background preloader

Ducation

Ducation
WP6 - Enseignement et recherche en interaction Bienvenue Ce site propose des ressources pédagogiques pour enseigner traites, esclavages et leurs abolitions, de l'Antiquité à nos jours, ainsi que des réflexions sur les enjeux et débats que l'enseignement de ces questions sensibles peut susciter. Il est réalisé par des enseignants, formateurs, chercheurs de France, de Grande Bretagne, d'Haïti et du Sénégal, membres d'EURESCL. La conception et la programmation ont été assurées par des développeurs du CRDP de L'académie de Créteil. On y trouve des documents variés, de qualité, présentés de manière scientifique et didactique. Le site s'adresse à des enseignants du premier et du second degré, mais aussi à leurs élèves, et à toute personne s'intéressant à ces questions. WP6 - bridging research and education welcome This website contains resources for teaching slavery studies and a range of contemporary issues and debates related to slavery. Related:  3. La traite négrièreTraite et esclavage

mascarons de bordeaux Qu’a-t-il de particulier ? Reprenons pour cela l’angle d’étude proposée ci-dessus. Un emplacement : la clef des arcs C’est manifestement sa place privilégiée à Bordeaux, soit en clef de fenêtres soit en clef de portes. La représentation anthropomorphique domine Les visages d’hommes et de femmes dominent ; les représentations et les attitudes sont d’une grande variété à Bordeaux. A cette palette expressive de figures féminines gracieuses ou de portraits de notables s’ajoute l’histoire de la ville de Bordeaux, premier port de France au XVIIIe siècle : - goût de l’exotisme avec de nombreuses têtes de Turcs reconnaissables à leur turban et pierreries (visage turc quai Richelieu), des visages de marins (rue du Mirail) © M. - visages africains qui nous rappellent que le commerce triangulaire fit la richesse de la ville (mascaron de visage africain avec boucles d’oreilles rue d’Aviau, tête de femme noire sur la place de la Bourse). © M. Les motifs d’accompagnement © M. En guise de conclusion

Slavery Images The 1,280 images in this collection have been selected from a wide range of sources, most of them dating from the period of slavery. This collection is envisioned as a tool and a resource that can be used by teachers, researchers, students, and the general public - in brief, anyone interested in the experiences of Africans who were enslaved and transported to the Americas and the lives of their descendants in the slave societies of the New World. We would like to emphasize that little effort is made to interpret the images and establish the historical authenticity or accuracy of what they display. To accomplish this would constitute a major and different research effort. Individual users of this collection must decide such issues for themselves. Copyright 2015, Virginia Foundation for the Humanities and University of Virginia

Traite négrière à Bordeaux Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La traite négrière à Bordeaux est à l'origine de la déportation de plus de 130 000 esclaves noirs vers les possessions françaises. Avec 508 expéditions négrières, Bordeaux se place en deuxième position des ports français pour l'ensemble de la période concernée. Si la traite négrière contribua à développer la puissance économique de Bordeaux, c'est essentiellement le commerce des denrées coloniales, produites par les esclaves, qui a enrichi la ville. Contexte[modifier | modifier le code] La traite atlantique, faite par les Européens et les Américains, a déporté 12 à 13 millions de Noirs, dont l'essentiel à partir de la fin du XVIIe siècle. La France métropolitaine arma environ 4 220 navires négriers et se classe au troisième rang des nations négrières après la Grande-Bretagne et le Portugal[2]. Chronologie de la traite bordelaise[modifier | modifier le code] L'histoire de la traite négrière à Bordeaux débute au XVIe siècle.

[Comité pour la Mémoire de l'Esclavage] Les traites négrières et l’esclavage Le 10 mai, journée nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions, à Pointe-à-Pitre le Mémorial ACTe, "plus grand centre mondial sur l'esclavage". L’esclavage dans les programmes scolaires Ressources pour intégrer la thématique de l’esclavage dans les programmes scolaires. Sur Portail Histoire Géographie Eduscol : Un événement : la Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions Enseigner l'histoire de l'abolition de l'#esclavage @reseau_canope Des ressources : Des ressources : N.B.

Trans-Atlantic Slave Trade commercetriangulaire Mémoire de la traite négrière de l'esclavage et de leurs abolitions Des journées de commémoration de l’abolition de l’esclavage sont aussi célébrées à Mayotte le 27 avril, le 22 mai en Martinique, le 27 mai en Guadeloupe, le 10 juin en Guyane et le 20 décembre à La Réunion. De la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen en 1789 à la première abolition en France en 1794, puis à la seconde en 1848 ; de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme en 1948 à la reconnaissance en France en 2001, de la traite et de l’esclavage en tant que crime contre l’humanité, le combat abolitionniste depuis plus de deux siècles se situe au cœur du droit à la dignité humaine. Si la traite atlantique et les systèmes esclavagistes avaient disparu à la fin du dix-neuvième siècle, l’engagement pour l’abolition de l’esclavage est toujours d’actualité. Selon la définition des Nations Unies, une personne asservie est un individu dont le mouvement ou la possibilité de prendre des décisions sont à ce point réduit qu’il n’a pas le droit de choisir son employeur. Article 4

La traite négrière rochelaise au XVIIIe siècle | Les Expositions Virtuelles de Fort Boyard Plus nombreux sur un navire négrier que sur les navires marchands, l’équipage dont les marins sont plus là par défaut que par choix, n’est pas toujours de qualité. Dans son journal, Claude-Vincent Polony avoue à son capitaine qu’à bord de La Reine de Podor, certains marins lui causent bien du souci : « soyez sans inquiétude à l’égard de nos captifs. Je le regrette, nos Blancs me donnent plus de peine à contenir ». Mis à part quelques officiers, ces hommes ont souvent laissé peu de traces dans les archives.

Le jour où le fils d'un négrier bordelais a dénoncé l'esclavage « L’Abolition de l’esclavage dans les colonies françaises en 1848 » (détail) par François-Auguste Biard, 1848 (DR). Il y a 226 ans, un discours dénonçant la traite des Noirs amorce l’abolition de l’esclavage en France. Il est prononcé à Bordeaux, le 26 août 1788, par André-Daniel Laffon de Ladebat, fils d’un négrier bordelais. « C’est un crime public que j’attaque… dont l’Europe s’est rendue coupable. Le discours d’André-Daniel Laffon de Ladebat (Wikipedia) C’est ainsi que débute le « Discours sur la nécessité et les moyens de détruire l’esclavage dans les colonies » que prononce le 26 août 1788, devant l’Académie Royale des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Bordeaux, André-Daniel Laffon de Ladebat (ADLL) qui se qualifie de « fils d’un marchand de nègres ». Un discours qui fait sensation Il rappelle ensuite que la liberté, est un droit fondamental : « Le pacte social est détruit par l’homme qu’on enchaîne. Une partie de l’auditoire est médusée même si la traite fait débat.

La traite des Noirs en 30 questions par Eric Saugera Introduction ? Le trafic " connu sous le nom de traite des Noirs ", selon une formule en vogue sous la Restauration, a profondément marqué l’histoire et la mémoire des hommes. Du milieu du XVe siècle à la fin du XIXe siècle, des millions d’êtres humains ont été arrachés au continent africain et conduits vers des terres étrangères et lointaines - qui les rendirent esclaves. C’est aux XVIe et XVIIe siècles que les puissances maritimes européennes récemment installées en Amérique mirent en place la Grande Déportation par l’Atlantique et c’est au siècle suivant qu’elles la portèrent à son apogée. Ce petit livre souhaite présenter une vision synthétique et claire d’un phénomène complexe qui a duré quatre siècles et concerné, à des titres divers, des dizaines de millions d’individus noirs et blancs répartis sur trois continents. Qu’est-ce que la traite des noirs ? La traite des Noirs était dénommée de diverses manières : traite des nègres, des esclaves, ou de Guinée. Quelle Europe négrière ?

Related: