background preloader

Chronologie de la guerre de 1914-1918

Chronologie de la guerre de 1914-1918
La Grande Guerre Les députés « protestataires » d'Alsace-Lorraine La loi des Trois ans (7 août 1913) Les députés tués à l'ennemi au cours de leur mandat Les comités secrets de la Chambre des députés Marcel Gromaire, La Guerre, 1925, huile sur toile © Musée d'art moderne de la Ville de Paris / Roger-Viollet Cliquer sur l'image Chronologie 28 juin L'archiduc François-Ferdinand et son épouse sortant de l'hôtel de ville de Sarajevo quelques instants avant leur assassinat Cliquer sur la photo L'archiduc François-Ferdinand, héritier au trône d'Autriche-Hongrie et son épouse, la duchesse de Hohenberg, sont assassinés à Sarajevo (Bosnie-Herzégovine) par Gavrilo Princip, jeune nationaliste serbe de Bosnie. 21 - 23 juillet Entretiens franco-russes en Russie. 23 juillet L'ultimatum de l'Autriche-Hongrie est remis à la Serbie. 28 juillet L'Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Serbie. 30 juillet Le tsar signe l'ordre de mobilisation générale de la Russie. 31 juillet Cliquer sur chaque photo 1er août 2 août 3 août 4 août

http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/guerre_14-18/chronologie.asp

Related:  civils et militaires durant la Grande Guerresalem63

Le parcours du combattant de la guerre 1914-1918 Retracer le parcours du combattant (2) La mobilisation des classes 1911-1919 Le 1er août 1914, le gouvernement français décrète la mobilisation générale. Que s'est-il passé pour les 880 000 hommes alors au service militaire ? Et quand les classes suivantes furent-elles mobilisées ? Géographie des conflits récents : quelques articles Plusieurs revues et blogs proposent des analyses des plus pertinentes sur les conflits qui se déroulent actuellement. Voici une liste (loin d'être exhaustive !) présentant des situations de guerres en cours ou d'immédiats après-guerres. Cette revue de géographie présente, à côté de ces numéros thématiques, une rubrique des plus intéressantes, intitulée "Sur le vif", dans laquelle les auteurs analysent des moments d'actualité. Les situations de conflits y sont particulièrement bien analysées (les résumés présentés ici sont ceux des auteurs).

mémoire des hommes La première base présente plus de 1,4 million de fiches individuelles numérisées de militaires décédés au cours de la Grande Guerre et ayant obtenu pour la plupart la mention "Mort pour la France". La deuxième recense les fusillés en vertu d’une décision de la justice militaire et les exécutés sommaires au cours du conflit. La troisième comprend quelque 74 000 fiches individuelles numérisées de soldats ayant appartenu à l’aéronautique militaire. La quatrième base présente les images numérisées des journaux des marches et opérations, des carnets de comptabilité en campagne, des journaux de bord, etc. de toutes les unités militaires engagées durant la Première Guerre mondiale.

vêtements... du soldat Français en 14 18 - 14 18, LE 87EME RI, LA GRANDE GUERRE dessous: veste de piou-piou (soldat de 1914) approchons nous un peu.... dessous: le verso de la veste dessus: détail de la manche Retrouver un soldat blessé de la 1ère guerre mondiale grâce aux archives de la SAMHA Retrouver un soldat blessé ou malade, leur évacuation du front, leur convalescence, leur éventuelle réforme, de la première guerre mondiale, c’est possible !!!! Le Service des Archives Médicales et Hospitalières des Armées (SAMHA) conserve ces fonds d’archives nous permettant d’en savoir un peu plus sur ce qu’on enduré les soldats pendant la guerre. Mon arrière grand-père a été blessé le 4 Juillet 1916 à Estrées en pleine bataille de la Somme lorsqu’il était en renfort au 329e régiment d’Infanterie (date obtenue sur son diplôme de guerre). Dans un journal paru dans son village d’origine par la suite, il est indiqué : « A suivi en déroulant la ligne téléphonique les premières vagues d’assaut le 4 Juillet 1916, a continué d’avancer, malgré le feu des mitrailleuses; a été blessé » Dans ses écrits de son journal de guerre, il raconte ce qu’il a vécu, mais la suite de l’histoire s’arrête brusquement au combat d’Estrées.

Centenaire de la Première Guerre mondiale: combien de «poilus» de votre département parmi les victimes? [CARTE INTERACTIVE] Ou comment sont nés les mythes des 240.000 morts bretons, des 40.000 morts corses ou de la «chair à canon» des troupes coloniales. Sur la plaque, deux soldats, un fantassin et un fusilier-marin, regardent vers un horizon espéré radieux: l'oeuvre date de 1935, dix-sept ans après la «Der des Ders», dont les deux bornes, «août 1914-novembre 1918», encadrent leurs visages. En dessous, on peut lire: Jeux Google Earth Un jeu pour les fêtes avec Google Earth. Retrouvez dix bâtiments en forme de lettres et reconstituez une expression d'actualité. Un jeu rapide et facile ;-) Cliquer sur l'image pour le jeu qui s'ouvrira dans Google Earth (décembre 2015) Un nouveau quiz avec Google Earth : Connaissez-vous bien Paris ?

Vos ancêtres pendant la guerre 14-18 (3) : les registres matricules Notre série de notes sur la Première Guerre mondiale se poursuit cette semaine avec un zoom sur la pièce essentielle de toutes les recherches sur les soldats nés dans la seconde moitié du XIXe siècle. Un document incontournable qui fourmille de renseignements sur la vie des conscrits, qu'il s'agisse d'une période de paix ou d'une période de guerre : l'état signalétique des services, plus couramment appelé « registre matricule ». Avant de consulter la fiche matricule de la personne désirée, il faut d'abord savoir dans quel registre elle se trouve. On consultera donc en premier lieu les répertoires alphabétiques. Établies à la suite du recensement militaire, donc selon le domicile du soldat et non selon son lieu de naissance , ces tables permettent de retrouver le numéro matricule du conscrit, numéro qui vous permettra de retrouver sa fiche individuelle.

Les conditions dans les tranchées - La vie quotidienne dans les tranchées La vie quotidienne dans les tranchées Rats, poux et épuisementLa vie quotidienne dans les tranchéesGarder le moralFoi et fatalismeTraumatismes dus aux bombardementsLes effets d'un mauvais moralDiscipline et peinesMédailles et décorations La vie dans les tranchées, le foyer des fantassins pendant la majeure partie de la guerre, consistait en une succession quotidienne de corvées et de temps libre. Branle-bas de combat à l’aurore Chaque jour, à l’aurore, le moment où habituellement l’ennemi attaquait, les soldats se réveillaient au cri de « branle-bas de combat » pour garder les tranchées de la ligne de front. Ensuite, s’il n’y avait pas eu d’assaut ils se rassemblaient pour des inspections, le déjeuner et leur ration quotidienne de rhum.

Related:  guerre 14 18