background preloader

Banque des règlements internationaux

Banque des règlements internationaux
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir BRI et BIS. La Banque des règlements internationaux (BRI), (Bank for International Settlements en anglais ou BIS) a été créée en 1930. C'est la plus ancienne organisation financière internationale. Son statut juridique est celui d'une société anonyme, dont les actionnaires sont des banques centrales[2]. Établie dans le cadre du plan Young, réglant les modalités des réparations de guerre imposées à l'Allemagne par le traité de Versailles (d'où son nom), elle a servi aussi pour distribuer les financements de la reconstruction européenne. Pendant la Seconde Guerre mondiale, la Banque des règlements internationaux, dirigée par Roger Auboin, a continué de fonctionner, ce qui a provoqué diverses polémiques, sur le placement de l'or volé par l'Allemagne par exemple[3]. Elle est située à Bâle en Suisse, et surnommée la « banque centrale des banques centrales »[4]. Rôles[modifier | modifier le code] Related:  Les types de banquesBanque des règlements internationaux (BIR, BRI ou BIS)

Banque centrale La banque centrale d'un (ou de plusieurs) pays est une institution chargée par l'État (ou un ensemble d'États dans le cas d’une zone monétaire comme la zone euro) de décider d'appliquer la politique monétaire. Elle joue tout ou partie des trois rôles suivants : assurer l'émission de la monnaie fiduciaire et contribuer ainsi à fixer les taux d'intérêt ;superviser le fonctionnement des marchés financiers, assurer le respect des réglementations du risque (ratio de solvabilité) des institutions financières (en particulier des banques de dépôts) ;jouer le rôle de prêteur en dernier ressort en cas de crise systémique. Les banques centrales n'ont pas de rôles strictement identiques ou la même organisation dans tous les pays ; elles peuvent notamment partager leurs pouvoirs avec d'autres institutions. Les objectifs de politique monétaire des banques centrales sont fixés par leurs statuts. Rôle et fonctionnement de la politique monétaire[modifier | modifier le code] Zone franc :

Réserve fédérale des États-Unis Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Réserve fédérale (officiellement Federal Reserve System, souvent raccourci en Federal Reserve ou Fed) est la banque centrale des États-Unis. Elle a été créée le 23 décembre 1913 par le Federal Reserve Act dit aussi Owen-Glass Act, à la suite de plusieurs crises bancaires, dont la panique bancaire américaine de 1907. Le Congrès des États-Unis a défini trois objectifs de politique monétaire dans le Federal Reserve Act : plein emploi, stabilité des prix, et taux d'intérêt à long terme modérés[1]. La Réserve fédérale se compose d'un conseil des gouverneurs (dont Janet Yellen est la présidente depuis 2013), du Federal Open Market Committee (FOMC), de douze banques régionales (Federal Reserve Banks), des banques membres, et de plusieurs conseils consultatifs[4],[5]. Histoire[modifier | modifier le code] La banque centrale est aussi indépendante financièrement, ne recevant aucun budget ni du gouvernement, ni du Congrès américain.

Accords de Bâle Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Accords de Bâle sont des accords de réglementation bancaire signés dans la ville de Bâle (Suisse), et élaborés par le Comité de Bâle. Ils visent à garantir un niveau minimum de capitaux propres, afin d'assurer la solidité financière des banques. Bâle I est signé en 1988. Bâle II, qui renforce les premiers accords, est mis en place entre 2004 et 2008[1]. Les accords de Bâle III ont été publiés fin 2010 et leur mise en place est prévue entre 2012 et 2019. Voir aussi[modifier | modifier le code] Lien externe[modifier | modifier le code] convergence internationale de la mesure et des normes de fonds propres, dispositif révisé, version compilé, juin 2006, 376 pages le texte des accords de Bâle tel qu'il était défini en juin 2006 Notes et références[modifier | modifier le code] Portail de la finance

L'Homme cet étrange animal • instantané : vous payez en ligne et vous pouvez aussitôt le télécharger. • économique : il est vendu environ 20% moins cher que la version papier. • mobile : il vous accompagne partout où vous vous déplacez avec votre ordinateur portable ou votre terminal mobile (smartphone, tablette, e-reader) • portable : il est lisible sur toutes les applications permettant de lire des documents format PDF ou ePUB, nos fichiers ne comportant aucune spécificité particulière. Nos livres numériques sont vendus aux format PDF ou EPUB. Format PDF L'apparence du livre est fidèle à la version papier. Format EPUB L'intérêt principal de ce format, c'est qu'il permet au document d'être redimensionné de manière optimale en fonction de l'écran de l'appareil de lecture. Pour plus d'informations sur les appareils de lecture et les applications reconnaissant chacun de ces 2 formats, reportez-vous au dernier paragraphe en bas de cette page. Comment acheter un livre numérique ?

Banque d'investissement Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une banque d'investissement est une banque, ou une division de la banque, qui rassemble l'ensemble des activités de conseil, d'intermédiation et d'exécution ayant trait aux opérations dites de haut de bilan (introduction en Bourse, émission de dette, fusion/acquisition) de grands clients corporate (entreprises, investisseurs, mais aussi États…). Ces activités sont généralement scindées en entités distinctes, habituellement désignées par des anglicismes : les opérations de Corporate Finance (finance d'entreprise), de Global Capital Markets (marchés financiers), et de Structured Finance (opérations de financement). On différencie parfois la banque d'investissement (investment banking en anglais) de la banque d'affaires (corporate banking) en attribuant à la première les activités de marchés et à la seconde celles de finance d'entreprise. §Détail des activités[modifier | modifier le code] §Déontologie[modifier | modifier le code]

Banque de France Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Banque de France Eurosystème La Banque de France est la banque centrale de la France. Il s'agit d'une institution bicentenaire, de capital privé lors de sa création le 18 janvier 1800, puis devenue propriété de l'État en 1945[4]. Missions et activités de la Banque de France[modifier | modifier le code] Les missions et activités sont décrites comme[6]: des actions de politique monétaire ;institut d’émission et superviseur financier ;la stabilité monétaire ;la stabilité financière ;garant de la sécurité des moyens de paiement ;la prestation de services spécifiques à destination des collectivités publiques, des entreprises et des particuliers;gardien des réserves de change de la France. La stabilité monétaire[modifier | modifier le code] Concernant la stabilité monétaire, la Banque de France réalise différentes activités qui se complètent : La stabilité financière[modifier | modifier le code] La prestation de services[modifier | modifier le code]

Bâle III Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Accords de Bâle III publiés le 16 décembre 2010 sont des propositions de réglementation bancaire[1],[2]. La réforme Bâle III fait partie des initiatives prises pour renforcer le système financier à la suite de la crise financière de 2007 (« Crise des subprimes »), sous l'impulsion du FSB (Financial Stability Board) et du G20, pour garantir un niveau minimum de capitaux propres, afin d'assurer la solidité financière des banques. Elle part du constat que la sévérité de la crise s'explique en grande partie par la croissance excessive des bilans et hors bilan bancaires (via, par exemple, les produits dérivés), tandis que dans le même temps le niveau et la qualité des fonds propres destinés à couvrir les risques se dégradaient. Principes clés[modifier | modifier le code] Parmi les évolutions à venir (1er janvier 2013), on peut citer les points suivants[3],[4] (encore non finalisés) : Liquidité[modifier | modifier le code] Avec :

Discipline Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Le mot discipline renvoie à un ensemble de règles. Il est employé avec les significations décrites ci-dessous. Respect des règles[modifier | modifier le code] La discipline imposée par le groupe se retrouve dans plusieurs domaines : En droit, le droit disciplinaire fixe les sanctions que le groupe peut infliger à ceux qui enfreignent les règles écrites ou implicites. Branche d'études[modifier | modifier le code] La discipline en tant que champ disciplinaire peut se référer à l'une des options suivantes : Instrument[modifier | modifier le code] Une discipline en chanvre. Musique[modifier | modifier le code]

Banque mondiale Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir BM. La Banque mondiale (parfois abrégée BM) regroupe 5 institutions internationales : la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD), l’Association internationale de développement (AID, ou IDA), créées pour lutter contre la pauvreté en apportant des aides, des financements et des conseils aux États en difficulté[1], la Société Financière Internationale (IFC), l'Agence Multilatérale de Garantie des Investissements (MIGA) et le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI). Elle publie tous les ans une contribution sur un thème du développement dans son World Development Report. Histoire[modifier | modifier le code] Elle fut créée le 27 décembre 1945 sous le nom de Banque internationale pour la reconstruction et le développement après signature de l'accord Bretton Woods du 1er au 22 juillet 1944. Rôles[modifier | modifier le code]

Related: