background preloader

Politiques urbaines et gentrification, une analyse critique à partir du cas de Paris

Politiques urbaines et gentrification, une analyse critique à partir du cas de Paris
1Depuis quelques années, la gentrification suscite l’intérêt des chercheurs français qui utilisent cette notion pour analyser le devenir des centres-villes (Bidou-Zachariasen, 2003 ; Simon, 2005 ; Fijalkow et Préteceille, 2006 ; Authier et Bidou-Zachariasen, 2008). Théorisée et étudiée par des chercheurs principalement anglais et nord-américains depuis les années 1970, la notion désigne une forme particulière d’embourgeoisement qui transforme la composition sociale comme le bâti et l’espace public des quartiers populaires. Elle présente l’intérêt d’éclairer l’interaction entre la transformation des rapports sociaux et celle de l’espace urbain. Inventé par une sociologue marxiste à propos de Londres dans les années 1960, le terme de gentrification avait à l’origine une portée critique en dénonçant l’éviction des classes populaires du centre-ville (Glass, 1964). Les spécificités de Paris par rapport aux autres métropoles Acteurs et facteurs de la gentrification Cartes 1 et 2. Tableau 1.

http://espacepolitique.revues.org/1314

Related:  Paris et région parisienneVILLE : PRECARITE, PAUVRETE, RICHESSEDes lieux abandonnésLa France en villes

L'ambition du Grand Paris, malgré la crise LE MONDE | • Mis à jour le | Par Éditorial du "Monde" L'on déplore trop souvent la dictature de l'urgence qui pèse sur les responsables politiques pour ne pas saluer, quand ils se produisent, les desseins stratégiques et les décisions ambitieuses. C'est le cas du chantier du Grand Paris.

Le Caire, métropole d'un pays pauvre - Réviser une notion - Géographie - 6e Située au bord du Nil, juste avant le delta du fleuve, Le Caire est la capitale de l'Égypte. Avec seize millions d'habitants, c'est aussi la première agglomération du continent africain et du monde arabe. Comment est-elle organisée ? En quoi est-elle caractéristique des métropoles des pays pauvres ? I. L'explosion des villes La démocratie chez Platon et Aristote La question du meilleur régime est au cœur de la réflexion et la philosophie politique des deux Anciens. Plusieurs dialogues de Platon (La République ou Le Politique) et d’Aristote (La Politique) traitent en profondeur la question. Il est difficile de résumer en une phrase la pensée politique de Platon et d’Aristote, cependant il est possible d’avoir plusieurs niveaux de lecture politique de leur œuvre :

1Les villes françaises (Billard, Chevalier, Madoré, Vuaillat, 2009), comme nombre d’agglomérations étrangères (Glasze, Webster, Frantz, 2002, 2005 ; Billard, Chevalier, Madoré, 2005 ; Capron, 2006 ; Le Goix, Webster, 2008 ; Paquot, 2009), sont marquées par le développement de ce que l’on dénomme, par défaut d’appellation spécifique en France, les ensembles ou enclaves résidentiel(le)s fermé(e)s. La nouveauté vient en réalité de l’ouverture à la vaste classe moyenne de cette forme d’habitat qui était l’apanage auparavant d’un nombre limité de ménages fortunés. Ces complexes d’habitat se caractérisent à la fois par leur fermeture physique (mur ou clôture) et par un contrôle des accès pour les non résidants. 3La première est basée sur un recensement des enclaves résidentielles fermées construites en France, grâce à l’analyse des descriptifs des programmes immobiliers neufs en cours de commercialisation en 2007 (Billard, Madoré, 2010). Des programmes résidentiels fermés partout 3

Revenus-Salaires - Regards sur la pauvreté en Ile-de-France Liens transversaux haut Menu principal Liste des raccourcis Aide Thèmes Zoom sur les cartes Colloque Futurs Urbains : La ville pour tous: nouvelles vulnérabilités, nouvelles gouvernances Les crises que nous connaissons en ce début du XXIe siècle – crise financière, impacts du changement climatique, urbanisation de la pauvreté – fragilisent les villes et leurs habitants et posent avec acuité la question des nouvelles vulnérabilités. On peut alors se demander quels sont les ressorts actuels des inégalités socio-spatiales et dans quelle mesure l’enchevêtrement ds inégalités d’accès au logement, aux services urbains, à la mobilité… sont à l’origine de nouvelles formes de vulnérabilités ? Et dans la mesure où ces vulnérabilités dépendent d’effets de cumul entre des choix contraints de localisation (périurbanisation…), un accès inégal à l’emploi et une inégale accessibilité aux services, comment penser des formes de gouvernance qui soient moins sectorisées et qui portent attention à l’offre de service à destination des personnes qui sont exclues des ressources urbaines ou y accèdent difficilement ? 1) Inégalités socio-spatiales et vulnérabilités urbaines

Collectif Etc, support d'expérimentations urbaines C’est la fin de notre intervention à Bruxelles, fin des Jeux Olympiques d’Anderlecht, et surtout, fin du dernier projet de… Après la collaboration avec AAA à Colombes, le Collectif Etc est parti sur les routes du Nord pour rejoindre Lille… Le Détour de France c’est aussi… Ce que l’on risque d’oublier, Le silence consensuel qui apaise et réunit sur l’herbe…

Dossier : Nature(s) en ville L’agriculture a toujours existé en milieu urbain. Les ceintures maraîchères et les jardins ouvriers sont deux exemples qui attestent des liens étroits et complexes tissés entre un espace – l’urbain – et une activité – l’agriculture. Relevant moins d’une dichotomie que d’un oxymore, l’agriculture urbaine « semble être maintenant tendance » (Torre et Bourdeau-Lepage 2013) : l’engouement croissant des acteurs de la ville et la prise de conscience des populations urbaines lui promettent un rôle majeur dans les réflexions et interventions territoriales des professionnels et collectivités territoriales. Mais au-delà d’un effet de mode, le développement et la diversification d’alternatives agricoles en milieu urbain relèvent de deux facteurs. Dans ce contexte, le visage de l’agriculture en milieu urbain – qu’il s’agisse de la ville dense et agglomérée ou des espaces périurbains – apparaît extrêmement divers.

L’agglomération de Paris, une métropole mondiale par _hg_sempai_ · 25 janvier 2015 Articles similaires Les dix métropoles mondiales les plus peuplées et les pays où elles se situent Une carte des dix métropoles mondiales les plus peuplées au format pdf (10_metropoles) La même carte en version noir et blanc au format png: 10_metropoles_n_b La même carte noir et blanc mais sans nomenclature au format png : 10_metropoles_n_b_vide La même carte mais avec la projection de Mercator le quiz pour vérifier… 26 août 2014 Gentrification La gentrification désigne une forme particulière d’embourgeoisement qui concerne les quartiers populaires et passe par la transformation de l’habitat, voire de l’espace public et des commerces. Cette notion s’insère dans le champ de la s sociale et implique un changement dans la division sociale de l’espace intra-urbain, qui passe aussi par sa transformation physique. À l’origine, gentrification est un néologisme anglais inventé en 1964 par Ruth Glass, sociologue marxiste, à propos de Londres.

Villes et projets urbains en Méditerranée - Le projet urbain de Barcelone : spécificité et modalités de réalisation - Presses universitaires François-Rabelais 1 Professeur titulaire, Institut d’urbanisme de l’Université de Montréal. 1Note portant sur l’auteur1 2Barcelone est certainement l’une des villes européennes où l’approche du “projet urbain”, comme alternative à la planification urbaine traditionnelle, s’est concrétisée avec le plus de force, donnant lieu à des réalisations nombreuses et appréciables. Après vingt ans d’intervention continue sur tout le territoire de la ville, on peut commencer à prendre un certain recul pour évaluer une expérience qui se lit clairement sur le terrain — un ensemble de transformations que certains ont qualifié de “renaissance de la ville”.

Gares exurbanisées et développement urbain : Le cas des gares TGV bourguignonnes 1Espace intermédiaire entre les pôles parisien et lyonnais, la Bourgogne constitue un espace de transit traversé par d’intenses flux méridiens. Si au 19e siècle, l’établissement du réseau ferroviaire fit de Dijon un carrefour de première importance, les axes de communication modernes — A 6 puis ligne TGV Paris-Lyon — ont renforcé l’orientation méridienne des flux au détriment de la capitale régionale dont la situation se trouva déclassée. Ainsi, lors de la mise en place de la ligne TGV Sud-Est, qui mit Lyon à deux heures de la capitale, le souci de rentabilité poussa la SNCF à privilégier la desserte des gares centrales des métropoles à forte potentialité de trafic, au détriment du territoire bourguignon dont les villes se sont trouvées écartées du tracé de la nouvelle ligne à grande vitesse (cf. Fig. 1).

Les inégalités socio-spatiales progressent-elles en Île-de-France Dossier : Le Grand Paris, une métropole en marche ? Depuis la fin des années 1990, le constat d’une accentuation des contrastes sociaux dans l’espace métropolitain parisien fait consensus, au point que des termes extrêmes tels que « ségrégation » et « ghetto » sont désormais utilisés couramment dans la sphère publique. Le débat scientifique s’est, quant à lui, cristallisé autour de la théorie de la « ville globale » et de son corollaire, la dualisation sociale et spatiale de l’espace métropolitain (Sassen 1991). Les beaux quartiers, qui s’embourgeoiseraient toujours plus, s’opposeraient à des quartiers « en difficulté » qui tendraient à s’homogénéiser tout en s’appauvrissant (Maurin 2004). Pourtant, bien que très visibles, de telles évolutions ne peuvent pas être envisagées comme exclusives et inéluctables. Notre observation porte sur la période 1990‑2007 avec une attention plus particulière sur les années de 1999 à 2007.

Revue ESPRIT La ville à trois vitesses Alors que la dynamique historique de la ville favorisait une agrégation de populations diverses dans un même espace, on assiste aujourd’hui à une rupture correspondant à un triple mouvement de séparation : l’embourgeoisement des centres-villes prestigieux, le départ des classes moyennes vers un périurbain moins coûteux et protégé, la relégation des cités d’habitat social. The three-gear city: relegation, peri-urban sprawl and gentrification. Jacques Donzelot. Whereas the historical dynamic of cities used to bring about an aggregation of various populations in a single area, today the model is splitting into a three-fold segmentation: the gentrification of prestigious historic city-centres, a middle-class shift to cheaper but well protected peri-urban areas and the disenfranchisement of council estates. «LA VILLE ne fait plus société», disions-nous dans un article précédent (1).

Related: