background preloader

UN SIECLE DE MATRICULES DANS LA

(Excepté les engagés volontaires entre 1914 et 1918 – voir n° 8). La circulaire du 4 mai 1870, en nous indiquant la manière de marquer les effets, nous donne des précisions sur le matricule. Chaque port de recrutement enregistre les marins – non inscrits maritimes (voir n° 7) – au fur et à mesure de leur incorporation dans une numérotation à suivre (sans remise à zéro au 1er janvier de l’année). Ce numéro-matricule se présente sous la forme d’un nombre (pouvant être supérieur à 100.000 pour les ports de Brest et Toulon) suivi d’un chiffre indiquant le Bureau Maritime de recrutement (BMR). Exemple : 62800.1 désigne le 62800e inscrit à Cherbourg. (Photo 1) A compter du 1er novembre 1924, la numérotation recommence à zéro chaque année civile et dans chaque port. Exemple : 2094 26-V indique un homme incorporé à Toulon en 1926. Cependant, on le rencontre le plus fréquemment écrit en ligne (Photo 2 - En bas d'un col bleu) Exemple : 4213/C/31~ 250-Biz-29 Exemple : 1126 T 51 (Photo 4) - DO pour Douala

http://marinedk.free.fr/Matricule/matricule.htm

Related:  Rechercher un Poilu

Retrouver le parcours militaire et médical d'un ancêtre Cette semaine, une question de Jacqueline EVRAS : Je recherche le parcours de mon arrière grand père né à Château-Thierry (02), décédé en 1886 à 23 ans au cours de son service militaire à Senlis. Il était cavalier au 5e régiment de cuirassiers en garnison à Senlis. Où dois-je m'adresser pour obtenir des informations sur son dossier militaire et peut-être médical, car il a l'air d'être décédé brusquement. Centenaire de la Première Guerre mondiale: combien de «poilus» de votre département parmi les victimes? [CARTE INTERACTIVE] Temps de lecture: 8 min Sur la plaque, deux soldats, un fantassin et un fusilier-marin, regardent vers un horizon espéré radieux: l'oeuvre date de 1935, dix-sept ans après la «Der des Ders», dont les deux bornes, «août 1914-novembre 1918», encadrent leurs visages. En dessous, on peut lire: «Les anciens combattants bretons à leurs 240.000 morts» Ce chiffre qui orne la grande galerie de la cour d'honneur des Invalides, on le trouve aussi dans la basilique de Saint-Anne d'Auray (Morbihan), sous la plume d'un député ou dans des ouvrages grand public. Extrait du guide touristique Le Petit Futé consacré à la Bretagne.

Générations14 : l'un de vos aïeux a-t-il pris part à la Première Guerre Mondiale ? - France 3 Lorraine Dans le cadre des commémorations du Centenaire de la Première Guerre Mondiale, Cinétévé et France 3 Nord-Est vous proposent de partir à la rencontre de vos aïeux "Morts pour la France". Qui étaient-ils ? Qu’ont-ils vécu ? Que vous ont-ils laissé et quel lien entretenez-vous avec eux 100 ans après ? comment retrouver la période militaire de nos ancêtres Les registres et dossiers de recrutement militaire sont riches de renseignements sur le destin des individus puisque la majorité de la population masculine est concernée par ce recrutement. Les dossiers de recrutement conservés aux Archives départementales émanent des services préfectoraux et, uniquement pour les registres matricules, des services de l'armée ; ils constituent la sous-série 1R. Les dossiers des officiers de carrière, comme d'ailleurs les opérations militaires et la vie des régiments, sont conservés par le Service historique de la Défense, à Vincennes.

généalogie / service militaire Chaque année, les jeunes qui passaient leur conseil de révision au chef-lieu de canton en profitaient généralement pour marquer ce jour. Souvent, un objet était fait ou acheté pour se souvenir de son numéro de tirage au sort. Il m'est parvenu un de ces objets, pour lequel il faut que j'approfondisse le propriétaire (arrière-grand-père paternel ? son père ?) Cela m'a incité à en savoir plus sur le service militaire en général et surtout sur sa durée au fil du temps et savoir ainsi facilement le temps passé à son service militaire par mes ancêtres masculins. C'est l'objectif de départ de cette page. 700 000 - À la recherche des soldats disparus de la Grande Guerre - Autour des programmes Exploration documentaire d'Olivier Lassu et Maxime Chillemi, le webdoc 700 000 est une enquête inédite à la recherche des soldats disparus de la guerre de 14-18, coproduite par Universcience, Drôle de Trame, Narratio Films, l'Inrap et Pictanovo. Il y a cent ans, les plus grands empires et puissances du monde se sont donné rendez-vous pour combattre, déployant leurs soldats et leurs armées dans les plaines du Nord et les vallées de l'Est. Durant plus de quatre ans, de 1914 à 1918, dix millions d'hommes sont morts le long de cette ligne de front. La plupart inhumés, mais 700 000 disparus sur les champs de bataille ou dans des sépultures provisoires.

Rechercher les traces d'un combattant Avant-Propos Retracer l’itinéraire d'un aïeul ayant combattu dans une guerre, n'est pas une chose aisée. Malgré la multitude de documents offerts dans les Archives Françaises, les Archives étrangères et les Archives numérisées, trouver des pistes pour comprendre le voyage d'un ancêtre est réellement le parcours du combattant. Geneawiki, contient beaucoup d'informations qui vous seront utiles. Les livres d’or des soldats morts pour la France sont en ligne Le 27 août 2014 par Frédéric (Geneanet) On trouve sur les monuments aux morts de toutes les communes de France les noms des soldats morts au champ d’honneur, et Geneanet vous propose depuis des années de les photographier et d’en relever les noms. Mais savez-vous que ces mêmes soldats, dont les noms ont été gravés dans la pierre, figurent également dans ce qui a été appelé les “livres d’or”… disponibles depuis peu sur Internet. Ces livres d’or constituent un excellent complément aux noms figurant dans les monuments aux morts. Complément, parce que des différences peuvent apparaître. En effet, ces livres d’or ont été rédigés en 1929 dans le but de recenser les soldats ayant bénéficié de l’appellation “Mort pour la France”, à partir des informations fournies par les mairies, mais les monuments ont quant à eux été construits plus tôt, entre 1920 et 1925, il peut donc y avoir des différences.

Retrouver l’histoire d'un soldat de la Grande Guerre Retrouver les documents qui concernent un soldat Vous pouvez consulter notre tutoriel en vidéo ci-dessous ou suivre les étapes décrites dans cette page. 1ere étape : chercher dans ses archives familiales Correspondance d'un militaire au front La Première Guerre mondiale est un événement suffisamment récent pour que l'on ait conservé des papiers de famille qui permettent de trouver les premiers éléments d’information concernant le parcours d’un soldat. Vous pourrez peut-être ainsi trouver parmi les membres de votre famille : Retrouver le lieu de sépulture d'un soldat tué en 1914-1918 Cette semaine, une question de Luc Molet : Existe-t-il un site Internet ou une adresse postale qui me permettra de retrouver le lieu d'inhumation d'un membre de ma famille tué au cours de la guerre 1914-1918 ? Oui, vous pouvez interroger la base de données du site Sépulture de Guerre à l’adresse : mais seuls les combattants inhumés dans des nécropoles militaires ou dans les carrés militaires des cimetières communaux y sont répertoriés. De nombreuses familles préféraient récupérer les corps des défunts pour les faire enterrer près d’elles, dans un caveau familial. Dans ce cas on n’en trouve pas trace dans la base de données. Par ailleurs des dépouilles de soldats n’ont jamais été identifiées et d’autres combattants ont purement et simplement été portés disparus.

Related: