de leur choix, s'ils ne désirent devenir de loyaux sujets de Sa Majesté britannique.

Progressivement, les institutions britanniques se mettront en place. 250e anniversaire de la Proclamation royale de 1763. 2013 a marqué le 250e anniversaire de la Proclamation royale de 1763.

250e anniversaire de la Proclamation royale de 1763

La Proclamation royale est un document déterminant de la relation entre les Premières Nations et la Couronne et a jeté les bases de l'évolution territoriale du Canada. Cette commémoration constitue une occasion unique de reconnaître un événement important de l'histoire du Canada. Depuis le premier contact et l'un de nos documents constitutionnels fondateurs, la Proclamation royale de 1763, l'évolution de la relation entre la Couronne et les Premières Nations a contribué à façonner le Canada de l'ère moderne. […] Nous ne pouvons pas revenir sur nos erreurs, mais nous pouvons en tirer des enseignements et affirmer que nous ne les répéterons pas. Comme cette année marquera le 200e anniversaire de la guerre de 1812 et l'an prochain, le 250e anniversaire de la Proclamation royale de 1763, le moment est bien choisi pour ranimer les relations entre la Couronne et les Premières Nations. Le Traité de Paris de 1763 en bref.

L’atlas canadien en ligne – Forgée par la guerre - l’Atlas historique du Canada. Après la capitulation des forces armées françaises à Montréal en septembre 1760, les troupes britanniques et coloniales occupent les postes français autour et au sud des Grands Lacs.

L’atlas canadien en ligne – Forgée par la guerre - l’Atlas historique du Canada

Les commerçants américains s’y installent, mais leur arrogance et leurs pratiques malhonnêtes, à l’opposé du commerce réglementé des Français, excitent l’hostilité des Autochtones. Le général Jeffery Amherst choisit ce moment pour mettre fin à la tradition que ces derniers considèrent comme une compensation en échange des droits de passage et de commerce sur leurs territoires : les présents. En dépit des assurances britanniques, les colons américains envahissent le territoire. En vertu du Traité de Paris du 10 février 1763, la France cède à la Grande Bretagne toutes ses possessions et tous ses droits en Amérique du Nord, à l’exception des îles Saint Pierre et Miquelon, de droits de pêche sur la côte de Terre Neuve et de la Louisiane qui va à l’Espagne. Synopsis.