background preloader

« Déclin urbain » et Shrinking Cities : une évaluation critique des approches de la décroissance urbaine

« Déclin urbain » et Shrinking Cities : une évaluation critique des approches de la décroissance urbaine
La campagne électorale pour les élections municipales de 2008 a mis sous la lumière médiatique un phénomène peu discuté en France : le déclin des villes. Différents articles de presse (Les Échos, 12 février 2008) ont évoqué les difficultés de villes devant faire face à la fois à des mutations économiques et à une perte de population. Alors que les analyses du déclin étaient en France cantonnées jusque-là surtout aux espaces ruraux et aux régions industrielles en crise, ces analyses électorales témoignent de l’émergence dans notre pays d’un enjeu qui occupe et anime depuis déjà plusieurs années la scène politique et les débats académiques dans d’autres pays. Le déclin des villes n’est pas un phénomène récent. Jusqu’aux années soixante-dix et 80, le déclin urbain était l’apanage quasi exclusif des pays développés, qui accueillaient environ 70 % des villes en décroissance, particulièrement concentrées aux États-Unis, au Royaume Uni et en Allemagne. Related:  5. Villes dans la mondialisation

Shrinking city Le terme de "shrinking city", traduit par ville rétrécissante ou ville en déclin désigne les conséquences d'un phénomène de rétrécissement urbain, le shrinkage, qui touche les villes sur trois plans : démographique, par la perte de population ; économique, par la perte d'activités, de fonctions, de revenus et d'emplois ; et social, par le développement de la pauvreté urbaine, du chômage et de l'insécurité. Les shrinking cities sont d'abord associées au "déclin urbain" ou encore à la "décroissance urbaine" des villes industrielles états-uniennes et allemandes (schrumpfende Städte) dans les années 1970-1980 et touchent désormais un certain nombre de grandes villes du monde, d'abord européennes et, depuis les années 1990, des pays émergents. Ainsi, par exemple les shrinking cities de la Rust Belt sont marquées depuis les années 1970 par la perte d'activités, de revenus et d'emplois, ainsi que par le déclin démographique, tant au profit des suburbs que des villes de la Sun Belt.

Shrinking cities Shrinking cities are dense cities that have experienced notable population loss. Emigration (migration from a place) is a common reason for city shrinkage. Since the infrastructure of such cities was built to support a larger population, its maintenance can become a serious concern. Definition[edit] See also: Shrinking cities in the United States Origins[edit] Causes[edit] There are various theoretical explanations for the shrinking city phenomenon. Effects[edit] Economic[edit] The shrinking of urban populations indicates a changing of economic and planning conditions of a city. Social and infrastructural[edit] Shrinking cities experience dramatic social changes due to fertility decline, changes in life expectancy, population aging, and household structure. Political[edit] Historically, shrinking cities have been a taboo topic in politics. International perspectives[edit] Theories[edit] Deindustrialization[edit] Sectors of the US Economy as percent of GDP 1947-2009.[12] The case of Leipzig[edit]

Shrinking cities : l'Europe des villes en décroissance Désolé, l'écoute de ce son est indisponible. Shrinking cities : l'Europe des villes en décroissance Ce mercredi 23 février, Planète Terre reçoit Emanuèle Cunningham-Sabot, maître de Conférences en Aménagement à l'Université Rennes 2, et Hélène Roth, maître de conférences en géographie à l'Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand. **--> "Nos villes sont mortelles !" Evolution démographique moyenne annuelle (%) ©Hermès-Sciences Taux de croissance moyen annuel (2005-2030) ©Hermès Sciences Types de croissance et d'environnement régional des LUZ ©Hermès Sciences Type de décroissance et d'environnement régional ©Hermès Sciences & Lavoisier Intervenants Hélène Roth : Maître de conférences en géographie, Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand Emmanuèle Cunningham-Sabot : Emanuèle Cunningham-Sabot, maître de Conférences en Aménagement à l'Université Rennes 2

Nos villes sont mortelles ! (Pour écouter l'émission, cliquez ici. Invitées : Emmanuèle Cunningham-Sabot, maître de Conférences en Aménagement à l'Université de Rennes 2 et Hélène Roth, maître de conférences en géographie à l'Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand). N'hésitez pas de nous envoyer vos questions et/ou commentaires dans la rubrique "Votre commentaire" en bas de page. Déclin urbain et Shrinking cities : le concept Type de décroissance et d'environnement régional ©Hermès Sciences & Lavoisier Avec l’industrialisation, le développement de la ville moderne s’est progressivement inscrit dans une logique de croissance continue. Villes croissantes et décroissantes de > 100.000 habitants ©UN-HABITAT Global Urban Observatory Dans un certain nombre de cas, particulièrement bien documentés en Allemagne et aux USA, cette décroissance est visible à l'oeil nu dans le paysage urbain: des rues entières sont bordées d'immeubles vides, abandonnées. Les facteurs du déclin Suburbs américains (Ohio, Etats-Unis). dir.

Transit City vendredi 6 mars 2009 Et si l'une des facettes de l'urbanisation du XXIème était ... la désurbanisation de vastes zones urbaines ? Et si les Etats-Unis, l'Angleterre et l'Allemagne étaient à l'aube d'une désurbanisation partielle de leur territoire ? Et si entre vieillissement de la population et faible taux de natalité, les villes japonaises devaient, à partir de 2050, se contracter ? Et si en 2050 Tokyo devenait une ville jardin organisée uniquement autour de ses lignes de chemins de fer ? Bref, et si cette décroissance urbaine n'était pas une catastrophe mais au contraire une formidable opportunité pour inventer un nouvel urbanisme plus écologique ? Nous sommes aujourd'hui fascinés par la croissance urbaine. En 2007, pour la première fois dans l'histoire de l'humanité, les citadins sont plus nombreux que les campagnards. La Terre compte aujourd'hui 3,3 milliards de citadins, soit quatre fois plus qu'en 1950. Elles sont toutes deux membres du Shrinking Cities International Research Network.

À l’heure de la « deuxième » mondialisation, une ville mondiale est-elle forcément une ville globale ? 1 D’abord publiée dans L’Information Géographique (Volume 71, Juin 2007, 32-42). 2 Pour plus de précisions sur les définitions données à ces termes, consulter le Dictionnaire des mo (...) 1La présente analyse1 part de l’hypothèse que depuis la fin du xxe siècle, l’humanité (ou plutôt une partie seulement) franchit une nouvelle étape historique sous l’effet de la phase contemporaine de la mondialisation économique qui, tout en rappelant certains caractéristiques de la première mondialisation (amorcée autour des années 1870 pour s’interrompre brutalement avec la première guerre mondiale), s’en distingue. Les deux mondialisations qualifiées de « modernes » – par rapport à la mondialisation « pré-moderne » remarquablement analysée par Fernand Braudel – se traduisent toutes les deux par l’internationalisation de flux d’échanges de biens, de personnes et de capitaux parallèlement aux évolutions technologiques.

Les métropoles au coeur de la mondialisation, Soutien scolaire, Cours Géographie, Maxicours Maxicours vous propose de decouvrir un extrait de quelques cours de Géographie. Pour proposer un accompagnement scolaire de qualite en Géographie, toutes nos ressources pédagogiques ont été conçues spécifiquement pour Internet par des enseignants de l'Education nationale en collaboration avec notre équipe éditoriale. 1. Les villes mondiales a. Définition b. Objectif : Parmi les acteurs et centres d'impulsion de la mondialisation, les métropoles jouent un rôle majeur. 1. a. Dans le processus de mondialisation, certaines métropoles ont la capacité d'exercer une influence (économique, culturelle, politique) mondiale : on les appelles villes mondiales ou villes globales. b. Elles s'intègrent d'abord très bien aux réseaux (de transport, de télécommunications ou de circulation financière). Pour consulter la fiche en entier, inscris-toi gratuitement sur Cours.fr,tu pourras accéder à toutes les fiches de cours dans toutes les matières.

Notion à la une : shrinking city Bibliographie | citer cet article | français | Deutsch Le regard des enseignants Shrinking city ou « ville rétrécissante », est une notion complexe à laquelle les professeurs sont de plus en plus confrontés en abordant en terminale la mondialisation et le continent américain (en DNL ou non) Ce court article permet de comprendre la complexité de la notion avec des exemples concrets, européens pour la plupart. L’article permet d’actualiser les connaissances et d’améliorer la maîtrise de ce concept assez récent dans la géographie scolaire et de ne pas le cantonner au seul continent américain, ouvrant l’utilisation de la notion vers les horizons des programmes de seconde et de première. A. F. / Atelier pédagogique de l’APHG de Lyon La shrinking city fait partie de ces notions au nom trompeur, dont la traduction stricte en ville rétrécissante ne colle souvent pas à la réalité observée. La ville de Leipzig 1918-2016 : le même nombre d’habitants, un fort étalement Bibliographie de référence

Vues de Shanghai Il s’agit du début d’un épisode de la série The Blacklist. Il pourrait être intéressant, après étude d’organisation urbaine et des paysages de Shanghai, de faire tracer aux élèves l’itinéraire probable du personnage sur un plan de la ville. WordPress: J'aime chargement… Sur le même thème Shanghai dans les films Voici des extraits des films Skyfall et Mission Impossible 3, utilisables pour travailler sur la ville de Shanghai en quatrième. Dans "4e"

Related: