background preloader

Vestiges.1914.1918.free.fr

Vestiges.1914.1918.free.fr
Related:  commémoration du centenaireGuerre 14 - 18 - Sites Généralistes

armes de la grande guerre 14 18 1914-1918 : La médecine et la chirurgie pendant la Première Guerre Mondiale | thoracotomie poilu de la guerre 1914-1918 dans les tranchées portant un masque de protection contre les gaz chimiques En commémoration de l’armistice du 11 novembre 1918, je republie l’extrait sur "le tunnel de Tavannes" et l’illustration des "10 commandements de l’armée d’Orient" qui figuraient sur le site Hippocrate et j’y ajoute d’autres informations sur la première guerre mondiale. Plutôt que de faire un résumé incomplet, je vais collecter différentes informations et liens sur la pratique de la médecine pendant le premier conflit mondial. C’est un lieu commun de dire que la Première Guerre Mondiale a précipité la médecine, militaire mais aussi civile dans la gestion en masse de multiples blessés, avec en plus de la traumatologie "classique", balistique et des brûlures, des plaies infectées, et des pathologies médicales des tranchées, l’apparition des blessés chimiques par l’utilisation des gaz de combat. Documents autour de la bataille de Verdun sur le site de la BIU Santé Paris Descartes :

histoire-image.org - La déshumanisation des soldats Contexte historique Pendant les hostilités de 1914 à 1918, dans tous les pays belligérants, les peintres, comme la grande majorité des artistes et des intellectuels, mobilisés ou non, participent avec sincérité à la culture de guerre en produisant des œuvres plus ou moins patriotiques. Mais compte tenu de l’extrême brutalité du conflit, et surtout de sa durée conduisant à de cruelles désillusions, certains de ces peintres tentent de représenter ce qu’ils perçoivent de la réalité en modifiant leur style pictural. La guerre moderne doit apparaître de manière moderne. Au milieu des années vingt les mouvements de remémoration et de célébration sont au cœur des préoccupations des artistes. Analyse de l'image Dans La Guerre, Marcel Gromaire a représenté cinq soldats casqués, engoncés dans des manteaux-cuirasses, dans une tranchée: trois attendent l’assaut éventuel ; les deux autres, observent le no man’s land par la fente d’une plaque d’acier. Interprétation

Carnet de Guerre 14-18 Préambule présentation sommaire des familles ADDE & Lebègue Introduction déplacements du 142ème RTI lors de la campagne 14-18 Chronologie des carnets de mon arrière grand père : Témoignages Epilogue Remerciements La mort de près où comment Jean-Maurice père l’a maintes fois échappé belle. Sources, Annexes, Liens Internet et Bibliographie listes nominatives des militaires rencontrés par mon arrière-grand-père maternel Mes autres aïeuls sous l’uniforme en 14-18 et 39-45 Ma Généalogie en Sud Ouest & Normandie fichier GEDCOM disponible sur Geneanet.org Historique des propriétés viticoles girondines familiales : f.darriet@evc.net, Dernières modifications : samedi 28 janvier 2006 CopyrightÓ darrietadde-f.darriet 2004 -Merci de demander l’autorisation avant d’utiliser tout document issu de ce site. CopyrightÓ darrietadde-f.darriet 2004 -Please ask before using any element contained in this site « Carnets 14-18 d’un jeune artilleur » mon grand-oncle maternel René William THORP. Ø au 10ème Régiment de Hussards.

La Vache qui rit, héroïne de la Première Guerre mondiale LES ICÔNES DE LA PUB (3/12) - La marque créée par Léon Bel traverse les générations et les frontières. L'histoire de La Vache qui rit commence pendant la Première Guerre mondiale. Jules Bel a installé sa famille dans le Jura en 1865 et y fabrique du Comté. De plus en plus féminine Quand Léon Bel est démobilisé, à la fin de la guerre, il reprend l'activité familiale. Au fil des années, La Vache qui rit subit peu de liftings. «En 2010, La Vache qui rit accède à une nouvelle dimension. » Les fromages Bel parient sur l'avenir » Le lapin rose de Duracell mène campagne tambour battant » Bibendum, 114 ans de service et pas une ride

Le rugby et la Grande Guerre la Ligue nationale de rugby et la Fédération française de rugby, soutenues par la Mission du centenaire, participent aux commémorations. A l'occasion de la finale du Top 14, l'historien Alexandre Lafon, conseiller de la Mission du centenaire, revient sur l'implication des rugbymen dans la Première Guerre mondiale. Le football-rugby a connu avant 1914 une large diffusion par le biais de clubs locaux en France qui disposait d’une équipe nationale intégrée au tournoi des Cinq Nations dès 1910. Le premier club à être fondé en 1872 à l’initiative de marins anglais est Le Havre Athlétique Club. L’implantation du rugby se développe ensuite essentiellement dans le Sud-Ouest via le port de Bordeaux et la présence d’une importante communauté britannique et sur le terreau rural du pays de Soule. Les joueurs ont été largement mobilisés à l’instar de l’ensemble de la société masculine et nombreux sont ceux qui ont péri. Le Stade français a souffert également de lourdes pertes durant le conflit.

ici.radio-canada.ca - Guerre 14-18 - Accueil La guerre en 5 tempsDes événements et des histoires Découvrez les moments marquants de la guerre de 1914-1918 grâce aux photos et aux récits inédits fournis par les familles et des collectionneurs qui ont répondu à notre appel. L’histoire officielle côtoie l’histoire personnelle d’hommes et de femmes qui ont sacrifié leur jeunesse par idéal ou par obligation. En savoir plus » Écoutez dès maintenant la série complète sur le web » Claude Legault présente cette guerre de façon renouvelée avec des témoignages d’anciens soldats et de familles, et le regard actuel d’historiens. À la radio, du lundi au vendredi de 10 h à 11 h et de 22 h à 23 h Du 10 au 14 novembre 2014 ICI Radio-Canada Première Vos témoignages Un membre de votre famille a-t-il participé de près ou de loin à la Première Guerre mondiale? Racontez-nous votre histoire »

Journaux des marches et opérations Conservés par le département de l'armée de Terre du SHD à Vincennes, où ils sont librement communicables, les journaux des marches et opérations (JMO) de la Première Guerre mondiale constituent la mémoire de toutes les unités formant corps et des états-majors ayant pris part à la Grande Guerre. Véritable monument de papier, cet ensemble de 1370 cartons d'archives rassemble près de 18 000 journaux sous forme de registres, de cahiers ou de dossiers, qui totalisent environ 1 500 000 pages détaillant, jour après jour, avec précision et concision, les événements vécus par tous les corps de troupe engagés dans le conflit. Dépourvus de tout commentaire ou appréciation personnelle, en conformité avec l'instruction du 5 décembre 1874 qui les a institués, les JMO devaient servir à la rédaction d'un historique d'ensemble, destiné à maintenir la valeur morale de l'armée. Chaque jour sont notifiés les faits, combats, man? Que trouve-t-on dans un JMO ? Comment effectuer une recherche ?

Bêtes et poilus Cette guerre-là ne figure dans aucun manuel. Ce fut celle de Pierrot, chien de mitrailleur, de Bella et Bertha, vaches des Scots Guards britanniques, de Néron, cheval de trait de l’artilleur Laerens, de Bel-Ami, le pigeon porteur de message, d’Oscar, le rat de tranchée. A toutes ces bestioles à poils et à plumes enrôlées dans la guerre 14-18, le musée royal de l’Armée belge consacre une exposition (1), fort justement intitulée «Chienne de guerre !» et que l’on aurait tort de considérer comme un simple bestiaire anecdotique dédié au cheval ou au chien inconnu tombé au champ d’honneur. Car la description du genre animal embrigadé dans la boucherie de la Première Guerre mondiale est le cruel miroir de la guerre des poilus, tant bêtes et humains furent unis dans les tranchées. Pour s’en convaincre, il suffit de s’arrêter dans le hall central de l’expo qui est une immersion sonore et visuelle dans la guerre. Matricule sur le sabot Un singe devant un avion Le pigeon à Bruxelles

guerre 14 - 18 Ce site présente un ensemble de photographies de la première guerre mondiale. Les clichés sont réalisés pour la plupart sur les zones de conflits, principalement dans les départements de la Marne et de la Somme. Ces photos proviennent d'une collection personnelle. Les clichés sont de type stéréoscopique (prise de vue sur plaque de verre). On visionne celles ci dans un stéréoscope afin d'obtenir une image en relief. Voir explicatif - voir une photo en relief Les renseignements sur les dates des évènements photographiés sont malheureusement inexistants. Les photographies nous transportent dans un passé déja lointain. Certaines vues sont très dures ; elles nous font découvrir la triste réalité de la guerre. A la mémoire des combattants présentation stéréoscopie (vision en relief) SVP - N'utilisez pas ces photos pour des publications personnelles ou commerciales

Herodote.net - 1914-1918 La Grande Guerre de 14-18 ou Première guerre mondiale, s'est déroulée pour l'essentiel en Europe... L'étincelle qui va ruiner le Vieux Continent survient à Sarajevo, capitale de la Bosnie-Herzégovine, une possession de l'Autriche-Hongrie : le 28 juin 1914, un terroriste serbe tue l'archiduc Ferdinand, héritier de la couronne austro-hongroise, et sa femme. L'empereur autrichien François-Joseph 1er se dispose à donner une leçon à la Serbie. La Russie apporte son soutien à cette dernière, par solidarité slave. La France se sent obligée d'apporter sa garantie à la Russie. C'est ainsi que l'équilibre européen va être victime de ses systèmes d'alliance. [cliquez sur la frise et suivez les événements de la période] Malentendus Les stratèges allemands craignent par-dessus tout d'être pris en tenaille par la France et la Russie. Comme dans un duel entre cow-boys, la victoire, croit-on, appartient au premier qui dégaine. En quelques jours, 6 millions d'hommes se retrouvent ainsi sous les drapeaux !

Related: