background preloader

Des villes toujours plus grosses

Des villes toujours plus grosses
Les mégacités, ces villes de plus de dix millions d’habitants, sont aujourd’hui plus de trente dans le monde. Elles devraient être cinquante en 2050. Retour sur une tendance lourde et ses conséquences sur nos modes de vie. La ville est-elle l’avenir de l’homme ? Depuis cinquante ans, le mouvement d’urbanisation de la planète s’est fortement accéléré, et le nombre de citadins a officiellement dépassé 50 % de la population mondiale. Dans le même temps, on a assisté à l’émergence d’une forme nouvelle de villes : les mégacités, des mastodontes urbains de plus de dix millions d’habitants… au minimum. Le casse-tête de la taille « L’urbanisation est si intense qu’elle a brouillé les cartes, raconte Michel Lussault, géographe au laboratoire Environnement, ville, société1. Les agglomérations urbaines de plus de 10 millions d’habitants (2010). Inutile de chercher ces prochains mastodontes en Europe ou sur le continent américain. Un facteur d'innovation économique et sociale

https://lejournal.cnrs.fr/articles/des-villes-toujours-plus-grosses

Related:  Villes et développement durableVilles et développement durableCNRS

Le « New Urbanism » et la soutenabilité Kentlands (Maryland) © Cynthia Ghorra‑Gobin Dossier : Actualité des modèles urbanistiques Le New Urbanism (NU), un courant d’urbanisme made in America officiellement fondé en 1993, a déjà plus de vingt ans. Il résulte de l’initiative d’architectes-urbanistes soucieux de formaliser leurs pratiques et leurs engagements pour la création de quartiers répondant à des critères de qualité architecturale et de bien-être (long-lasting and better-performing neighborhoods) respectueux de l’environnement naturel. Les fondateurs du NU, Peter Calthorpe, Andrés Duany, Elizabeth Moule, Elizabeth Plater-Zyberk, Stefanos Polyzoides et Dan Solomon, ont confié la coordination du mouvement à Peter Katz, qui en fut le premier directeur exécutif. Chaque année, une conférence annuelle permet de discuter les avancées théoriques et de présenter à des élus locaux les dernières réalisations sur l’ensemble du territoire des États-Unis.

Le très impopulaire arrêté Poubelle - Presse RetroNews-BnF Le 24 novembre 1883, le tout nouveau préfet de la Seine, Eugène Poubelle, signe un arrêté qui oblige les propriétaires parisiens à fournir à chacun de leurs locataires un récipient muni d'un couvercle pour accueillir les déchets ménagers. Parallèlement, le ramassage des ordures est mis en place. Le préfet a même prévu la collecte sélective : trois boîtes sont obligatoires, une pour les matières putrescibles, une pour les papiers et les chiffons, et une pour le verre, la faïence et les coquilles d'huîtres. C'est une date-clé dans l'histoire de l'hygiène publique. Pourtant, à l'époque, l'arrêté Poubelle se heurte à une vaste levée de boucliers de la part de la population parisienne...

Pourquoi les humeurs jouent sur notre santé Pour quelles raisons tombons-nous plus souvent malade lors de périodes de stress intense ? C'est l’une des questions ciblées par la neuro-immunologie, qui étudie les interactions entre système nerveux et système immunitaire. Une discipline récente mais déjà porteuse de grands espoirs thérapeutiques, comme nous l’expliquent Jean-Philippe Herbeuval et Nikaïa Smith. Une fois par mois, retrouvez sur notre site les Inédits du CNRS, des analyses scientifiques originales publiées en partenariat avec Libération (link is external). Nous savons depuis peu que les neurones ne sont pas restreints au cerveau, mais sont également présents en très grand nombre (plus de 200 millions) dans l’intestin. Les villes américaines / La ségrégation raciale des villes américaines diminue-t-elle toujours ? Posted by urbanites on mercredi, novembre 9, 2016 · Leave a Comment Sylvestre Duroudier L’article de S. Duroudier au format PDF Trop souvent, à l’occasion d’un fait divers, la question raciale ressurgit dans les médias à propos des villes américaines : Ferguson en 2014, Charleston en 2015… Ces évènements contribuent à replacer les ghettos et les formes les plus exacerbées de la ségrégation raciale au cœur des débats. Et la question est d’autant plus vive dans un contexte urbain en pleine mutation : réorientation libérale des politiques urbaines (Wilson, 2007), métropolisation, renouveau des centres, des processus qui participeraient à une polarisation raciale accrue dans les villes des États-Unis.

Habiter en ville : l’avenir du monde ? S’il existe un phénomène géographique universel, c’est bien la ville. Et il ne va que s’amplifier : selon les Nations unies, 54 % des habitants de la planète sont urbains en 2014, un taux qui n’était que de 30 % en 1950 et devrait atteindre 66 % en 2050 (1). Habiter la Terre se fera donc principalement dans ces territoires présentant une certaine densité de constructions, d’individus et de réseaux. Les villes ne semblent avoir aucune limite. Pourtant, une réflexion s’impose.

Sciences biologiques - Parutions Pour survivre, il est crucial de mesurer la vitesse d’objets, de proies ou de prédateurs en mouvement. Or, comment le cerveau réalise cette tâche avec précision reste largement mystérieux. L’équipe de Pascal Mamassian du Laboratoire des systèmes perceptifs à l’Ecole Normale Supérieure et de Guillaume Masson à l’Institut de neurosciences de la Timone, ont identifié un nouveau mécanisme basé sur la cohésion perceptive de mouvements complexes, comme le déplacement de nuages ou de nuées d’oiseaux.

Un autre exemple étude de cas Londres et Djakarta Villes et développement durable - Clio-Lycée G3 – Aménager la ville Villes et développement durable Horaire : 8h + 2h d’évaluation Objectifs cognitifs (notions, concepts, vocabulaire) Ville, ville durable (notions‐clés du chapitre) Société, territoire, aménagement Mégalopole, mégapole, métropole Croissance urbaine, urbanisation Étalement urbain, périurbanisation Fragmentation urbaine, ségrégation sociospatiale, ghettos, Gated Communities Mobilités, migrations pendulaires Acteurs, politiques urbaines Développement durable urbain Ecoquartier, bidonvilles, slums Une photo pour penser les inégalités Une photo pour penser les inégalités Picturing Inequalities Hervé Théry traduction | translation Claire Hancock

Des virus à l’assaut des bactéries Cet après-midi, Michael Hochberg et son collègue Oliver Kaltz partent à la chasse aux bacteriophages : Des virus, inoffensifs pour l'homme mais tueurs de bactéries et peut être la clé pour résoudre l'épineux problème de la résistance aux antibiotiques. Interview Michael Hochberg, biologiste 'Donc là nous prenons un échantillon de cette eau, car c'est dans les stations d'épuration que l'on trouve les bactéries en plus grand nombre dans l’environnement. Les phages ont besoin de bactéries pour se développer. Dans cet échantillon, il doit y avoir quelques 100 millions de phages. Pour nos recherches, il suffira d'en isoler une centaine en laboratoire.'

Related: