background preloader

Réserve fédérale des États-Unis

Réserve fédérale des États-Unis
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Réserve fédérale (officiellement Federal Reserve System, souvent raccourci en Federal Reserve ou Fed) est la banque centrale des États-Unis. Elle a été créée le 23 décembre 1913 par le Federal Reserve Act dit aussi Owen-Glass Act, à la suite de plusieurs crises bancaires, dont la panique bancaire américaine de 1907. Son rôle a évolué depuis et elle a renforcé son indépendance lors de l'instabilité monétaire des années 1975-1985. Le Congrès des États-Unis a défini trois objectifs de politique monétaire dans le Federal Reserve Act : plein emploi, stabilité des prix, et taux d'intérêt à long terme modérés[1]. Les deux premiers sont souvent appelés le « double objectif » ou « double mandat » de la Fed[2]. Histoire[modifier | modifier le code] En 1791, le gouvernement américain crée la First Bank of the United States chargée de l'émission de la nouvelle monnaie américaine et de la régulation du crédit. Sceau du conseil des gouverneurs. Related:  Banque des règlements internationaux (BIR, BRI ou BIS)$ l'argent c'est quoi ? $

Banque de France Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Banque de France Eurosystème La Banque de France est la banque centrale de la France. Missions et activités de la Banque de France[modifier | modifier le code] Les missions et activités sont décrites comme[6]: des actions de politique monétaire ;institut d’émission et superviseur financier ;la stabilité monétaire ;la stabilité financière ;garant de la sécurité des moyens de paiement ;la prestation de services spécifiques à destination des collectivités publiques, des entreprises et des particuliers;gardien des réserves de change de la France. La stabilité monétaire[modifier | modifier le code] Concernant la stabilité monétaire, la Banque de France réalise différentes activités qui se complètent : La stabilité financière[modifier | modifier le code] Dans le domaine de la stabilité financière, la Banque de France intervient : La prestation de services[modifier | modifier le code] Articulation avec la BCE[modifier | modifier le code]

Liste des participants au groupe Bilderberg Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La liste suivante comprend les noms des plus renommés participants aux réunions du groupe Bilderberg à partir de sa fondation en 1954, parmi lesquels ceux qui sont actuellement ou ont été les membres du steering committee (en) (comité de direction) de l'organisation[1],[2]. Membres du comité de direction en fonction[modifier | modifier le code] Président[modifier | modifier le code] Henri de Castries Membre conseiller[modifier | modifier le code] David Rockefeller (Member Advisory Group) Membres[modifier | modifier le code] Anciens membres du comité de direction[modifier | modifier le code] Anciens présidents[modifier | modifier le code] Anciens secrétaires généraux honoraires[modifier | modifier le code] Anciens membres du comité de direction[modifier | modifier le code] Autres participants renommés[modifier | modifier le code] Allemagne Autriche Belgique Canada Espagne Etats Unis Finlande Matti Vanhanen (2009) France Grèce Italie Norvège Pays Bas Portugal Pologne

Fonds européen de développement Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Fonds européen de développement (FED) est l'instrument principal de l'aide communautaire à la coopération au développement aux Pays ACP ainsi qu'aux pays et territoires d'outre-mer (PTOM). Au sein de la Commission européenne , c'est la Direction générale Développement et Relations avec les Etats d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (DG DEV) qui en programme les ressources. Contexte historique du FED [ modifier ] Le traité de Rome de 1957 avait prévu sa création pour l'octroi d'une aide technique et financière, initialement aux pays africains toujours colonisés à cette époque et avec lesquels certains États ont eu des liens historiques. Fonctionnement du FED [ modifier ] Bien que, à la suite de la demande du Parlement européen , un titre soit réservé pour le Fonds dans le budget communautaire depuis 1995, le FED ne fait pas encore partie du budget communautaire général. Le comité du FED [ modifier ] Le 10 e FED : 2008 – 2013 [ modifier ]

Banque d'Italie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le « palais Koch », siège de la banque d'Italie, à Rome. La Banque d'Italie (en italien Banca d'Italia ou Bankitalia[1]) est la banque centrale italienne, dont le siège est à Rome, dans le palais Koch. Histoire[modifier | modifier le code] Comparée aux autres banques centrales occidentales, l'histoire de la Banque d'Italie est relativement plus récente. En 1926, une nouvelle réforme fait de la Banque d'Italie la banque centrale du pays ayant le privilège d'émission des billets, avec en plus un pouvoir de vigilance sur les autres banques. La loi du 12 mars 1936 transforme profondément les statuts de la Banque d'Italie : elle devient alors un organisme de droit public (ce n'est pas une nationalisation), dans le cadre de la réforme et du sauvetages des entreprises italiennes par Mussolini. En 1948, elle devient l'indicateur principal et référentiel du taux d'escompte. Statuts actuels[modifier | modifier le code] Directeur général : Gouverneur :

Groupe Bilderberg Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le groupe Bilderberg, aussi appelé conférence de Bilderberg ou club Bilderberg, est un rassemblement annuel et informel d'environ 130 membres, essentiellement américains et européens, et dont la plupart sont des personnalités de la diplomatie, des affaires, de la politique et des médias. Ce forum annuel a été inauguré en mai 1954 à Oosterbeek aux Pays-Bas, lors d'une réunion à l'hôtel Bilderberg (d'où son nom) et possède des bureaux à Leyde[1]. Fondation[modifier | modifier le code] Dans les années 1950, les diplomates polonais Joseph Retinger et Andrew Nielsen, inquiets de la montée de l'antiaméricanisme en Europe occidentale en période de guerre froide, élaborèrent l'idée d'un forum international où les dirigeants européens et américains pourraient se réunir en vue de coopérations en matière militaire, économique et politique[2]. Paul van Zeeland, ex-premier ministre et ministre des affaires étrangères belge, cofondateur de l'OTAN.

Fonds monétaire international Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Fonds monétaire international (FMI) est une institution internationale regroupant 188 pays, dont le rôle est de « promouvoir la coopération monétaire internationale, garantir la stabilité financière, faciliter les échanges internationaux, contribuer à un niveau élevé d’emploi, à la stabilité économique et faire reculer la pauvreté[1] ». Le FMI a ainsi pour fonction d'assurer la stabilité du système monétaire international (SMI) et la gestion des crises monétaires et financières. Pour cela, il fournit des crédits aux pays qui connaissent des difficultés financières mettant en péril l'organisation gouvernementale du pays, la stabilité de son système financier (banques, marchés financiers) ou les flux d'échanges de commerce international avec les autres pays. Création[modifier | modifier le code] Le siège no 2 du FMI à Washington D.C. Le nouvel ordre économique proposé par le représentant américain Harry Dexter White reposait sur trois règles :

Banque nationale de Belgique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir BNB et NBB. Pour les autres articles nationaux ou selon les autres juridictions, voir Banque nationale. La façade La Banque Nationale de Belgique (BNB) (en néerlandais, Nationale Bank van België - NBB) est la banque centrale de Belgique depuis 1850. Histoire[modifier | modifier le code] De 1830, année de la naissance de l'État belge à 1850, c'est la Société générale de Belgique qui assure la fonction de banque centrale. C'est Walthère Frère-Orban qui est à l'origine de la création de la Banque nationale de Belgique, dotée du monopole de l'émission de la monnaie et la fixation du taux de réescompte. Victor Hugo a été un important actionnaire de la Banque Nationale de Belgique grâce aux revenus de son roman "Les Misérables"[2] Certains gouverneurs sont très célèbres tels Maurice Frère. Missions et activités[modifier | modifier le code] Une politique monétaire européenne L'émission de billets La stabilité financière

Ratio de solvabilité - Ratio Mc Donough - Ratio Cooke Cette page est soutenue par Asset Talan Group, conseil, maîtrise d'ouvrage et ingénierie logicielle au coeur des marchés financiers. Les accords de Bâle ont pour objectif de recommander aux banques de structurer leur bilan d'une certaine façon. Le ratio à respecter, appelé ratio McDonough (anciennement ratio Cooke), que nous allons décrire plus bas, ne fait pas directement force de loi mais est transcrit par les autorités de régulation dans les réglementations locales. Le nouveau ratio des accords de Bâle, baptisé ratio Mc Donough ne change pas l'esprit de l'accord initial mais l'enrichit. Le bilan d'une entreprise se décompose schématiquement de la façon suivante : Le bilan est présenté de telle sorte que Total Actif = Total Passif. L'actif net est quant à lui égal à l'ensemble des avoirs de l'entreprise diminué de l'ensemble de ses engagements réels ou potentiels : Actif net = Actif immobilisé + Actif circulant et financier - ensemble des dettes Comme Actif = Passif Fonds propres de base

Goldman Sachs: La Banque par excellence (Marc Roche) Goldman Sachs. Pour Marc Roche, c’est LA Banque par excellence, l’incarnation du pouvoir financier. Et on ne s’en étonnera pas quand on saura que son bouquin s’ouvre sur le récit de sa rencontre avec un monsieur David de Rothschild, grand baron de la City et « informateur » pour ce livre sur Goldman Sachs. Ainsi, si nous avons, enfin, un livre sur Goldman Sachs, c’est parce que les Rothschild ont décidé que c’était le moment ! Soyons reconnaissant à Marc Roche de nous en avertir, avec tact mais aussi avec clarté, d’entrée de jeu. Bref. Goldman Sachs a aidé la Grèce à truquer ses comptes pour intégrer la zone euro, en 2002. C’est que, visiblement, les banquiers d’affaires londoniens nagent comme des poissons dans les eaux troubles des pays à l’économie « grise » florissante et aux normes comptables molles. Ils nagent bien, ces banquiers, et s’en portent encore mieux. Et dire que pendant ce temps-là, le fisc cherche des poux dans la tête aux PME qui ont oublié de passer mille euros de CA…

Banque d'Angleterre Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Banque d'Angleterre (en anglais, Bank of England) est la banque centrale du Royaume-Uni, située dans la Cité de Londres. Société de droit privée durant deux siècles et demi, elle est nationalisée en 1946 puis devient en 1998, un organisme public indépendant du gouvernement, contrôlé uniquement par le Trésor. Sa principale mission reste consultative au niveau de la politique monétaire. Elle est connue sous le nom de « La vieille dame de Threadneedle Street » (« The old lady of Threadneedle street »)[1]. Histoire de la Banque d'Angleterre[modifier | modifier le code] La Banque d'Angleterre vers 1890-1900. La banque a été fondée en 1694 sous le nom de The Governor and Company of the Bank of England, quelques années après la Glorieuse Révolution par un groupe d'artisans, parlementaires et marchands menés par sir William Paterson et construite sur l'ancien temple romain dédié à Mithras, situé dans Walbrook. XIXe siècle[modifier | modifier le code]

Banques et création monétaire : qui fait quoi ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Audrey Fournier "Création de monnaie" : pour le commun des mortels, le concept même relève un peu de la science-fiction. Qu'est-ce qui fait tourner la planche à billets ? Sous quelles conditions ? En quoi la politique monétaire, principal instrument de politique économique au sein de la zone euro, influe-t-elle sur l'activité ? Les crédits, principale source de création de monnaie La monnaie possède deux grandes qualités : d'une part celle d'être parfaitement liquide – c'est-à-dire immédiatement disponible et sans coût –, d'autre part celle de présenter peu de risque en l'absence d'une inflation forte. Le mécanisme de création de monnaie trouve son origine dans les crédits accordés par les banques. Mais lorsque le client X rembourse le crédit M, la banque efface la créance de son bilan : il y a donc à ce moment destruction de monnaie. Bons du Trésor et conversion de devises La banque centrale crée également de la monnaie par deux opérations majeures.

L’évolution du rôle de la banque centrale européenne La crise financière qui sévit depuis août 2007 a nécessité une intervention sans précédent de la part des banques centrales partout dans le monde et notamment de la BCE. Celle-ci reste cependant marquée par ses statuts et sa doctrine, lui interdisant de financer directement les dettes publiques des États membres de la zone euro. Dès l’été 2007, la crise des subprimes aux USA s’est rapidement propagée compte tenu de la globalisation financière et de l’interdépendance des acteurs financiers. Elle a entrainé une crise de confiance entre les banques, des difficultés de refinancement de celles-ci, un assèchement de leur liquidité, une chute en chaine de la valeur de certaines classes d’actifs entrainant des faillites ou des risques de faillites financières en chaine. La BCE comme les autres banques centrales est intervenue pour s’efforcer de restaurer la confiance sur les marchés financiers, soutenir le système bancaire et éviter le rationnement du crédit aux ménages et aux entreprises.

Related: