background preloader

Vestiges.1914.1918.free.fr

Vestiges.1914.1918.free.fr

armes de la grande guerre 14 18 Photos des Monuments aux Morts 1914-1918 : Les Monuments aux Morts Queutchny s'intéresse à toutes les stèles qui ont été érigées après la boucherie de 1914-1918... Il y a déjà, à la date du 18 avril 2014, 5 114 photos de monuments différents sur le blog (sans compter celles que j'ai encore en stock, ni celles de l'étranger...). Merci à ceux qui m'aideront à augmenter ce nombre en me transmettant la photo du Monument aux Morts de leur ville : contact . Et pour me faire gagner du temps, merci de consulter l'article contribution. Un grand merci aux quelques 106 contributeurs à ce jour, et notamment Catherine G., Tom B., Yves D., Christian T., Jean-Claude C., Pierre M., Linda H.J., Nicole C., Christophe L., Michel F., Alain B. et Pierre R., Christian D., Jean-François P., Jean-Jacques G. mais aussi Stéphane P. qui m'aident beaucoup avec leurs envois réguliers. Par ailleurs, Queutchny lit beaucoup de "témoignages du front". Vous pouvez également découvrir le site web de Queutchny pour en savoir plus sur Queutchny...

La Vache qui rit, héroïne de la Première Guerre mondiale LES ICÔNES DE LA PUB (3/12) - La marque créée par Léon Bel traverse les générations et les frontières. L'histoire de La Vache qui rit commence pendant la Première Guerre mondiale. Jules Bel a installé sa famille dans le Jura en 1865 et y fabrique du Comté. De plus en plus féminine Quand Léon Bel est démobilisé, à la fin de la guerre, il reprend l'activité familiale. Au fil des années, La Vache qui rit subit peu de liftings. «En 2010, La Vache qui rit accède à une nouvelle dimension. » Les fromages Bel parient sur l'avenir » Le lapin rose de Duracell mène campagne tambour battant » Bibendum, 114 ans de service et pas une ride

MémorialGenWeb C'est une question qui revient quotidiennement, mais ou est donc passé Mémorial, comment je fais pour accéder à ceci ou cela, mais qu'est-ce qui se passe, Mémorial n'est plus en ligne ? Mémorial n'est plus en ligne ? Et bien si, le site Mémorial est toujours en ligne, il a juste changé d'adresse. Mini rappel historique Le projet Memorial-FranceGenWeb est né en mai 2000 sous l'impulsion d'Éric Blanchais et a grandi au sein de l'association FranceGenWeb jusqu'en 2015. Ben alors qu'est-ce qu'il se passe ? Une majorité de l'équipe du projet Mémorial ne reconnaît plus l'orientation généalogique du projet et a estimé que son avantage était de prendre son indépendance dans une structure associative propre. Et ? Le Conseil d'Administration de l'association FranceGenWeb ne peut que constater que le projet Mémorial est devenu de facto une structure autonome sans lien direct avec l'association dans laquelle il est né. En pratique La suite ?

Bêtes et poilus Cette guerre-là ne figure dans aucun manuel. Ce fut celle de Pierrot, chien de mitrailleur, de Bella et Bertha, vaches des Scots Guards britanniques, de Néron, cheval de trait de l’artilleur Laerens, de Bel-Ami, le pigeon porteur de message, d’Oscar, le rat de tranchée. A toutes ces bestioles à poils et à plumes enrôlées dans la guerre 14-18, le musée royal de l’Armée belge consacre une exposition (1), fort justement intitulée «Chienne de guerre !» et que l’on aurait tort de considérer comme un simple bestiaire anecdotique dédié au cheval ou au chien inconnu tombé au champ d’honneur. Car la description du genre animal embrigadé dans la boucherie de la Première Guerre mondiale est le cruel miroir de la guerre des poilus, tant bêtes et humains furent unis dans les tranchées. Pour s’en convaincre, il suffit de s’arrêter dans le hall central de l’expo qui est une immersion sonore et visuelle dans la guerre. Matricule sur le sabot Un singe devant un avion Le pigeon à Bruxelles

Monuments aux morts pacifistes Peu d’affaires ont suscité parmi les anciens combattants une émotion aussi douloureuse que l’exécution du sous-lieutenant Jean-Julien-Marie Chapelant, du 98e R. I. né le 4 juin 1891, à Ampuis (Rhône), et fusillé le 11 octobre 1914 au château des Loges, près Roye, en exécution d’un jugement de conseil de guerre en date de la veille. Jusqu’à la dernière cartouche Encore qu’il soit de bon ton de ne pas se souvenir des événements marquants de la guerre, on nous permettra de rappeler qu’au début d’octobre 1914, les Allemands firent une pression violente au sud d’Amiens, dans la région Roye-Lassigny, où ils furent tenus en échec par le 13e Corps. Le régiment qui avait la garde de la zone au nord de Roye était le 98e d’infanterie, sous les ordres du lieutenant-colonel Didier. Le lieutenant Chapelant donne à ce gradé l’ordre d’envoyer un homme s’assurer du fait. - A vos mousquetons ! Mais les munitions s’épuisent. Le calvaire du blessé Quarante-huit heures se passent. - Qu’amènes-tu là, toi ?

HOMMAGE AUX POILUS,AUX FUSILLES POUR L'EXEMPLE - Site consacré à la ville d'Outreau mondial Plus de 700 soldats ont été fusillés pour l'exemple pendant la guerre de 1914-1918. Joseph Dauphin, originaire du Puy-de-Dôme, était l'un d'eux. Mis à jour le 07/11/2013 | 09:24 , publié le 07/11/2013 | 02:01 Les offensives du général Nivelle battent leur plein en 1917. En juin 1917, les survivants du régiment font une fête de tous les diables. Si les noms de Joseph Dauphin et de François Brugière sont réunis sur les monuments aux morts, leur véritable histoire reste à écrire. Photo du général Nivelle 1917, et la bataille du Chemin des Dames, également nommée « Offensive Nivelle », se solda par un échec et fut très coûteuse en vies humaines : les Alliés perdirent 350 000 hommes (morts ou blessés) pour un gain de terrain minime. Escaudain : les pacifistes veulent la réhabilitation des fusillés pour l'exemple Clquez et zoomez pour lire l'article de la Voix du Nord Réponse de Bruno VOUTERS aux réactions scandaleuses de certains étudiants concernant la commémoration du 11 novembre 2011.

Cimetière Militaire Français de Minaucourt ( 1914 - 1918 ) Cimetière Militaire Français de Minaucourt ( 1914 - 1918 ) Ce cimetière, créé en 1915, regroupe 21319 corps Français et alliés dont 12223 dans 6 ossuaires qui proviennent de 18 communes environnantes. Massiges Minaucourt Ville/Tourbe Virginy Valmy Auve Rouvroy Autry Cernay Berzieux Bouconville Fontaine Gratreuil Somme Bionne Hans Laval Wargemoulin Beauséjour Au milieu de ces nombreuses croix, il arrive que notre regard soit interpellé par les noms de certains combattants qui rappellent que l'ensemble de la société a été durablement touchée lors de ce conflit mondial.... Arnaud FIOCRET © 2004 Pour visiter le thème complet sur les chemins du souvenir dont est extraite cette page, cliquer sur le logo ci-dessus.

Le parcours du combattant Monuments aux Morts Je vous propose une galerie photos sur des monuments aux morts (classés par département) situés en France ainsi que des liens trouvés sur la toile. Certains comportent des détails architecturaux, d'autres la liste des soldats décédés (cf mot-clef "Liste_noms"). Une partie de ces monuments a été prise en photo sur le chemin de nos vacances depuis 2004. Le reste est un échange avec d'autres photographes comme Stéphane et Jean-François. Nouveautés (novembre 2013): Nouvelles photos de Stéphane Protois et de Jean-François Python. Voici quelques mots-clefs que vous pouvez utiliser pour faire des recherches dans la liste des photos: Remarques sur les mots-clefs: Liste_Noms : Plaque avec les noms des soldats morts - Photo : photo des soldats Cimetière / Eglise / Mairie: Emplacement du monument aux morts Obus - Canon : Eléments de décoration autour du monument Remarque sur la recherche: Géolocalisation: Contact: Philippe Saget Liens généraux Fonderies Liens régionaux

Genealogie - Geneafrance Registre matricule militaire Selon les époque le service militaire et le mode de recrutement ont varié (ex. tirage au sort jusqu’en 1905, possibilité d'avoir un remplaçant qu'on paie, appel obligatoire...) Vos ancêtres hommes vont prendre de l’épaisseur tout à coup et avoir une vraie présence à travers tous les renseignements qui figurent dans les tableaux de recrutements, puis les registres matricules, parfois on peut également retrouver dans les papiers de famille les "congés de libération" qui comportent ces mentions également. A la mairie consultez la série H pour les listes de recensement militaires. Cela ne donne pas autant d’informations qu’aux AD mais reste intéressants. Les « états de service » dans lesquels sont consignés les livrets matricules de tous les soldats et sous officiers nés entre 1847 et 1906 sont aux AD série R. Le registre-matricule des états de services est tenu par canton ou par arrondissement et par classe de recrutement. Degré 0 : ne sait ni lire ni écrire

Related: