background preloader

Conférence Paris au Moyen Age

Conférence Paris au Moyen Age
Related:  cerise03Villes

Shlomo Sand : l’exil du peuple juif est un mythe L’historien Shlomo Sand affirme que l’existence des diasporas de Méditerranée et d’Europe centrale est le résultat de conversions anciennes au judaïsme. Pour lui, l’exil du peuple juif est un mythe, né d’une reconstruction à postériori sans fondement historique. Entretien. Parmi la profusion de héros nationaux que le peuple d’Israël a produits au fil des générations, le sort n’aura pas été favorable à Dahia Al-Kahina qui dirigea les Berbères de l’Aurès, en Afrique du Nord. D’après l’historien Shlomo Sand, auteur du livre « Quand et comment le peuple juif a-t-il été inventé ? Dans ce livre, Sand essaie de démontrer que les Juifs qui vivent aujourd’hui en Israël et en d’autres endroits dans le monde, ne sont absolument pas les descendants du peuple ancien qui vivait dans le royaume de Judée à l’époque du premier et du second Temple. Mais alors, quand le peuple juif a-t-il réellement été inventé, selon l’approche de Sand ? Entretien Cette crainte n’est-elle pas fondée ? « Non. Note :

Musée de Cluny | Accueil LA VILLE DANS LA CHRETIENTE MEDIEVALE (XI - XIIIème siècles) : étude de Paris Objectif : Proposer un cheminement dans le thème 3 qui intègre la question des sociétés et cultures urbaines dans la présentation de la chrétienté médiévale. Ce travail s’appuie sur l’étude de Paris. Le travail sera réinvesti dans une seconde ville issue d’une aire culturelle différente (Tolède ou Sienne, Palerme…). Manuel de référence : édition Belin seconde 2010 (dont de nombreux documents présentés sont extraits). Travail entre 8 et 9 heures Notions à aborder dans ce thème 3 : féodalité, société d’ordres, clergé séculier, clergé régulier, dissociation clergé / laïcs, ordres mendiants, sacrements, salut, dîme, trêve de Dieu, paix de Dieu, hérésies, christianisation, croisades, inquisition, guerre sainte, paganisme, ville, corporations, exode rural, les « libertés », bourgeois. Bibliographie : Cf. fiche bibliographique en annexe. - M. - Jérôme Baschet, La chrétienté médiévale, représentations et pratiques sociales, DOC PHOT N° 8047, 2005 Objectifs méthodologiques : Introduction du cours:

Le monde selon Ryszard Kapuściński Autour de : Ryszard Kapuściński, Œuvres, traduit du polonais par Véronique Patte, Flammarion, 2014, 35 €. L’œuvre monumentale de Ryszard Kapuściński, grand reporter polonais (1932-2007), a été saluée à la fois par les journalistes, qui en ont fait un modèle du reportage littéraire, et par des écrivains aussi reconnus que John Updike, Salman Rushdie ou Gabriel García Márquez. Ses livres, vendus à plus d’un million d’exemplaires, offrent un témoignage exceptionnel des bouleversements survenus au cours de la seconde moitié du XXe siècle : indépendances africaines, guerres sud-américaines, révolutions en Éthiopie ou en Iran, chute de l’URSS. Le travail de Kapuściński suscite néanmoins de nombreuses polémiques, engageant la nature même du reportage littéraire et les frontières entre le fait et la fiction. Un reporter face au pouvoir Dans les années 1970, Kapuściński s’était toutefois montré de plus en plus critique envers le pouvoir polonais. Aux origines d’un style De l’histoire à la culture

Fréquence médiévale : Arthur, un roi historique ? – Histoire & Images Médiévales Le Roi Arthur est-il un personnage historique ou bien une invention mythologique ? Vous êtes nombreuses et nombreux à nous poser cette question, et nous l’avons abordé cet été dans cet article à propos des fouilles de Tintagel. Mais, pour en savoir plus, nous avions besoin de nous adresser à un spécialiste du haut Moyen âge des Iles britanniques. Et nous l’avons trouvé en la personne de l’historien Alban Gautier, auteur d’un très bel ouvrage intitulé sobrement Arthur (Ellipse, 2007 – 2013 pour l’édition de poche). Pour en savoir plus, n’hésitez pas à lire l’excellent article de Mark Adderley et Alban Gautier, « Les origines de la légende arthurienne : six théories », Médiévales, 59, automne 2010, disponible en cliquant sur ce lien. Merci à Exomène, l’homme qui retira le mp3 du rocher numérique, pour le montage. William Blanc

Villes et sociétés urbaines en Occident (XI-XIVe siècle) Auteur : BelisaireVisualisations : 34142Modifié : 13/01/2013 à 16h23 Durant le haut Moyen Âge, les villes ont été plongées dans une certaine léthargie. Les cités antiques se rétractaient à l'intérieur de leurs murailles tandis qu'avait lieu un phénomène de ruralisation marqué. Le XIe siècle est celui du réveil des villes : les anciennes cités antiques s'étendent et voient leur population croître tandis qu'apparaissent de nouveaux centres de peuplement. Les villes deviennent aussi d'importants foyers de culture : si la culture s'était réfugiée au haut Moyen Âge dans les monastères, elle gagne les villes à partir du XIe siècle du fait de la création des universités, du maintien des écoles cathédrales, et de l'ascension des élites marchandes. Centre politique, économique et religieux, la ville médiévale, contrairement à ce que l'on pourrait penser, n'échappe pas au pouvoir seigneurial. L'expansion des villes Le renouveau urbain L'essor des échanges Les caractères des villes

Loup - Vikidia Loup gris couché dans l'herbe. Cette espèce est protégée dans de nombreux pays, car ses populations se sont beaucoup réduites. Le mot loup vient du latin lupus, qu'on retrouve dans le nom scientifique du loup : Canis lupus. La femelle de l'espèce est la louve, et le « petit » est couramment appelé « louveteau », mais il existe en fait différentes façons de le nommer selon son âge. Description[modifier | modifier le wikicode] Le loup est un animal quadrupède, couvert de fourrure habituellement grise (d'où son nom), mais pouvant être d'une couleur très variable. Taille[modifier | modifier le wikicode] Selon les sous-espèces, les loups du grand Nord américain sont les plus grands, ils mesurent 70 à 90 cm de haut à l'épaule (80 cm en moyenne). Mode de vie et comportement[modifier | modifier le wikicode] Locomotions[modifier | modifier le wikicode] Le loup est un quadrupède (il marche à quatre pattes). Les loups ont un excellent flair. Menaces du loup[modifier | modifier le wikicode] Au Moyen-âge

Can You Name These Famous Figures from the Middle Ages? Here are 12 of the most famous people from the Middle Ages – can you match the name to the image? Bref historique Autel de la Basilique Saint-MarcCe retable en orfèvrerie, serti d’émaux et de pierres précieuses a été fabriqué à Byzance au Xème siècle et est considéré comme un des joyaux de l’art byzantin. Photo Jean-Marc Kiener Une histoire mythique faite de paradoxes Venise a dès ses origines alimenté une histoire mythique faite de paradoxes. Après avoir résisté aux tentatives de conquête des Carolingiens et consolidé les institutions communales en 1141, le petit duché devient en 1204, sur les décombres de l'Empire byzantin, une puissance méditerranéenne forte d'un empire colonial. Cependant, au début du XVe siècle, Venise abandonne l'économie maritime pour s'orienter vers une politique de conquêtes en Italie, où le patriciat investit ses gains dans l'acquisition de terres. La conquête lombarde

Équilibre ponctué Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Gradualisme phylétique et théorie des équilibres ponctués La théorie des équilibres ponctués Apparition et contenu de la théorie[modifier | modifier le code] La théorie des équilibres ponctués a été présentée pour la première fois par Niles Eldredge et Stephen Jay Gould en 1972, dans un article intitulé : Punctuated equilibrium : an alternative to phyletic gradualism dans l'ouvrage collectif Models in Paleobiology. Toutefois, il semble que, bien avant Niles Eldredge et Stephen Jay Gould, Charles Darwin lui-même puisse être considéré comme un précurseur de la théorie des équilibres ponctués. Voici le passage concerné : — Fin (conclusions) du chapitre 11 de l'Origine des espèces. Cependant, la fin de ce fragment (en italiques) a été ajoutée par Darwin à la quatrième édition, publiée en 1866, par rapport à la troisième édition et conformément à Wilkins et Nelson (2008). Critiques de la théorie[modifier | modifier le code]

Histoire de la république de Venise Introduction Origines de Venise Naissance du duché et conquête de l'indépendance La grande expansion Le déclin Commerce et mer adriatique Au bas moyen âge, Venise devient extrêmement riche, grâce au contrôle du commerce avec l'est, elle commence à s'étendre en Mer Adriatique et au-delà. Cette phase d'expansion débute en l'an 1000, lorsque la flotte guidée par le doge Pietro II Orseolo pour combattre les pirates qui opprimaient de leurs incursions les côtes vénitiennes, reçut la soumission des villes côtières d'Istrie et de Dalmatie. L'empereur byzantin reconnut ensuite les titres vénitiens sur les duchés d'Istrie et de Dalmatie. En 1071 eu lieu la bataille entre Grégoire VII et Henri IV, mais Venise, en restant fidèle à sa politique d'équilibre entre les grandes puissances, ne pris parti ni pour le Pape ni pour l'empereur. Au sud de l'Italie les Normands étaient devenus les vrais protagonistes.

Venise et sa lagune, riche iconographie Valeur universelle exceptionnelle Brève synthèse Le bien du patrimoine mondial comprend la ville de Venise et sa lagune, situées dans la région du Veneto au Nord-Est de l’Italie. Fondée au Ve siècle après J.-C. Dans cette lagune qui s’étend sur 50.000 km², nature et histoire sont indissociables depuis le Ve siècle, lorsque les populations vénètes, se réfugièrent sur les îlots sablonneux de Torcello, Jesolo et Malamocco pour échapper aux incursions barbares. Dans cette mer intérieure sans cesse menacée, un minuscule archipel vit s’élever au ras des flots l’un des plus extraordinaires espaces bâtis du Moyen Age. Venise et son paysage de lagune est le résultat d'un processus dynamique qui illustre l'interaction entre l’homme et son environnement naturel au fil du temps. Venise et sa lagune forment un tout indissociable dont la ville de Venise est le cœur historique et une réalisation artistique unique. Critère (i) : Venise est une réalisation artistique unique. Intégrité Authenticité

Related: