background preloader

La Flamme de l'égalité - Lycée des Chaumes - 2021

Facebook Twitter

Cette collection rassemble les ressources collectées et utilisées par les élèves pour la réalisation du récit "Remontons les routes de l'esclavage".

Dossier concours 2e.

Séance 1 : La loi Taubira de 2001 et la notion de « crime contre l’humanité »

Séance 2 : La traite atlantique et le système sucrier. Remontons les routes de l'esclavage. Les ports négriers au XVIIIe siècle. Une géographie fortement hiérarchisée des ports négriers européens se dessine sur cette carte : le trio des trois grands ports britanniques domine sans conteste l’ensemble. Liverpool fut le premier port négrier européen, assumant à lui seul autant d’expéditions que l’ensemble des ports français ; il était suivi de Londres et de Bristol. Après eux, le groupe des ports français : Nantes, de loin le principal pour la traite, avec 52% des expéditions, suivi par La Rochelle, le «complexe» Le Havre-Honfleur, Bordeaux et Saint-Malo ; Marseille, Dunkerque, Bayonne venant loin derrière. Le troisième pôle était formé par le groupe des ports des Provinces-Unies (Hollande), échelonnés de la côte de Zélande jusqu’à Amsterdam.

En dehors de ces ensembles, l’activité négrière était des plus modestes, de cinq à une vingtaine d’expéditions par port, tout au plus. Les sites de mémoire en France et Outre-mer. John Hawkins (naval commander) Sir John Hawkins (also spelled Hawkyns) (1532 – 12 November 1595) was a pioneering English naval commander and administrator.

John Hawkins (naval commander)

He was also a privateer and an early promoter of English involvement in the Atlantic slave trade. Deux firmes britanniques vont payer des réparations à cause de leur liens passés avec l'esclavage. Le brasseur Greene King et l'assureur Lloyd's se sont engagés à payer des réparations à des organismes de soutien aux minorités ethniques.

Deux firmes britanniques vont payer des réparations à cause de leur liens passés avec l'esclavage

La révélation du rôle passé de certains de leurs fondateurs dans la traite et l'exploitation d'esclaves, explique ce geste inédit. Quand le passé esclavagiste de certains de leurs fondateurs rattrapent certaines firmes britanniques de renom. Greene King à la fois chaîne de pubs et brasseur, et le célèbre assureur Lloyd’s, se sont engagé à payer des réparations en raison de liens historiques avec l'esclavage et la traite négrière, mis au jour par une banque de données de l'université, a rapporté le Daily Telegraph.

La Lloyds et une chaîne de bars passent à la caisse pour leurs ex-liens avec l’esclavage. Alors que les problématiques entourant le racisme font couler beaucoup d'encre, depuis quelques semaines, la Lloyds of London (assurance) et Greene King (chaîne de pubs) ont présenté des excuses et s'apprêtent à mettre la main à la poche pour leurs liens passés avec l'esclavage.

La Lloyds et une chaîne de bars passent à la caisse pour leurs ex-liens avec l’esclavage

Nick Mackenzie, le directeur général de Greene King, a déclaré au quotidien britannique The Telegraph que son groupe allait s'excuser pour ses liens avec l'esclavage, révélés par une banque de donnée de l'université UCL, tout comme ceux de Lloyds of London mais aussi d'autres entreprises britanniques comme la banque RBS ou le promoteur immobilier British American Land Company. Thomas Thistlewood. Thomas Thistlewood (16 March 1721 ‒ 30 November 1786) was a British citizen who migrated to the western end of the Colony of Jamaica where he became a plantation overseer and owner of land, property, and slaves.

Thomas Thistlewood

His diary is considered an important historical document chronicling the history of Jamaica and slavery during the 18th century. He is also known for keeping a detailed account of the treatments of his slaves as well as his sexual relationships with them. Known as The Diary of Thomas Thistlewood, Thistlewood's 14,000-page diary provides a detailed record of his life and deep insight into plantation life from agricultural techniques to slave–owner relations. Thistlewood was self-educated and a prolific reader for his time and even more so in British colonial society. [citation needed] He often practiced medicine on his slaves, though some of his practices, like those of the European doctors in Jamaica, were questionable. Biography[edit] Parcours mémoriel - Mémoire de l'esclavage et de la traite négrière - Bordeaux.

Les salles permanentes ouvertes en 2009 s’organisent en quatre espaces à la scénographie différenciée.

Parcours mémoriel - Mémoire de l'esclavage et de la traite négrière - Bordeaux

Le premier espace témoigne du rôle de la ville de Bordeaux au XVIIIe siècle en France. La reconstitution muséographique d’une façade bordelaise qui fait office de support esthétique aux vestiges de la statue équestre de Louis XV constitue un hommage aux transformations urbaines entreprises durant cette époque prospère. Source de cette prospérité, le deuxième espace s’intéresse aux modes et aux enjeux du commerce maritime bordelais, matérialisé par une imposante collection d’objets de navigation et de maquettes de vaisseaux. Ailleurs dans le monde - Mémoire de l'esclavage et de la traite négrière - Bordeaux. La ville de Bordeaux face à son passé négrier. Le 2 décembre 2019, pour la Journée de l’abolition de l’esclavage, la ville de Bordeaux a inauguré une sculpture "mémorielle" et des plaques explicatives pour les rues qui portent les noms de personnes ayant pratiqué la traite.

La ville de Bordeaux face à son passé négrier

Au XVIIIe siècle, son port fut l’un des principaux points dans l’Hexagone du trafic triangulaire. La statue, en forme d’arbre, est signée de l’artiste réunionnaise Sandrine Plante-Rougeol. Elle a été inaugurée dans les jardins de l’Hôtel de ville par le maire LR, Nicolas Florian. "N’oublions jamais nos racines, (...) et ceux qui ont vécu cette terrible épreuve de l’esclavage", a déclaré ce dernier à cette occasion. Descendante d’esclaves, l’artiste a salué le geste de la cité bordelaise, "courageux et engagé, car il y a encore des blessures profondes qui sont là". Depuis une quinzaine d’années, la ville a entamé un travail mémoriel sur son passé négrier.

Sur les traces du passé négrier nantais. A l'approche du 10 mai, La1ère vous emmène sur les traces du passé négrier dans l'Hexagone.

Sur les traces du passé négrier nantais

A Nantes, premier port négrier français, la traite des Noirs a occupé une place majeure dans le développement économique de la ville entre le 17e et le 19e siècle. Suivez le guide. Léia Santacroce (envoyée spéciale à Nantes) • Publié le 5 mai 2015 à 15h19, mis à jour le 7 mai 2015 à 11h37 Nantes ne s'en cache plus, la traite des esclaves a largement contribué à sa prospérité. Entre le 17e et le 19e, la ville devient le premier port négrier français, pôle majeur du commerce triangulaire.

Les vestiges de la traite négrière à La Rochelle. A l'approche du 10 mai, La1ère vous emmène sur les traces du passé négrier français.

Les vestiges de la traite négrière à La Rochelle

Direction La Rochelle, où la traite des Noirs a été largement pratiquée au 18e siècle. Reportage. Laura Philippon (envoyée spéciale à La Rochelle) • Publié le 5 mai 2015 à 16h58, mis à jour le 8 mai 2015 à 10h00 Dans cette ville portuaire, on imagine sans difficulté l’activité qui régnait au 18e siècle sur les quais. Bois exotiques, mélasse, tissus… Les marchandises étaient déchargées des navires et envahissaient le port.

La traite négrière rochelaise au XVIIIe siècle - Les Expos virtuelles de la Charente-Maritime. Plus nombreux sur un navire négrier que sur les navires marchands, l’équipage dont les marins sont plus là par défaut que par choix, n’est pas toujours de qualité. Dans son journal, Claude-Vincent Polony avoue à son capitaine qu’à bord de La Reine de Podor, certains marins lui causent bien du souci : « soyez sans inquiétude à l’égard de nos captifs. Je le regrette, nos Blancs me donnent plus de peine à contenir ». Liverpool – Port marchand. Liverpool – Maritime Mercantile City Six areas in the historic centre and docklands of the maritime mercantile City of Liverpool bear witness to the development of one of the world’s major trading centres in the 18th and 19th centuries.

Liverpool – Port marchand

Liverpool played an important role in the growth of the British Empire and became the major port for the mass movement of people, e.g. slaves and emigrants from northern Europe to America. Les docks de Liverpool, une porte sur le monde. Les Pays-Bas restent hantés par la mémoire de l’esclavage. Comme tous les ans depuis 2000, au 1er juillet, les Pays–Bas commémorent l’abolition de l’esclavage perpétré dans leurs anciennes colonies du Surinam et des Antilles néerlandaises.

Les Pays-Bas restent hantés par la mémoire de l’esclavage

Dans une ambiance festive, une parade rythmée par les chants des marcheurs, vêtus pour la plupart des costumes traditionnels, célèbre le "Keti Koti" ("chaînes brisées" en surinamien). Mais en 2013, 150 ans après la fin des traites négrières, la cérémonie est teintée d’une atmosphère particulière. Si les habituels discours prononcés à l’issue de la marche n’ont toujours pas exprimé les excuses que beaucoup attendent, la présence du couple royal, bien que silencieuse, marquait un nouveau pas vers la reconnaissance de cette histoire restée longtemps taboue.

Au delà du folklore ou du discours officiel, les sentiments des Néerlandais à l’égard de cette célébration restent plus que mitigés. Ainsi de nombreux participants aux festivités arboraient un badge "1863". Scandinaves et la traite des Noirs (Les) Les Scandinaves commencent à s’intéresser au grand négoce atlantique dans la première moitié du xviie siècle. Ils fondent alors, le plus souvent avec l’appui d’investisseurs étrangers, des compagnies de commerce qui reçoivent le monopole de la navigation vers l’Afrique d’où elles doivent rapporter de l’or et de l’ivoire.

Danois et Suédois établissent leurs premiers comptoirs dans l’actuel Ghana au milieu du xviie siècle. Installés en Afrique avant de l’être en Amérique, les Scandinaves se lancent dans le trafic d’esclaves. L'Afrique au XVIIe siècle. Des Africains au coeur de la traite négrière. Le dernier livre de Randy Sparks, professeur à l'université Tulane à La Nouvelle-Orléans en Louisiane, a pour sujet un port africain de la Côte-de-l'Or (le Ghana d'aujourd'hui) au XVIIIe siècle.

Petite bourgade anonyme de nos jours - son nom contemporain est Anomabu -, Annamaboe était alors le port de traite le plus important de la côte, d'où des centaines de milliers d'esclaves furent déportés vers les Amériques. Avant de se lancer avec succès dans la traite négrière, les élites marchandes de ce port commerçaient de l'or et des céréales. Les Britanniques, via la Royal African Company (RAC), devenue en 1750 la Company of Merchants Trading to Africa (CMTA), construisirent un grand fort, mais les Néerlandais et les Français étaient aussi entreprenants.

Les chefs locaux, d'ethnie Fante, surent habilement jouer des rivalités entre marchands européens, en faisant monter les enchères et en prenant une part active au commerce. Esclavage : "La complicité de monarques africains est une donnée objective" Les traites et les esclavages occidental et arabo-musulman n’auraient pas été possibles sans la collaboration active des Africains. Décryptage avec l’historien et anthropologue sénégalais Tidiane N’Diaye. C’est une réalité sur laquelle historiens, journalistes et militants ont souvent jeté un voile, par lâcheté intellectuelle ou opportunisme idéologique. Mais les faits sont têtus, et il existe assez d’archives pour l’attester. Durant les longs siècles de traite et d’esclavage arabo-musulman puis occidental, des Etats négriers d’Afrique ont participé et se sont enrichis grâce à ce commerce, comme les royaumes d’Ashanti ou d’Abomey (actuels Ghana et Bénin) par exemple (voir cartes ci-dessous). Les sites de mémoire en Afrique.

Sites et lieux de mémoire en Afrique : Afrique du Sud : - Pniel- Vergelegen- Elim- Roben Island- The Slave Lodge –Cap town Angola: - Museu da escravatura de Luanda – Capela do Morro da Cruz- Cidade de Luanda, centro histórico escravagista : alfândega, sobrados, ruinas de quintalóes onde se armazenavam escravos, Largo do Baleizão antigo mercado de venda de escravos, palacio da negreira D.

La traite des Noirs et ses acteurs africains du XVe au XIXe siècle. Aujourd’hui les historiens sont à peu près d’accord sur une évaluation autour de 12 millions d’Africains victimes de la traite mais peu de travaux ont cherché à analyser l’impact économique, sociologique ou psychologique sur les peuples du continent africain.

Voilà l’objectif que s’est fixé Tidiane Diakité : rechercher le rôle des Africains eux-même dans la traite atlantique par une approche socio-économique pour tenter d’évaluer la portée du phénomène sur le continent. Il s’agit de combler un “trou” dans l’histoire de la traite atlantique: écrire l’histoire de la part africaine. Cet objectif ambitieux est réussi même s’il se heurte aux sources disponibles essentiellement européennes. L’auteur focalise son étude sur les événements qui se passent sur le continent africain et c’est nouveau dans les travaux sur ce sujet. En dépit de leurs titres les deux premiers chapitres sont surtout consacrés à l’action des Européens.

Demande de bois d’ébène. Histoire de Sao Tomé-et-Principe. Le fort de Sao Tomé (1575). L'histoire en images - XVIe siècle, les plantations de sucre à São Tomé. Saint-Georges-de-la-Mine. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Fort Saint George d’Elmina. Elmina. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sites liés à la traite négrière et à l'esclavage en Sénégambie: pour un tourisme de mémoire. Fort de Cape Coast.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Île de Gorée. L'île de Gorée, ou simplement Gorée, est à la fois une île de l'océan Atlantique nord située dans la baie de Dakar et l'une des 19 communes d'arrondissement de la capitale du Sénégal. PLAN ANTIQUE CAP CORSE GHANA FORT ANGLOIS 1750 — Photographie natthanan.ecgates.com © #142677847. Les Européens sur les côtes d'Afrique à la fin du XVIIIe siècle. La traite des Noirs initiée par les Portugais et les Espagnols, est développée par les Hollandais et les Anglais, au XVIIe siècle, et par les Français, surtout au XVIIIe. Antique map of castle Cape Coast Ghana Banque d'image et photos. Ancien port d’embarquement des esclaves de Loango. Description. Au Ghana, les Afro-Américains retournent sur les traces des esclaves déportés Outre-Atlantique.

Ouidah, port négrier et cité du repentir. Trans-Atlantic - Introductory Maps. Trans-Atlantic - Slave Ship in 3D Video. La violence et la mer dans l'espace atlantique - La révolte des esclaves à bord de l’Affricain (1738) Slave Ships & the Atlantic Crossing (Middle Passage) · Slavery Images. Patrimonia : Marie-Séraphique. Cross-section of French Slave Ship L'Aurore · Slavery Images.

Suite dashboard : nombre de bateaux. Meermin. Dashboard sur les chiffres des Antilles : nombre d'esclaves déportés d'Afrique. Un exemple de traite négrière : les voyages de l’Aurore en 1784. Les sites de mémoire dans la Caraibe. L'esclavage à la Martinique - Accueil. Musée virtuel de la Nouvelle France. Dossier archéologie : Sur les traces de l'esclavage.

Histoire et analyse d'images et oeuvres. L'esclave et les plantations - L’organisation du travail servile sur la sucrerie domingoise au XVIIIe siècle. Le cimetière, comme miroir de l’esclavage : approche archéologique. Le cimetière d’Anse Sainte-Marguerite (Guadeloupe) Brief History of Carnival - by Nandi Bynoe - Informative Caribbean History. Dépliant Anse Bertrand 2017. Anse Bertrand - Habitation Mahaudière - Horizon Guadeloupe. Slavery and Remembrance. Whitney Plantation, un lieu unique à la mémoire des esclaves américains. Liste des navires négriers dont les épaves ont été retrouvées. LogementEsclavesMartinique. Esclaves en Amérique. Olaudah Equiano. Esclaves en Amérique.

La Mulâtresse Solitude biography. La mulâtresse Solitude, première femme noire à avoir une statue à Paris - M. La mulâtresse Solitude entre histoire et littérature – Tan Listwa. Histoire et analyse d'images et oeuvres. Dossier 5 vie dans les colonies. Chronologie des récits d’esclaves. Cartographie des Mémoires de l’Esclavage. L’histoire du carnaval antillais. Pourquoi un mémorial à Gorée ? Esclavage, lieux de mémoire, archéologie : un triptyque en devenir dans les régions ultrapériphériques. Mémorial de Gorée - Site Officiel - Dakar - Sénégal. La Route de l'esclave. Mémoire de l’esclavage : musée Ogier-Fombrun - Vidéo Histoire. Sur la Route des abolitions de l’esclavage dans l’Est de la France - Si loin si proche.

Mapping the legacy of London's slave trade. Esclavage : mémoires sensibles en Guadeloupe (2/2) (rediffusion) - Si loin si proche. Le lourd héritage de l'esclavage et de la colonisation. (185) A Nantes, le long travail de la mémoire de l'esclavage. Cinq choses à savoir sur le Mémorial ACTe, en Guadeloupe. Le gwoka : musique, chants et danses représentatifs de l’identité guadeloupéenne. Musiques de la Caraïbe – histoire et culture des caraibes et des antilles. RFI Musique. Ces chansons qui font l'actu. Se souvenir de l'esclavage. WORK SONGS. Little Senegal - film 2000. Les routes de l'esclavage (1/4) - 476-1375 : au-delà du désert - Regarder le documentaire complet. Thématique 2020-2021. Calendrier et modalités du concours « La Flamme de l'égalité » Guide du droit d'auteur. EURESCL - Éducation. Esclavage : le long chemin vers la liberté - Histoire.

Parcours : L'esclavage. La réalité historique de l'esclavage - Ressources en ligne.