background preloader

Mieux qu'un centre commercial : une épicerie coopérative, culturelle et solidaire dynamise une commune

Mieux qu'un centre commercial : une épicerie coopérative, culturelle et solidaire dynamise une commune
C’est une épicerie, bar, café concert. Un lieu multi-services que font vivre les habitants d’une commune du Morbihan : vente de produits bio, production de bière locale, livraisons pour les personnes âgées, lieu de débat... Une coopérative au service des habitants, dont tous peuvent devenir copropriétaires. Petite visite guidée à Augan, où se réinvente le vivre-ensemble. Trouver une alternative au capitalisme marchand tout en créant de l’emploi et en répondant aux besoins locaux ? C’est le défi que se sont lancés en décembre 2009 les 67 associés du Champ Commun, une coopérative de services de proximité à Augan, commune morbihannaise de 1400 habitants. « On avait envie avant tout de créer un lieu où les gens du village se rencontrent », explique Mathieu Bostyn, co-gérant de la coopérative. Devenir copropriétaire de l’entreprise Les gérants veulent soutenir la production paysanne locale et promouvoir une autre manière de consommer. Alimenter le champ des possibles Photos : © Le Champ commun

http://www.bastamag.net/Mieux-qu-un-centre-commercial-une

Related:  Economie Sociale et solidaire

Créons nos supermarchés... coopératifs ! Dans la lignée de la vénérable Food Coop de Brooklyn (un film lui étant consacré est en salles en France) et à quelques jours de l’ouverture de La Louve à Paris, les supermarchés coopératifs se développent en France ! Ces magasins d'un nouveau genre remettent en cause le modèle de consommation actuel et proposent une alternative plus humaine et écologique qui favorise l’économie locale. La preuve : les membres sont aussi coopérateurs du magasin, donnent de leur temps pour assurer son bon fonctionnement ; les prix sont fixés de manière à ce que la rémunération des producteurs soit la plus juste possible tout en restant accessible ; les marges sont réinvesties dans le supermarché ; et les produits proposés sont le plus souvent issus de l’agriculture biologique et de circuits courts. Voici quatre projets, à Toulouse, Nantes, Bordeaux et Montpellier, auxquels vous pouvez participer sur la Fabrique des colibris. Rejoignez le mouvement !

Inauguration d'une université populaire autogérée Salut à toutes et tous ! « Ô châ­teau dans le Ciel ! » est une uni­ver­sité popu­laire qui vient de voir le jour. Elle se situe au 3 avenue Albert Einstein à Villeurbanne juste en face de l’arrêt de Tram du T1 Insa Einstein.

La Fabrique des colibris Manger mieux, moins cher, tout en rémunérant les producteurs à la juste mesure de leur travail, c’est le pari du supermarché coopératif "la Cagette". Sur le papier, cela paraît utopiste, et pourtant... des leviers existent ! Le coeur de la solution réside dans le fait que nous sommes tous.tes à la fois client.e.s, propriétaires et travailleur.euse.s du supermarché coopératif. Tout le monde participe : chaque membre/coopérateur.trice donne 3h de son temps par mois ce qui permet d’assurer 75% des tâches du supermarché. Mais attention, il y aura bien des salarié.e.s pour organiser le travail considérable des membres !

USA : un livre pour enfants, anarchiste et mignon, horrifie le Tea Party « A Rule Is To Break » (« Une règle est faite pour être enfreinte ») est un livre pour enfants pas très conventionnel. Ecrit par deux Américains, Jana Christy-Seven et John Seven, il raconte l’histoire d’une petite fille aux cheveux bleus, Wild Child (« enfant sauvage »), qui apprend à être elle-même et à ne pas systématiquement suivre les règles. Parmi les conseils prodigués par l’ouvrage – dont le sous-titre est « A Child’s Book To Anarchy » (« Livre pour enfants montrant le chemin vers l’anarchie ») : « Pense par toi-même !

Exonérations de cotisations sociales en ZRR - professionnels L'entreprise installée en ZRR peut bénéficier d'une exonération de charges patronales pendant 12 mois. L'exonération porte sur : les assurances sociales (maladie-maternité, invalidité, décès, assurance vieillesse) ;les allocations familiales. La ferme de Chosal Pourquoi avoir développé les activités touristiques, en complément de votre exploitation agricole ? C’est un prolongement naturel des activités de la ferme. Nous nous positionnons comme un acteur régional de l’éco-tourisme et nous nous inscrivons dans le champ de l’éducation à l’environnement et au développement durable. On essaie d’être dans le « tourisme expérientiel », d’aller à contre-courant du tout numérique pour privilégier le partage d’expériences. On propose par exemple des sentiers de promenade « pieds nus ».

Andalousie : des centaines d'ouvriers se réapproprient des terres livrées à la spéculation - Face au néo-féodalisme « Quand nous sommes arrivés à Somonte pour occuper les terres, c’était un matin très tôt, au lever du soleil, se souvient Javier Ballestero, ouvrier agricole andalou. J’ai été surpris par le silence. Il n’y avait pas d’oiseaux sur ces terres ! Pas de vie ! Rien ! Espagne : La Coopérative Intégrale Catalane Présentation d’un projet global et radical, la Coopérative Intégrale Catalane (CIC), une initiative de transition qui cherche à construire une alternative au système. En Espagne, le mouvement des ÉcoRéseaux Catalans a permis l’émergence d’une structure régionale autogérée. Cette coopérative regroupe en fait plusieurs coopératives: de consommation, d’habitation, de production, et d’autofinancement en réseau. Les ÉcoRéseaux, leurs monnaies sociales, et les interconnexions qu’ils fluidifient entre les groupes existants, facilitent la concrétisation de projets post-capitalistes qui jusque-là avaient du mal à voir le jour. Le but de ces alternatives est de se substituer progressivement au système dominant en satisfaisant depuis la base les nécessités basiques des participants. La Coopérative Intégrale Catalane a essaimé très rapidement dans les autres régions d’Espagne, notamment grâce au mouvement des Indignados.

Du champ à l’assiette, en Grèce les initiatives se multiplient ! Semences locales et biodiversité, agriculture biologique, permaculture et agroécologie, réseaux de producteurs-consommateurs, jardins urbains autogérés et cuisines collectives : les grecs s’approprient leur agriculture et leur alimentation ! C’est dans un contexte difficile pour les agriculteurs (voir en fin d’article) et les consommateurs que naissent ou se consolident des initiatives pour former et informer sur d’autres modes de production agricoles, plus écologiques mais aussi plus économes. D’une manière générale, ces initiatives visent une nouvelle population plutôt jeune qui cherche à la fois un échappatoire économique et un projet de vie. L’école d’agro-écologie gratuite près d’Athènes est un immense succès Ces initiatives en termes de mode de production allient les aspects écologiques (agriculture biologique, permaculture, etc.) aux avantages économiques d’un changement de techniques de culture et d’élevage, argument non négligeable dans le contexte actuel de crise.

Trouver une entreprise à reprendre et à développer Vous venez de franchir la première étape et avez désormais une idée précise du type d'entreprise que vous souhaitez reprendre : son secteur d'activité, sa localisation, sa taille, etc.La prospection peut donc commencer ! Pour trouver une entreprise à reprendre et à développer, plusieurs solutions s'offrent à vous :- activer votre réseau familial, amical et professionnel,- vous adresser aux intermédiaires de la reprise d'entreprise,- consulter les bulletins d'opportunité,- prospecter en direct les entreprises se situant dans le profil recherché. Mais avant tout, quelques explications et repères sur le marché de la reprise d'entreprise, en tant que lieu de rencontre entre l'offre et la demande. Le marché de la reprise d'entreprise Le marché de la reprise d'entreprise est loin d'être aussi important que ce qui est généralement annoncé Le marché de la reprise d'entreprise est également déséquilibré géographiquement.

Une nouvelle économie vertueuse En découvrant les incroyables comestibles pour la première fois, plusieurs personnes ont posé la même question : mais si les fruits et légumes sont gratuits partout dans la ville de Todmorden, comment l’économie locale peut-elle s’en sortir ? Ou encore, que deviennent les maraîchers locaux ou les marchands de légumes ? Nous allons tenter de regarder de près cet aspect des choses essentiel, puisqu’il concerne l’argent et les revenus, ainsi que la richesse produite par ce nouveau mode de vie totalement transparent, éthique, solidaire et co-responsable. En fait, la réponse est simple. La transition énergétique pourrait créer un 1 million d’emplois Un collectif d’ONG et de syndicats propose une trajectoire pour la France qui permette de traduire l’accord de Paris en progrès social. Le coût du projet serait financé par des ressources nouvelles. Comment transformer 100 milliards d’euros en 1 million d’emplois tout en sauvant la planète : c’est l’objectif, reconnu comme ambitieux, d’un collectif d’associations et de syndicats, qui a présenté l’initiative « 1 million d’emplois pour le climat » à Paris. L’idée, lancée au Royaume-Uni il y a 7 ans, a aussi essaimé en Afrique du Sud et aux Etats-Unis, en Norvège et au Portugal : il s’agit désormais d’une plate-forme. Dans tous les cas, elle est soutenue par des représentants divers de la société civile. En France, en plus d’Attac et du Réseau Action Climat ou des Amis de la Terre, on retrouve la Fédération Syndicale Unitaire, la Confédération Paysanne, Emmaüs ou encore la Ligue des droits de l’Homme.

DiY : une maison bio-climatique autonome en énergie, why not ? Drapher, fidèle membre de Reflets, souhaitait nous parler d’un sujet qui lui tient à coeur : sa maison, imaginée et dessinée avec son amie, une sorte de maison en mode DiY qui hacke les dépendances institutionnalisées. Je Amicalement me suis proposé de lui poser quelques questions, et Drapher nous propose ses réponses très instructives Et l’on voit alors que le cas du numérique dématérialisé est complémentaire et convergent avec des choses aussi matérielles qu’une maison en dur, inventée, et si « énergique »! Peux tu nous donner une description rapide des différentes technologies et matériaux que tu as décidé d’utiliser pour ton projet de maison énergiquement autonome, y compris concernant le problème du stockage de l’énergie produite avec les énergies dites renouvelables ou inépuisables ?

Related: