background preloader

La longue marche des femmes : 9 voix du féminisme à redécouvrir

La longue marche des femmes : 9 voix du féminisme à redécouvrir
8 mars, Journée internationale des droits des femmes. Réécoutez neuf voix du féminisme, grandes ou anonymes, parler de la condition des femmes à travers le monde. Simone Veil et Simone de Beauvoir, ou encore Elisabeth Badinter, Christiane Taubira et Michelle Obama… Dans le cadre d'une journée spéciale le 20 janvier sur « La Longue marche des femmes », l'antenne de France Culture avait été rythmée par des voix du féminisme, grandes ou anonymes, qui parlent de la condition des femmes dans le monde. En ce 8 mars, Journée internationale des droits des femmes, redécouvrez-ici tous ces extraits. La longue marche des femmes : retrouvez le programme complet ! Simone Veil Écouter Discours de Simone Veil sur la loi IVG. Réécoutons Simone Veil, alors ministre de la Santé, dans son discours historique du 26 novembre 1974 à l’Assemblée Nationale lors des débats sur la loi IVG. Simone de Beauvoir « Etre une femme, ça se construit », Simone de Beauvoir Delphine Seyrig Benoîte Groult Benoîte Groult en 1994

https://www.franceculture.fr/societe/la-longue-marche-des-femmes-9-voix-du-feminisme-redecouvrir

Related:  oranebischoffÀ trierEgalité femmes hommesle genre

Jouer, c'est travailler ! Le jeu est partout… ou presque Avez-vous déjà joué ? En voilà une question éminemment stupide. Nous avons tous joué, c’est évident. Pourquoi apprendre ? Pas toujours ni seulement pour le diplôme Si l'école et l'apprentissage au quotidien peuvent parfois "barber" nos jeunes, d'autres publics peuvent se révéler passionnés à plusieurs titres par l'idée d'aller ou de retourner sur les bancs de l'école. Les projets sont divers mais la motivation importante dans tous les cas. Age et apprentissage Bien sûr, lorsqu'on est obligé de faire quelque chose, associer détente et liberté relève du paradoxe, sans compter la pression des examens que certains de nos apprenants les plus jeunes supportent plus ou moins bien. En revanche, enlevez cette idée de sanction, de passage obligé pour prétendre à vivre comme tout le monde et le rapport à l'apprentissage se modifie aussitôt. C'est le cas de bon nombre de nos seniors qui profitent, comme de nombreux français, des Universités du Temps Libre (UTL).

Droits des femmes : qui propose quoi parmi les candidats ? Droits des femmes : qui propose quoi parmi les candidats ? Clqz sr l nm d'n cnddt pr ccdr drctmnt ss prpstns. Snn, vs pvz tt lr... mmnl Mcrn : l y d l'd, ms....Frnçs Flln : d nf vc d vxBnît Hmn : ps très nvntf ms vlntrst t chrntJn-Lc Mlnchn : l pls mbtx t trnsvrslMrn L Pn : ls drts ds fmms ? Il y a 40 ans, le discours de Simone Veil à l'Assemblée - Ivglesadresses.org « Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, si j’interviens aujourd’hui à cette tribune, Ministre de la Santé, femme et non-parlementaire, pour proposer aux élus de la nation une profonde modification de la législation sur l’avortement, croyez bien que c’est avec un profond sentiment d’humilité devant la difficulté du problème, comme devant l’ampleur des résonances qu’il suscite au plus intime de chacun des Françaises, et en pleine conscience de la gravité des responsabilités que nous allons assumer ensemble. Mais c’est aussi avec la plus grande conviction que je défendrai un projet longuement réfléchi et délibéré pour l’ensemble du gouvernement, un projet qui, selon les termes même du président de la République, a pour objet de « mettre fin à une situation de désordre et d’injustice et d’apporter une solution mesurée et humaine à un des problèmes les plus difficiles de notre temps ». J’en arrive au terme de mon exposé. Je ne suis pas de ceux et de celles qui redoutent l’avenir.

L’arbre, notre semblable Pourquoi les végétaux attirent-ils moins les hommes que les animaux ? Pourquoi sommes-nous davantage sensibles au spectacle d’un troupeau de chevreuils ou de baleines à bosse qu’à celui d’une forêt de hêtres ? À cause de l’évolution qui, au plus profond de notre être, nous a éloignés du monde végétal, affirme Peter Wohlleben dans La Vie secrète des arbres. Pour l’homme, la vue d’un ciel uniformément bleu est associée à un sentiment de plénitude et d’apaisement alors que, du point de vue d’un arbre, il ne peut qu’être synonyme de dur travail puisque la lumière est le carburant de la photosynthèse, ce phénomène par lequel l’arbre transforme le gaz carbonique et l’eau en sucre pour sa croissance. Notre difficulté à entrevoir le monde végétal tient également à l’échelle du temps. Elle est différente de la nôtre.

Le statut des travaux d'élèves Une question : Les travaux d'élèves sont-ils considérés comme des œuvres pour lesquelles un droit d'auteur s'appliquerait ? Une réponse : L’élève peut tout à fait être créateur dès lors que l’œuvre qu’il produit en dehors de directives très précises (exercices définis par l’enseignant n’impliquant pas la mise en œuvre par l’élève d’un investissement personnel conséquent pour produire l’œuvre) a requis de sa part une production originale. Ce sera le cas d’une rédaction même sur un sujet imposé, ou d’une œuvre picturale, cinématographique, photographique, sculpturale, littéraire créée dans le cadre des travaux pédagogiques. L’exercice des droits attachés à ces créations sera, pour l’élève mineur, exercé par les parents ou détenteurs de l’autorité parentale. Les textes de référence Le code de la propriété intellectuelle définit l’auteur ainsi :

Une nouvelle façon d'écrire pour en finir avec les inégalités femmes · hommes ? L'écriture inclusive : c'est le nom de cette orthographe défendue par une agence de communication, qui veut la diffuser en entreprise. Et si changer sa façon d'écrire permettait de lutter contre les inégalités femmes-hommes ? C'est le point de départ de la réflexion qu'a menée l'agence de communication "Mots-Clés" pour élaborer un nouveau type d'écriture, appelée "Écriture inclusive". Cette écriture inclusive, qui possède son propre manuel de règles et a fait l'objet ce jeudi d'une première dictée, à Paris, fait partie de la grande famille des langages dits "non sexistes" défendus notamment par les mouvements féministes, mais plus globalement aussi par tous ceux·elles qui prônent l'égalité des femmes et des hommes.

Féminisation de la langue: quelques réflexions théoriques et pratiques Les personnes lisant régulièrement ce blog auront sûrement remarqué que j’essaie au maximum d’éviter d’employer le masculin universel (j’explique ci-dessous ce que j’entends par là). Je voudrais tenter d’expliquer pourquoi (c’est le côté théorique) et surtout comment, par quelques réflexions liées à mon parcours sur cette question et à ma pratique comme féministe, blogueuse, mais aussi comme prof de français langue étrangère. Cette pratique est en évolution constante. Alors que j’étais d’abord extrêmement réticente, je me suis habituée à ces graphies à force de lectures et d’échanges militants, et j’aurais du mal aujourd’hui à faire marche arrière.

« Ce n’est pas un conte de fées, les arbres parlent » : la découverte d’une professeur de Colombie-Britannique – Epoch Times Suzanne Simard, professeur de sciences forestières à l’université de Colombie-Britannique (UBC), a prouvé que les arbres sont connectés par leurs racines, peuvent communiquer et échanger des informations et des nutriments. (Capture d'écran) Si on vous disait que les arbres peuvent se parler entre eux, échanger des informations et communiquer, pourriez-vous le croire ? On pourrait se dire que cette réalité est impossible et relève d’un conte de fées pour enfants.

Related: