background preloader

Séance : les conditions de vie du combattant. analyse d'images

Séance : les conditions de vie du combattant. analyse d'images
parcours pédagogique Nicolas Rocher - Enseignant d'histoire-géographie de l'Académie de Grenoble Présentation Retrouvez ce parcours sur le site de l'Académie de Grenoble . Deux documents vidéos de 1915 et 1916 et une sélection d'eaux fortes d'Otto Dix permettent de saisir les conditions de vie du combattant dans la Première Guerre mondiale. Place dans le programme Troisième > Histoire : Guerres mondiales et régimes totalitaires > La Première Guerre mondiale : vers une guerre totalePremière > S > Histoire : La guerre au XXe siècle > Guerres mondiales et espoirs de paix > La Première Guerre mondiale : l'expérience combattante dans une guerre totalePremière > L et ES > Histoire : La guerre au XXe siècle > Guerres mondiales et espoirs de paix > La Première Guerre mondiale : l'expérience combattante dans une guerre totale Objectifs pédagogiques Durée de l'activité Séance prévue en 1h Les élèves travaillent en salle informatique, si possible individuellement. Reprise lors d'une 2ème séance (1/4h) Bilan

http://fresques.ina.fr/jalons/parcours/0020/combattre-les-conditions-de-vie-du-combattant-dans-la-premiere-guerre-mondiale.html

Related:  Première Guerre MondialeThème 2: la guerre au XXe siècleLa Première Guerre mondialecommémoration du centenaireDocumentaires

1918. La guerre en affiches 1918. La guerre en affichesDocument brut pour la classe Documents mis en ligne avec l'autorisation des Archives départementales de l' rue Étienne Pédron 10000 TroyesTél. : 03.25.42.52.62 (Horaires : Lu. Me. Je. et Ve. 9 h à 17 h ; Ma. 13 h 30 à 17 h.Fermeture Annuelle : deuxième semaine d'octobre)

Ressource pédagogique - 'Sortir' de la Grande Guerre - Jalons pour l'histoire du temps présent La reprise des travaux d'élèves permet de vérifier si ceux-ci ont convenablement croisé l'apport des documents annexes avec l'extrait video afin d'arriver à cerner les messages véhiculés par cet extrait. Pour les trois premières questions, l'idée directrice est celle du deuil. Celui-ci s'organise tout d'abord au niveau local : Toul est parée de décorations en forme d'hommages aux disparus. La Grande Guerre au miroir de la bande dessinée Nombreux sont aujourd’hui les récits dessinés qui évoquent le premier conflit mondial et certains critiques vont même jusqu’à parler d’une nouvelle écriture de la guerre en bande dessinée, voire d’un sujet à la mode. Pourquoi la Grande Guerre intéresse-t-elle autant les auteurs de bandes dessinées ? Qu’elle soit réaliste, humoristique, fantaisiste, et quelles que soient les époques (de Bécassine1 à la série Le Cœur de Bataille2 ), la bande dessinée se manifeste comme un véritable laboratoire d’imageries mémorielles de la Grande Guerre. Or loin des illustrés d’époque et depuis Tardi avec C’était la guerre des tranchées3, qui fait figure de classique fondateur - comment les dessinateurs se sont-ils emparés d’un tel sujet ? Peut-on aujourd’hui parler d’un renouveau de la Représentation de la Grande Guerre en bande dessinée ?

CRID 14-18 Le Collectif de Recherche et de Débat International sur la guerre de 1914-1918 est officiellement né le 12 novembre 2005, sous la forme d'une association de type loi 1901. Son fonctionnement repose sur des statuts officiels, un règlement intérieur et une charte scientifique. Un dossier de presse complet explique les activités du CRID 14-18. Font partie du crid 14-18 : ANGLARET Anne-Sophie, doctorante, Université Paris-I BACH André, général de brigade en retraite, ancien directeur du Service Historique de l'Armée de Terre.

Grotte Chauvet Aller au contenu Page d'accueil Menu du site Glossaire En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus Fermer ce volet Musée d'Archéologie nationale Fusillés Nous proposons dans ce dossier de revenir sur un phénomène tragique qui a traversé la Grande Guerre de part en part, touché tous les États belligérants, tous les fronts, dès les premiers jours de la guerre et posé aux autorités tant militaires que politiques des questions portant sur leur fonctionnement, leur finalité, leur existence même, puisqu’il s’agit de réfléchir sur la question de l’exécution de soldats au sein de leur propre armée. Nous centrons le propos sur le cas français, non qu’il soit plus important que les autres, mais parce que les sources et l’historiographie dont nous disposons permettent de construire un discours véritablement problématisé et de livrer des conclusions tangibles. D’autre part, la figure du fusillé a opéré un retour en force dans l’actualité, dans les champs mémoriels, dans les débats politiques au point de prendre une place peut-être démesurée face au nombre réel de cas.

Les génocides : une particularité du 20e siècle? Les génocides : une particularité du 20e siècle? Lorsque l'on parle de " génocide ", ne fait-on qu'employer un terme contemporain faisant allusion à cette capacité qu'a toujours eue l'homme à se montrer cruel ? Ou bien y a-t-il quelque chose qui distingue particulièrement les génocides ?

Jalons INA - Des enfants apprennent à se service de masques à gaz L'utilisation de l'arme chimique consistant à attaquer l'adversaire à l'aide de gaz toxiques fut l'une des armes nouvelles la plus terrible de la guerre. Elle frappa également considérablement les esprits, même si son utilisation est au final restée assez limitée et ponctuelle. La première attaque au gaz fut menée par les Allemands le 22 avril 1915 dans le secteur d'Ypres. Alors que la guerre de position s'enlisait, l'Etat-major allemand décida de recourir à cette nouvelle arme en pensant qu'elle pourrait constituer un moyen tactique de reprendre la guerre de mouvement et de lancer de nouvelles offensives en s'emparant des lignes de défense ennemies. 150 tonnes de chlore contenues dans 5 830 cylindres amenés sur le front furent libérées dans l'atmosphère : un lourd nuage vert-jaunâtre flottant à un mètre au dessus du sol commença à dériver vers les lignes adverses. Fabrice Grenard

Mémoire et histoire - Commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale Une grande commémoration nationale La commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale s'inscrit dans plusieurs enjeux mémoriels de première importance : compréhension d'une épreuve qui engagea l'ensemble de la société française, transmission de cette mémoire aux Français d'aujourd'hui, hommage rendu à ceux qui vécurent la guerre et firent le sacrifice de leur vie. Enfin, les enjeux culturels et patrimoniaux invitent à appréhender le conflit dans la perspective d'une histoire nationale et européenne partagée. Cent ans après ce terrible conflit, il s'agit pour les Etats européens d'être porteurs d'un message de paix, afin de contribuer à la construction d'un avenir commun. Le lancement officiel

Le 1er septembre sera célébré le tricentenaire de la mort de Louis XIV. 72 ans de règne, 33 années de guerre et le royaume de France gagne de nombreux territoires.L'État centralisé, les frontières de la France et le château de Versailles, les héritages de Louis XIV sont multiples. Trois siècles après, les héritages et le faste du Roi Soleil brillent encore sur la France.Reportage : E. Colin / C. Marchand / JM. Le centenaire à l'Ecole Le centenaire à l'école L’Association des professeurs d’histoire et de géographie et la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale organisaient samedi dernier, 13 avril, à Paris, une journée d’étude intitulée « 2014, le centenaire de la Première Guerre mondiale à l’école ». Marc Jean, directeur des Archives municipales de Saint-Malo y était et nous rend compte de cette manifestation de très haut niveau.

Related: