background preloader

La métropolisation de la France : entre fragmentation et hypermobilité - Sciences

La métropolisation de la France : entre fragmentation et hypermobilité - Sciences
26 millions et demi. C'est le nombre de personnes qui habitent, travaillent et vivent dans les 17 aires urbaines métropolitaines de France, c'est à dire dans les 17 agglomérations de plus de 400 000 habitants. Soit 45% de la population hexagonale. Pourtant, l'illusion d'optique est tenace : ces 17 aires métropolitaines d'urbanisation continue étant bien loin d'occuper 45% de la superficie de la France, elles n'éliront pas, loin de là, 45% des députés en juin prochain. Et pourtant! Terminé, le territoire découpé en régions plus ou moins rurales, qu'elles fussent agricoles ou industrielles, et polarisées par leurs capitales historiques; disparue, l'armature urbaine de villes connues pour leur spécialisation économique et hiérarchisées en fonction de leur éloignement à Paris. La semaine prochaine, troisième volet de notre série sur la nouvelle géographie de la France : des centres et des périphéries partout! Les portes d'entrée de la France et les systèmes territoriaux des flux ©DATAR

Redécoupage territorial: et si on redessinait la France à la carte? La grande passion française pour la délimitation de périmètres territoriaux –ou charcutage– est de retour. François Hollande a relancé, lors de sa conférence de presse du 14 janvier, la grande partie de puzzle territorial en affirmant que le nombre de régions «peut évoluer». Le député de l'Essonne et porte-parole du groupe PS à l’Assemblée Thierry Mandon a précisé le lendemain que de 22, le nombre de régions métropolitaines pourrait passer à une quinzaine. Pour les géographes que nous avons interrogés, revoir le découpage des régions françaises n’est pas forcément une mauvaise chose. Qu’est-ce qu’une région? «Ce qui fait "région", analyse le géographe, ce n'est pas l'institution régionale mais les relations (économiques, sociales, culturelles) entre la capitale régionale et les territoires environnants. «Politiquement, les régions sont d'ailleurs aujourd'hui relativement marginalisées par rapport à la montée en puissance des grandes villes et à l'institutionnalisation des métropoles.»

Un nouveau système urbain? Des villes en réseaux C'est Olivier Dollfus qui proposa en 1996 la première théorisation rigoureuse de l'AMM. " L'archipel mégalopolitain mondial (AMM), formé d'ensemble de villes qui contribuent à la direction du monde, est une création de la deuxième moitié du XX° siècle et l'un des symboles les plus forts de la globalisation liée à la concentration des activités d'innovations et de commandement. Retour haut de page Des lieux de commandement " Il y a aussi d'autres divisions entre les lieux, entre les lieux qui commandent, ceux qui s'adaptent, ceux qui sont largués et ceux qui sont isolés. Dollfus Lieu ou processus ? L'AMM ne se réduit pas à un ensemble de métropoles créatrices d'activités, de richesse et d'innovations, même juxtaposées ou reliées entre elles. La " ville globale " La surconcentration des activités dans les villes est une surprise de taille. Propriétés distinctives de la " ville mondiale " Vers la ville monde

La mission de réflexion stratégique sur les métropoles La Datar a lancé, à l’automne 2010, une mission de réflexion stratégique sur les métropoles françaises. Cette réflexion vise à proposer une politique nationale en faveur du développement et du rayonnement des systèmes métropolitains et des territoires qui leur sont associés. Les territoires métropolitains français sont les portes d’entrée de la mondialisation, les pivots d’une armature urbaine en mutation, des lieux essentiels au développement, à l’innovation et à la croissance. Ils constituent un enjeu national d’attractivité, de cohésion, de compétitivité et de développement durable. Afin d’analyser et de relever au mieux ces enjeux, la Datar a mis en oeuvre plusieurs chantiers. Fin 2009, la démarche de prospective Territoires 2040, aménager le changement était initiée. Dans le cadre de son programme d’études 2010, la Datar a également initié deux études à l’échelle métropolitaine. Consultez les synthèses des études métropolitaines de la DATAR :

Nous sommes 66,3 millions Manifestation à Paris pour la défense de la liberté de la presse © PHOTOPQR/EST ECLAIR L'INSEE nous a compté : au 1er janvier 2015, nous étions 66,3 millions d'habitants dont 64,2 millions en métropole et 2,1 millions dans les départements d'Outre-mer. Le pays a gagné 300 000 habitants en un an, soit une augmentation de 0,4%, essentiellement due au solde naturel (+264 000) résultant de naissances (820 000) plus nombreuses que les décès (556 000). Le solde migratoire est de 33 000. On comptait deux enfants par femme l'an dernier en France hors Mayotte. L'espérance de vie à 60 ans a elle aussi augmenté pour atteindre 27,7 ans pour les femmes et 23,2 ans pour les hommes, soit une hausse de 2,7 ans en 20 ans pour les femmes et de 3,5 ans pour les hommes. Du fait de la plus grande fécondité, la part des personnes de 65 ans et plus dans la population est inférieure en France à la moyenne européenne.

Points de repères : Les villes globales, article Géographie On trouve des villes globales sur tous les continents, sous toutes les latitudes, de New York à Buenos Aires, de Londres à Mumbay, de Tokyo à Sydney. Tant en termes de création de richesse que de pilotage de l’économie mondiale, quelques pôles urbains tiennent cependant le haut du pavé. La mégalopole américaine, le réseau de villes européen et le nuage urbain Tokyo-Osaka se voient confirmés dans leurs fonctions. Une poignée de villes émergentes asiatiques s’est néanmoins imposée, emmenée par Singapour, Séoul et Hong Kong. Il existe plusieurs manières de mesurer l’importance économique d’une ville. • Le produit urbain brut (PUB) est l’équivalent pour les villes du produit intérieur brut (PIB) pour les Etats. • Le classement MasterCard des villes globales associe à chacune des 75 villes considérées un indice composite. • Les tableaux ci-dessous, construits à partir du classement MasterCard, indiquent que le classement des villes varie notablement selon le domaine considéré. • Ville globale

Le Grand Défi 2020 : les propositions du monde économique au monde politique Ce changement passe par une politique qui doit concilier progrès social, préservation de l’environnement et performance économique, au sein de laquelle l’entreprise jouera un rôle sociétal fondamental. Ensemble, nous ferons converger les initiatives pour promouvoir notre territoire et lancer le cycle d’une nouvelle économie, plus juste, plus cohérente, plus performante et plus humaine. Tel était l’objet de la soirée Le Grand Défi, le 5 novembre 2013, telle est la raison de l’intitulé de ce Livre Blanc : "Le Grand Défi 2020". Pour initier la prochaine ère qui consacrera la création de richesse locale et globale, nous avons travaillé sur sept grands chantiers que nous estimons prioritaires. À la clé, c’est une mutation sans précédent qui s’opèrera : Au service de l’intérêt général et s’inscrivant dans le futur immédiat, cet ambitieux projet ne pourra se réaliser sans une réelle gouvernance économique partagée, nourrie de valeurs, de capital humain et d’esprit de performance.

Le panorama des industries agroalimentaires - Edition 2014 Tous les deux ans, le ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt produit à l’occasion du Salon International de l’Alimentation un état des lieux de l’industrie agroalimentaire française. Il donne accès aux données publiques sur l’agroalimentaire, par secteurs et par région, à travers les trois parties suivantes : les enjeux des industries agroalimentaires, déclinés en 11 thématiques ; 41 fiches analytiques sectorielles comportant des informations statistiques, des données d’actualité et les commentaires des experts du ministère ; 27 fiches régionales présentant les chiffres clés, le diagnostic ainsi qu’une carte représentant les industries agroalimentaires de la région, en fonction de leur effectif salarié. Le Panorama des industries agroalimentaires comprend trois parties : les enjeux de l’agroalimentaire déclinés en 11 thématiques Panorama 2014 - Enjeux (PDF - 187 Ko) Contact : Remerciements Il convient de remercier :

Miami, un décor à l’envers. Géographie comparée de la métropole à travers « Miami Vice » et « Dexter » Dossier : La ville des séries télé « S’il reste des images et des récits aujourd’hui, autour des villes américaines, c’est à la télévision qu’on les trouve en priorité. La télé reconstitue à sa manière la géographie de l’Amérique » – E. Higuinen et O. Joyard dans Jousse et Paquot (2005). Miami Beach, à l’endroit à l’envers ? Territoires urbains en série Les séries télévisées ont tendance à inscrire leur récit dans des espaces géographiques – notamment urbains – fortement marqués. Figure 1 : La ville états-unienne des séries. Un partage relativement récurrent des tâches apparaît cependant en fonction de l’ancrage dans certains espaces urbains et une typologie peut ainsi être dégagée (figure 1). Miami, haut lieu des séries Avec les séries Miami Vice et Dexter, qui mettent en scène l’ensemble de l’agglomération floridienne, Miami offre un terrain passionnant pour une investigation géographique. Dialogue associé à l’image (voix-off de Dexter) : De l’envers du décor au décor à l’envers

Montpellier Agglomération Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Histoire[modifier | modifier le code] Le , l'ancien district de Montpellier, créé en 1965, qui avait regroupé 12, puis 15 communes, s'est transformé en communauté d'agglomération (Montpellier Agglomération) comptant 38 communes (voir le site officiel de Montpellier-Agglomération [2]). La constitution de ce nouveau périmètre a fait l'objet d'une polémique locale, beaucoup de communes refusant de s'y associer. Les arguments des opposants portent souvent sur la personnalité de Georges Frêche et par conséquence l'hégémonie de Montpellier dans le fonctionnement de la communauté. Par arrêté préfectoral du , la commune de Palavas-les-Flots a rejoint le 1er janvier 2005, la communauté de communes du Pays de l'Or (correspondant au canton de Mauguio). Projet de fusion avec les agglomérations du bassin de Thau[modifier | modifier le code] Compétences[modifier | modifier le code] Compétence culturelle[modifier | modifier le code] Le tramway géré par la TaM

Définir la France en géographie : un défi Cybergéo a publié, le 21 décembre 2014, un article fort intéressant de Jean-François Thémines et Anne-Laure Le Guern « Définir la France en géographie : des professeurs et des élèves au travail dans l’enseignement secondaire ». Il s’agit d’une analyse réflexive sur la France en géographie (et non de la géographie de la France). La France en géographie fait partie de ces sujets sensibles en ce qu’ils touchent l’identité disciplinaire. L’article commence par recenser la diversité des positions des géographes, ainsi que par le caractère souvent esquissé, non intégralement argumenté, des réponses proposées. 4 voies sont présentées : - génétique - organisationnelle - critique - clinique Les chercheurs s’attachent ensuite à suivre le travail de six enseignants d'histoire et géographie dans des contextes d'enseignement très différents : ils caractérisent leurs manières de relever le défi qu’ils se sont fixés, avant d’analyser des productions iconographiques de leurs élèves.

Métropole (intercommunalité française) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les futures métropoles françaises. En France, une métropole est un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre créé par la loi de réforme des collectivités territoriales de 2010[1] et dont le statut est remanié par la loi du 27 janvier 2014 de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles[2]. Il s'agit de la forme la plus intégrée des intercommunalités françaises, qui ne concerne que les territoires de plus de 400 000 habitants. La métropole Nice Côte d'Azur est la seule métropole créée avant la réforme de 2013, le , dans le cadre de la loi de 2010. La loi de 2014 permettra la création par décret de métropoles pour les agglomérations de Toulouse, Lille, Bordeaux, Nantes, Strasbourg, Rennes, Rouen, Grenoble, Montpellier et Brest le , en remplacement des intercommunalités existantes. La définition de la métropole, telle que modifiée par la loi du 27 janvier 2014, est :

Related: