background preloader

« Déclin urbain » et Shrinking Cities : une évaluation critique des approches de la décroissance urbaine

« Déclin urbain » et Shrinking Cities : une évaluation critique des approches de la décroissance urbaine
La campagne électorale pour les élections municipales de 2008 a mis sous la lumière médiatique un phénomène peu discuté en France : le déclin des villes. Différents articles de presse (Les Échos, 12 février 2008) ont évoqué les difficultés de villes devant faire face à la fois à des mutations économiques et à une perte de population. Alors que les analyses du déclin étaient en France cantonnées jusque-là surtout aux espaces ruraux et aux régions industrielles en crise, ces analyses électorales témoignent de l’émergence dans notre pays d’un enjeu qui occupe et anime depuis déjà plusieurs années la scène politique et les débats académiques dans d’autres pays. Le déclin des villes n’est pas un phénomène récent. Jusqu’aux années soixante-dix et 80, le déclin urbain était l’apanage quasi exclusif des pays développés, qui accueillaient environ 70 % des villes en décroissance, particulièrement concentrées aux États-Unis, au Royaume Uni et en Allemagne.

http://www.cairn.info/revue-annales-de-geographie-2010-4-page-359.htm

Related:  5. Villes dans la mondialisationVILLES RETRECISSANTESshrinking citiesBazar temporaire 17

Shrinking city Le terme de "shrinking city", traduit par ville rétrécissante, désigne un phénomène de rétrécissement urbain qui touche les villes sur trois plans : démographique, par la perte de population ; économique, par la perte d'activités, de fonctions, de revenus et d'emplois ; et social, par le développement de la pauvreté urbaine, du chômage et de l'insécurité. Les shrinking cities sont d'abord associées au "déclin urbain" ou encore à la "décroissance urbaine" des villes industrielles états-uniennes et allemandes (schrumpfende Städte) dans les années 1970-1980 et touchent désormais un certain nombre de grandes villes du monde, d'abord européennes et, depuis les années 1990, des pays émergents. Ainsi, par exemple les shrinking cities de la Rust Belt sont marquées depuis les années 1970 par la perte d'activités, de revenus et d'emplois, ainsi que par le déclin démographique, tant au profit des suburbs que des villes de la Sun Belt.

Revue Géocarrefour 2011/2, Villes rétrécissantes en Allemagne Page 75 à 80 Les « villes rétrécissantes » en Allemagne Articles Page 81 à 90 L’urbanisation du monde Le monde ne cesse de s’urbaniser. Les pays développés sont très largement urbains, les trois quarts de leurs habitants vivant dans des villes. Si les taux d’urbanisation des pays en développement sont bien moindres, ces pays abritent plus de deux milliards de citadins, sur les quelque trois milliards que compte la planète. Croissance urbaine et développement économique sont longtemps allés de pair. Aujourd’hui, les interactions ne sont plus toujours positives, en particulier dans les pays pauvres, où l’urbanisation semble un phénomène largement autonome. Shrinking Cities, villes en décroissance : une mesure du phénomène en France Des DOI (Digital Object Identifier) sont automatiquement ajoutés aux références par Bilbo, l'outil d'annotation bibliographique d'OpenEdition.Les utilisateurs des institutions abonnées à l'un des programmes freemium d'OpenEdition peuvent télécharger les références bibliographiques pour lesquelles Bilbo a trouvé un DOI. Le service d'export bibliographique est disponible pour les institutions qui ont souscrit à un des programmes freemium d'OpenEdition.Si vous souhaitez que votre institution souscrive à l'un des programmes freemium d'OpenEdition et bénéficie de ses services, écrivez à : access@openedition.org. Albecker M.-F., 2010, « The Effects of Globalization in the First Suburbs of Paris: From Decline to Revival? », Berkeley Planning Journal, vol. 23, 102-131. Audirac I., Fol S., Martinez-Fernandez C., 2010, « Shrinking Cities in a Time of Crisis », Berkeley Planning Journal, vol. 23, 51-57.

Les mégapoles face aux défis de l'urbanisation Des villes gigantesques qui ne cessent de grossir, alimentées par le flux des migrants : en 2007, on comptait 22 villes de plus de 10 millions d’habitants. Aujourd’hui, il en existe 28. Un mouvement perpétuel que le photographe Martin Roemers a voulu saisir. En 2007, il commence son travail au long cours, à travers 15 capitales. Sa quête va durer huit ans. Shrinking cities : l'Europe des villes en décroissance Désolé, l'écoute de ce son est indisponible. Shrinking cities : l'Europe des villes en décroissance Ce mercredi 23 février, Planète Terre reçoit Emanuèle Cunningham-Sabot, maître de Conférences en Aménagement à l'Université Rennes 2, et Hélène Roth, maître de conférences en géographie à l'Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand. **--> "Nos villes sont mortelles !"

Nos villes sont mortelles ! (Pour écouter l'émission, cliquez ici. Invitées : Emmanuèle Cunningham-Sabot, maître de Conférences en Aménagement à l'Université de Rennes 2 et Hélène Roth, maître de conférences en géographie à l'Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand). N'hésitez pas de nous envoyer vos questions et/ou commentaires dans la rubrique "Votre commentaire" en bas de page. Déclin urbain et Shrinking cities : le concept Type de décroissance et d'environnement régional ©Hermès Sciences & Lavoisier A Quito, 193 pays explorent la ville, « invention la plus complexe de l’humanité » Pour la troisième fois de leur histoire, les Nations unies organisent une conférence internationale sur la croissance des villes, Habitat III, du 17 au 20 octobre. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Simon Roger (Quito (Équateur), envoyé spécial) Déploiement policier imposant, avenues fermées à la circulation et barrières de sécurité délimitant, dimanche 16 octobre, l’entrée du parc du centre-ville de Quito (Equateur). Le quartier de Mariscal n’a sans doute jamais connu un tel dispositif sécuritaire, mais l’événement qu’il s’apprête à accueillir est exceptionnel lui aussi. Urbanisation anarchique Amorcé en 1975 avec la création d’une Fondation des Nations unies pour l’habitat et les établissements humains, le principe d’un rendez-vous onusien sur l’urbanisation est acté l’année suivante à Vancouver (Canada) à l’occasion d’Habitat I.

Décroissance urbaine La décroissance urbaine désigne un processus conjoint de déclin démographique et d’affaiblissement économique qui affecte de manière structurelle deux éléments constitutifs de la ville – la densité de population et les fonctions économiques, générant d’importants effets sociaux (Martinez-Fernandez, Audirac, Fol, Cunningham-Sabot 2012). Par opposition à croissance urbaine, la notion de décroissance urbaine souligne les pertes conjointes de population, d’emplois et de richesse, qui se traduisent par une déprise spatiale (friches, vacance) mais pas nécessairement par une contraction urbaine à partir des marges. Par ailleurs, la notion de décroissance insiste moins sur l’irréversibilité du processus que la notion de déclin urbain, parfois employée comme synonyme.

Transit City vendredi 6 mars 2009 Et si l'une des facettes de l'urbanisation du XXIème était ... la désurbanisation de vastes zones urbaines ? Et si les Etats-Unis, l'Angleterre et l'Allemagne étaient à l'aube d'une désurbanisation partielle de leur territoire ? Et si entre vieillissement de la population et faible taux de natalité, les villes japonaises devaient, à partir de 2050, se contracter ? Et si en 2050 Tokyo devenait une ville jardin organisée uniquement autour de ses lignes de chemins de fer ? Bref, et si cette décroissance urbaine n'était pas une catastrophe mais au contraire une formidable opportunité pour inventer un nouvel urbanisme plus écologique ? Mexico, au risque de son développement La capitale du Mexique a connu une croissance démographique et une extension très rapides entre 1940 et 1980, pendant une période de forte expansion qui avait conduit le président de la République Miguel Aleman à promettre une Cadillac à chaque Mexicain. L'ancienne ville coloniale de moins 350 000 habitants sur 27 km² du début du siècle dernier, la ville traditionnelle, fameuse "région plus transparente de l'air [1]", accueille plus de 18 millions d'habitants sur 1 540 km² en 2000. Au cours du XXe siècle, la population de la capitale a été multipliée par 52, alors que celle du pays ne l'a été que par 6, passant de 15 à plus de 100 millions d'habitants. Le Recensement général de 1980, en attribuant 14 millions d'habitants à l'agglomération (qui n'en comptait que 12 à l'époque), a fait croire que Mexico était la plus grande ville du monde et qu'elle atteindrait 30 millions avant 2000.

Related: