background preloader

CDDP de l'Aube : 1918. La guerre en affiches

CDDP de l'Aube : 1918. La guerre en affiches

Le parcours du combattant de la guerre 1914-1918 Sur Facebook, un poilu raconte (presque) sa guerre de 1914-1918 "L'ordre vient de tomber. Avec Eugène, on prend le train ce soir pour rejoindre le front" : même près de 100 ans après la Première Guerre mondiale, cette phrase fait froid dans le dos. Elle est issue de la page Facebook de Léon Vivien, 29 ans, instituteur dans le XIVe arrondissement de Paris. Ce personnage a été imaginé par le musée de la Grande Guerre de Meaux (Seine-et-Marne) et l’agence DDB Paris qui se sont demandé quelle serait la teneur des contenus si Facebook avait existé en 1914. "J'ai crié 'Vive la France !' Depuis jeudi 10 avril, les internautes peuvent donc suivre au jour le jour le profil de Léon Vivien qui sera alimenté jusqu’au 17 mai. Alors qu’il est jugé trop chétif pour être mobilisé, le jeune homme nous fait vivre dans un premier temps son quotidien d’instituteur. Les amis du futur poilu, Jules et Anatole, ainsi que sa femme Madeleine ne se privent pas de commenter ses publications. Capter une jeune génération

La Grande Guerre en dessins Affiche de propagande À l’assaut : Première guerre mondiale | À l'assaut – Pour les enseignants(es) et élèves À l'assaut n'est pas seulement une aventure palpitante, mais aussi un outil pédagogique dont l'objectif principal est de permettre aux élèves de mieux comprendre la réalité de la guerre dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale. En plus de survivre à la dure épreuve des tranchées, les élèves pourront aussi : Le site Web : A l'assaut – le jeu - mieux comprendre les difficultés et les périls qu'ont rencontrés les soldats canadiens sur les lignes de front durant la Première Guerre mondiale ; - apprendre à comprendre les termes et expressions, stratégies et technologies propres à la guerre de tranchées ; - mesurer l'étendue du courage et des sacrifices des Canadiens qui ont combattus outre-mer. Les activités ont été conçues à l'intention des enseignants pour utilisation en classe. Pour aller plus loin : Le site de la commémoration officielle de la Première guerre mondiale vient d'ouvrir. On les aura ! 1 jour 1 actu !

MENE1314396N L'année 2014 verra débuter le cycle des commémorations nationales et internationales du Centenaire de la Première Guerre mondiale. Ce cycle s'inscrit dans plusieurs enjeux mémoriels de première importance : compréhension d'une épreuve qui engagea l'ensemble de la société française, transmission de cette mémoire aux Français d'aujourd'hui, hommage rendu à ceux qui vécurent la guerre et firent le sacrifice de leur vie. Enfin, les enjeux culturels et patrimoniaux invitent à appréhender le conflit dans la perspective d'une histoire nationale et européenne partagée. L'éducation nationale prend pleinement part à cette commémoration et s'applique à transmettre aux jeunes générations l'histoire et les mémoires de ce conflit. 1 - Dimensions pédagogiques de la commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale Le travail pédagogique tiendra compte des quatre objectifs définis par l'inspection générale de l'éducation nationale : 1.1 Insister sur la force de l'événement 4.1 Les ressources

Chronique d'un centenaire .... Il y a 100 ans .... Otto Dix, Selbstbildnis als Soldat (Autoportrait en soldat), 1914 Otto Dix, Sturmtruppe geht unter Gas vor (Assaut sous les gaz), 1924 Otto Dix, Selbstbilnis als Schießscheibe (Autoportrait en cible) Otto Dix, Mahlzeit in der Sappe(Lorretohöhe) (Le Repas dans la sape (Lorette)), 1924 Otto Dix, Lichtsignale (Signaux lumineux), 1917 Otto Dix, Gesehen am Steilang von Cléry-sur-Somme (Sur les pentes de Cléry-sur-Somme), 1924 Otto Dix, Prager Straße (La rue de Prague), 1920 Otto Dix, Triptychon "Der Krieg" (Triptyque "La Guerre"), 1929-32 Otto Dix, Flandern (Les Flandres) (D'après Le feu d'Henri Barbusse), 1934-6 Otto Dix, Schädel (Crâne), 1924, eau-forte

Quand la Grande Guerre faisait vendre La guerre fait vendre. Ce ne sont pas les marchands d'armes qui le démentiront et encore moins leurs sous-traitants en tous genres. Celle de 1914-1918 fut une grande boucherie racontée en détail par les lettres des rescapés et les écrivains. Elle fut également, pendant quatre années, une opportunité pour la "réclame" qui, en dépit des circonstances, continua, tant que faire se pouvait, à vendre du rêve en jouant sur la fibre patriotique. > Lire aussi : Pour en finir avec dix idées reçues sur la guerre de 14-18 A l'occasion des commémorations du centenaire de la Grande Guerre, les éditions Hoëbeke publient La pub est déclarée ! Unis derrière le drapeau, et dénonçant le boche cause de tous les malheurs, les génies de la réclame ont essayé de vendre tout et n'importe quoi à une population totalement sous-informée. Au début de la guerre, la réclame est donc très archaïque. Daniel Psenny

Soldats de la Première Guerre mondiale : 1914-1918 Contenu de la base de données Cette base de données regroupe des références sur différents dossiers militaires de la Première Guerre mondiale. La numérisation des dossiers du personnel du Corps expéditionnaire canadien est terminée. La base de données comprend également des dossiers numérisés pour de nombreuses personnes ayant servi dans le Royal Newfoundland Regiment et le Corps forestier de Terre Neuve (avec la permission des archives provinciales The Rooms). Cette base de données comprend des noms tirés des dossiers militaires de la Première Guerre mondiale suivants : Dossiers du Corps expéditionnaire canadien : soldats, infirmières et aumôniers Les pages suivantes sont utiles pour comprendre certains documents figurant dans un dossier de service : Dossiers des volontaires du CEC ayant été refusés à Valcartier (RG9 II B 13) Peu après la déclaration de guerre britannique, en août 1914, le Canada levait un premier contingent de vingt cinq mille hommes pour servir outre-mer. Crédits

14-18 : Première guerre mondiale - Archives vidéo et radio Ina.fr huns

Related: