background preloader

Bordeaux, la difficile mémoire de l'esclavage

Bordeaux, la difficile mémoire de l'esclavage
Un mascaron représentant le visage d’une africaine sur une façade à Bordeaux (Wikipedia) Samedi 10 mai, une cérémonie commémorative de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions, se tient à Bordeaux, conformément à la loi Taubira. Deuxième port négrier de France, la ville a mis du temps à s’interroger sur ses responsabilités. Son passé ne passe pas tout à fait, et soulève encore des polémiques politiques et universitaires. La commémoration de l’abolition de l’esclave a un goût spécial à Bordeaux. Tout d’abord parce que la capitale girondine et l’esclavage ont un indéniable passé commun. « On pourrait le résumer en une phrase. Chemins d’esclaves Une conférence-colloque intitulée « Chemins d’esclaves » se tiendra ce samedi 10 mai à la bibliothèque Mériadeck. Organisée avec la LICRA, dans le cadre du cycle des Cafés LICRA, cette rencontre sera animée par Olivier Caudron, directeur de la Bibliothèque municipale de Bordeaux depuis septembre 2013. Le chemin de la reconnaissance Hasard ?

http://rue89bordeaux.com/2014/05/bordeaux-difficile-memoire-lesclavage/

Related:  Thème 3 - LES TRAITES NÉGRIÈRES ET L’ESCLAVAGE3. La traite négrièreEsclavage et Traites négrièresRessources

Sénat Junior - L'esclavage Un esclave est une personne qui n’est pas libre car elle appartient, comme un objet, à une autre personne. Elle doit lui obéir en toutes circonstances et travailler pour elle sans être payée. Apparu dans l’antiquité, l’esclavage est largement répandu dans la Grèce antique ou au sein de l’Empire Romain. On estime par exemple qu’au IVeme siècle avant Jésus-Christ à Athènes, le nombre d'esclaves s'élevait à 250 000, soit près d’un habitant sur deux. L’esclavage a aussi été largement présent dans le monde arabe ou encore en Chine. À partir du XVIe siècle, avec le développement des colonies, les Européens mettent en place un véritable système organisé de réduction en esclavage de population entière.

Le jour où le fils d'un négrier bordelais a dénoncé l'esclavage « L’Abolition de l’esclavage dans les colonies françaises en 1848 » (détail) par François-Auguste Biard, 1848 (DR). Il y a 226 ans, un discours dénonçant la traite des Noirs amorce l’abolition de l’esclavage en France. Il est prononcé à Bordeaux, le 26 août 1788, par André-Daniel Laffon de Ladebat, fils d’un négrier bordelais. « C’est un crime public que j’attaque… dont l’Europe s’est rendue coupable. Six millions de nègres portent de nos jours les chaînes des nations de l’Europe. » La traite négrière rochelaise au XVIIIe siècle Plus nombreux sur un navire négrier que sur les navires marchands, l’équipage dont les marins sont plus là par défaut que par choix, n’est pas toujours de qualité. Dans son journal, Claude-Vincent Polony avoue à son capitaine qu’à bord de La Reine de Podor, certains marins lui causent bien du souci : « soyez sans inquiétude à l’égard de nos captifs. Je le regrette, nos Blancs me donnent plus de peine à contenir ».

Les traites négrières et l’esclavage Le 10 mai, journée nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions, à Pointe-à-Pitre le Mémorial ACTe, "plus grand centre mondial sur l'esclavage". L’esclavage dans les programmes scolaires Ressources pour intégrer la thématique de l’esclavage dans les programmes scolaires. Enseigner l'histoire de l'abolition de l'#esclavage @reseau_canope Mémoire de la traite négrière de l’esclavage et de leurs abolitions Site dédié à la mémoire de l’esclavage. À l’époque des zoos humains [ressource] Des êtres humains exhibés dans des zoos : c’est le spectacle de masse que les sociétés de la fin du XIXe siècle offraient à leurs populations. Une époque où on tenait pour acquise l’existence de races humaines. (Cet article a été publié dans CNRS Le journal, n° 263, décembre 2011.) Paris, année 1889.

La traite négrière résumée en une infographie de deux minutes D'habitude, quand nous évoquons «l'esclavage américain» ou «la traite américaine des esclaves», nous faisons référence aux colonies américaines ou, plus tard, aux Etats-Unis. Mais quand on s'intéresse à la traite négrière dans son ensemble, l'Amérique du nord ne joue qu'un rôle secondaire. Depuis le début de la traite, au XVIe siècle, jusqu'à sa fin, au XIXe siècle, les marchands d'esclaves ont transporté la plupart des Africains asservis à deux endroits: dans les Caraïbes et au Brésil. Parmi les plus de 10 millions d'esclaves africains qui sont finalement arrivés de l'autre côté, 388.747 –moins de 4% du total– sont arrivés en Amérique du nord. Le souvenir de la traite négrière et de l'esclavage/Bordeaux Place du négociant Ravezies (3 expéditions en 1789,1791,1792). Cette place porte son nom car il donna 15000m2 de terrain à la ville ! Cours journu-Auber , du nom de Bernard Journu (1748-1815), négociant et armateur négrier (3 expéditions négrières), colon esclavagiste important à Saint-Domingue, fils du riche marchand Bonaventure Journu . Les Journu sont une simple famille de droguistes catholiques , originaire de Lyon, devenus armateurs dans la 1/2 moitié du 18ème.

Les routes de l'esclavage à travers le Sahara en 1791 Contexte historique La connaissance de l’Afrique A la veille de la Révolution, le tracé des côtes d’Afrique est établi avec précision, notamment dans les zones où se pratique le plus important des commerces, la traite des Noirs, en direction des Antilles et des côtes des Amériques.

Bnf - L'Encyclopédie [ressource] Sous la direction de Diderot et d'Alembert, plus de deux cents collaborateurs connus ont collaboré à cette entreprise, l'une des plus ambitieuses qu'ait tentées l'édition française sous l'Ancien Régime. Médecins, écrivains, juristes, artisans, artistes, grands commis, officiers, amateurs d'art, prêtres ou pasteurs, ils avaient le projet commun de présenter à l'Europe cultivée de leur temps un tableau aussi clair que possible de l'ensemble des connaissances acquises depuis la Renaissance. Quelques-uns, les "Philosophes", pensaient en outre modifier chemin faisant la commune façon de penser en matière de religion ou de politique. Par là, l'Encyclopédie déborde de beaucoup le projet initial des éditeurs, Le Breton, Briasson, David l'aîné et Durand : traduire et adapter pour un public francophone la Cyclopædia d'Ephraïm Chambers, publiée à Londres en 1728.

L’esclavage ne recule pas dans le monde… au contraire L’esclavage a augmenté dans le monde de près de 30% depuis 2014. C'est la conclusion effrayante de l’étude annuelle sur l’esclavage publiée par l’Association australienne de défense des droits de l’homme, Walk Free Foundation. Elle a évalué l’esclavage dans les 167 pays les plus peuplés de la planète. Il en ressort que 45,8 millions de personnes dans le monde sont aujourd’hui des esclaves contre 35,8 millions en 2014. Les formes d’esclavage comprennent à la fois le trafic d’êtres humains pour des raisons sexuelles par les mafias, le travail forcé dans certains pays dictatoriaux et la saisie des personnes qui ne peuvent rembourser leurs dettes dans certains pays en développement. Cette estimation du nombre d’esclaves dans le monde est le double de celle des Nations Unies.

ducation WP6 - Enseignement et recherche en interaction Bienvenue Ce site propose des ressources pédagogiques pour enseigner traites, esclavages et leurs abolitions, de l'Antiquité à nos jours, ainsi que des réflexions sur les enjeux et débats que l'enseignement de ces questions sensibles peut susciter. Il est réalisé par des enseignants, formateurs, chercheurs de France, de Grande Bretagne, d'Haïti et du Sénégal, membres d'EURESCL. La conception et la programmation ont été assurées par des développeurs du CRDP de L'académie de Créteil. On y trouve des documents variés, de qualité, présentés de manière scientifique et didactique.

Traites négrières : la vérité sur l’esclavage des Noirs L’esclavage des Noirs fut essentiellement l’oeuvre de l’Empire arabe puis de l’Empire ottoman, formations politiques qui dominaient militairement, culturellement et économiquement la région du monde par lesquelles s’effectuaient la traite négrière (traversée du Sahara, de la Méditerranée, de la mer Noire, de la mer Rouge) et les principaux marchés aux esclaves (grandes villes d’Afrique du nord et de la péninsule arabique, puis de Turquie) . Elle a été la plus longue et la plus régulière des trois traites, ce qui explique qu’elle ait globalement été la plus importante en termes de nombre d’individus asservis : 17 millions de Noirs réduits en esclavage par les musulmans sur une période allant du VIIe siècle à 1920. Marché aux esclaves musulman – miniature d’al-Wâsiti sur le manuscrit des Maqâmât Les mahométans castraient la plupart des jeunes mâles noirs, destinés à la garde de leurs harems, ce qui ne fut pas le cas de la traite atlantique , la seule actuellement médiatisée.

Related: