background preloader

Esclavagisme et traite négrière

Facebook Twitter

La traite des Noirs en 30 questions par Eric Saugera. Introduction ?

La traite des Noirs en 30 questions par Eric Saugera

Le trafic " connu sous le nom de traite des Noirs ", selon une formule en vogue sous la Restauration, a profondément marqué l’histoire et la mémoire des hommes. Du milieu du XVe siècle à la fin du XIXe siècle, des millions d’êtres humains ont été arrachés au continent africain et conduits vers des terres étrangères et lointaines - qui les rendirent esclaves. C’est aux XVIe et XVIIe siècles que les puissances maritimes européennes récemment installées en Amérique mirent en place la Grande Déportation par l’Atlantique et c’est au siècle suivant qu’elles la portèrent à son apogée.

Aujourd’hui, cette Déportation est clairement dénoncée comme un crime contre l’humanité. Mais l’opinion d’alors ne la percevait pas ainsi parce que l’esclave nègre n’était pas un homme. Qu’est-ce que la traite des noirs ? C’est au milieu du XVe siècle que les Portugais commencèrent à trafiquer des hommes sur une côte africaine dont ils faisaient la connaissance. Le déclin du système esclavagiste. L'esclavagisme dans les Antilles françaises. Portrait de Toussaint-Louverture. L'esclave une non-personne.

L'esclavage, comprendre son histoire. Les débuts de l'esclavage. Planche de l'Encyclopédie : une sucrerie antillaise [source] [image] Previous article AGRICULTURE ET ECONOMIE RUSTIQUE, |SUCRERIE ET AFFINAGE des Sucres.

Planche de l'Encyclopédie : une sucrerie antillaise [source] [image]

(Page 18:1:11) SUCRERIE ET AFFINAGE des Sucres. AGRICULTURE ET ECONOMIE RUSTIQUE, |SUCRERIE ET AFFINAGE des Sucres. |PLANCHE Iere. Fig. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. AGRICULTURE ET ECONOMIE RUSTIQUE, |SUCRERIE ET AFFINAGE des Sucres. Deux moulins, dont un à eau. Fig. 1. Fig. 2. AGRICULTURE ET ECONOMIE RUSTIQUE, |SUCRERIE ET AFFINAGE des Sucres. Plan des serses ou emplacement des chaudieres. A, la grande. Détail du profil. La vignette représente l'intérieur d'une sucrerie. Bas de la Planche. A, partie du moulin ou gouttiere qui conduit le suc de canne dans la sucrerie. La vignette represente le principal attelier d'une affi - nerie. 6, 7, chaudieres à clarifier. 8, chau - diere à cuivre, toutes trois montées sur leurs four - neaux. 9, 10, chaudieres à clair. 5, pompe qui fournit l'eau du bac à chaux dans les chaudieres à clarifier.

Je découvre l'esclavage dans les plantations coloniales [fiche pédagogique] Voltaire dénonce l'esclavage dans Candide [source primaire] Bernardin de Saint-Pierre dénonce les malheurs des Noirs [source primaire] Le travail des esclaves sur une plantation [source secondaire] Bernardin de Saint-Pierre dénonce l'esclavage [source primaire] Description d'une plantation sucrière [source secondaire] Description d'une plantation sucrière [source secondaire] La définition de l'esclavage dans l'Encyclopédie [source primaire]

Encyclopédie de Diderot et d’Alembert, article « esclavage » du chevalier de Jaucourt, 1755.

La définition de l'esclavage dans l'Encyclopédie [source primaire]

Extraits. « Après avoir parcouru l’histoire de l’esclavage, nous allons prouver qu’il blesse la liberté de l’homme, qu’il est contraire au droit naturel et civil, qu’il choque les formes des meilleurs gouvernements, et qu’enfin il est inutile par lui-même . La liberté de l’homme est un principe qui a été reçu longtemps avant la naissance de Jésus-Christ, par toutes les nations qui ont fait profession de générosité.

La liberté naturelle de l’homme c’est de ne connaître aucun pouvoir souverain sur la terre et de n’être point assujettie à l’autorité législative de qui que ce soit, mais de suivre seulement les lois de la Nature : la liberté dans la société est d’être soumis à un pouvoir législatif établi par le consentement de la communauté, et non d’être sujet à la fantaisie, à la volonté inconstante et arbitraire d’un seul homme en particulier. Stedman, la répression des esclaves du Suriman [images] John Gabriel Stedman Narrative of a five years’ expedition against the revolted negroes of Surinam in Guiana, on the wild coast of South America from the year 1772 to 1777, elucidating the history of that country and describing its productions… Londres, J.

Stedman, la répression des esclaves du Suriman [images]

Johnson / J. Edwards, 1796 – 2 vol. in-4 o BNF, Réserve des livres rares, M. 12348-12349 © Blbliothèque nationale de France Membre du corps expéditionnaire envoyé de Hollande pour combattre les bandes d’esclaves maraudeurs qui menaçaient les plantations de la colonie, le capitaine Stedman (1744-1797) débarque au Surinam le 2 février 1773 et y reste un peu plus de quatre ans.