background preloader

Maraîchage bio sous les arbres - Denis Flores (Hérault)

Maraîchage bio sous les arbres - Denis Flores (Hérault)

http://www.youtube.com/watch?v=jG3GAlE3dgM

Related:  Agroforesterie

Un peu plus de bosquets et de haies dans les champs en 2013 Haies, bosquets, mares… Ces espaces où la biodiversité peut se développer entre deux rangées de blé ou de maïs devront passer de 3% des surfaces agricoles à 4% dès 2013. Le gouvernement a décidé de revoir à la hausse la surface accordée à ces «surfaces à intérêt écologique», satisfaisant ainsi les écologistes, mais provoquant la colère de certains agriculteurs. Si les partisans d’une agriculture biologique ou raisonnée mettent en avant les nombreux avantages que ces espaces peuvent procurer, comme un meilleur stockage de l’eau dans le sol, un abri pour les insectes pollinisateurs ou une protection des sols contre l’érosion, les céréaliers ne voient pas ces espaces non productifs du même œil. La FNSEA dénonce ainsi une décision «strictement administrative» et «totalement déconnectée des contraintes de gestion des exploitations», arguant notamment du temps et des coûts induits par l'entretien des haies. Les coccinelles, bénéficiaires de la future PAC? A.C. avec AFP

Centrales nucléaires et leucémies infantiles Notre communiqué de presse du 12/01/2012 La revue Journal International du Cancer vient de publier dans son numéro de janvier une étude scientifique établissant une corrélation très claire entre la fréquence des leucémies infantiles aigües et la proximité des centrales nucléaires [1]. Cette étude épidémiologique rigoureuse, menée par une équipe de l’INSERM [2], de l’IRSN [3], ainsi que le Registre National des maladies hématologiques de l’enfant de Villejuif, démontre pour la période 2002-2007 que la fréquence d’apparition de leucémies infantiles (enfants de 0 à 14 ans) augmente de façon importante dans un rayon de 5 km autour des centrales nucléaires françaises - jusqu’à 2,2 fois plus chez les enfants de moins de 5 ans. Cette étude confirme ainsi celle menée en Allemagne par le Registre des Cancers de Mayence en 2008 [4], qui avait abouti à des conclusions similaires. démontage de l’étude faisant la démonstration d’excès de leucémies infantiles autour des centrales allemandes [6].

Résistance agricole : la Ferme du Bec Helloin Nouvel épisode de notre série sur les résistances agricoles ! Aujourd’hui : la ferme du Bec Hellouin. Pionnière de la permaculture en France, cette ferme concentre ce qui se fait de mieux en terme d’agriculture écologique, diversifiée et productive. Devenue en quelques années une vitrine de la permaculture, la ferme a aussi noué des partenariats de recherche pour construire l’agriculture de demain, débarrassée du pétrole et des engrais chimiques.

La révolution d’un seul brin de paille Depuis des années, essai après essai, erreur après erreur, un agriculteur Japonnais, Masanobu Fukuoka, a développé une approche faite de simplicité, une agriculture à contre courant du modèle occidental. Comme toutes les idées simples mais révolutionnaires, elle surprend par sa banalité et étonne par ses innombrables retombées. Laisser la nature nous nourrir et intervenir le moins possible. Environnement : La France replante des arbres dans ses champs L'agroforesterie, pratique agricole qui allie arbres et cultures sur une même parcelle, est en pleine renaissance dans l'Hexagone. Ce sont chaque année 3000 hectares de terres qui sont métamorphosés. Entre deux parcelles de blé, une haie de merisiers. Dans un champ où sont alignées des rangées de pommiers, des moutons broutent. L'agroforesterie, qui réunit sur une même parcelle agricole arbres et cultures ou animaux, est en pleine renaissance.

Electroculture Les Forces de la Nature au Service de l’Agriculture Prochaine formation, conférence ou cours sur l’electroculture : Le seul moyen d'être certain est de vérifier par soi-même, on en est généralement stupéfait ! François et Daniel Mulet, deux maraîchers sur « sol vivant » François et Daniel Mulet sont maraîchers biologiques dans l’Eure à Breteuil sur Iton (27). Après des expériences professionnelles à Paris passées loin du monde agricole, ils ont repris la ferme familiale de 9 ha en 2007. Engagés et passionnés, ils ont décidé de créer un système en maraîchage biologique productif et mécanisé sur un hectare de culture en plein champ et 600 m2 de serre. Le reste est cultivé en grande culture conventionnelle. Leur système est basé sur la suppression du travail du sol, le développement de l’activité biologique et de l’autofertilité des sols Plusieurs années d’expérimentations ont été nécessaires pour obtenir un système viable et des sols vivants.

Planter des arbres pour économiser l’eau Benoît Biteau, agriculteur à Sablonceaux (Charente-Maritime) est venu mardi soir à Mazerolles, à l’invitation du Civam-Bio des Landes pour une conférence sur l’eau et l’agriculture biologique. Ingénieur des techniques agricoles, il a repris l’exploitation familiale en adoptant le système de l’agroforesterie. Il nous explique comment ça marche. « Sud Ouest ». Comment peut-on se passer d’eau en agriculture d’aujourd’hui ?

Related: