background preloader

Les géants de l’agroalimentaire bouffent l’Europe

Les géants de l’agroalimentaire bouffent l’Europe
Nestlé, Coca-Cola ou Danone voient leur influence encore grandir à Bruxelles. De fait, l'agence européenne chargée de contrôler ce que nous mangeons se révèle de plus en plus poreuse aux lobbies de l'agroalimentaire. Pour preuve, la manière dont la présidente de cette agence vient d'être débauchée par l'un de ces lobbies les plus puissants. Les conflits d’intérêts au sein de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (AESA ou EFSA en anglais) sont de plus en plus dénoncés. Alors que le 8 mai dernier sa présidente, Diana Banati, s’en allait occuper la direction européenne de l’International Life Sciences Institute (ILSI), le plus gros lobby mondial de l’industrie agroalimentaire, les industriels s’appuyaient encore sur des expertises de l’agence. Controverses Les raisons de son départ reposent sur cette décision de prendre “un poste à responsabilités” à l’ILSI. En poste à l’EFSA depuis 2008, elle a été reconduite pour quatre ans en 2010. Recette Illustrations par Christopher Dombres.

http://owni.fr/2012/06/06/le-lobby-agroalimentaire-grignote-leurope/

Related:  Dérive de l'INDUSTRIE AGRO-ALIMENTAIREcamerawar

Des mauvaises herbes récalcitrantes poussent au Québec «La résistance à ces herbicides passe souvent sous le radar, mais ça peut causer des problèmes aux producteurs agricoles», a expliqué à La Presse François Tardif, professeur au département de phytologie de l'Université de Guelph. C'est l'équipe de M. Tardif qui a formellement identifié ces plantes récalcitrantes à l'occasion de tests effectués en laboratoire, l'hiver dernier. Dans la province, un total de six espèces résistantes à différents herbicides a été répertorié au fil des ans, a indiqué Danielle Bernier, agronome-malherbologiste au ministère de l'Agriculture (MAPAQ). Le Québec n'est pas encore officiellement touché par la résistance au glyphosate, très populaire désherbant utilisé avec les semences génétiquement modifiées Roundup Ready de Monsanto, mais cela ne saurait tarder.

Gaz de schiste : petit manuel à l'usage des lobbyistes Le gaz, nous dit l’Agence internationale de l’énergie (AIE), est incontournable dans les années à venir. Diversification des sources d’énergie, indépendance énergétique, réduction des coûts à l’échelle mondiale, arguments écologiques... Pour l’AIE, les bénéfices liés à l’essor du gaz sont considérables. Alerte aux excès de profits aux Etats-Unis ! Ce qu’il faut bien comprendre c’est que la sauvagerie économique mondialisée (alias ultra libéralisme) qui conduit les peuples à la catastrophe est à la fois un énorme succès et un épouvantable désastre. C’est un succès pour une infime minorité de privilégiés et un fiasco pour le reste de l’Humanité. Aux Etats-Unis (pays bolchévique bien connu) sous Kennedy, le rapport entre ce que gagnait l’ouvrier des entreprises américaines le moins payé et son patron était de 1 à 30.Maintenant il est de 1 à 900, voire plus. Tout est dit. Tout ce fric accumulé par une poignée de nantis fait défaut à l’économie réelle.Il n’y a pas de relance économique possible, sans un partage beaucoup plus équitable des richesses. Aux Etats-Unis il ya 40 millions de pauvres, des services publics à la dérive, et la loi de la jungle est la seule qui a droit de cité.

Loger les insectes auxiliaires, témoignages de jardiniers © F. Régis Comment accueillir les insectes auxiliaires ? Entre “laisser faire la nature” et leur construire un magnifique hôtel, diverses formules existent, même des nichoirs tout faits, vendus en jardinerie ou sur internet. Environnement : Les OGM ont perdu la guerre contre les mauvaises herbes L'Académie américaine des sciences organisait le 10 mai un sommet sur les plantes génétiquement modifiées résistantes aux herbicides. Une réunion de crise. Les agriculteurs américains ont l'impression d'avoir été floués par les semenciers qui leur avaient dit qu'avec les OGM résistants aux herbicides ils n'auraient plus jamais de problèmes avec les mauvaises herbes. Il leur suffisait de pulvériser du glyphosate - une molécule créée par Monsanto aujourd'hui dans le domaine public - pour être tranquilles.

L'Age d'or du gaz n'est plus aussi certain selon l'AIE Chronique des Matières Premières L'essor de l'industrie du gaz n'aura lieu que si l'industrie est en mesure de rassurer l'opinion sur son extraction. C'est l'avis de l'Agence internationale de l'énergie, l'AIE, dans son dernier rapport. L'an dernier, l'Agence internationale de l'énergie était bien plus triomphale : elle annonçait un «Age d'or du gaz», tant les perspectives dans le secteur des gaz non conventionnels, notamment des gaz de schistes, étaient prometteuses. Le gaz devait en 20 ans doubler le charbon beaucoup plus polluant comme deuxième source d'énergie, derrière le pétrole, avec une croissance de la demande de 50%. Scandale sur le gaz de schiste aux USA : le principal chercheur favorable à la fracturation hydraulique est salarié d’un groupe du secteur de l’énergie M. Charles Chip Groat, professeur et directeur adjoint de l’Institut de l’énergie à l’université du Texas, était le principal auteur d’un rapport « scientifique » favorable à la technique de fracturation hydraulique présenté en février dernier aux États-Unis. La fracturation hydraulique, ou « fracking », est une technique pour extraire du gaz naturel dans des couches de schiste.

« Tous cobayes ? » : Alerte rouge sur le nucléaire et les OGM avec Jean-Paul Jaud Jean-Paul Jaud veut plus que jamais réveiller nos consciences dans son nouveau film « Tous cobayes ». Pendant deux ans, il a donné la parole aux agriculteurs japonais de Fukushima , sénégalais ou français, aux scientifiques, aux politiques ou aux militants… Son but ? Savoir ce qui découle vraiment des deux technologies que l’Homme ne maitrise pas totalement et dont « les pollutions sont irréversibles » : les OGM et le nucléaire . Prix de la viande : augmentation de 24 % en 10 ans ! Un rapport remis à Bruno Le Maire détaille les marges des éleveurs et des distributeurs bovins. Une partie du voile est enfin levée sur la formation des prix et des marges dans une filière très complexe: celle de la viande bovine. Un rapport de l'économiste Philippe Chalmin sur le sujet a été rendu public jeudi par le ministre de l'Agriculture. Bruno Le Maire s'y était engagé suite aux blocages, à l'automne dernier, des abattoirs Bigard par des agriculteurs qui réclamaient une hausse de 60 centimes le kilo pour n'en obtenir au final que 2 à 5 centimes. Premier constat: le rapport donne implicitement raison aux éleveurs.

Extraction des gaz de schiste: le fédéral doit revoir les règles Un groupe de travail de Ressources naturelles Canada s'est penché l'an dernier sur cette industrie, dont l'essor a provoqué une vive controverse au Québec et dans d'autres provinces. Des chercheurs du Québec, de l'Ontario, de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick et de la Colombie-Britannique se sont réunis pour discuter des impacts des forages sur l'eau. Le compte rendu de leurs échanges, publié tout récemment, conclut que le gouvernement fédéral doit mieux encadrer l'extraction du gaz par la fracturation hydraulique des schistes souterrains. En premier lieu parce qu'il faut rassurer la population. «Le groupe estime que le public n'est pas bien informé, mais très déterminé, et qu'il y a un besoin criant pour plus d'information exacte, peut-on y lire. Le public s'inquiète de ces activités, particulièrement de la fracturation hydraulique, et c'est le mandat du gouvernement de trouver des réponses et de les communiquer.

L'étude française sur les OGM suscite un débat animé – Environnement L'étude sur les OGM (organismes génétiquement modifiés) réalisée par l'équipe de Gilles-Eric Séralini, professeur de biologie moléculaire à l'université de Caen, fait des vagues depuis sa publication mercredi. Son équipe a démontré que des rats nourris avec du maïs OGM ont été frappés au bout de treize mois par des pathologies lourdes, notamment des tumeurs. Et pas n'importe quel maïs OGM : le NK603 du géant américain Monsanto, distribué en Europe. >> A lire : OGM toxiques, chronique d'un coup médiatique >> A lire : Paris et Bruxelles se penchent sur une étude alarmante sur les OGM Jeudi, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a annoncé que si le danger des OGM était vérifié, la France « défendrait au niveau européen » leur interdiction.

Parcours d'un généticien lanceur d’alerte Mis au banc de la communauté scientifique jusque récemment, le chercheur de l’Université Paris-Sud Orsay raconte son long combat contre les OGM agricoles. Christian Vélot© Greenpeace "Lanceur d’alerte ce n’est pas une profession, c’est une circonstance", annonce Christian Vélot, biologiste spécialiste des OGM à l’université de Paris-Sud Orsay et membre de l’association Criigen (1). Lanceur d’alerte ? C’est un simple citoyen ou un scientifique travaillant dans le domaine public ou privé qui se trouve à un moment donné confronté à un fait susceptible de constituer un danger pour l’Homme ou son environnement. Il décide dès lors de porter ce fait au regard de la société civile.

Bisphénol A Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En tant que révélateur de la coloration à l’impression, le bisphénol A est présent sous forme libre dans un grand nombre de tickets de caisse, de reçus de carte de crédit (papier thermique) et de billets de banque. Histoire[modifier | modifier le code]

Related: