background preloader

Banque de France

Banque de France
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Banque de France Eurosystème La Banque de France est la banque centrale de la France. Il s'agit d'une institution bicentenaire, de capital privé lors de sa création le 18 janvier 1800, puis devenue propriété de l'État en 1945[4]. Pour l'exercice 2010, le dividende versé à l’État s’élève à 1 555 millions d’euros et l'impôt sur les sociétés à 1 563 millions d'euros[5]. Missions et activités de la Banque de France[modifier | modifier le code] Les missions et activités sont décrites comme[6]: des actions de politique monétaire ;institut d’émission et superviseur financier ;la stabilité monétaire ;la stabilité financière ;garant de la sécurité des moyens de paiement ;la prestation de services spécifiques à destination des collectivités publiques, des entreprises et des particuliers;gardien des réserves de change de la France. La stabilité monétaire[modifier | modifier le code] La stabilité financière[modifier | modifier le code]

Banque de France Accueil Rôle d'une Banque Centrale Qui dit économie, dit financement de l'économie, c'est-à-dire monnaie, moyens de paiement, crédit, système bancaire et financier etc. La monnaie, quelle que soit sa forme, pièces, billets, chèques, monnaie électronique... joue un rôle essentiel dans notre vie quotidienne. Or précisément, la monnaie, la politique monétaire, l'inflation, la surveillance et la réglementation du système bancaire sont au cœur des préoccupations d’une banque centrale. La Banque de France, au sein de l'Eurosystème, joue donc un rôle central dans l'économie de notre pays. La monnaie a plusieurs fonctions et des formes multiples ; elle est créée par les banques sous le contrôle de la banque centrale(1.1). 1.1 La Banque de France et la monnaie La monnaie remplit des fonctions essentielles (1.1.1) et revêt plusieurs formes (1.1.2). 1.1.1 Les fonctions de la monnaie La monnaie permet aux hommes d’échanger les richesses qu’ils produisent. 1.1.2 Les formes de la monnaie 1.1.3 La création monétaire 1.2. 1.3. 1.4.

Les décisions de gestion rendent-elles toujours une organisation plus performante ? - Réviser le cours - Sciences de gestion Les décisions de gestion peuvent être orientées vers l'amélioration de la performance de l'organisation. Cependant, dans un contexte de ressources limitées, l'amélioration de certains indicateurs pourra signifier que d'autres se dégradent. Les décisions prises illustrent la nécessité de réaliser des arbitrages. 1. La notion de prix La définition du prix Le prix est la valeur d'un bien ou d'un service, exprimée le plus souvent en unité monétaire. Le niveau de prix d'un produit traduit généralement son niveau de qualité réelle ou perçue par le consommateur. Les déterminants du prix Fixer un prix est une décision qui doit tenir compte de différentes contraintes : l'analyse de la concurrence et de ses pratiques tarifaires ; la demande des consommateurs, la qualité perçue des produits ; les coûts de revient des produits ; les objectifs en matière de chiffre d'affaires, de profit ou de rentabilité ; la réglementation. Il faut respecter un équilibre lors de la fixation du prix. 2. 3. 4. À retenir

Qu’est ce que la performance de l’entreprise ? La performance de l’entreprise est fondée sur le couple valeur-coût. Les deux termes sont indissociables car il ne s’agit, ni de minimiser les coûts, ni de maximiser la valeur produite (réponse aux besoins d’un client ou d’un groupe social), mais d’optimiser le rapport entre les deux. On peut définir la performance dans l’entreprise comme étant tout ce qui, et seulement ce qui, contribue à améliorer le couple valeur-coût, c'est-à-dire à améliorer la création nette de valeur. Par contre, l’action qui contribue à diminuer le coût ou à augmenter la valeur, isolement, n’est pas forcement une performance sauf si cela améliore le ratio valeur/coût ou le solde valeur -coût. Cependant, le couple valeur-coût n’apparaît que lorsque des produits et des services sont mis en vente. Il faut donc traduire le couple valeur-coût en objectif stratégiques plus concrets et d’en concevoir les évolutions futures.

Related: